Gazette des Transferts n°51 janvier 2013
Gazette des Transferts n°51 janvier 2013
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°51 de janvier 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 400) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,7 Mo

  • Dans ce numéro : Archavine direction OM.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Rafael Bastos, milieu de terrain du CFR Clujen Roumanie, intéresse beaucoup de clubs en Allemagne et en France. Révélé cette année en Ligue des Champions, une meilleure visibilité en France pourrait lui permettre de tutoyer les sommets européens. Pourquoi pas à Valenciennes, où sa technique et son sens du but pourraient faire des merveilles. La France connaissait le pied gauche surpuissant de Michel Bastos, elle va sûrement découvrir le pied droit de Rafael Bastos. Agé de 27 ans, le Brésilien fait le bonheur du CFR Cluj, champion de Roumanie en titre. Si le championnat roumain n’est pas médiatisé, Bastos a profité de la Coupe d’Europe et de la Ligue des Champions pour attirer les regards de nombreux clubs. Un doublé contre son ancien club, le Sporting Braga, va lui ouvrir les portes de l’Europe. La direction ? L’Allemagne ou la France. À l’image de Sebastian Dubarbier, transféré LIGUE 1 Le milieu de terrain de Cluja la cote dans le Nord RAFAEL BASTOS LE FAUX FRÈRE À VA BRUITS DE VESTIAIRE LANDREAU LE GARDIEN ATTENDU PAR HANTZ ? Libre depuis la résiliation surprise de contrat, Mickaël Landreau ne devrait pas tarder à être sollicité. Pire défense de Ligue 1, Bastia serait intéressé par l'ex-Lillois qui souhaite rester en Ligue 1, Novaes et Landry Bonnefoi n'ayant toujours pas convaincu Frédéric Hantz. CETTO POUR LE SCB ? Seulement solution de rechange à Palerme, Mauro Cetto ne serait pas contre un prêt en France, comme l'an dernier à Lille. Mais cette fois-ci, l'Argentin pourrait s'arrêter sur l'île de Beauté, et plus précisément à Bastia, le SCB étant à la recherche un défenseur central de métier. GIANNI BRUNO PRÊTÉ À BASTIA Plutôt à son avantage lorsqu'il a été sollicité par Rudi Garcia pour rentrer en cours de match, le Lillois Gianni Bruno veut jouer davantage, ce qui paraît compliqué puisqu'il est relégué en 3 ème position dans la hiérarchie des attaquants du LOSC. N'étant pas convaincu par le rendement d'Ilan, la cellule de recrutement corse regarderait avec intérêt la situation du Belge… ALBIN EBONDO À LA RELANCE EN CORSE Libre depuis la fin de la saison dernière et son passage à Saint-Etienne, Albin Ebondo serait pisté par les dirigeants bastiais qui veulent densifier le couloir droit de la défense. 4 - Le Foot gazette des transferts n°51 - Janvier 2013 Relégué en fin de saison avec Dijon, Abdoulaye Meïté a résilié son contrat à l’amiable en septembre dernier avec le club bourguignon. Libre, l’Ivoirien est actuellement à la recherche d’un club. Une opportunité pour Frédéric Hantz qui cherche une recrue défensive susceptible d’apporter de la stabilité à la charnière corse. Choisir, c’est éliminer. Cela pourrait être le nouveau credo de Frédéric Hantz. Remonté contre la faiblesse défensive de ses protégés, l’ancien coach sarthois a décidé de trancher dans le vif en écartant son gardien titulaire, Macedo Novaes, au de Clujà Lorient, le natif de Rio de Janeiro pourrait rapidement s’installer dans l’Hexagone. Valenciennes, réputé cette saison pour son beau jeu et sa redoutable attaque, serait prêt à l’accueillir. Conjugué à un départ de Kadir vers Marseille lors du prochain mercato, ce transfert voit sa probabilité augmenter. À l’aise techniquement, jouant aussi bien sur un côté ou dans l’axe, Bastos n’a pourtant pas eu un parcours des plus simples. UN PARCOURS ATYPIQUE Formé à Bahia, où il gagne la Baiano League en 2007, sorte de ligue régionale, il signe à Cruzeiro mais ne s’y impose pas. Comme tout joueur brésilien, il s’envole vers le Portugal, à Belenenses. Mais l’expérience n’est pas satisfaisante et, au bout de 12 matches de championnat, il est transféré au Nacional Madeira mais joue encore moins (8 matchs) ! De janvier à mai 2009, il retourne au Brésil pour se ressourcer et se remotiver. À 24 ans, Rafael Bastos est au fond du gouffre. Il tente alors l’expérience nippone, au Consadole Sapporo, en D2 japonaise. Ce même Japon qui avait réussi dans les années 90 à rapatrier une bonne dizaine d’internationaux brésiliens dans son championnat (Bebeto, Leonardo, Cesar Sampaio...). Une expérience salutaire puisqu’en janvier 2009, il signe dans le club portugais du moment, le Sporting Braga. Auteur de son premier but en Liga Sagres, Bastos gagne en confiance. Mais un désaccord avec l’entraîneur lui est fatal. Il résilie son contrat et rejoint le CFR Cluj. Cet ultime coup de poker sera le bon. En deux saisons là-bas, il devient l’élément essentiel et la plaque tournante de l’équipe. Il se met à marquer (10 buts en 65 matches), alors qu’il n’avait jamais trouvé le chemin des filets après trois années chez les pros. Bastos est transfiguré, et passe petit à petit de l’inconnu au bataillon à être comparé au Bastos de l’OL. Et si Michel Bastos avait explosé dans le Nord au LOSC, Rafael, lui, serait ravi de franchir un palier à Valenciennes.L.T. Bastia redonne une chance à l’ancien Marseillais MEÏTÉ FAIT ESCALE SUR L’ÎLE DE BEAUTÉ profit de Landry Bonnefoy. Et ce n’est pas fini puisque Hantz pourrait s’attaquer à sa charnière centrale et à l’un de ses membres, Gaël Angoula, qui se distingue plus pour ses coups de sang que pour ses interventions défensives. De quoi exaspérer le coach corse. C’est que, bien qu’installé en milieu de tableau, le Sporting Club de Bastia n’a que trois points d’avance sur le 1 er relégable et occupe surtout la position peu enviable de pire défense de Ligue 1 avec 33 buts encaissés en 15 matches, soit une moyenne de 2,2 buts par match ! Une situation préoccupante pour Hantz qui a décidé de régler les errements défensifs de son équipe en ciblant une recrue, qui a l’avantage d’être libre, Abdoulaye Meïté. Arrivé en juillet 2011 à Dijon, l’ex-international BRUITS DE VESTIAIRE CARLOS SANCHEZ VERS LA GRÈCE Le milieu de terrain valenciennois, revenu cet été après son transfert avorté au Rangers Talca (Chili) pourrait bien repartir cet hiver. Pisté notamment par l’Olympiakos le Pirée, Sanchez pourrait bénéficier d’un bon de sortie en cas d’offre intéressante, comme l’a confirmé le président Legrand : « En cas d’offre intéressante, nous l’étudierons car c’est dans l’intérêt du club. » GIL SUIVI PAR GLADBACH Le défenseur valenciennois Carlos Gil ne fera pas de vieux os dans le Nord. En effet, le club allemand du Borussia Mönchengladbach, qualifié pour le prochain tour d’Europa League, s’intéresserait fortement au Brésilien. Une offre allechante pourrait convaincre les dirigeants nordistes de lâcher celui qui tient la baraque en défense depuis le début de saison. UN VIKING DANS LE NORD Le milieu gauche Ruben Yttergard Jenssen serait prêt à découvrir la France dès le mercato hivernal. Âgé de 24 ans, il évolue dans son club natal de Tromso. International norvégien, Yttergard compte 17 sélections. MOIMBÉ POUR SUPLÉER BONG Les dirigeants valenciennois suivent de très près le latéral gauche de Tours (L2), Wilfried Moimbé. Titulaire à 13 reprises cette saison, Moimbé devrait remplacer numériquement Gaëtan Bong, courtisé par de nombreux clubs et autorisé à partir si l’offre est intéressante. Formé à Bordeaux et passé par Reims et Sochaux, le joueur de 24 ans pourrait découvrir la Ligue 1 plus tôt que prévu. ivoirien a très vite déchanté du côté de la Côte d’Or en étant suspendu 8 matches pour avoir causé la blessure de Julien Quercia. Un signe annonciateur de la saison qu’il allait vivre, puisqu’au terme de l’exercice 2011-2012, l’ancien Marseillais va descendre avec son équipe en Ligue 2. Les ennuis de Meïté du côté de Gaston Gérard n’étaient pas encore terminé,s puisque dès la trêve ce dernier s’est vu signifier par le nouvel entraîneur Olivier Dall’Oglio que son avenir footballistique ne passait plus par Dijon. HANTZ VEUT DES JOUEURS D’EXPÉRIENCE Désormais libéré, l’Ivoirien est à la recherche d’un club. Avec plus de 300 matches professionnels, il répondrait aux critères de l’entraîneur bastiais qui recherchent des joueurs d’expérience pour encadrer les espoirs du club comme Wahbi Kazhri ou Florian Thauvin. C’est dans ce contexte que Jérome Rothen, Sylvain Marchal et Julien Sablé ont été successivement recrutés. Dans le cas de Jérome Rothen, cela avait été une franche réussite puisque l’ancien Monégasque a été élu meilleur joueur de la L2 la saison dernière après avoir passé 7 mois sans club pendant ! Un exemple dont Meïté voudrait s’inspirer pour retrouver la sélection ivoirienne. Malgré son âge avancé, le joueur formé au Red Star n’a pas abandonné l’idée de retrouver les Eléphants qu’il a laissé après la Coupe du monde 2010. Cela passe par de bonnes performances en club. Meïté l’a bien compris et pourrait se laisser tenter par un transfert en Corse. La ferveur et l’engouement suscités d’Armand-Cesari ne lui seraient pas étranger, lui qui a évolué durant 7 saisons au stade Vélodrome... E.M.
Un prêt dans les tuyaux ARCHAVINE UN TSAR SUR LE VIEUX-PORT Tous les supporters olympiens ont en mémoire ce fameux Marseille- Zénit Saint-Pétersbourg en Coupe de l’UEFA 2008. Les Phocéens mènent tranquillement 3-0 et sont en bonne position pour se qualifier. Mais en toute fin de match, un petit lutin russe nommé Archavine, dépose sur le côté gauche Ronald Zubar, enroule son ballon dans la lucarne opposé de Mandanda et inscrit le but de l’espoir. Résultat, les Russes gagnent 2-0 au match retour et remporteront par la suite la compétition. Aujourd’hui, ces mêmes supporters seraient ravis d’accueillir ce même joueur. Rapide, vif, excellent centreur et passeur, le Russe possède toutes les qualités de l’ailier moderne. Son envie et sa détermination restent ses armes principales lorsque son Révélation du renouveau rennais avec notamment deux beaux buts contre Lille et Paris, Romain Alessandrini est « à 200% à jeu devient brouillon. Trop collectif lorsqu’il peut jouer sa carte personnelle, trop individuel lorsqu’il faut jouer pour l’équipe, autant de raisons qui expliquent ses statistiques un peu faibles en Premier League (23 buts et 17 passes décisives en 104 matches). RETOUR EN RUSSIE OU ESCALE À MARSEILLE ? Malgré tout, il reste un des meilleurs joueurs du championnat grâce à sa réactivité et son imprévisibilité. En sélection, il compte 75 sélections pour 17 buts marqués. Honorable. Libre en juin prochain, Rennes ». Mais le milieu de terrain a depuis toujours eu envie de jouer pour son club de cœur, Marseille. Une aubaine pour les dirigeants marseillais qui se rattraperaient après avoir refusé ce même Alessandrini il y a quelques mois… LIGUE 1 Arsenal voudrait récupérer un peu d’argent avec son départ. Avec l’arrivée de Podoslki et Cazorla et en rajoutant les prestations convaincantes de Walcott et Gervinho, on voit mal l’ailier de 30 ans rester au club pour faire banquette. De son côté, Marseille va perdre Jordan et André Ayew dès le 19 janvier pour un mois minimum avec le début de la Coupe d’Afrique des Nations. La présence de Margarita Louis- Dreyfus, actionnaire du club phocéen et de nationalité russe, pourrait facilité les négociations. Cependant, même si la valeur marchande d’Archavine a largement baissé depuis quatre ans, en raison de son âge et de ses performances en demi-teinte, un transfert ne sera possible qu’en cas de départ avéré. On sait que Rémy et les frères Ayew notamment La deuxième est la bonne ALESSANDRINI FUTUR MARSEILLAIS ? Àl’OM, la formation n’a jamais été un point fort. Hormis cette année et la venue d’Elie Baup, citer un joueur formé à Marseille sur les dix dernières années ne prend pas énormément de temps : Flamini, Nasri, les Ayew et puis c’est globalement tout. Si l’on s’intéresse à l’autre Olympique, on s’aperçoit que les Gones ont installé dans l’équipe première des Benzema, Ben Arfa, Remy, Grenier, Lacazette, Pied, Gonalons, Clément, Govou... Une différence colossale qui s’explique par le l’absence flagrante de chance accordée aux jeunes à l’OM. D’ailleurs, Alessandrini en a fait les frais. Né en 1989, il intègre le centre de formation de l’OM en 1998. En 2004, à seulement 15 ans, il arrête le football parce que son entraîneur le fait jouer arrière gauche. Une coupure qui ne dure pas longtemps puisque il est mis à l’essai au FC Geugnon quelques mois plus tard. Quatre ans ont passé et le minot est toujours à Geugnon. Alors en National, le club bourguignon intègre le jeune Romain dans l’équipe première. Après 27 matches et 3 buts marqués, il passe professionnel. Malheureusement, dès son premier match en tant que pro, il se blesse gravement au genou (ligaments croisés). Saison terminée. L’ailier ne jouera que les cinq derniers matches du calendrier. Un mal pour un bien puisqu’il signe en Ligue 2 à Clermont. En deux ans, il marque 24 buts et distribue 11 passes décisives. Un bilan plus qu’honorable qui lui permet d’attirer de grands clubs lors du dernier mercato d’été. UN MENTAL D’ACIER Rennes, Marseille, Saint-Etienne, Alessandrini a l’embarras du choix. Il signe finalement chez les Bretons et s’adapte très rapidement au haut niveau. Pour preuve, depuis le début de la saison, il a marqué sept buts, dont deux superbes contre Lille et Paris, histoire de se faire remarquer pour le futur. Aujourd’hui, tout le monde attend sa venue à Marseille. « J’ai toujours été supporter de l’OM. Je suis à 200% Rennais, car ils en doutent un peu. Je suis juste supporter de Marseille », a déclaré l’intéressé après sa prestation face au PSG. Un supporter qui, selon Anigo, aurait pu (dû) devenir joueur à part entière ! En effet, Clermont demandait à l’époque 2,5 millions d’euros pour son milieu de terrain, ce que l’OM et Vincent Labrune en tête jugeaient trop cher. Vu la qualité de ses matches en ce moment, les Marseillais vont surement s’en mordre les doigts. Mais que l’on peut voir comme un joli clin d’œil pour le joueur puisque l’OM ne se préoccupait pas vraiment de la formation lorsqu’Alessandrini jouait pour le club de son cœur. Il aurait alors coûté zéro euro.L.T. sont très courtisés outre-Manche. À la manière de l’échange M’Bia-Barton à QPR cet été, Marseille veut être certain de vendre avant d’acheter. Attention cependant à Fulham et au Zénit qui croulent sous l’argent (Berbatov chez les Cottagers, Hulk et Witsel en Russie) et ne vont pas se faire prier pour doubler les Marseillais. Un prêt serait donc la meilleure solution pour l’OM. Une situation délicate se prépare donc, surtout si Arsenal reste camper sur sa position, à savoir vendre à tout prix. Si Andreï Archavine est un tsar en Russie, il pourrait arriver en star sur les bords de la Canebière. BRUITS DE VESTIAIRE LOUIS TAPIA LES AYEW VERS WEST HAM L’OM n’a plus d’argent, c’est un fait. Mais Marseille dispose également de joueurs financièrement intéressants. C’est notamment le cas d’André Ayew qui a une clause libératoire de 18 millions. West Ham serait également intéressé par Jordan... DROGBA À L’OM, C’EST NON Chaque année les supporters olympiens rêvent d’un retour de Didier Drogba sur la Canebière. Si du temps de Chelsea un transfert semblait utopique, son départ à Shangaï a ravivé la flamme du côté marseillais. Problème, la FIFA a interdit à Drogba de signer dans un club européen tant que la période du mercato hivernal n’était pas ouverte. La CAN commençant le 19 janvier, un transfert de Drogba le 1 er janvier serait inutile. JOHN BOYE POUR REMPLACER NKOULOU ? La filière Rennes-Marseille pourrait être prochainement réactivée. Après M’Bia, Fanni ou encore Faty, c’est cette fois-ci John Boye qui pourrait rejoindre le club phocéen. Sa venue compenserait le départ de NKoulou vers un grand club étranger. BEAUVUE EN PRÊT ? À la recherche d’un attaquant pour palier les départs des frères Ayew à la CAN, l’OM s’intéresserait à l’attaquant de Châteauroux Claudio Beauvue. Le Guadeloupéen a déjà inscrit 6 buts cette saison avec la Berrichonne. Toujours dans le rouge financièrement, Châteauroux opte pour un prêt. À 24 ans, Beauvue est notamment passé par Troyes. ANDRE LEAO FAN DE L’OM Le milieu de terrain portugais Andre Leao a déclaré à déclaré sa flamme à Marseille sur le site Globolo. La Ligue 1 botterait bien le joueur de Paços de Ferreira : « Non, je ne suis pas au courant. Je l’ai appris en ouvrant les journaux, ce lundi. Personne n’a pris contact avec moi et mon agent ne m’a parlé de rien. Maintenant, Marseille est un grand club et j’adorerais jouer là-bas. (…) La presse avait évoqué Lille qui était venu superviser quelques matches. Il y a eu Brest aussi. J’aimerais beaucoup jouer en Ligue 1. C’est un très bon championnat. En plus, j’ai pas mal de famille làbas. Du côté de Bordeaux notamment. » Le milieu de terrain de 27 ans, qui a notamment disputé la Ligue Europa avec le club roumain de Cluj, a donc l’embarras du choix. MARSEILLE PRÉPARE DÉJÀ L’APRÈS-MANDANDA Comme Nicolas NKoulou, SteveMandanda fait partie des meilleurs éléments de l’OM. Alors pour anticiper un départ annoncé à plus ou moins long terme, José Anigo s’est intéressé à plusieurs gardiens de Ligue 1. Si on a un temps parlé de Guillermo Ochoa pour remplacer le capitaine marseillais, c’est maintenant le gardien toulousain Ali Ahamada qui serait sur la petite liste des dirigeants. Son contrat court jusqu’en 2014. REDKNAPP À FOND SUR RÉMY Harry Redknapp, nouvel entraîneur de QPR, adore Loïc Rémy. Lorsqu’il dirigeait Tottenham, le technicien anglais voulait déjà le faire venir. Une offre de 10 millions d’euros serait envisagée pour l’attaquant français. Revenu de blessure, Rémy peine à retrouver son meilleur niveau. KADIR, ÉPISODE 2 Foued Kadir à Marseille, on en parlait déjà depuis cet été. À peine rentré avec sa sélection, il était tout proche de signer dans le club de sa région. Valenciennes et Marseille ne s’étant pas entendu, l’affaire avait capoté. Ce qui ne décourage pas José Anigo qui pourrait le faire venir l’été prochain, sans payer un copeck ! En effet, Kadir sera libre de tout contrat en juin. Reste à savoir si Valenciennes le vendra dès le mercato d’hiver ou sera prêt à le laisser partir librement l’été prochain. Le Foot gazette des transferts n°51 - Janvier 2013 - 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :