Gazette des Transferts n°51 janvier 2013
Gazette des Transferts n°51 janvier 2013
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°51 de janvier 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 400) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,7 Mo

  • Dans ce numéro : Archavine direction OM.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
DIRECTION LA JUVE POUR DEBUCHY Convoité par Newcastle cet été, Mathieu Debuchy a finalement dû ronger son frein à Lille. Il pourrait retenter sa chance cet hiver avec la Juventus de Turin, qui pourrait laisser partir Lichtsteiner, ancien… Lillois. Depuis deux ans, Mathieu Debuchy est sûrement le meilleur arrière droit de Ligue 1. Titulaire en équipe de France sous l’ère Blanc et aujourd’hui sous Deschamps, le joueur de 27 ans a fait le tour au LOSC et veut changer d’air. Bloqué par les dirigeants nordistes cet été, alors qu’il voulait rejoindre Newcastle, il prend son mal en patience et retrouve petit à petit le terrain et ses esprits. Et si les Magpies n’ont pas abandonné le dossier Debuchy, un autre client se serait invité à la fête : la Juventus. Et si l’ambiance de Saint James Park reste exceptionnelle, le début de saison raté du club pourrait refroidir l’international français. LA JUVE, UN PARI SOUVENT GAGNANT POUR LES FRANÇAIS Six mois après la déception de l’Euro 2012 avec l’équipe de France, Laurent Blanc pourrait retrouver un club. S’il y a quelques temps, Alex Ferguson avait souhaité que le « Président » soit son successeur à Manchester United, Blanc pourrait rejoindre un autre grand club européen : l’Inter de Milan. De son côté, le club italien, premier de la Serie A et champion en titre, chercherait ardemment un nouveau latéral droit pour pallier l’éventuel départ du Suisse Stefan Lichtsteiner. Avec une formation en 3- 5-2 typiquement italienne, Debuchy ne serait pas forcément dépaysé puisque son profil très offensif sied parfaitement à ce système. Ses qualités physiques et techniques sont des atouts très importants. Défensivement, le fait d’aligner trois défenseurs permettra à Debuchy de se livrer totalement aux attaques placées sans pour autant se faire prendre en contre. De plus, la perspective de jouer la Ligue des Champions et le titre national chaque année pourrait définitivement convaincre le Nordiste de rejoindre le club turinois. Si Debuchy signe finalement en Italie, il pourra se référer aux nombreux L’Inter, un club qu’il connaît Ces dernières années, un contrat d’entraîneur à l’Inter se résume plus à un CDD qu’à un CDI. Depuis la victoire en Ligue des Champions en 2010 sous l’égide de Mourinho, pas moins de cinq techniciens se sont succédés sur le banc intériste : Benitez de juin à décembre 2010, Leonardo de décembre à juillet 2011, Gasperini de juillet à septembre 2011, Ranieri de septembre à mars 2012, et enfin Stramaccioni de mars à aujourd’hui. Si l’Inter est actuellement troisième du championnat, elle ne Français qui ont défendu les couleurs Bianconeri. Que ce soit Platini, Deschamps, Zidane ou Trezeguet, tous ont réussi et ont marqué l’histoire du club. BLANC CHEZ LES NERAZZURRI ? 20 - Le Foot gazette des transferts n°51 - Janvier 2013 ITALIE La Vieille Dame entame le bras de fer avec le LOSC convainc pas pour autant par le jeu produit. Et si Massimo Moratti garde le rythme, on peut raisonnablement penser qu’une mauvaise série en championnat et en Europa League aurait raison du jeune Stramaccioni (36 ans). Ce dernier, après avoir connu une carrière de joueur très courte, est devenu entraîneur des jeunes à l’AS Rome de 2005 à 2011, puis de l’Inter. Autant dire que son expérience n’est pas encore son point fort. Mais si l’Italien espère avoir un destin digne d’un Mourinho ou d’un Villas Boas, on voit mal les Nerazzurri gagner un titre cette année. Du coup, Moratti serait à la recherche d’un entraîneur de renom, et le nom de Laurent Blanc reviendrait avec insistance. Passé à l’Inter en tant que joueur de 1999 à 2001, Blanc connait bien la maison intériste et n’aurait aucun mal à s’adapter, à l’image de Didier Deschamps qui avait repris la Juventus en 2006. UNE RÉPUTATION INTERNATIONALE Si l’on doutait du niveau de Blanc pendant ses années girondines, son titre de champion de France et sa place en quart de finale de C1 l’année dernière, ont fait taire les sceptiques. Malgré le pseudo fiasco de l’équipe de France, Blanc a gardé une très bonne image dans le milieu, en témoigne l’attachement de Ferguson pour son ancien joueur : « Il a une dimension internationale. Une présence. Un calme. Une distance. » Venant d’un des plus grands entraîneurs de tous les temps, ça force au respect. À Milan, Blanc aurait toute la confiance de Moratti - ce qui n’est pas une mince affaire -, lui qui voulait déjà l’enrôler lorsqu’il entrainait Bordeaux. Il avait alors choisi l’équipe de France, ce qui n’a en rien freiné les ardeurs du président italien. Mais le Français aurait également une équipe en chantier. Avec l’affaire Sneijder, les départs de Forlan, Maicon, Cordoba, Julio Cesar et Pazzini, c’est toute une génération qui s’en est allée. En avril dernier, Moratti pensait déjà faire venir Blanc après l’Euro. Six mois plus tard, on doute qu’il ait changé d’avis. Au moindre faux pas de Stramaccioni, la sentence tombera, et Laurent Blanc arrivera.L.T. Pour preuve, ils font partie des cinquante meilleurs joueurs de l’histoire de la Vieille Dame. Certes, le Lillois est encore loin d’avoir l’aura et la carrière de ces joueurs-là. Cependant, aucun de ces cinq joueurs n’était reconnu au niveau mondial avant de rejoindre la Juve. C’est seulement en signant et en s’imposant dans un club de cet acabit que Debuchy deviendra incontestable sur le plan international. La balle est désormais dans le camp des Dogues. Une offre sérieuse de la Juve pourrait faciliter les opérations. Toutefois, la perte de Debuchy serait grande, et trouver un arrière droit sur le marché ne sera pas évident cet hiver, malgré la polyvalence de Béria et l’émergence du jeune Digne. Un transfert aux alentours de 10 millions d’euros est probable, surtout si Newcastle revient à la charge. LOUIS TAPIA BRUITS DE VESTIAIRE LA FIORENTINA SUR HAIDARA... Le jeune latéral nancéien se fait remarquer depuis le début de saison, y compris de l'autre côté des Alpes. Si le PSG s'était renseigné sur le joueur de 19 ans, la Viola a offert 5 millions d'euros aux Lorrains pour le faire venir. Problème, la clause libératoire de Massadio Haïdara est de 8 millions d'euros, lui qui possède un contrat jusqu'en 2014. … ET TRÈS INTÉRESSÉE PAR THEREAU L'attaquant français Cyril Thereau serait tout proche de signer chez les Florentins. Actuellement au Chievo Verone, Thereau a d'ores et déjà été contacté par les dirigeants de la Fio. Et c'est l'intéressé lui-même qui le dit à Voetbalnieuws : « La Viola m'a montré son intérêt et contacté mon agent pour avoir des informations sur ma situation.Il est encore trop tôt pour parler d’un départ. J’ai encore 2 ans et demi de contrat. Nous sommes dans une situation difficile et je suis concentré là-dessus. » OGBONNA VERS CITY ? Le défenseur central Angelo Ogbonna serait suivi par Manchester City. Âgé de 26 ans, Ogbonna, actuellement au Torino, est le grand espoir du football italien. CUENCA À L'UDINESE Les dirigeants italiens seraient très intéressés par la venue sous forme de prêt du jeune joueur de 21 ans Isaac Cuenca. Grand espoir du Barça, son avenir en Catalogne s'inscrit à court terme en pointillé. Une expérience à l'étranger et à l'Udinese serait bénéfique pour le joueur et pour le club. Pour rappel, Alexis Sanchez a été transféré de l'Udinese au Barça il y a deux ans, ce qui faciliterait les transactions entre les deux clubs. BIABIANY APPROCHÉ PAR MILAN Le Français de 24 ans, qui évolue actuellement à Parme, pourrait renforcer les rangs rossoneri. Cette saison, Jonathan Biabiany a déjà disputé plus de 10 matches. En cas d'arrivée, l'ailier droit ferait son retour à Milan puisqu'il a déjà joué sous les couleurs de l'Inter. BENATIA À L'INTER ? Le défenseur français, actuellement à l'Udinese, serait flashé par plusieurs clubs européens (Manchester United, Valence). Après le transfert raté chez les Reds Devil, c'est maintenant au tour de l'Inter Milan de s'intéresser de près à l'ancien Marseillais. Devenu un taulier à l'Udinese quelques matches après son arrivée en 2010, Benatia n'en finit plus de monter. LLORENTE GRATUIT À LA JUVENTUS ? Fernando Llorente va quitter Bilbao, ce n'est plus une nouvelle. Reste à savoir où le Champion du monde et d'Europe ira. Annoncé à Arsenal et au Barça, c'est finalement la Juve qui pourrait rafler la mise. Selon les médias basques, un accord aurait été passé entre l'attaquant et le club turinois, avec un contrat de quatre ans à la clé.
En manque de résultat depuis le début de saison, Berlusconi souhaiterait une grosse pointure pour satisfaire les supporters. Le nom de Mario Balotelli revient avec insistance. Selon certaines sources, un échange entre l’attaquant italien et Pato est en bonne voie. Mario Balotelli est un joueur atypique. Plus ses détracteurs sont nombreux, plus ses fans le défendent. Partout où il passe, l’Italien fait parler de lui, en bien ou en mal. En tout les cas, il ne laisse personne indifférent. Si sa relation avec l’entraîneur de City Roberto Mancini ressemble à un « je t’aime, moi non plus » sportif, Balotelli serait prêt à retourner en Italie. De plus, les récentes déclarations du président milanais, Silvio Berlusconi, affirmant que la venue de Balotelli était envisageable, ont mis l’eau à la bouche des supporters rossonero. Cependant, un transfert brut est impossible vu les difficultés économiques du club. Andrea Galliani l’a dit : Milan doit vendre avant d’acheter. Alors les supputations vont bon train. Avec un revenu de 5 millions d’euros par an, Balotelli serait le plus gros salaire du Pato ferait le chemin inverse MILAN ET L’OPTION MARIO BALOTELLI L’attaquant italien de Villareal, Giuseppe Rossi, devrait retourner en Italie et ce dès le prochain mercato. Actuellement en seconde divison espagnole, l’international italien doit se montrer en vue de la prochaine Coupe du monde. Si l’Inter Milan s’est positionné, la Fiorentina pourrait devancer les Milanais. En Italie, la nouvelle vedette s’appelle Stefan El Sharaawy. Auteur d’un début de saison tonitruant à Milan, l’italien d’origine égyptienne est devenu titulaire à la pointe de l’attaque de la Squadra Azzura. Une situation qu’aimerait bien lui contester Giuseppe Rossi, le talentueux mais néanmoins fragile attaquant de Villareal. Actuellement blessé, il ne retrouvera les terrains qu’en février prochain. Une situation qui n’inquiète pas outre mesure la Fiorentina, qui serait prête à débourser 15 millions d’euros pour s’attacher les services d’un joueur au parcours atypique. Né aux Etats-Unis, Rossi commence sa carrière à Manchester United. Bien évidemment, il fait face à une concurrence énorme en attaque (Rooney, Ronaldo, Saha, Van Nistelrooy). Malgré, il arrive à marquer 4 buts en 12 matches, ce qui confirme le très grand potentiel du Red Devil. En 2006, il est successivement prêté à Newcastle puis à Parme, où il connaitra pour la première et pour l’instant la seule fois la Serie A. UN DIAMANT QUI CASSE FACILEMENT Chez les Magpies, Rossi jouera 13 matches mais ne marquera pas les esprits. En revanche, son prêt à Parme sera salvateur. Après 20 matches joués et 9 buts marqués pour les Gialloblu, l’attaquant d’1m73 signe pour 10 millions d’euros à Villareal. Pour sa première saison en Espagne, il marque 13 buts et forme une redoutable paire avec le Turc Nihat. À Villareal, les saisons se suivront et se ressembleront pour l’Italien qui marquera successivement 15, 17 et 32 buts par saison. En 2010, il devient même le Il veut rentrer en Italie meilleur buteur de l’histoire du club devant Diego Forlan. Mais en 2011, Rossi et le Sous-Marin jaune vont couler. Qualifié dans le groupe de la mort en Ligue des Champions (Bayern, Manchester City, Naples), les Espagnols vont perdre leur 6 matches et finir dernier de la poule. En championnat, la situation n’est guère plus reluisante puisque le club de Fernando Roig occupe la 16 ème place. Rossi tente de sortir la tête de l’eau (5 buts en 14 matches) mais se blesse une première fois en octobre 2011 face au Real Madrid. Verdict : rupture des ligaments croisés, 6 mois d’arrêt. En février dernier, l’Italien fait une rechute et doit à nouveau se faire opérer. Fin de saison, pas d’Euro 2012 et un retour prévu début 2013. Bref, une saison cauchemardesque tant sur le plan ITALIE club, juste devant... Alexandre Pato qui pourrait faire le chemin inverse et s’engager avec Manchester City ! Une opération intéressante pour le Milan qui ne paierait pas beaucoup plus pour le salaire. Autre option, celle du prêt. Cela serait tout bénéfique pour le club italien qui ne prendrait en charge que la moitié du salaire de Balotelli, voire rien du tout… Cependant, le jaloux Moratti a précisé que Balotelli appartenait toujours, de près ou de loin, aux Nerazzurri. Un scénario digne des Tontons flingueurs... « MARIO BALOTELLI N’EST PAS UN RÊVE POUR LE MILAN. » SILVIO BERLUSCONI ROSSI VERS LA VIOLA ? personnel que sportif puisque Villareal descendra en Liga Adelante, à la surprise générale. 2013 ne pourra qu’être meilleure pour l’international italien. L’Inter Milan a pris les devants mais doit se serrer la ceinture au niveau du budget. Une contrainte que n’a pas la Fiorentina qui recrute à tours de bras. Si les dirigeants n’ont pas abandonné la piste Lisandroqui déclarait son attachement au club rhodanien, ils pourraient se rabattre sur Rossi qui serait d’accord pour une nouvelle expérience en Italie. À la pointe de l’attaque, il épaulerait Jovetic ou Ljajic. Son sens du but et sa qualité technique seraient un atout en plus pour une équipe portée vers l’avant depuis le début de la saison. Côté sportif, Mario Balotelli n’est pas au mieux. Après un Euro réussi grâce à son doublé en demifinale contre l’Allemagne, le n°9 de la Squadra Azzura n’a vraisemblablement pas digéré sa belle prestation. Auteur d’un seul petit but - face à Everton - en douze matches, Balotelli fait face au retour en forme et en grâce d’Edin Dzeko. Dans un effectif pléthorique, les Argentins Tevez et Aguero semblent également mieux placés pour débuter une rencontre en ce moment. Si Balotelli acceptait plus ou moins son statut de joker lorsqu’il était plus jeune, à 22 ans, le bouillant attaquant doit maintenant s’impatienter. Doté d’un physique exceptionnel et d’une technique remarquable pour son gabarit, Mario possède tous les coups du football. Seul petit problème, l’aspect mental : on le sait depuis ses débuts à l’Inter, le natif de Palerme est ingérable. Jamais à l’abri d’une folie que ce soit sur le terrain (5 cartons rouge depuis le début de sa carrière), ou en dehors (allumer des pétards dans sa salle de bain qui provoqueront un incendie dans tout l’immeuble). On pensait Roberto Mancini capable de le maîtriser, mais la situation semble aujourd’hui lui échapper une nouvelle fois. Un transfert au Milan, dans le club le plus rigoureux et le plus sérieux au monde, changerait peut-être le tempérament de Balotelli. Mais rien n’est moins sûr avec « Supermario »... BRUITS DE VESTIAIRE LA JUVE EN PINCE POUR VERRATI Le milieu de terrain Marco Verrati, malgré sa récente arrivée au PSG, pourrait revenir en Italie. En méforme depuis quelques semaines, il ne semble plus avoir la confiance de Carlo Ancelotti. La Juve devrait donc formuler une offre cet hiver. L'ITALIE FAN DE MILEVSKY ! Le buteur ukrainien du Dynamo Kiev, Artem Milevsky, ex-grand espoir de la sélection ukrainienne, est annoncé un peu partout en Italie. Annoncé à la Lazio, c'est finalement la Fiorentina qui tiendrait la corde pour enrôler l'attaquant ukrainien. Agé de 27 ans, Milevski tarde à confirmer son énorme potentiel. Un départ dans un autre championnat serait sans doute salvateur pour la suite de sa carrière. ABDELLAOUE VERS LA LAZIO L'attaquant d'Hanovre, MohammedAbdellaoue, serait l'une des priorités du club laziale. Élément indispensable du club allemand depuis plusieurs saisons, il devrait remplacer Zarater et Floccari, plus vraiment en odeur de sainteté dans la capitale. PARME FURIEUX CONTRE Belfodil Le jeune attaquant français Ishak Belfodil, formé à Lyon et parti s'aguerrir en Italie, continue son apprentissage. S'il a déjà marqué trois buts cette saison, il a eu la mauvaise idée de marquer sur un penalty alors que l'entraîneur ne l'avait pas désigné comme tireur. Surtout, son arrogance envers son propre banc de touche après son but a fortement déplu aux dirigeants Gialloblu. RICARDO CARVALHO AU MILAN AC Depuis un an, José Mourinho ne compte plus sur son défenseur portugais Ricardo Carvalho. Devant trouver une porte de sortie cet été, un transfert chez les QPR n'avait pas abouti. C'est maintenant au tour du club rossonero de s'intéresser fortement à l'ancien joueur de Porto et Chelsea. Libre cet été, un transfert dès cet hiver semble possible. UN JEUNE BASQUE À L'ATALANTA Deuxième joueur français à avoir joué pour l'Athletic Bilbao après un certain Bixente Lizarazu, Aymeric Laporte, 18 ans, a porté pour la première fois le maillot rouge et blanc de l'Athletic en Europa League contre le Kiryat Shmona. Une prestation qui n'est pas passé inaperçue puisque l'Atalanta Bergame serait intéressé par le jeune Français. GROSSO RACCROCHE Le champion du monde italien Fabio Grosso, 35 ans, a décidé d'arrêter sa carrière de footballeur. En fin de contrat à la Juve, le latéral gauche n'a pas trouvé chaussure à son pied et semble décider à passer ses diplômes d'entraineur. Passé par Palerme, l'Inter et Lyon, c'est notamment lui qui a marqué le tir au but décisif en finale de la Coupe du monde 2006. MICHU VERS NAPLES OU LE GENOA L'attaquant de Swansea Michu, 10 buts en Premier League cette saison, intéresserait fortement le Napoli et le Genoa. Acheté 2,5 millions au Rayo Vallecano, Michu réalise un superbe début de saison. BIANCHI VERS L'INTER Selon le quotidien El Corriere dello Sport, Rolando Bianchi, attaquant du Torino et libre en juin prochain, serait proche de l'Inter Milan. Le club nerazzuri est à la recherche d'un attaquant et le profil de l'avant-centre de 29 ans correspond aux attentes des dirigeants intéristes. La bataille sera rude puisque la Fiorentina, Parme, Palerme et Naples seraient aussi sur les rangs.L.T. Le Foot gazette des transferts n°51 - Janvier 2013 - 21L.T.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :