Gazette des Transferts n°5 août 2008
Gazette des Transferts n°5 août 2008
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°5 de août 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 14 Mo

  • Dans ce numéro : Wiltord/Briand... le super Paris.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE Pisté de très près par le PSG qui aimerait en faire le successeur de Mickaël Landreau, Carlos Kameni est l’objet de toutes les attentions de ses dirigeants. Daniel Sanchez Llibre, le president de l’Espanyol de Barcelone, le presse en effet de signer un nouveau contrat qui court jusqu’en 2010. Le dirigeant catalan est en effet rendu inquiet par le nombre de clubs qui tournent autour du portier camerounais. « Si c’était mon fils, je lui conseillerai de resigner pour deux ou trois saisons. C’est la chance de sa vie ! » a-t-il lancé dans la presse espagnole. Le FC Séville s’est offert Sébastien Squillaci. Les Andalous ont déboursé 6,25 millions d’euros. Son départ était envisageable depuis un bon moment. Mi-juillet, Marino Faccioli, le directeur administratif de l’Olympique Lyonnais, l’avait clairement laissé entendre : « Le FC Séville est effectivement intéressé par sa venue. Nous sommes en contact avec eux depuis un certain temps. Nous avons même, avec le Président Jean-Michel Aulas, rencontré les dirigeants sévillans à l’occasion de l’assemblée de l’ECA (association européenne des clubs). Il nous reste plusieurs détails à régler concernant cette mutation. Nous avons demandé au club de Séville de nous apporter un certain nombre de garanties, notamment financière. Nous attendons maintenant leur retour pour envisager le transfert de Sébastien Squillaci » a-t-il confié. Le retour a dû être plutôt favorable... Le transfert de Grégory Coupet à l’Atletico Madrid (pour deux ans plus un en option) s’est concrétisé après plusieurs semaines d’atermoiement. Sur le site internet de l’OL, Marino Faccioli a donné quelques détails sur la transaction. « Le montant du transfert est de 1,5 million d’euros auxquelles pourront s’ajouter des incentives pour un montant maximal de 500 000 euros ». Les Lyonnais ont accepté de faire un geste et de ne pas exiger les 3 millions prévue par la clause libératoire du portier des Bleus. « Nous n’avons pas reçu beaucoup de propositions… Le Président Jean-Michel Aulas souhaitait privilégier le choix de Greg. Quand le 16 juin, Greg nous a dit qu’il voulait aller à l’Atletico, nous nous sommes efforcés de trouver le meilleur accord pour son transfert mais les discussions ont été tronquées dès le départ car certains avaient dit au club madrilène que Greg était libre ! » a expliqué Faccioli. La décision d’Ivan Klasnic de rejoindre le FC Nantes a eu des répercussions jusqu’en Espagne. En effet, elle devrait faire les affaires de Kanga Akalé. Le milieu de terrain du RC Lens n’a en effet pas l’intention de jouer la prochaine saison en Ligue 2. Or il était l’un des plans B d’Osasuna en cas de défection de Klasnic. Les Espagnols semblent ainsi avoir proposé 2 millions d’euros aux dirigeants des Sang et Or. Lesquels ont demandé au pensionnaire de Liga de faire un effort. En effet, il semble que les Grecs de l’Olympiakos proposent une somme nettement supérieure. On parle en effet de 4,5 millions d’euros… 20 - Le Foot gazette des transferts n°5 - Août 2008 Sir Alex Ferguson restant inflexible, les dirigeants du Real Madrid redoutent de voir Cristiano Ronaldo rester à Manchester. Le président Calderon quant à lui commence à se couvrir en chargeant le joueur portugais. Lequel serait coupable de ne pas entamer de réel bras de fer avec MU. Il y a de la crise de nerfs dans l’air… que je vais aller au Real Madrid ? Je n’en sais rien… » : voici ce que Cristiano Ronaldo a répondu à un journalis- « Est-ce te de la chaîne de télévision Telemadrid venu l’interroger début juillet sur son lieu de vacances situé en Italie. Dans le camp Ronaldo, on commence en effet à se faire un sang d’encre. Il y a de quoi il est vrai. D’abord parce que Sir Alex Ferguson lui a laissé de nombreux messages sur son portable pour lui rappeler qu’il l’attendait de pied ferme à Manchester. Il l’aurait même invité à effectuer la petite convalescence que nécessite sa récente (et bénigne) opération à Manchester plutôt que dans sa villa de Sintra au Portugal. Une perspective qui n’enchanterait guère le jeune attaquant qui est lié à MU jusqu’en 2012… Par ailleurs, le Real Madrid l’a laissé sans nouvelles durant les semaines qui suivirent la fin de l’Euro. L’international portugais n’a pas du tout apprécié le mutisme des Merengue. L’angoisse fut telle dans l’entourage de Ronaldo que l’un de ses proches n’a pas hésité à faire part du vague à l’âme du Mancunien dans les colonnes du quotidien espagnol AS. « La vérité, c’est qu’il ne sait absolument rien de ce qui va se passer… Concernant le Real Madrid, il n’y a en fait rien de concret… » a expliqué un de ses proches nommés Jose et qui a lui aussi passé ses vacances en Italie. Alerté par cette interview un brin alarmiste, Ramon Calderon a, semble-t-il, tenu à décrocher son téléphone. Selon Marca, il aurait discuté avec le Portugais aux alentours du 7 juillet. Ronaldo lui aurait indiqué qu’il voulait absolument rejoindre le Real et ce dès cet été. L’attaquant semble sacrément redouter de devoir affronter les foudres de Sir Alex Ferguson. Il a donc demandé des garanties à Calderon. Celui-ci lui a affirmé que tout serait entrepris pour le transférer dans les plus brefs délais à Madrid… Cela s’annonce bien compliqué pourtant. Calderon qui a récemment rencontré David Gill, le directeur général de Manchester United, en Suisse est en effet assez pessimiste. Et ce même si il s’est récemment payé le luxe d’assurer à Rafael Nadal (grand supporter du Real devant l’Eternel) que Ronaldo allait bientôt débouler à Madrid. « Ronaldo ? Nous le tenons ! » aurait-il assuré au tennisman. Il est vrai que cette confidence (rapportée par un témoin de la scène) fut délivrée dans le cadre très festif de la nuit londonienne qui suivie le sacre de Nadal à Wimbledon… En vérité, les Merengue sont très ESPAGNE Les Espagnols redoutent un échec Real-Ronaldo : cela tourne au psychodrame… inquiets. Les dirigeants de Manchester United s’arc-boutent sur leur position et se refusent à libérer la star de la sélection portugaise. « Le scénario le plus probable est qu’il ne vienne pas » a d’ailleurs dû reconnaître Ramon Calderon dans les colonnes du journal Marca. Le président du Real qui s’est beaucoup avancé sur le dossier Ronaldo craint désormais la réaction de ses socios. CALDERON : « MAINTENANT, C’EST DU RESSORT DU JOUEUR… » Lesquels sont aussi ses électeurs. Si le Portugais ne devait finalement pas venir, ils risquent fort de le lui faire lourdement payé lors des prochaines élections. Il est vrai qu’il leur avait promis la venue de Kaka lors de sa campagne en 2006 ! Acculé, Calderon est donc en train d’inciter Ronaldo à Dans le combat que se livrent le Real Madrid et Manchester United au sujet de Cristiano Ronaldo, SeppBlatter a choisi son camp. Le président de la FIFA vient en effet de prendre position en faveur du Real ! Habituellement, un président de la FIFA est tenu à une grande réserve. Il ne lui appartient pas par exemple de s’immiscer dans les affaires des clubs. Encore moins de commenter les négociations autour d’un transfert. Aussi sulfureux soit-il. SeppBlatter n’est pas de cet avis. Il vient en effet de faire connaître son point de vue sur la volonté de Manchester United d’empêcher Cristiano Ronaldo de rejoindre le Real Madrid. « IL VEUT PARTIR, QU’ON LE LAISSE PARTIR » Farouche opposant à « l’esclavage moderne » (ce qui ne manque pas de sel concernant un joueur aussi royalement payé !), le président de la FIFA plaide pour le départ du Portugais en Espagne. « Il veut partir, qu’on le laisse partir » a lancé Blatter engager un bras de fer avec Manchester. Jusqu’à présent, le Portugais est resté soft dans ses déclarations d’intention. Calderon l’incite à faire feu de touts bois. « Maintenant c’est du ressort du joueur. S’il veut venir, il peut venir. Les dirigeants de Manchester ont dit qu’ils ne voulaient pas le laisser partir et c’est vrai qu’ils ne sont pas du genre à vendre leurs meilleurs joueurs. Reste que si un joueur veut partir, c’est difficile de le retenir. C’est pareil au Real. Moi quand j’ai un joueur qui veut aller quelque part, je le laisse y aller » a-t-il expliqué avec un bel aplomb. Bref la pression est, à l’entendre, désormais sur les épaules du jeune international portugais. A lui de livrer bataille avec Sir Alex Ferguson et d’arracher son billet de sortie. « Dès que Manchester se sera décidé à le vendre, nous entrerons en négociations » a-t-il encore expliqué. « Pour l’heure, ce n’est pas le cas. Si rien ne change, Cristiano Ronaldo jouera à Manchester la saison prochaine. C’est le scénario le plus probable… » a-t-il ajouté. L’autre inquiétude provient des finances mêmes du club. Les Merengue risquent d’avoir bien du mal à trouver les quelques 90 millions d’euros que les Mancuniens ne manqueront évidemment pas d’exiger en cas de revirement sur le cas Ronaldo. Bernd Schuster avait même gaffé fin juin en avançant le chiffre de 100 millions. Une petite phrase qui avait fait bondir Calderon : « Nous ne paierons pas 100 millions pour un joueur ! » s’était-il emporté. Le Real n’en a de toute façon pas les moyens. Les Merengue qui ont beaucoup dépensé depuis quatre ans n’auraient pas suffisamment de surface financière. Il leur faudrait alors vendre Robinho au moins 35 millions d’euros à Chelsea pour réussir cette prouesse. Et encore… Bref le Real Madrid ne tient pas encore l’attaquant portugais. Quant à Cristiano Ronaldo, il serait sur le point de se résoudre à l’idée de devoir cohabiter une saison encore avec l’ombrageux Ferguson. Le président de la FIFA intervient Même Blatter met son grain de sel D. B. sur la chaîne anglaise Skysports. Bref plus que jamais en football les contrats n’ont absolument aucune valeur ! D. B.
Même si officiellement ni David Trezeguet ni la Juventus n’envisagent de se séparer, le FC Barcelone continue de lorgner sur l’ancien attaquant des Bleus. Une offre proche des 30 millions d’euros pourrait ainsi rapidement être émise par les Blaugrana. Info ou intox : toujours est-il que David Trezeguet assure ne pas être au courant de l’intérêt que lui porte le FC Barcelone. En marge de la conférence de presse qu’il a donné pour annoncer sa retraite internationale, le buteur a assuré qu’il se sentait parfaitement bien à la Juventus. « J’ai passé d’excellentes vacances et je suis prêt à reprendre avec la Juve comme toujours. Cela fait maintenant huit ans qu’on dit chaque été que je vais quitter Turin. Cela fait partie de ma carrière… » a-t-il expliqué. Reste que même si aucun contact n’a encore établi avec ses proches (et notamment avec son père qui est aussi son principal conseiller), le Barça songe bel et bien à lui. Une perspective qui ne lui est d’ailleurs pas désagréable. « C’est évident que pour n’importe quel joueur, il est agréable d’intéresser un club comme le FC Barcelone. Un entraîneur comme Guardiola Les Turinois ne le braderont pas et des joueurs comme Messi et Puyol, c’est intéressant... Mais à la Juve, j’ai toujours trouvé la motivation car c’est une équipe formée de grands champions qui n’a rien à envier au Barça. On lutte pour les mêmes objectifs : le championnat et la Ligue des Champions » a encore expliqué le désormais retraité des Bleus. « AGRÉABLE D’INTÉRESSER UN CLUB COMME LE BARÇA… » Les dirigeants du Real Madrid veulent jouer un bien vilain tour à ceux de l’Atletico. Les Merengue ont en effet décidé de leur brûler la politesse sur le dossier Van der Vaart… Les dirigeants du Real Madrid ont assisté avec grand déplaisir à l’excellent mercato livré par leurs voisins et rivaux de l’Atletico. Ils ont en effet rapidement su attirer de gros poissons dans leurs filets tels que l’attaquant français de Huelva Florent Sinama-Pongolle, le milieu de terrain brésilien du FC Porto Paulo Assuncao, le défenseur tchèque de la Fiorentina Tomas Ujfalusi et bien sûr le portier des Bleus Grégory Coupet. Pour parachever leur campagne de recrutement, l’autre club de Madrid espère récupérer l’excellent meneur de jeu d’Hambourg, Rafael Van Der Vaart. L’ATLETICO PROPOSE 15 MILLIONS, LE REAL EN DONNE 20 Les Colchoneros auraient en effet proposé 15 millions d’euros à Hambourg. L’affaire était sur le point de se conclure lorsque le Real décida au dernier moment de rentrer dans la partie. Les Rojiblancos semblent en effet avoir proposé 5 millions de mieux au club allemand ! Quant au joueur, il pourrait signer pour cinq ans à des conditions salariales exceptionnelles. Van der Vaart qui avait quasiment donné sa parole aux dirigeants de l’Atletico pourrait donc reprendre sa parole et rejoindre ses compatriotes Ruud Van Nistelrooy, Wesley Sneijder et Royston Drenthe au Real… D. B. ESPAGNE Trezeguet, c’est au moins 25 millions Reste que son agent, Antonio Caliendo, ne ferme pas totalement la porte aux Blaugrana. « Convaincre la Juventus de laisser partir sera difficile. Et ce même si le Barça fait tout pour… Je ne pense pas que les Turinois le laisseront partir à moins de 30 millions d’euros. Quant au joueur, il a envie de rester à la Juve » a-t-il récemment expliqué. Pep Guardiola, l’entraîneur du FC Barcelone, qui en a fait l’une de ses cibles n’a pas encore entamé les grandes manœuvres. Pour l’heure, il est focalisé sur le dossier Adebayor. Si celui-ci devait tomber à l’eau, il prendrait alors langue avec le clan Trezeguet. Malgré leurs protestations officielles, les dirigeant turinois qui veulent rajeunir leur effectif songent bel et bien à se séparer du buteur français qui fêtera ses 31 ans en octobre prochain. En coulisses, les pontes de la Juve et l’agent du joueur ne laissent en effet guère planer le doute à ce sujet. Reste au Barça qui a déjà proposé 15 millions voici quelques semaines à émettre une offre cohérente. A 25 millions d’euros, il se dit en effet toujours que la Vieille Dame acceptera de se défaire de son précieux Francese. La filière monégasque… Santander suit Leko Jerko Leko, l’international croate de l’AS Monaco, est sur les tablettes du Racing Santander. Le milieu de terrain défensif du club de la Principauté a cependant de nombreuses autres pistes tant en Angleterre, en Ecosse qu’en Ukraine… Camel Meriem a longtemps été convoité par le Racing Santander. Si l’international français a décliné l’offre, un autre joueur de l’AS Monaco est suivi par ce club espagnol. Il s’agit de Jerko Leko. L’international croate de la Principauté est en effet dans le viseur de Santander depuis plusieurs semaines. UNE VALEUR ESTIMÉE À 3 OU 4 MILLIONS D’EUROS Ce milieu défensif dont la valeur marchante est estimée à 3 ou 4 millions d’euros sera en fin de contrat en juin 2010. Il ne rentre pas dans les plans de Ricardo qui ne fera donc rien pour le retenir. Tout comme Meriem, Leko attend toujours des nouvelles de ses Les Madrilènes s’arrachent le Batave Van der Vaart : l’Atletico doublé par le Real ? D. B. dirigeants concernant une hypothétique prolongation de contrat. Elle a peu de chance de lui être un jour soumise. Leko devrait donc facilement convaincre les Monégasques de lui rendre sa liberté moyennant une indemnité raisonnable. Les dirigeants de l’ASM devraient néanmoins chercher à faire monter les enchères puisque plusieurs clubs britanniques ont également un œil sur lui. Si le Celtic Glasgow parait le plus empressé, des clubs comme Portsmouth et surtout Bolton ont récemment pris des renseignements sur le milieu croate. Les Ukrainiens de Shakhtar Donetsk sont eux aussi venus aux nouvelles durant le mois de juin. Avant de rejoindre Monaco, il s’était en effet révélé au sein des rangs d’un autre grand club ukrainien le Dynamo Kiev. Les Ecossais qui furent longtemps les plus intéressés par le profil de ce n°6 parfois rugueux semblent cependant le considérer comme un second choix. Actuellement, c’est Santander qui tiendrait la corde. Qualifié pour la prochaine Coupe de l’UEFA, le Racing Santander semble résolu à recruter en Ligue 1. D’autres joueurs du championnat français serait en effet actuellement suivi par le pensionnaire de la Liga. Le Lillois Mirallas est par exemple sur les tablettes de Santander... D. B. BRUITS DE VESTIAIRE Frédéric Kanouté est au FC Séville et y restera. « Le président du club andalou l’a déclaré intransférable. A partir de là, tout est dit. Il y a eu de l’intérêt de la part de l’AS Roma et de l’Atletico Madrid et de Fernerbahçe. Il nous a dit que même si une offre de 25 millions d’euros atterrissait sur son bureau, il ne le laisserait pas partir » nous a en effet confié son agent Christophe Mongai. Sous contrat avec Séville jusqu’en 2010, Kanouté est donc bien partir pour vivre une nouvelle saison en Liga… Lionel Messi n’est pas concerné par la grande lessive entreprise par Pep Guadiola. Le petit attaquant argentin vient en effet de se voir proposer de prolonger son contrat jusqu’en 2014. Le journal espagnol El Mundo Deportivo assure en effet que les dirigeants Blaugrana s’apprêtent à lui proposer une rémunération annelle de 8 millions d’euros. Quant aux primes, elles ont de quoi surmotivé celui que Diego Maradona considère comme son successeur. Elles s’élèveraient en effet à 4,5 millions d’euros ! C’est son père qui est aussi son agent qui aurait négocié ce contrat en or massif… Rafael Benitez ne tourne pas autour du pot : il aimerait beaucoup chiper David Villa au FC Valence. L’entraîneur de Liverpool l’a confié sans détour sur le site internet des Reds. Le coach espagnol ne parait cependant pas convaincu de pouvoir y parvenir. « Villa est sur notre liste mais pour le moment ce n’est pas un option pour nous… » a-t-il expliqué. Le prix demandé par Valence serait en effet particulièrement prohibitif… Andreï Arshavin rêvait de rejoindre la Liga. Le milieu de la Russie et du Zenit Saint- Pétersbourg devrait selon son agent « très probablement » se rabattre sur la Premier League. Une offre inférieure à 15 millions d’euros de la part du FC Barcelone. Le journal Daily Telegraph affirme en effet que son client va rejoindre un club du Top 4 du championnat d’Angleterre. « Zenit négocie avec plusieurs clubs. Nous attendons maintenant que le président Alexander Dyukov nous autorise à négocier les conditions avec l’un d’entre eux. Andreï aimerait jouer en Premier League mais il n’ira pas n’importe où. Il n’acceptera pas d’offre de clubs comme Newcastle, Middlesbrough ou Aston Villa. Il ne jouera que pour Manchester United, Chelsea, Arsenal et Liverpool » a en effet assuré son agent. A défaut du Barça, la nouvelle star de la Russie serait désormais proche rejoindre Arsenal. Sauf offre de dernière minute de la part des Blaugrana bien sûr… Le Foot gazette des transferts n°5 - Août 2008 - 21 BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :