Gazette des Transferts n°5 août 2008
Gazette des Transferts n°5 août 2008
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°5 de août 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 14 Mo

  • Dans ce numéro : Wiltord/Briand... le super Paris.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE Le FC Séville pourrait se séparer de Adriano Correia. En effet, les dirigeants de l’Inter Milan lui font les yeux doux. Le milieu de terrain se répand en effet dans la presse pour se faire écho de l’intérêt des Nerazzuri à son endroit. « J’ai reçu une offre de la part de l’Inter. Je me sens néanmoins bien à Séville. On verra ce qu’il se passera. Je laisse cela à mon agent et aux dirigeants du club » a-t-il expliqué. Les Andalous qui ne sont absolument pas vendeurs seront cependant bien difficiles à amadouer. Un double Ballon d’Or au chômage, ce n’est pas courant. C’est pourtant ce qu’est en train de vivre Ronaldo depuis le 1 er juillet et le terme de son contrat avec le Milan AC. Le buteur brésilien est actuellement en convalescence après sa grave blessure au genou gauche en février dernier. Comme nous l’indiquions dans nos précédentes éditions, l’ancien goleador de la Seleçao est cependant toujours sur les tablettes de Flamengo. Le président du club brésilien, Kléber Leite, souhaite en effet lui faire parapher un contrat. Le PSV Eindhoven vient également de se rapprocher de son ancien joueur. Un come-back en Hollande serait sérieusement à l’étude. Tout le monde attend cependant de voir de quelle manière Ronaldo va se remettre de cette énième blessure… Luis Figo est un autre joueur de génie qui se refuse à tirer sa révérence. Malgré ses 35 ans, l’international portugais a en effet prolongé d’une saison avec l’Inter alors que des clubs qataris lui faisaient de véritables ponts d’or. A la Gazzetta dello Sport, il a expliqué pourquoi : « La saison passée, je suis resté éloigné longtemps des terrains pour cause de blessures. Je ne voulais pas finir ma carrière comme cela. Je voulais continuer une année de plus pour me prouver quelque chose et c’est vraiment extraordinaire que mon désir ait été le même que celui de l’Inter ». L’arrivée de José Mourinho l’a un peu plus, dit-on, encouragé à poursuivre dans le Calcio. On s’arrache Matteo Ferrari. Il y en a en effet une belle foire d’empoigne autour du défenseur de l’AS Roma. Bologne, l’Inter Milan ainsi que la Fiorentina se disputent en effet les faveur de cet excellent joueur qui présente, il est vrai, la particularité d’être en fin de contrat… 18 - Le Foot gazette des transferts n°5 - Août 2008 Les dirigeants du Milan AC ont mené leur mercato tambour battant. Pour parfaire leur œuvre, il ne leur manque plus qu’un buteur de classe internationale. Malgré l’arrivée de Ronaldinho, Emmanuel Adebayor (Arsenal) plait toujours autant au clan Berlusconi… Adriano Galliani était tout sourire le 8 juillet dernier lorsque, dans la soirée, il se présenta sur les plateaux de la télévision italienne Antenna 3. Le vice-président du Milan AC ne se présentait en effet pas les mains vides. Au journaliste qui l’interrogeait sur le mercato en cours du club Rossonero, Galliani annonça d’un air radieux qu’il avait « un scoop à révéler ». « J’ai reçu un courrier d’Arsenal qui dit : « Suite à notre communication du 13 juin, dans laquelle nous vous informions que nous ne souhaitions pas faire de marché au sujet d’Adebayor, nous vous écrivons aujourd’hui pour vous dire que nous sommes prêts à étudier les possibilités d’un accord si cela vous intéresse toujours… » Et Galliani d’ajouter que bien entendu le Milan AC est intéressé par l’international togolais. Lequel reste tout de même sur 30 buts en 48 matchs pour les Gunners... « Arsenal veut bien vendre donc cela fait un premier problème de résolu. Reste à régler celui du montant du transfert. Le joueur est clairement le premier choix du Milan mais ce ne sera pas facile… » a confié Galliani. Lequel s’est ensuite lamenté sur le fait que les transferts ne sont plus aussi faciles à réaliser pour les Lombards que du temps des JPP et autre Van Basten… GALLINAI : « NOUS DIVERGEONS SUR LE PRIX AVEC WENGER… » ITALIE Le Togolais a la cote Adebayor plus que jamais en lice Après des mois de négociations, le Milan AC a fini par convaincre le FC Barcelone de lui brader Ronaldinho. Le Ballon d’Or 2005 arrive en effet en Lombardie moyennant 21 « petits » millions d’euros… Ronaldinho est Milanais ! Cela fait des mois que le transfert du Brésilien vers le club lombard était dans les tuyaux. Le 15 juillets, le Milan AC et le FC Barcelone ont enfin trouvé un accord. Moyennant une vingtaine de millions, les Milanais se dont donc offerts pour les trois prochaines saisons le plus fantasque des Ballons d’Or encore en activité. Depuis le début de mois de juillet, la destination du Brésilien ne faisait plus grand doute. « Ronaldinho va probablement rejoindre le Milan AC. C’est fait à 80 ou 90% ! » avait ainsi assuré dès le 10 juillet Roberto de Assis, le frère et agent du joueur brésilien à la chaîne de télévision italienne Lombardy. Si les Italiens ont récupéré le Carioca c’est d’abord et surtout parce que Chelsea lui a claqué la porte à la fin du mois de juin. UNE CLAUSE LIBÉRATOIRE AUSSI ASTRONOMIQUE QU’OBSOLÈTE En un mois, les dirigeants d’Arsenal ont donc considérablement évolué sur ce dossier. On se souvient en effet qu’en juin, Arsène Wenger avait envoyé un fax furibond aux Lombards que lequel on pouvait lire que Adebayor n’était pas à vendre « ni pour de l’or, ni pour de l’argent » ! Si les Gunners sont donc désormais vendeurs, ils ne le sont évidemment pas à vil prix. Les Londoniens semblent en effet demander 45 millions d’euros pour leur buteur fétiche. « J’ai eu un contact avec Wenger. Tous les deux nous divergeons de manière importante sur la valeur financière du joueur » a d’ailleurs d’emblée indiqué le vice-président milanais. Les Lombards ne seraient de fait pas prêts à mettre cette somme. Qualifiés pour la seule Coupe UEFA, ils peineraient même à débourser 30 millions… Le FC Barcelone a quant à lui a déjà proposé une somme d’environ 25 millions d’euros. Là aussi, c’est encore loin du compte aux yeux d’Arsène Wenger. Si les Gunners ne revoient pas leurs prétentions à la baisse, Adebayor pourrait donc rester à Londres. Il ne semble d’ailleurs pas désireux d’aller au bras de fer. Il voue en effet un énorme respect envers Arsène Wenger. Lequel vient d’ailleurs de lui proposer à nouveau de prolonger son contrat qui court jusqu’en 2010. Le Togolais rêve de se voir offrir un salaire hebdomadaire de 100 000 euros. Son coach viendrait de lui proposer de toper à 75 000 soit 25 000 de plus que son traitement actuel. Les Milanais redoutent d’ailleurs fortement que le Togolais finisse par se laisser attendrir par les attentions de son club. Une contre-proposition en provenance de Lombardie ne devrait en effet pas tarder à arriver. Silvio Berlusconi pourrait en effet venir à la rescousse de son club chéri. Il se dit en effet que le président du Conseil italien s’apprête à injecter, via ses diverses sociétés, plusieurs dizaines de millions d’euros. Ainsi contrairement à ce qu’affirmait Galliani il y a peu à savoir que « Adebayor était l’alternative à Ronaldinho » il se murmure que les Milanais continuent d’essayer de damer le pion aux Blaugrana sur le dossier de l’international togolais. Arsène Wenger aurait en effet assez mal vécu les velléités de départ affichées par Adebayor durant l’été. Si les Lombards dégainent leur carnet de chèques avant les Catalans, ils auraient de bonnes chances de récupérer ce buteur qui les fascine depuis tant de mois. Le cœur d’Adebayor penche en effet plus du côté de Milan que de Barcelone. D. B. Chronique d’un transfert annoncé… Ronaldinho à Milan Après la fin de l’Euro, Luiz Felipe Scolari a en effet informé le clan Ronaldinho qu’il ne souhaitait pas faire affaire avec le Barça. Quant à Manchester City (dont il a refusé par deux fois des offres concrètes), Ronnie n’a jamais sérieusement envisagé d’y poser ses crampons. Il a également retoqué les propositions émanant de la MLS américaine. « LA Galaxy ? J’exclue totalement cette possibilité. Ce n’est pas possible parce qu’il n’a que 28 ans et qu’il veut encore joueur cinq ou six ans au plus haut niveau » avait en effet expliqué de Assis. Résolu à tourner la page, le Barça a donc laissé le fantasque Brésilien aux bons soins du Milan AC. Pour une indemnité finalement moins dérisoire que prévu. Les Italiens ont en effet déboursé 21 millions d’euros (+ 4 de bonus en fonction des résultats du Milan). On est bien loin cependant de la clause libératoire de 150 millions d’euros longtemps brandie par les Blaugrana… D. B.
Christian Poulsen est à juste titre considéré comme l’un des meilleurs milieux défensifs du Vieux Continent. La Juventus de Turin a bataillé ferme pour enrôler le Danois au nez et à la barbe du FC Barcelone... supporters veulent un guerrier. Nous aussi. On a donc pensé à Christian Poulsen ! » Voilà qui a le mérite de la trans- « Les parence. En faisant cette déclaration le 6 juillet dernier, Giovanni Cobolli, le président de la Juventus de Turin, a joué carte sur table. La Vieille Dame était clairement en pamoison face au milieu de terrain danois du FC Séville. « Je ne sais pas encore si nous réussirons à l’avoir mais je peux vous dire que tout le monde le considère comme une option idéale » avait encore ajouté le patron du club de Turin. Le 14 juillet, cette « option idéale » se matérialisait par l’arrivée du solide Danois. Le montant du transfert est estimé à 9,75 million d'euros. « J'espère pouvoir prouver aux supporters que je ne suis pas qu'un joueur rugueux, mais que je possède aussi une bonne technique » a confié Poulsen en conférence de presse. Claudio Ranieri n’en a jamais douté. Il a en effet rapidement validé le projet Poulsen. Il a toujours pensé en effet que pour muscler l’entrejeu de la Juve Christian Poulsen serait le pendant idéal de Momo Sissoko. Les deux forces de la nature sont désormais réunies. Cela promet quelques étincelles ! Et dire que les Andalous n’avaient pas l’intention de se séparer de l’international danois durant cet été. SON ASSOCIAITON AVEC SISSOKO EST PROMETTEUSE... Poulsen qui était sous contrat avec le FC Séville jusqu’en juin 2009 s’était même récemment vu proposer une prolongation de contrat. Les dirigeants sévillans n’ont cependant pas mis leur veto sur ce dossier. Ils ont simplement négocié au plus près de leurs intérêtS. Le 8 juillet dernier, Alessio Secco, le directeur sportif de la Juve, s’est envolé vers Séville. Il y a rencontré le président del Nido. Le Danois quitte le FC Séville pour la Vieille Dame Poulsen, un guerrier pour la Juventus Grand ami personnel d’Andreï Chevchenko, Silvio Berlusconi vient de donner l’instruction à Adriano Celui-ci lui a rapidement laissé entendre qu’un accord était possible. Secco en a également profité pour discuter avec Christian Poulsen ainsi qu’avec Joern Bonnesen son agent. Ces discussions ont rapidement porté leurs fruits. En effet selon le journal italien, La Stampa Secco et Bonnesen ont parlementé plusieurs heures durant au sujet du futur salaire de l’international danois. A Séville, Poulsen gagnait 2,2 millions d’euros par Galliani, le vice-président du Milan AC, de tout tenter pour obtenir le come-back du buteur ukrainien qui joue les utilités à Chelsea. La piste Adebayor étant toujours aussi compliquées, les Lombards suivent désormais une autre voie. Il existe en effet bel et bien un plan B. Les Milanais planchent en effet sur la possibilité de faire venir un autre larron. Lequel pourrait d’ailleurs débarquer même en cas d’issue favorable concernant le Gunner. « Il y aura peut-être un Monsieur X » a ainsi assuré le vice-président du Milan AC. On reparle ainsi énormément de Andrei Chevchenko. Le buteur ukrainien se morfond sur le banc des Blues. En cours de saison dernière, il s’est d’ailleurs répandu dans la presse pour faire part de son spleen d’être devenu Londonien. Il a également longuement disserté sur la nostalgie que lui inspire son séjour en Lombardie. « Le Milan AC reste mon club de cœur ! » s’est-il même exclamé face à la presse italienne en fin de saison dernière. Il fut même aperçu dans le car du Milan lors de l’une de ses escapades en Italie. De son côté, le clan Berlusconi ITALIE an. Pour accepter de rejoindre la Juve, le Danois aurait obtenu d’en toucher désormais toucher 3. C’Seule une surenchère du FC Barcelone aurait en fait pu venir contrarier les plans des dirigeants turinois. Cela faisait des mois en effet que les Blaugrana tournaient autour du puissant Danois. Ils ont finalement vu filer le guerrier Viking dans les bras de la Vieille Dame. D. B. Le troisième homme du Milan Berlusconi exige le retour de Chevchenko rêve toujours autant de le faire revenir à San Siro. Silvio Berlusconi a toujours assuré qu’il considérait l’international ukrainien « comme un fils ». GALLIANI : « SI CHELSEA EST VENDEUR, BERLUSCONI VEUT QU’ON PRENNE CHEVA » Sur le site officiel du Milan AC, Adriano Galliani, le vice-président du Milan AC, vient d’ailleurs de faire la déclaration suivante : « Il occupe toujours une grande place dans nos coeurs. Si Chelsea se décide à le vendre, nous l’achèterons. il s’agit d’une volonté du président Berlusconi » a-t-il expliqué. Or l’attaquant ukrainien ne fait partie des plans de Scolari. Un transfert tournant autour de 10 millions d’euros serait d’ores et déjà à l’étude en coulisses. Ce serait alors une formidable opération pour les Lombards qui l’avaient vendu 40 millions d’euros il y a tout juste deux ans à Chelsea ! Ce serait aussi la solution la moins onéreuse pour les Milanais. Lesquels n’en finissent pas de claironner que faute de participation à la prochaine Ligue des Champions, ils ne disposent pas de moyens disproportionnés. Chevchenko est donc la solution du cœur mais aussi de la raison. D. B. BRUITS DE VESTIAIRE Sous contrat avec l’Inter Milan jusqu’en 2009, Olivier Dacourt n’a pas l’intention de bouger. Quelques clubs se sont pourtant manifestés à son endroit. La Fiorentina a ainsi montré de l’intérêt à la mi-juillet. Giorgio de Giorgio, son agent, botte cependant en touche. « Je n’ai pas été contacté par la Viola au sujet d’Olivier ». Quant aux intérêts supposés de clubs français (le PSG et l’OM notamment), ils seraient tout aussi infondés. « Dacourt est sous contrat avec l’Inter pour une saison encore et il a l’intention de l’honorer jusqu’à la fin » a encore assuré de Giorgio. Les dirigeants Nerazzurri seraient cependant nettement moins catégoriques sur le sujet. Ils chercheraient de fait bel et bien une porte de sortie pour le trentenaire français (33 ans). Le nom de Ricardo Quaresma revient fréquemment dans l’entourage de l’Inter Milan. Le milieu de terrain n’aurait pourtant pas l’intention de quitter le FC Porto. C’est en tous cas ce que laisse entendre Jorge Pinto Da Costa, le président du FC Porto. « Pour le moment, nous n’avons pas eu d’offres officielles concernant Ricardo. Il n’a par ailleurs pas demandé à s’en aller. Je n’ai jamais reçu de complaintes de sa part » a assuré le dirigeant portugais. L’Inter Milan a trouvé un accord avec l’AS Roma au sujet de Amantino Mancini. Le Brésilien âgé de 27 ans a signé pour quatre saisons en faveur des Lombards. Les dirigeants de l’Inter auraient accepté de payer une somme estimée à 13 millions d’euros. Mancini quant à lui devrait toucher un salaire annuel d’environ 3,5 millions d’euros. « Toutes les parties sont satisfaites. Nous espérons que Mancini pourra faire aussi bien que Cristian Chivu et devenir un joueur majeur de l’équipe » a expliqué le directeur sportif de l’Inter. Tiago (27 ans) sort d’une saison catastrophique avec la Juventus de Turin. La Vieille Dame a donc prié l’ancien Lyonnais d’aller voir ailleurs. L’international portugais ne manque d’ailleurs pas de prétendants. Le quotidien sportif portugais A Bola indique que l’Atletico Madrid, Tottenham et l’AS Monaco, Wolfsburg et le Borussia Dortmund auraient en effet inscrit son nom sur leurs tablettes respectives. Le Foot gazette des transferts n°5 - Août 2008 - 19 BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :