Gazette des Transferts n°42 février 2012
Gazette des Transferts n°42 février 2012
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°42 de février 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 400) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,3 Mo

  • Dans ce numéro : Kaka au PSG.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
BRUITS DE VESTIAIRE DIAWARA À LA PLACE DE MAÏGA ? Modibo Maïga sur le départ, le FC Sochaux lui chercherait toujours un remplaçant et il pourrait s’agir de Baba Diawara, l’attaquant du Maritimo Funchal (D1 portugaise). SOCHAUX AIME DAMIEN LE TALLEC Selon la Gazzetta dello Sport, Damien Le Tallec serait pisté par les Lionceaux. Son club actuel, Dortmund, serait ouvert à un prêt. Le contrat de l’attaquant tricolore court jusqu’en juin 2013. LE FCSM VISE CAMARA Les dirigeants espèrent convaincre Zoumana Camara (32 ans) dont le contrat avec le PSG court jusqu’en 2014 de venir à Sochaux. Depuis l’arrivée de Carlo Ancelotti, le défenseur français sait que sa place de titulaire est menacée, le technicien italien lui préfèrant Sakho et Bisevac. ANIN A UN BON DE SORTIE Kévin Anin est autorisé à répondre favorablement aux offres si le club doubiste lui trouve un remplaçant. Alexandre Lacombe a confirmé qu’un départ « était probablement une des solutions ». « On a essayé beaucoup de choses, aujourd’hui, je suis dubitatif sur nos capacités, a regretté le président du club. Je ne vois pas comment on peut continuer comme ça ! » MAÏGA PARTIRA EN CAS D’OFFRE SÉDUISANTE L’attaquant malien qui proclame depuis cet été ses envies de départ, a reçu l’autorisation de quitter le club à la condition que les dirigeants doubistes reçoivent une offre correspondait au prix demandé. Ils seront à la CAN Abdoul Razzagui Camara (Guinée) Modibo Maïga (Mali) Omar Daf (Sénégal) Comparé à Karim Benzema, Yannis Tafer peine à trouver sa place dans l’effectif des septuples champions de France. Sans ouverture à Lyon, jeune attaquant français serait donc sur le départ. Orphelin de Gameiro, Lorient semble intéressé par sa venue. LIGUE 1 Les Lionceaux font le forcing pour un crack de L2 SOCHAUX JOUE SON VA-TOUT POUR MENDES Véritable attraction en Ligue 2 cette saison, Ryan Mendes crève l’écran avec Le Havre. L’international capverdien a déjà quelques clubs de l’élite à ses trousses, et notamment Sochaux qui lui fait les yeux doux. Agé de 21 ans, Ryan Mendes réalise une première partie de saison tonitruante. L’attaquant capverdien a déjà marqué plus de buts qu’au cours de ses quatre années passées sous les couleurs du HAC. En pleine ascension, il suscite bien des convoitises parmi les clubs de Ligue 1. Et il a été très clair : il ne compte pas s’éterniser au Havre. « Je voulais partir à Sochaux (cet été) mais Le Havre n’a rien voulu savoir, aujourd’hui je suis concentré sur ma saison pour faire monter mon club en L1. Le HAC a quand même fait l’effort pour me garder. » Le joueur garde ainsi les pieds sur terre, puisqu’il voit désormais dans le fait de rester au Havre un bon moyen de gagner en maturité. D’ailleurs, il n’a pas forcément l’intention de partir en cas de montée du club en L1. « Si on monte, précise-t-il, je pourrais rester dans ce club que je connais si bien. La balle est dans leur camp pour un nouveau contrat. » Fautil voir cette déclaration comme un moyen de mettre la pression sur les clubs désireux de le recruter ? Ce n’est pas à exclure. UNE CONCURRENCE LILLOISE MAIS AUSSI ÉTRANGÈRE... Niveau pression, le FC Sochaux en connaît un rayon. En réelle difficulté en championnat, le club qui lutte pour ne pas descendre voit donc en ce joueur un motif d’espoir. Son profil intéresse tout particulièrement l’entraîneur des Lionceaux Mécha Bazdarevic. Ses dirigeants auraient proposé deux millions d’euros pour le natif de Fogo. Une offre immédiatement déclinée par le HAC, mais Sochaux ne devrait pas s’avouer vaincu même si la concurrence sera au Son horizon est bouché à Lyon Ce n’est pas une légende. Oui, Yannis Tafer est un joueur très talentueux qui possède un sens inné du but. Mais l’attaquant lyonnais ne parvient pas à percer. Prêté la saison dernière à Toulouse afin de se lancer dans le grand bain, ses performances n’ont pas cassé la baraque chez les Violets. A l’époque, Alain Casanova n’avait pas été satisfait du rendement de l’international des moins de vingt ans. « Je regrette qu’il ne saisisse pas suffisamment l’opportunité qui lui est donnée, déplorait l’entraîneur toulousain. On a l’impression qu’il a une chape de plombsur les épaules plutôt qu’un mental de compétiteur. Il a eu sa chance. » En effet, son bilan parait bien maigre pour un joueur annoncé comme le successeur de Karim Benzema. Il n’avait inscrit aucun but en 16 apparitions en Ligue 1... Tafer n’est pas sans ignorer qu’il doit faire ses preuves sur le terrain : « Je sais que je n’ai rien prouvé encore en L1. » En début d’année, il associait son manque de forme à un « déficit d’agressivité ». « J’ai changé d’attitude, assure-t-il. (…) J’avais mis à profit les vacances pour me remettre en cause. J’ai eu ma période creuse, elle m’a rendu plus fort. On doit savoir s’en relever. Le travail finit toujours par payer. » Très remonté, Tafer sait ce qu’il lui reste à faire. « À moi de jouer. Tel que je sais le faire. Un match à fond, tout simplement. » Tafer n’est pas reconnu comme un joueur très prometteur qu’en France : ses qualités ont franchi les rendez-vous. Car c’était sans compter sur le champion de France en titre. En effet, le LOSC qui est aussi à la recherche d’un joueur offensif voit en Mendes l’attaquant capable de l’aider dans la course au titre. Mais les recruteurs des Dogues ont sur se montrer discret : le joueur ignorait jusqu’à leur présence dans les travées de Jules-Deschaseaux. « Je n’étais pas au courant que les superviseurs lillois m’observaient. Cela fait évidemment plaisir. Le LOSC, c’est un grand club français. Je suis sous contrat avec le Havre jusqu’en juin 2013. Pour l’heure, je ne pense pas à mon avenir. Je veux surtout me concentrer sur ma saison avec le HAC. On est bien placés, on joue la montée. » Véritable animateur du onze normand, Mendes laisserait un vide abyssal en TAFER POUR FAIRE OUBLIER GAMEIRO 8 - Le Foot gazette des transferts n°42 - Février 2012 Pyrénées. Le quotidien Marca s’était ainsi amusé à dévoiler le onze des « futurs cracks ». Le natif de Grenoble figurait aux côtés des Mario Götze (Dortmund), Jack Wilshere (Arsenal) ou encore Neymar (Santos) dans cette sélection composée des joueurs les plus prometteurs de la planète. Une distinction à faire pâlir plus d’un joueur de sa génération... Et propre à intéresser Lorient. LES MERLUS EN QUÊTE D’UN ATTAQUANT Privée de son buteur providentiel, Kevin Gameiro, parti au PSG, l’attaque de Lorient est en difficulté. A la mi-saison, l’équipe de Christian Gourcuff possède en effet l’une des plus mauvaises attaques du championnat. Les Merlus sont donc sur la piste d’un attaquant afin de combler les énormes lacunes d’un groupe pourtant capable de « qualité », comme l’affirme le coach lorientais, lequel ajoute que sa formation doit « progresser dans l’ambition, la régularité et dans l’état d’esprit ». Auteur d’un début de saison magnifique avec sept matches sans défaite entre le 27 août et le 1 er octobre 2011, Lorient a finalement coulé lors des derniers mois de l’année. Après les échecs des recrutements des Argentins Sébastian Dubarbier, et de Gabriel Peñalba achetés 1,5 millions d’euros, l’entraîneur des Merlus veut désormais recruter « français » afin de faciliter l’intégration et de disposer de joueurs opérationnels immédiatement. Si Lorient parvient à résoudre ses problèmes offensifs en recrutant Yannis Tafer tout en rectifiant le tir à l’extérieur, les hommes de Gourcuff pourraient alors réaliser « une bonne surprise ». Avec le quatrième meilleur taux de remplissage de France (86,6% en moyenne), il est fort probable que les supporters d’Yves Allainmat voient d’un bon œil l’arrivée d’un joueur aussi prometteur que Tafer. De quoi leur faire oublier Gameiro ? S.E. cas de départ. Mais il sera pourtant bien difficile au Havre de garder son joyau si la saison ne se concluait pas par une montée. Une chose est certaine : il va falloir y mettre le prix. Sochaux semblait tenir la corde mais voilà que Lille, donc, mais aussi Villarreal, Porto et Aston Villa ont sondé l’entourage du joueur. Une pression qui risque de faire grimper les enchères, ce qui ne sera pas pour déplaire aux dirigeants du HAC. Mendes, auteur de deux buts et deux passes décisives avant la trêve lors du premier tour de la Coupe de la Ligue contre Metz (5-4), aura donc le choix : rester en France ou tenter l’aventure ailleurs en Europe. BRUITS DE VESTIAIRE SÉBASTIEN ERSON BATAILLE BRETONNE POUR SADIO DIALLO Alors que l’on évoquait un accord entre Rennes et Sadio Diallo, Lorient aurait fait une offre pour s’attacher les services du Guinéen qui ne serait pas contre le fait de signer en Bretagne. Le président bastiais Pierre-Marie Geromini a d’ailleurs confirmé avoir reçu une offre en provenance de Lorient. UNE PÉPITE CHILIENNE A SÉDUIT LES MERLUS Grand espoir du football chilien, Diego Rubio intéresse fortement Lorient. Agé de 18 ans, l’attaquant du Sporting Portugal est pisté par plusieurs clubs de L1 (Marseille, Bordeaux, et Caen). LORIENT VEUT UN ATTAQUANT DE LA COROGNE Les Merlus pistent l’avant-centre du Deportivo La Corogne, Lassad Nouioui (26 ans). L’international tunisien est passé par Ajaccio et Châteauroux. DEUX DÉFENSEURS EN PROVENANCE DE LIGUE 2 Christian Gourcuff qui cherche à renforcer sa défense aurait ciblé deux joueurs : Wesley Lautoa (Sedan), âgé de 24 ans, et Lindsay Rose (Laval), âgé de 21 ans. Le premier est sous contrat jusqu’en 2013, le second jusqu’en 2014. DUBARBIER ET PENALBA INDÉSIRABLES Lorient cherche à se séparer de Sebastian Dubarbier (26 ans), sous contrat jusqu’en juin 2014, ainsi que de Gabriel Peñalba (27 ans) qui entame sa dernière année avec Lorient. Ils seront à la CAN Bruno Ecuele Manga (Gabon)
Le recrutement hivernal haut de gamme du PSG pourrait contraindre l’ancien Nantais à se trouver un point de chute. Saint-Etienne souhaite le récupérer. « C e club, de toute évidence, sera l’un des grands d’Europe dans les années à venir, je n’ai aucun doute là-dessus. Mais en Sur le départ, l’international portugais a été proposé aux Verts. Son état d’esprit ne semble pas être un frein à la finalisation d’un transfert voulu par Christophe Galtier. L’avenir de Miguel s’écrira ailleurs qu’à Valence. L’affaire est entendue. Il se pourrait même bien que le Portugais soit obligé de quitter l’Espagne. Car l’ancien joueur du Benfica aujourd’hui âgé de 31 ans est un bien curieux personnage. Ses multiples frasques ne sont pas passées inaperçues au-delà des Pyrénées. Son implication dans un sombre accident de voiture mais également dans une fusillade à la sortie d’une discothèque en février 2011 au Portugal, au cours de laquelle il est suspecté d’avoir fait usage d’une arme à feu, ont fini de lasser le club espagnol qui veut aujourd’hui se débarrasser d’un joueur devenu trop encombrant. Depuis quelques semaines, le coach valencian Unai Emery n’y va d’ailleurs pas avec le dos de la cuillère. A trois reprises, Miguel n’a pas figuré dans le groupe. Signe que la fin de son aventure avec Valence est proche. « Je compte sur les gens qui ont la tête ici, qui sont concentrés », a lancé l’entraîneur espagnol. Placé sur la liste des transferts, Miguel se voit donc proposé aux quatre coins du continent. UN TRANSFERT AUTOUR DE 3 MILLIONS D’EUROS Hambourg, le Besiktas ou encore le Lokomotiv Moscou ont été informés de son départ prochain. En France, Saint-Etienne (et Lyon ?) a été envisagé comme point de chute. Une proposition qui n’a pas manqué de séduire les Verts. Car si Miguel n’est plus en odeur de sainteté à Valence, il reste un joueur d’envergure. Sur le banc lors du huitième de finale de Coupe du monde contre l’Espagne, il compte tout de même 59 sélections avec la Selecção. S’il a depuis pris sa retraite internationale, ses quelques 224 matches de Liga suffisent à situer son pedigree.Latéral droit expérimenté, Miguel représente LIGUE 1 Le latéral du PSG est séduit ARMAND EN VERT ET CONTRE TOUT donc une opportunité que l’ASSE a décidé de traiter avec intérêt. Le club forézien serait même prêt à faire l’effort financier - un peu plus de trois millions d’euros - pour s’attacher ses services cet hiver. La fenêtre de tir est limitée en raison de la situation contractuelle du finaliste de l’Euro 2004. En fin de contrat en juin prochain, Miguel représente encore pour quelques mois une vraie valeur marchande. Et Valence compte bien ne pas laisser passer cette occasion pour renflouer ses caisses avant l’officialiser de l’arrivée de son successeur. Pépite de l’Ajax interne, tout cela génère une certaine anxiété. Nous ne savons pas ce qu’il va se passer d’un point de vue personnel pour nos coéquipiers. » Diego Lugano ne croit pas si bien dire. Vu de l’extérieur, la situation tant sportive que financière du PSG est effectivement resplendissante. Dans les coulisses, pourtant, certains acteurs s’interrogent. C’est le cas des joueurs dont la place de titulaire est menacée par la venue prochaine d’un élément d’un standing supérieur. Les premiers concernés sont bien entendu les plus anciens, ceux n’étant pas estampillés « PSG version qatarie » en quelque sorte. Sylvain Armand est de ceux-là. L’ancien Nantais sent bien poindre la menace, lui qui a déjà perdu sa place de titulaire au profit de Siaka Tiéné. Leonardo en a d’ailleurs fait un des joueurs à « sacrifier » pour libérer de la place dans l’effectif. Un latéral gauche va donc être recruté cet hiver, ce qui oblige Armand à s’interroger sur son avenir. Un avenir qu’il verrait bien dans le Forez. « J’étais trop curieux de savoir ce qui allait se passer à Paris, reconnaît-il. Ce n’est pas à l’ordre du jour, mais si ça se passe un peu moins bien pour moi, pourquoi pas. » La situation de l’ancien Nantais n’étant pas allée en s’améliorant depuis cette déclaration, un transfert est de plus en plus probable. A Saint-Etienne, Armand retrouverait Jérémy Clément. Un argument de taille car les deux hommes étaient réputés très proches lorsqu’ils portaient tous deux les couleurs du PSG. Clément ferait d’ailleurs actuellement un intense lobbying auprès des dirigeants stéphanois pour accélérer le recrutement de son ancien coéquipier. Surtout, chez les Verts, Armand renouerait avec le terrain. UN TEMPS DE JEU SUPÉRIEUR Privé de temps de jeu à Paris, il a toutes les chances d’être un titulaire indiscutable sur le côté gauche à Saint-Etienne, Christophe Galtier et l’ensemble du staff stéphanois appréciant son profil. Son expérience construite au cours de ses plus de 350 matches en Ligue 1 serait de plus un atout non négligeable, même si la défense de l’ASSE est déjà bien pourvue dans ce domaine (Marchal, Mignot, Ebondo…) et que le Roumain Iasmin Latovlevici est proche de signer. « J’ai émis le souhait de doubler le poste d’arrière gauche, rappelle Galtier. Bocanegra n’a pas été remplacé. On l’a vu quand Faouzi Ghoulam a été moins bien parce que Loris Néry est plus à l’aise à droite. Je peux aussi faire avancer Faouzi. Il a été Le Portugais de Valence est plus qu’une solution de rechange LA DERNIÈRE PIGE DE MIGUEL ? Amsterdam, Grégory Van der Wiel (23 ans) serait l’heureux élu, LeandroDamiao (Internacional) n’étant que le second choix. Cette arrivée, si elle venait à se concrétiser, permettrait à Christophe Galtier de faire tourner son effectif. Albin Ebondo aurait ainsi l’occasion de souffler, le Congolais étant le seul latéral droit d’expérience chez les Verts… Mais rien ne dit que Miguel ne retrouve un niveau plus en adéquation avec ses qualités et finisse à terme par écarter définitivement Ebondo. très bon à ce poste. » Actuellement pensionnaire du poste et probable fu-tur latéral gauche des Verts dans les années à venir, Faouzi Ghoulam (19 ans) rejoindra sans doute le banc dès l’arrivée d’Armand, mais il pourra en parallèle bénéficier des conseils avisés de son aîné. Autre avantage : le natif de Saint-Priest-en-Jarez assure ne pas craindre la concurrence. « Je suis compétiteur et je ne veux pas accepter d’être sur le banc. Si tel était le cas, cela signifierait que je suis résigné. Je veux jouer. La concurrence fait partie de notre métier. Elle est saine. Elle nous pousse à nous surpasser. Aujourd’hui, j’ai retrouvé une place de titulaire. Mais, je dois faire mes preuves à chaque match et montrer que je ne lâcherai pas. » Armand à Saint-Étienne, une arrivée qui convient à tout le monde. BRUITS DE VESTIAIRE THIBAUT VEYSSET AUBAMEYANG ENCORE VERT Prêté chaque année par le Milan AC, Pierre-Emerick Aubameyang va se stabiliser. L’option d’achat de l’international gabonais établie à un million d’euros a en effet été levée par Saint-Etienne. Aubameyang est désormais lié aux Verts jusqu’en 2016. LA ROUMANIE À L’HONNEUR Un deuxième international roumain est sur le point de rejoindre l’ASSE : il s’agit de Iasmin Latovlevici. Latéral gauche de 25 ans, le joueur du Steaua Bucarest, ne serait pas contre une expérience en France. Les Verts devront toutefois revoir leur offre initiale (750.000 euros) pour le faire venir : le Steaua exige désormais un chèque de 1,2 million d’euros pour céder Latovlevici. SAKO VERS L’ALLEMAGNE OU LILLE Bakary Sako ne reste pas indifférent aux approches de Stuttgart. Le milieu gauche de 23 ans aurait même effectué un court séjour dans le Bade-Wurtemberg pour y visiter les installations du club. S’il n’a pas de bon de sortie avant l’été prochain, Sako prend donc au sérieux l’intérêt des formations allemandes, car, outre Stuttgart, Wolfsburg et Schalke 04 gardent également un œil sur lui. Mais Lille est en embuscade (voir p.16)… LA PISTE BABA A la recherche d’un attaquant, l’ASSE aurait jeté son dévolu sur Papa Babacar Diawara, dit « Baba ». Actuel meilleur buteur du championnat portugais, l’avant-centre sénégalais de 23 ans est toutefois très courtisé (Sochaux, Celtic Glasgow, CSKA Moscou…). Son club, le Maritimo Funchal, a déjà repoussé une offre émanant de l’AS Monaco et évaluée à 3 millions d’euros… MOSSORO EST SUIVI Les Verts se sont mis en tête de recruter un des finalistes de la Ligue Europa. Milieu offensif de Braga, Marcio Mossoro (28 ans) intéresse très sérieusement la cellule de recrutement mais l’AS- SE n’est pas seule sur le dossier (Pampelune, Santander, Nuremberg, Salonique). N’DAW N’A QUE SOCHAUX La seule piste sérieuse concernant Guirane N’Daw se nomme Sochaux, son club formateur. Mais les Doubistes ne feront pas l’impossible pour recruter le défenseur central des Verts, actuellement en prêt à Birmingham. DEUX PRÊTS Ça y est : les Verts sont parvenus à se délester de deux joueurs. Mustapha Bayal a été prêté à l’AS Nancy Lorraine tandis que Gelson Fernandes a rejoint l’Udinese. MONSOREAU EN TURQUIE ? Sylvain Monsoreau a reçu une proposition de contrat de la part du club turc de Karabükspor. Ils seront à la CAN Mustapha Bayal Sall (Sénégal) Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon) Germain Sanou (Burkina Faso) Max Gradel (Côte d’Ivoire) T.V. Le Foot gazette des transferts n°42 - Février 2012 - 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :