Gazette des Transferts n°42 février 2012
Gazette des Transferts n°42 février 2012
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°42 de février 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 400) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,3 Mo

  • Dans ce numéro : Kaka au PSG.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Le milieu de terrain du Stade Rennais est dans le collimateur des Blaugrana. Mais la concurrence du Real promet une lutte à couteaux tirés entre les deux grands d’Espagne. La question n’est pas tant de savoir si YannM’Vila quittera un jour le Stade Rennais mais plutôt de connaître la date de son départ. Car depuis qu’il s’est installé parmi les meilleurs milieux de terrain français, le Breton suscite bien des convoitises. Les deux grands d’Espagne s’intéressent à lui, mais c’est le Barça qui semble le plus en pointe sur le dossier. El Mundo Deportivo s’est d’ailleurs récemment fait l’écho de la présence d’un membre du club ESPAGNE L’Espagne s'arrache le Rennais ET SI C’ÉTAIT LE BARÇA POUR M'VILA ? BRUITS DE VESTIAIRE UNE PÉPITE RUSSE AU REAL ? A en croire Itasportpress, le club merengue aurait des vues sur Alan Dzagoev dont la valeur est estimée à 15 millions d’euros. Ce milieu de terrain russe âgé de 21 ans évolue au CSKA Moscou. PUEL LOUPE VILLARREAL Un temps pressenti pour prendre la tête du Sous- Marin Jaune, Claude Puel a finalement été devancé par José Milona. L’ANZHI SUR KANOUTÉ L’Anzhi Makhachkala aurait formulé une offre au club sévillan en vue de recruter son attaquant Frédéric Kanouté. COSTA PISTÉ PAR LE BETIS Si son départ de Valence est quasiment acquis, Ricardo Costa n’a pas encore trouvé de destination. Ce pourrait être le Betis Seville. Cela fait déjà plusieurs semaines que le club andalou fait les yeux doux à l’ancien Lillois. Un prêt de six mois est à l’étude. CHIVU ET DE JONG PLAISENT À MOURINHO Le défenseur de l’Inter Milan aurait de sérieuses chances de rejoindre le Real dès cet hiver. José Mourinho qui connaît Chivu pour l’avoir eu sous ses ordres en Italie souhaiterait en effet le faire venir pour renforcer sa défense. Quant à Nigel De Jong, il serait l’une des recrues voulues par le « Special One » au milieu de terrain. Le Néerlandais pourrait quitter Manchester City contre un chèque de 20 millions d’euros. ELUSTONDO PROLONGE AVEC LA REAL SOCIEDAD Gorka Elustondo a signé un nouveau bail avec la formation basque entraînée par Philippe Montanier. Le milieu de terrain est désormais engagé jusqu’en 2015. Son coéquipier Xabi Prieto a également rempilé jusqu’en 2017. BRUNO VERS SÉVILLE ? A en croire Estadio Deportivo, Bruno (31 ans) serait sur le point de rejoindre le FC Séville. Le départ sous forme de prêt avec option d’achat de Martin Caceres vers la Juventus Turin libère en effet une place au sein du club andalou qu’espère saisir le latéral droit du FC Valence. ADU COURTISÉ PAR LE RAYO VALLECANO L’international américain Freddy Adu s’entraîne depuis quelques semaines avec l’équipe première du Rayo Vallecano. « C’est une grande opportunité pour lui. S’entraîner en Espagne cet hiver lui donnera de l’expérience », a indiqué l’agent du joueur des Philadelphia Union. RAKOTOMANGA, ACCORD AVEC SÉVILLE ? Le jeune milieu offensif de 20 ans passé entre 20- 04 et 2007 par le centre de formation français de l’INF Clairefontaine rejoindra bientôt le Bétis Séville avec lequel il a trouvé un accord. Andy Rakotomanga n’était plus lié à aucun club depuis la rupture de son contrat avec Châteauroux. INZAGHI PROPOSÉ À L’ESPANYOL Les agents de Filippo Inzaghi font le tour d’Europe des clubs pour dégoter un dernier contrat à leur client. L’attaquant du Milan AC a ainsi été proposé à l’Espanyol Barcelone. Mais il la formation catalane semble peu intéressée par l’international Italien. LE BARÇA PROLONGE LA DOUBLURE DE VALDES Portier numéro deux du club catalan, José Manuel Pinto a rallongé de deux années Son contrat court désormais jusqu’en 2013. 22 - Le Foot gazette des transferts n°42 - Février 2012 Priorité de recrutement de José Mourinho, Frank Lampard ne serait pas contre le fait de retravailler avec son ancien mentor. La raison ? Le Londonien n’a jamais été aussi étincelant que sous les ordres du technicien portugais. José Mourinho est connu pour entretenir des relations particulières avec certains de ses joueurs. Capable de faire accepter à un Samuel Eto’o le poste d’arrière gauche en Ligue des Champions, le « Special One » sait user de la psychologie et de l’affect pour placer ses joueurs dans les meilleures dispositions. Au final, certains estiment tout lui devoir. C’est le cas de Frank Lampard, lequel a connu ses plus belles années sous la direction du Portugais (2004-2007). Cela fait longtemps que Mourinho tente de faire venir l’international anglais. Déjà lorsqu’il entraînait l’Inter, le Mou avait fait des pieds et des mains pour que le club italien l’enrôle. Sans succès. Il n’eut pas plus de réussite l’an dernier lorsque la direction du Real refusa d’aligner les millions et que Lampard décida de rester à Chelsea. Mourinho étant têtu, il a décidé de retenter le coup. Jamais deux sans trois, diront certains. FAIRE COHABITER LES DEUX ASPECTS, SPORTIF ET FINANCIER En effet, selon The Sun, le milieu des Blues serait la priorité du mercato hivernal du club madrilène. Mais ce n’est pas via un transfert sec que Chelsea envisage d’attirer Lampard dans ses filets. Aussi curieux que cela puisse paraître, les Anglais auraient mis Esteban Granero dans la balance. La valeur du milieu espagnol, estimée à 6 millions d’euros, suffirat-elle à convaincre les Blues de céder leur joueur emblématique ? Rien n’est moins sûr. S’il est encore jeune (24 ans), Granero n’a pas démontré qu’il possédait une dimension internationale. Mais Mourinho espère qu’Andre Villas-Boas soit séduit par (Urbano Ortega) lors de la rencontre d’Europa Ligue contre le Celtic Glasgow. Mais l’ennemi madrilène n’a pas dit son dernier mot. A la demande expresse de Zinedine Zidane, les Merengue ont eux aussi dépêché un émissaire lors d’une autre sortie du natif d’Amiens en Europa Ligue… Mourinho rêve de l’associer à Xabi Alonso. Il faut dire qu’à 21 ans, la sentinelle rennaise est une perle rare. Malgré une petite centaine de matches en Ligue 1, M’Vila est déjà considéré comme une valeur sûre du championnat. Laurent Blanc n’en a pas fait un des piliers de son équipe en vue de l’Euro par hasard. Cette légitimité en sélection lui confère désormais un rayonnement international. Mais ce nouveau statut ne serait rien sans l’immense marge de progression dont il dispose. Et c’est ça qui déclenche l’attrait des plus grands clubs européens, en tête desquels figure le Barça : pour un investissement qui n’aurait rien d’excessif pour ses finances (25 millions), le club blaugrana compte mettre la main sur un futur grand. A défaut de M’Vila, les dirigeants catalans songent au Gunner Alex Song. A LA PLACE DE KEITA ? L’empressement des Catalans à recruter un joueur à un poste auquel ils disposent de nombreux éléments (Busquets, Mascherano et Keita) peut sembler curieux. Mais le possible départ du Malien et ses 31 ans les poussent à lui trouver un successeur dans les plus brefs délais. Et pour eux, ce sera M’Vila… Ce que le Stade Rennais a très vite intégrer. Sentant poindre les attentes autour de leur milieu défensif, les dirigeants bretons ont couvert leurs arrières en prolongeant son contrat jusqu’en juin 2015. Une des pistes suivies par les Catalans consisterait à acheter le joueur cet hiver ou lors du mercato estival pour le prêter dans la foulée aux Bretons et ce jusqu’en juin 2013… Tout le monde y trouverait son compte, Rennes comme le Barça. Si verrouiller la situation contractuelle du joueur était nécessaire pour Rennes, le club savait qu’il ne risquait pas d’essuyer un coup tordu comme le football sait si bien les mettre en scène. M’Vila n’est pas de ce genre. Il le clame haut et fort et s’y tient. Réputé très prévoyant, le Rennais gère sa carrière avec prudence et intelligence. En privilégiant sa progression aux contrats en or. « Beaucoup à mon âge auraient privilégié l’aspect financier et seraient partis à l’étranger, regrette-il. J’ai encore des choses à prouver. Je n’ai pas envie de me griller tout de suite. L’Euro 2012 est l’un de mes objectifs. J’ai encore une marge de progression ». Dans le football moderne, l’espérance de vie d’un tel discours est en général bien mince… Le Special One fait le forcing pour attirer le milieu des Blues LAMPARD VA-T-IL REJOINDRE MOURINHO ? T.V.. l’Ibère… L’intérêt de deux autres formations de Premier League, Liverpool et Arsenal, pour lui pourrait toutefois faire monter les enchères. Pour Chelsea, la possibilité de tirer un petit pécule de la vente de Lampard se réduit comme peau de chagrin au fil des années. Le contrat du joueur des Blues courant jusqu’en juin 2013, il ne reste guère de temps pour lui trouver un point de chute. C’est sur ce point - un départ d’ici l’été 2012 - que le club et le joueur pourraient tomber d’accord. Convoité de toute part (Los Angeles Galaxy, Anzhi Makhachkala…), Lampard, 33 ans, se rapproche peu à peu du terme de sa carrière. La perspective de signer un dernier contrat juteux avant de ranger définitivement les crampons ne peut le laisser indifférent. Surtout que ses performances ne sont plus aussi étincelantes que par le passé. D’autant que la pression exercé par Meireles, Ramires ou Romeu sur sa place de titulaire se fait de plus en plus pressante. Si à l’aspect financier s’ajoute un challenge sportif, que la MLS ou le championnat russe ne sont pas en mesure de lui offrir, la réflexion de l’Anglais sera toute autre. Relever le défi du Real ne sera quand même pas une mince affaire. La concurrence sera au rendez-vous - Lassana Diarra, Sami Khedira ou Xabi Alonso présentent un profil similaire -, mais Mourinho connaissant parfaitement son joueur le miracle peut se produire. T.V.
Mécontent de son temps de jeu au Real Madrid, le milieu de terrain espagnol semble tenté de rejoindre le club andalou. Cela tombe bien, puisque les propriétaires qataris ont en fait une de leurs priorités. Esteban Granero va-t-il déclencher un imbroglio au sein de la famille héritière du Qatar ? Le milieu espagnol est en tous cas la cible de deux clubs appartenant à un membre de la famille régnante : Malaga, détenu par Abdullah Bin Nasser Al Thani, et le PSG, propriété de Tamim ben Hamad Al Thani. Si Paris est l’un des clubs les plus actifs sur le marché des transferts cet hiver, ce sont bien les Le club espagnol fait des pieds et des mains pour attirer l’attaquant argentin de l’OL. Mais Fenerbahçe n’a pas dit son dernier mot. Le transfert de Lisandrosera-t-il le feuilleton de ce mercato hivernal ? Si l’on s’en tient aux déclarations des dirigeants lyonnais, l’Argentin n’a absolument aucune chance de quitter Lyon en cours de saison. Bernard Lacombe a été on ne peut plus clair sur ce point. Intransférable, invendable, aucune négociation possible… « Licha » sera encore Lyonnais à la fin du mois de janvier, terme de la période des transferts. Oui mais voilà, l’attaquant des Gones ne laisse pas indifférent les émissaires européens. Au-delà de son début de saison correct - depuis son retour à la compétition le 18 novembre dernier, il empile les buts -, c’est surtout pour sa régularité depuis qu’il a débarqué en Europe que Lisandroattise les convoitises. Excepté deux premières saisons assez neutres au FC Porto (7 et 8 buts), il a toujours dépassé les dix réalisations au cours d’une saison, son plus grand total de buts avec l’OL datant de la saison passée (17 buts en 27 matchs, 2 en Ligue des Champions). LA ROMA PROPOSE 18 MILLIONS D’EUROS ESPAGNE Le Madrilène a séduit les Qataris GRANERO FILE TOUT DROIT À MALAGA Andalous qui détiennent une bonne longueur d’avance sur ce dossier. Mécontents d’un début de championnat bien loin de leurs espérances, les responsables qataris ont décidé de renforcer leur effectif à l’intersaison pour recoller au peloton de tête. Granero est une des cartes qu’ils souhaitent abattre pour enclencher une nouvelle dynamique. Il faut dire que l’insistance de Manuel Pellegrini, qui souhaite une finalisation rapide du transfert, a fini de les convaincre. L’entraîneur chilien parle en connaissance de cause : lors de son passage au Real (2009- 2010), il a dirigé Granero. Ce dernier n’a jamais autant joué sous le maillot merengue que sous le règne de Pellegrini. C’est peu dire que le courant passe. Il connaît donc parfaitement l’ancien joueur de Getafe et sait ce qu’il sera en mesure de lui Licha tente un pari fou A Lyon, l’Argentin avait la lourde tâche de faire oublier Karim Benzema. Pari réussi puisqu’il approche déjà les 50 buts en compétition officielle... Fenerbahçe, le FC Valence, l’AS Roma ou encore la Juventus Turin se sont plus ou moins investis sur ce dossier. D’après le média turc Radyospor, le club d’Istanbul, qui a fait de Lisandrosa priorité de recrutement, est le plus en pointe. Le président Aziz Yildirim serait d’ailleurs prêt à lui faire un pont d’or. Pour l’heure, la proposition de Fenerbahçe n’a rien de mirobolant (6 millions d’euros), mais les négociations se poursuivent et les Turcs pourraient sous peu formuler une offre à deux chiffres, bien plus en adéquation avec le statut de Lisandroet surtout plus à même de convaincre un Jean-Michel Aulas réticent à l’idée de laisser filer un joueur arraché à prix d’or à Porto (24 millions d’euros). Certains médias ibériques ont évoqué la présence d’un représentant du FC Valence dans les travées de Gerland. Le club espagnol serait en effet prêt à mettre 18 millions d’euros sur la table, une somme susceptible de faire réfléchir la direction lyonnaise. Le salaire du joueur (350.000 euros mensuels) n’étant pas un frein pour les clubs précités, une partie de la donne repose entre les mains de Jean-Michel Aulas, lequel reste fermé à toute négociation. En interne, la réalité est pourtant moins tranchée que ne le clament les responsables lyonnais. Convoité de toutes parts, Lisandrosemble cacher son jeu. S’il se déclare sur la même longueur d’onde que ses dirigeants, ses représentants s’activent en coulisse prêts à saisir la première opportunité en or qui se présenterait. Un seul point fait réfléchir et hésiter les recruteurs apporter dans l’entrejeu. De l’autre côté, José Mourinho s’est fait son idée sur Granero. Son opinion se trouve à l’exact opposé de son homologue chilien : pour le « Special One », le Real peut aisément se passer du milieu espagnol, un joueur qu’il ne considère pas comme étant un élément indispensable au groupe. Raison pour laquelle Mourinho l’a autorisé à s’engager avec le club de son choix en janvier. Cette mansuétude, inaccoutumé, chez Mourinho, qui rechigne habituellement à modifier son effectif lors du mercato hivernal, tient au respect mutuel que les deux hommes se vouent. MOURINHO NE LE RETIENDRA PAS Sous-utilisé cette saison et constamment relégué sur le banc de touche, Granero a fait preuve d’un professionnalisme à toute épreuve. La récompense de cet investissement continu prend donc la forme d’un blanc-seing accordé par Mourinho. La direction en a pris bonne note. Mais si le staff accepte de se séparer de Granero, Florentino Pérez n’est pas prêt à le faire à n’importe quel prix. Malaga a sauté sur l’occasion, mais en ne proposant que 3,5 millions d’euros au club madrilène, les Andalous se situent bien loin des exigences du président merengue qu’un chèque aux alentours de 9 millions d’euros satisferait. Un montant qui ne devrait pas effrayer les Qataris, d’autant que l’effectif pléthorique de Malaga va subir un profond dégraissage cet hiver. De nombreux joueurs ont été priés d’aller voir ailleurs, parmi eux Edinho, Juanmi, Recio ou Francisco Portillo. El Pirata a décidé de snober Arsenal et Everton, deux clubs se proposant de l’accueillir. L’opportunité de retrouver Pellegrini, alias « l’ingénieur », lui ouvre des perspectives. Que ce soit sur le côté droit ou dans l’axe, Granero est à l’aise aux deux postes, l’Espagnol a toutes les chances de devenir un titulaire à part entière des Boquerones. LISANDRO À VALENCE, C’EST GROS ! étrangers : souvent sur le carreau, Lisandroest réputé pour avoir un physique fragile que le rythme soutenu du calendrier européen met à rude épreuve. Sous contrat jusqu’en juin 2014, l’avant-centre argentin peut encore être valorisé sur le marché des transferts. L’OL ayant un besoin impérieux d’argent pour ramener à l’équilibre des comptes sombrant dan-gereusement dans le rouge, tout laisser à penser que les Rhodaniens pourraient remiser au placard leur refus de se séparer de Lisandro. « Nous avons la masse salariale la plus importante de France, il y a des cessions dont nous avons besoin, a glissé Jean-Michel Aulas. Je n’en dirai pas beaucoup plus. Les joueurs ont leurs avis à donner tout comme les agents et puis il y a les offres. » Face à la déliquescence financière, le veto de JMA suffira-til ? T.V. BRUITS DE VESTIAIRE UNE PÉPITE BRÉSILIENNE DANS LE VISEUR DU REAL Le replacement de Sergio Ramos en défense centrale aux côtés de Pepe oblige José Mourinho à lui trouver un successeur sur le côté droit. Le Portugais songerait à faire venir Mario Fernandes, jeune joueur brésilien (21 ans) évoluant au Gremio Porto Alegre. Le Real serait sur le point de formuler une offre à hauteur de 15 millions d’euros. SOSA PLAÎT À L’ATLETICO José Sosa qui évolue au Metalist Kharkov aurait tapé dans l’œil de l’Atletico Madrid. SARAGOSSE ET VILLARREAL SUR HERVAS Javier Hervas s’annonce comme l’une des bonnes affaires du mercato hivernal. Le milieu de Cordoba intéresse de nombreux clubs espagnols dont le FC Séville, Villarreal, Malaga ou encore Saragosse. Ces formations devront débourser un peu plus de deux millions d’euros pour s’attacher ses services. LE BARÇA AIME LES GUNNERS Deux joueurs d’Arsenal figurent dans les petits papiers du FC Barcelone. Le club catalan a décidé de rentrer en concurrence directe avec Manchester City sur le dossier Robin Van Persie (28 ans). Toujours en négociations en vue d’une éventuelle prolongation de contrat avec Arsenal, le Néerlandais hésite quant à la suite à donner à son avenir. Deuxième piste étudiée par le Barça, Theo Walcott. Selon le magazine Metro, les dirigeants catalans auraient formulé une offre avoisinant les 30 millions d’euros pour l’attaquant anglais de 22 ans. LEVANTE VEUT UN EQUATORIEN L’attaquant équatorien Christian Benitez serait en contact avancé avec les Granotes en vue d’un transfert dans le courant du mois de janvier. Son club, Club America (Mexique), ne s’opposerait pas à son départ. KAMENI S’ÉLOIGNE DE MALAGA Incapable de se mettre d’accord avec le club andalou, Carlos Idriss Kameni ne signera probablement pas en Espagne cet hiver. Le portier de l’Espanyol Barcelone aurait été approché par l’Olympiakos. VALENCE SIGNE GUARDADO SOUS CONDITION La première recrue du FC Valence se nomme Andrès Guardado. Sous contrat jusqu’en juin prochain avec le Deportivo la Corogne, le milieu mexicain était libre de s’engager avec le club de son choix. C’est désormais chose faite. Seul bémol : le contrat courant jusqu’en 2016 comporte une clause stipulant que le club valencien ne sera tenu de respecter le contrat que si Guardado n’a pas subi de blessure grave d’ici le mois de juin. ÇA SE PRÉCISE POUR NEYMAR En concurrence avec le Real sur le dossier Neymar, le Barça a d’ores et déjà établi un pont d’or pour la pépite brésilienne : quatre ans de contrat et 7 millions d’euros annuels… Pour assurer le coup, les Blaugrana auraient déjà versés 10 millions d’euros à Santos. FARINA PROCHE DU BETIS ? Le Betis Séville fait son marché en Ligue 1. Les Espagnols en effet un œil sur l’attaquant de l’Evian TG Nicolas Farina (25 ans), également suivi par Nan-cy et Nice. LÖW SUCCESSEUR DU MOU ? Selon la presse espagnole, José Mourinho sera remplacé au terme de son contrat, en 2014, par Joachim Löw. SIMEONE, COACH DE L’ATLÉTICO Diego Simeone est le nouvel entraîneur de l’Atletico Madrid. L’Argentin remplace Gregorio Manzano. T.V. Le Foot gazette des transferts n°42 - Février 2012 - 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :