Gazette des Transferts n°40 décembre 2011
Gazette des Transferts n°40 décembre 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°40 de décembre 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 400) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,6 Mo

  • Dans ce numéro : Ronaldinho, de retour au PSG.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Moussa Sow pourrait partir à Tottenham. Les dirigeants des Spurs souhaitent le recruter en échange de Roman Pavlyuchenko. Une bonne affaire. Mais pour qui ? Quel club, entre Lille et Tottenham, va faire la bonne affaire en vue du prochain Mercato ? Un échange, entre Moussa Sow et l’international russe Roman Pavlyuchenko serait en effet à l’étude entre les dirigeants du LOSC et ceux de Tottenham. Mais une chose est sûre, l’international sénégalais vaut entre 12 et 15 millions d’euros sur le marché des transferts. Cependant, Tottenham, qui a exprimé clairement sa volonté de l’accueillir à Londres, pourrait ressortir un argument de poids pour le LOSC, afin de diminuer le prix de l’achat du buteur des Lions de la Terenga : la venue de l’international russe Roman Pavlyuchenko. Pour l’instant, Moussa Sow, meilleur buteur de Ligue 1 la saison passée, est toujours sous contrat avec Lille jusqu’en 2013, mais cela n’empêche pas Tottenham de lui faire les yeux doux. Par ailleurs, selon la presse anglaise, d’autres clubs anglais seraient à ses trousses, comme Liverpool. Et, pour ne pas arranger les affaires du LOSC, il semblerait que l’attaquant lillois ne soit pas pressé de prolonger son contrat. Ainsi, les dirigeants des Dogues ont préféré suspendre les négociations avec leur attaquant. De son côté, Roman Pavlyuchenko, sous contrat également jusqu’en 2013, n’entre plus dans les plans de jeu de l’entraîneur des Spurs, Harry Redknapppour sa quatrième saison dans le club anglais. Pavlyuchenko n’a disputé que 16 minutes de jeu en Premier League cette saison et doit se contenter de matches en coupe ou en Europa League pour retrouver du temps de jeu alors qu’il reste sur une belle saison (10 buts en 29 matches de championnat et 4 en 8 matches BONY LA BONNE PIOCHE Le jeune ivoirien Wilfried Bony joue à Vitesse Arnhem, aux Pays-Bas. A 22 ans, il est déjà considéré comme le futur Drogba. Physique et très adroit (39 buts en 80 matches en trois saisons au Sparta Prague), ce dernier a tapé dans l’œil d’autres clubs : Wolfsburg, le PSV Eindhoven, Bologne, le Sporting Lisbonne et le FC Séville notamment. On parle d’une indemnité de 7 millions d’euros pour s’attacher ses services. PRAET TOUJOURS COURTISÉ Agé de 17 ans, Dennis Praet évolue à Anderlecht. Il est annoncé comme un futur talent en Belgique. On le compare tout simplement à Iniesta. Arsenal, l’Ajax et Lille avaient tenté de le débaucher quand il jouait à Genk. Sans succès, mais le LOSC pourrait revenir à la charge avant que la cote du joueur ne grimpe trop comme celle de Lukaku vendu 20 millions d’euros à Chelsea cet été. Le précédent Hazard pourrait faciliter les choses. EL GHANASSY TOUT PRÈS DU LOSC Le milieu de La Gantoise et partenaire d’Eden Hazard, dans les sélections jeunes de Belgique, Yassine El Ghanassy (21 ans) pourrait rejoindre le Nord de la France. Le transfert pourrait avoisiner les 5 millions d’euros. Manchester City, le Celtic et l’Inter sont aussi intéressés. CHEDJOU EN ANGLETERRE LA SAISON PROCHAINE ? Sur les tablettes de la Juventus cet été, le défenseur du LOSC Aurélien Chedjou avait finalement prolongé jusqu’en juin 2015. Mais il n’est pas dit qu’il ne quitte pas Lille l’été prochain direction l’Angleterre. RICARDO COSTA DE RETOUR ? Lillois de janvier à juin 2010, le défenseur central portugais Ricardo Costa pourrait être prêté au LOSC par Valence où il a du mal à faire son trou. LA SURPRISE PARK L’attaquant de Tottenham futur Lillois ? de Ligue des Champions). Cette situation ne lui convient donc pas. A quelques mois de l’Euro 2012, le cas Pavlyuchenko inquiète le joueur et ses proches. Ainsi risque-t-il d’arriver à court de forme pour l’Euro. Une situation problématique pour l’équipe de Russie qui mise beaucoup sur son avant-centre : l‘international russe comptabilise déjà 40 sélections pour 19 buts. LE CASSE-TÊTE DE LA CAN En ce début de championnat, Moussa Sow marque en moyenne un but tous les trois matches. Un bilan moins flatteur que celui qu’il présentait la saison dernière où il inscrivait, en moyenne, quasiment un but par match. En revanche, avec la sélection sénégalaise, le natif de Mantes la Jolie est beaucoup plus efficace. Ainsi, depuis deux ans, l’attaquant a fait trembler les filets à 5 reprises sur les 13 rencontres disputées, à ce jour. Par ailleurs, n’oublions pas que la CAN se profile à l’horizon, pour l’ancien meilleur buteur de L1 (25 buts, lors de la saison 2010-2011). Il faut donc qu’il retrouve de la confiance pour être dans une forme optimale. Ainsi, Moussa Sow se prépare donc à cette CAN où le Sénégal sera considéré comme un sérieux outsider. Un positionnement qui s’explique par les sorties de pistes simultanées, à l’issue des phases de poules du Cameroun, du Nigeria, de l’Algérie, de l’Afrique du Sud et surtout de l’Egypte, quintuple vainqueur de l’épreuve. Enfin, Moussa Sow et ses coéquipiers de la sélection des Lions de la Terenga ne comptent pas louper la prochaine Coupe du monde, au Brésil. Ils ont une revanche à prendre car, à en 2008, le Sénégal n’était pas parvenu à se qualifier pour les phases de poules qualificatives pour la Coupe du Monde 2010, en Afrique du Sud. Alors, un départ de Moussa Sow à Tottenham pourrait permettre au joueur et à sa Après avoir accueilli Joe Cole, il semblerait que les dirigeants du LOSC ne s’arrêtent pas là et préparent un autre gros coup. Leur objectif : recruter l’attaquant marseillais André-Pierre Gignac ! Il y aura peut-être du changement au sein de l’attaque lilloise. Moussa Sow (s’il reste) pourrait se sentir davantage concurrencé en la personne d’André-Pierre Gignac. L’international français, auteur de près d’une dizaine de buts, en deux ans de présence à l’Olympique de Marseille n’a pas caché LIGUE 1 PAVLYUCHENKO À LA ROULETTE RUSSE BRUITS DE VESTIAIRE L’attaquant coréen Park devait signer cet été au LOSC. Il avait finalement fait faux bond aux Lillois pour signer à Arsenal. Ne jouant pas chez les Gunners, l’ancien monégasque pourrait être prêté à Lille. Sans rancune ! 14 - Le Foot gazette des transferts n°40 - Décembre 2011 sélection, de franchir encore un cap. L’ennui, c’est que dans l’affaire le LOSC risque de perdre gros. A moins de récupérer Pavlyuchenko (29 ans), mais le buteur russe est aussi courtisé par la Fiorentina, Arsenal et des clubs russes, le CSKA, le Lokomotiv, Moins de pression qu’à Marseille son intention de s’affirmer dans un autre club. On peut également rappeler qu’il n’entre pas dans les plans de jeu de Didier Deschamps comme l’atteste son vrai-faux départ de l’OM cet été en direction de Fulham (Angleterre). A Lille, André-Pierre Gignac aurait la possibilité de devenir titulaire dans l’équipe de Rudi Garcia, ce qui serait une bonne nouvelle afin de se rappeler au bon souvenir de Laurent Blanc pour jouer en équipe de France en vue de l’Euro 2012. Pour rappel, cinq joueurs de l’équipe de France ont déjà porté le maillot des Dogues (Landreau, Debuchy, Cabaye, Rami et Mavuba). Mais s’il veut intégrer l’effectif lillois, il devra consentir à être le Spartak Moscou, mais aussi l’Anzhi de Samuel Eto’o. Il va falloir jouer des coudes pour les Dogues, mais avec Moussa Sow dans leur manche, les Nordistes possèdent un atout de choix. RUDY CASBI LES DOGUES RELANCENT GIGNAC moins gourmand en salaire car, à Marseille, il émarge à 300 000 euros par mois. Un atout de poids peut jouer en faveur de Lille, c’est la polyvalence du natif de Martigues, capable de jouer sur le côté droit ou dans l’axe de l’attaque. Mais, s’il est recruté par le LOSC, il devra revenir au niveau physiquement car, APG a été écarté des terrains pendant un mois en raison d’une blessure. Et il faut dire que Moussa Sow, de son côté, fait déjà partie des meilleurs buteurs de notre championnat de Ligue 1. Mais à en juger par la nouvelle silhouette du Marseillais, Gignac a retenu la leçon et fait désormais plus attention à ce qu’il mange. IL A PERDU DU POIDS Dans le schéma tactique adopté par Rudi Garcia, le 4-4-2, André-Pierre Gignac pourrait apporter sa profondeur au jeu nordiste. Même si sa confiance a pris un sévère coup depuis cette retentissante affaire de vrai-faux transfert, l’ancien lorientais peut apporter son jeu et sa puissance au service du collectif des Dogues. En équipe de France, sous l’ère Domenech, il avait été souvent utilisé pour ces qualités. Il avait, d’ailleurs, inscrit 4 buts en 16 matches sous le maillot bleu. Mais une chose est sûre : Lille a besoin de stabilité en attaque. Celle-ci a été souvent inefficace au mois de septembre. Ainsi doit-on rappeler que les Dogues ont été les champions des matches nuls en septembre (5 au total). Lille serait finalement le club idéal pour que le Toulousain se relance. Un club qui vise de nouveau le titre de champion de France et une qualification régulière en Ligue des Champions. Un club où la pression est surtout moindre qu’à Marseille. Mais l’OM est-il prêt à céder son attaquant à un adversaire direct ? En tout cas, Gignac devra faire vite pour s’intégrer au LOSC car les objectifs, cette saison, sont nombreux pour les Lillois. A coup sûr, les Dogues auront besoin d’un autre véritable chasseur de buts pour aider Moussa Sow. André-Pierre Gignac devra vite sortir ses griffes et décoller au classement des buteurs. R.C.
Doublure de Stéphane Ruffier à l’AS Saint- Etienne, Jérémie Janot n’a toujours pas disputé le moindre match cette saison. Une arrivée à Auxerre serait l’occasion pour le plus petit gardien de Ligue 1 de goûter à nouveau au plaisir d’être titulaire. Durant l’été 2008, Ederson rejoignait l’Olympique Lyonnais après avoir effectué deux brillantes saisons avec l’OGC Nice. Depuis, le Brésilien piétine à Lyon où il fut souvent freiné par des blessures. Au point d’envisager un retour au Gym… Alors qu’il disputait sa première sélection avec le Brésil au mois d’août 2010, Ederson, alors titulaire à l’OL, fut victime d’une rupture des ischio-jambiers. Suite à cette blessure, le milieu de terrain lyonnais dû faire face à six mois d’arrêt. Dès lors, sa situation à Lyon n’était plus tout à fait la même, d’autant plus que Jean-Michel Aulas avait recruté YoannGourcuff dans l’espoir de remplacer le joueur brésilien. Après avoir repris l’entraînement en février 2011, il joua quelques matches avec le club rhodanien sans pour autant être titulaire. Comme si le sort s’acharnait, en juillet 2011, lors d’un entraînement, il se blessa au genou, à la suite d’un contact avec Lovren. Désormais, la concurrence est devenue plus accrue à l’OL. Certes, Aulas n’a quasiment rien dépensé en termes d’achats à l’intersaison, mais de nouveaux jeunes commencent à s’affirmer sous l’ère Rémi Garde. A commencer par Clément Grenier, 20 ans, titulaire à plusieurs reprises au poste de numéro dix ou encore les rapides Lacazette et Pied auteurs de très bonnes entrées en jeu cette saison. De fait, Ederson évolue au même poste que ses joueurs, à savoir milieu offensif ou ailier, et pourrait avoir bien du mal à se (re)faire une place dans l’effectif lyonnais. De plus, le retour de Lisandroà la compétition ne devrait pas non plus lui faciliter la tâche. LE COUP DUR FAÉ A Nice, où il a déjà évolué de 2005 à 2008, il aurait par conséquent l’opportunité de jouer d’avantage et serait également un soutien de poids dans le secteur offensif azuréen. Actuellement, le club doit en plus faire face à deux blessures au milieu de terrain : Emerse Faé, indisponible jusqu’au mois d’avril prochain, ainsi que Didier Digard, dont le retour à la Sorin trop seul à Auxerre ÇA REPART POUR JANOT ! Outre les performances du Burkinabé Alain Traoré, l’AJ Auxerre connaît un début de saison mitigé et demeure dans le ventre mou du classement. Ce qui est trop peu pour une équipe qui, en mai 2010, terminait sur la troisième marche du championnat. Si les secteurs offensif et défensif sont relativement bien garnis, celui des gardiens compétition est prévu pour fin novembre. Outre ces blessures, les Aiglons sont mal en point en championnat. Depuis le départ de Frédéric Antonetti à la fin de la saison 2008-2009, Nice n’a cessé de lutter pour le maintien. Une arrivée d’Ederson serait donc bénéfique quant à la survie du club en Ligue 1, voire même plus, car avec lui, Nice possèderait un effectif suffisamment consistant pour terminer dans la première partie du classement. Dans une position de numéro dix, Ederson pourrait être un point d’appui à une attaque, Pentecôte et Mouloungui, en manque d’efficacité. Reste le coût du joueur, sans doute un peu élevé pour Nice. La solution serait peut-être un LIGUE 1 l’est moins. Mis à part Olivier Sorin, les deux autres gardiens, Léon et Pontdemé, ne possèdent pas - au vu de leur jeune âge - suffisamment le « coffre » pour suppléer le portier numéro 1 en cas de blessure. Pour sa première apparition en Ligue 1, Donovan Léon, 19 ans (le 3 novembre), n’a pas été convaincant face à Montpellier où il encaissa trois buts. Son deuxième match face à Nancy fut plutôt convaincant, mais à nuancer car le club lorrain possède la moins bonne attaque du championnat. Bien évidemment, il n’y a pas de quoi décrier le jeune bourguignon qui débute dans l’élite, mais cette situation explique en quoi un remplaçant de marque s’impose. L’arrivée de Jérémie Janot renforcerait par conséquent le banc auxerrois ou alors l’équipe titulaire car le gardien stéphanois possède les qualités pour contester le statut de gardien numéro un jusqu’ici assumé par Sorin. COMPÉTITEUR DANS L’ÂME A Saint-Etienne, sa situation de numéro deux cette année n’a pas dû être facile à accepter pour Janot, au club depuis ses débuts chez les pros. Il en fut même LE gardien de référence durant la dernière décennie et occupait depuis la saison 2002-2003 le poste de gardien numéro un, excepté en 2008- 2009. Compétiteur dans l’âme, le Nordiste d’origine doit trouver le temps long, d’autant plus qu’il ne semble guère en mesure de concurrencer Stéphane Ruffier arrivé à l’intersaison. Même s’il avoue entretenir d’excellentes relations avec l’ancien gardien stéphanois, nul doute que ce passionné de Free Fight ne refuse une proposition émanant du camp auxerrois. A 34 ans, il a démontré la saison passée avec l’ASSE que sa motivation n’était pas à remettre en cause. Pour preuve, il a disputé la quasi-totalité Le Lyonnais pourrait revoir la Promenade des Anglais EDERSON REFAIT SA GYM prêt qui éviterait au club de dépenser quoi ce soit, excepté le salaire du joueur. Rappelons qu’en 2008, l’OL avait dépensé 14 millions d’euros pour s’offrir les services du Brésilien même si, depuis, la valeur pécuniaire du joueur a sans doute un peu baissé, compte tenu de ses performances. A son arrivée en Europe, Ederson s’était révélé sous les couleurs de Nice alors pourquoi ne relancerait-il pas sa carrière dans le même club, surtout qu’il demeure toujours apprécié des supporteurs niçois. B.L. des matches du championnat. Mais au-delà de son expérience, Jérémie Janot possède un impact indéniable dans une équipe de par son aura. Une telle qualité est essentielle dans un groupe professionnel, où les joueurs cadres ont toujours un rôle à jouer. L’AJ Auxerre aurait donc tout à gagner en recrutant Janot qui pourrait espérer rejouer dans l’élite avant la fin de sa carrière, même si Olivier Sorin est pour l’instant LE gardien numéro un. Dans tous les cas, le gardien stéphanois a déjà montré qu’il savait prendre sur soi et accepter le statut de gardien numéro deux. BENJAMIN LAMY BRUITS DE VESTIAIRE QUAND TRAORÉ DEVAIT REJOINDRE MANCHESTER... Révélation auxerroise du début de saison, Alain Traoré a avoué qu’à 17 ans, Sir Alex Ferguson lui avait proposé de signer avec Manchester United. Malheureusement, le transfert n’avait pu s’effectuer car le Burkinabé était dans l’incapacité d’obtenir un contrat de travail. Ce qui l’avait conduit à rejoindre le centre de formation auxerrois. S’il est en contrat jusqu’en 2015 avec le club, il ne serait pas étonnant, compte tenu de son niveau actuel, qu’il reçoive (de nouveau) des appels du pied de la part de l’entraîneur mancunien. SORIN JUSQU’EN 2015 Au club depuis 2006, Olivier Sorin a décidé de prolonger son contrat avec l’AJ Auxerre jusqu’en 2015. Auparavant, Delvin Ndinga et Alain Traoré avaient fait de même que le portier bourguignon. JEMAA À LA PEINE Arrivé à Auxerre cet été en provenance de Lens, Issam Jemaa peine à s’affirmer dans les rangs bourguignons. Depuis le 17 septembre et le match face à Caen, il n’a disputé que 8 minutes contre Rennes (11ème journée). Pour cause, l’attaque paraît déjà bien pourvue avec Oliech, Ben Sahar, Contout et Le Tallec, de retour en forme. S’il ne parvient pas à s’imposer, l’international tunisien pourrait bien être prêté cet hiver afin de retrouver du temps de jeu. UN BILLET ALLER-RETOUR POUR DJALO Autorisé par le Tribunal Arbitral du Sport (TAS) à revenir s’entraîner avec le Sporting de Lisbonne, le club portugais a fait savoir qu’il ne voulait plus de son ancien joueur. Pour se justifier, les dirigeants lisboètes ont expliqué que l’accord passé avec l’OGC Nice avait été conclu le 30 août dernier et que le retard du transfert résultait en fait de désaccords contractuels entre le joueur et le club azuréen. « Administrativement, c’est un joueur du Sporting de Lisbonne », s’est défendu Julien Fournier, le directeur général de Nice, qui n’exclue pas une nouvelle arrivée de Djalo l’hiver prochain. « Il va rejoindre son club et après, on verra de quoi demain sera fait ». SOUÉVAMANIEN A ÉTÉ CONVAINCANT Après avoir été à l’essai pendant trois semaines, Thomas Souévamanien, 18 ans, a signé un contrat de stagiaire pro pour une durée de deux ans. A en croire Fabrice Abriel, Réunionnais comme lui, le jeune attaquant a impressionné lors des essais. « Il n’est pas timide, il se lâche. Il n’a que 18 ans et franchement, c’est une bonne surprise pour moi », a-t-il avoué. Mais le néo-Niçois a préféré relativiser. « Je suis fier, mais je suis aussi conscient que le plus dur arrive ». ROY DANS LE DUR Depuis son arrivée au poste d’entraîneur en mars 2010, Eric Roy peine à redresser la situation de Nice en Ligue 1, constamment réduit à lutter pour le maintien. Cette année, le bilan n’est toujours pas fameux pour les Niçois, qui pointent toujours en bas de tableau. Le poste de Roy est désormais sur la sellette et les supporteurs commencent à s’agacer et à spéculer sur l’arrivée d’un nouvel entraîneur. Le Foot gazette des transferts n°40 - Décembre 2011 - 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :