Gazette des Transferts n°37 juillet 2011
Gazette des Transferts n°37 juillet 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°37 de juillet 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 400) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,8 Mo

  • Dans ce numéro : le gros coup de l'été, Eto'o à Paris.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Louis Nicollin aime les Chiliens. Après la bonne surprise Marco Estrada la saison dernière, c’est au tour d’un autre international de signer prochainement en faveur de Montpellier. Il s’agit de Roberto Cereceda, arrière gauche du club de Colo-Colo au Chili. « El Electrico » est surtout connu pour avoir été suspendu six mois par la FIFA en raison d’un contrôle positif à la cocaïne. Aurait-on le nez fin du côté de la Paillade ? BRUITS DE VESTIAIRE JOURDREN SUR LA LISTE DU PSG Ce n’est plus un secret, le PSG cherche activement une doublure à Nicolas Douchez, futur gardien numéro un du club de la capitale. Dans une liste établie récemment par les dirigeants parisiens figure notamment le nom du portier montpelliérain Geoffrey Jourdren. Didier Ovono (Le Mans), Guy Rolland Ndy Assembé (Nantes), Joris Delle (Metz) et Alexis Thébaux (Caen) sont également mentionnés. TOUT PLANE POUR DEPLAGNE Le jeune défenseur montpelliérain, Mathieu Deplagne, vient de signer son premier contrat professionnel en faveur du MHSC. Agé de 19 ans, il devrait donc goûter aux pelouses de Ligue 1 dès la saison prochaine. FIN DES ESPOIRS POUR ANDRÉ LUIZ Le défenseur central brésilien aurait pu être la première pierre du recrutement héraultais cet été, mais le joueur en a décidé autrement et sera encore nancéien pour au moins deux années supplémentaires : « J’aurai pu gagner plus en partant là-bas, mais ma priorité était de rester à Nancy. Ici, je me sens chez moi », explique le joueur de 31 ans. D’ici à la fin du mercato, les dirigeants du MHSC ont largement le temps de trouver l’homme de la situation. GIROUD PROLONGE SON BAIL En prolongeant d’une saison, soit jusqu’en 2014, le buteur montpelliérain Olivier Giroud montre ainsi son attachement au club qui l’a révélé cette saison en Ligue 1. Avec douze buts, il est le meilleur buteur de Montpellier qui peut se féliciter de l’avoir dans ses rangs. Un temps sur les tablettes du promu anglais des Queens Park Rangers, Giroud restera donc cette saison du côté de la Paillade. GAMEIRO, UN PAS VERS NEWCASTLE On l’annonçait du coté de Valence ou Paris et c’est finalement le club anglais de Newcastle qui semble être le plus proche de faire signer le jeune international français de 24 ans. Les Magpies, qui comptent dans leur effectif un certain Hatem Ben Arfa et depuis peu Yohan Cabaye, pourraient donc bâtir une équipe à forte consonance tricolore. DIARRA REMPILE Bonne nouvelle pour Christian Gourcuff ! Le technicien breton pourra compter sur les services de son petit milieu gauche Sigamary Diarra la saison prochaine. Le joueur a trouvé un accord avec ses dirigeants et devrait très prochainement prolonger son contrat jusqu’en 2015. De quoi calmer les ardeurs des Portugais du Benfica Lisbonne. CHAIGNEAU DOUBLURE D’AUDARD Florent Chaigneau est actuellement le portier du Poirésur-Vie, club promu en National. A 27 ans, il pourrait donner une nouvelle tournure à sa carrière et pas des moindres en prenant la direction du Moustoir où un poste de doublure de Fabien Audard lui semble promis. A moins que ses qualités repérées par Christian Gourcuff ne le propulsent au poste de numéro 1… 8 - Le Foot gazette des transferts n°37 - Juillet 2011 Un nouveau Chilien pour les Montpelliérains Un sacré pari que tente Loulou Nicollin en souhaitant recruter Roberto « El Electrico » Cereceda. Contrôlé positif à la cocaïne en août 2010 lors d’un match de Copa Sudamericana, sa suspension de six mois prendra fin en juillet. Mais visiblement, cela ne fait pas peur aux dirigeants montpelliérains. Et puis Roberto Cereceda reste un joueur doté d’une expérience internationale non négligeable. Sélectionné à 32 reprises en sélection nationale, le petit latéral gauche (1m75) a manqué de peu la dernière Coupe du Monde en Afrique du Sud, Marcelo Bielsa l’écartant au tout dernier moment. Capable de jouer milieu récupérateur, Cereceda retrouvera bien entendu un autre gaucher chilien en la personne de Marco Estrada qui a réalisé une saison prometteuse du côté de la Paillade. Son implication dans cette sombre affaire de drogue démontre également le caractère du joueur. Dans un club où l’on retrouve quelques grognards comme Jeunechamp, Pitau ou Marveaux, entrainé par un René Girard caractériel, le joueur chilien devrait montrer sa fougue sans retenu sur les terrains de Ligue 1. UN CONTRAT DE 3 ANS L’ATTEND A 26 ans, il signerait à Montpellier sa première expérience européenne. Et pour le moment, il est bien parti pour être l’une des rares recrues du prochain mercato montpelliérain. Un temps sur le défenseur brésilien de Nancy, André Luiz, ce dernier a finalement prolongé en faveur des Nancéiens. Tout comme Cetto de Toulouse qui, en fin de contrat, réclame des exigences financières trop importantes. Alessandrini de Clermont est sur les tablettes de plusieurs clubs (Auxerre, Saint-Etienne, Sochaux) et Bérigaud, l’attaquant d’Evian, intéresserait Lorient également. Seul le lensois Yohan Demont est véritablement proche d’un accord avec Montpellier. Mais que les supporters montpelliérains se rassurent : à l’exception de Spahic qui a émis le souhait de partir en Angleterre (Queens Park Rangers ?) et de Yanga- Mbiwa sur les tablettes de plusieurs clubs de Ligue 1 (Paris, OM, Lille), l’ensemble de l’effectif devrait Au rayon départ, le mercato estival risque d’être particulièrement agité du côté de Nancy. En effet, malgré le maintien acquis d’extrême justesse du club lorrain dans l’élite, l’entraîneur uruguayen Pablo Correa a bel et bien confirmé son départ. Le sort devrait être le même pour plusieurs joueurs cadres de l’équipe, dont le talentueux Julien Féret qui aurait à cœur de regagner sa Bretagne natale sous les couleurs d’un club qui monte en puissance, le FC Lorient. La 11ème place obtenue par le FC Lorient au terme de la saison de Ligue 1 n’est absolument pas représentative du niveau de jeu pratiqué LIGUE 1 CERECEDA DOPE MONTPELLIER rester sous les ordres de René Girard. Depuis sa remontée il y a deux saisons, le club de Louis Nicollin a réussi à se stabiliser efficacement et ne cherchera pas à chambouler son effectif. L’arrivée de Cereceda est dans la lignée de la politique de Montpellier : des joueurs d’expériences à un coût moindre. Si l’on ne connaît pas encore le montant du transfert, Cereceda devrait parapher un contrat de trois ans à hauteur de 35 000 euros mensuel. Le fait Le profil recherché pour faire oublier Amalfitano par les hommes de Christian Gourcuff. Faisant preuve d’une maîtrise collective impressionnante lors de chaque rencontre disputée, les Lorientais ne sont pas loin d’avoir le plus beau football de notre championnat. Peut-être qu’en se focalisant davantage sur le haut du tableau, les Merlus auraient pu aisément accrocher une place européenne. Ce n’est assurément que partie remise pour le club breton, qui compte arriver dans les meilleures dispositions possibles dès le mois d’Août prochain. L’objectif fixé pour 2011/2012 ne sera plus le maintien comme on l’a souvent entendu ces dernières années, mais une place dans les dix premiers et peut-être plus en cas de dynamique positive. Mais pour y parvenir, les dirigeants sont conscients qu’il va falloir se présenter suffisamment armés dans tous les secteurs de jeu. Mauvaise nouvelle pour eux, ils ne pourront pas d’avoir un compatriote chilien dans l’effectif en la personne d’Estrada devrait également favoriser son intégration. Reste plus qu’à Montpellier de recruter quelques joueurs offensifs. Car le club héraultais n’a inscrit que 32 buts cette saison et pointe à la 19 ème place des meilleures attaques de Ligue 1… Mais de ce côté-ci, rien n’a véritablement filtré pour le moment. RAPHAËL DIDIO FÉRET NOUVEAU FER DE LANCE DES MERLUS retenir les deux attractions de l’équipe, le buteur maison Kévin Gameiro (22 réalisations) et son pourvoyeur de ballons attitré Morgan Amalfitano (13 passes décisives), tous deux en instance de départ. Le premier est annoncé un peu partout en Europe (Valence, Newcastle, PSG…), quant au second son avenir semble plutôt s’écrire à l’Olympique de Marseille. RENNES ET PLUSIEURS FORMATIONS ALLEMANDES FONT LE FORCING Pour pallier aux départs de ses deux poisons offensifs, Christian Gourcuff, toujours bien inspiré en matière de recrutement, ne fera pas de folies durant le prochain mercato. Sa préoccupation première sera de fermer la porte à tout autre départ pour ensuite se pencher sur les joueurs susceptibles de rejoindre son effectif. Et même si les grandes manœuvres n’ont pas encore vraiment commencé, un nom revient avec insistance ces dernières semaines, celui du milieu offensif nancéien Julien Féret. Il possède des caractéristiques proches de celles d’Amalfitano, basées sur une belle technique balle au pied et une justesse dans la dernière passe. Le natif de Saint-Brieuc a en plus pour lui cette capacité d’éliminer son adversaire direct, ce qui est un vrai plus pour une équipe. Agé de 28 ans, force est de constater que l’ancien rennais est à un tournant de sa carrière. Il pourrait se servir de Lorient comme d’un tremplin idéal pour atterrir en équipe de France. Déjà pré-convoqué en Bleus par Laurent Blanc alors qu’il portait les couleurs de l’ASNL, Féret n’a plus qu’à continuer son petit bonhomme de chemin dans un club un peu plus huppé pour connaître les joies d’une sélection et se donner le droit de rêver de faire partie des 23 pour l’Euro 2012 qui a lieu dans un an. En attendant cette échéance, Féret n’a que l’embarras du choix pour sa future destination puisque hormis Lorient, son club formateur le Stade Rennais et quelques formations allemandes font le forcing pour obtenir sa signature. L’été ne fait que commencer ! N. B.
Fernando Francisco Reges a littéralement explosé cette saison. Intraitable milieu défensif, le Brésilien a été l’un des principaux artisans de la magnifique saison du FC Porto qui vient de réaliser un triplé historique. Les performances du jeune joueur n’ont pas manqué d’attirer l’attention de l’Olympique Lyonnais qui raffole particulièrement des Brésiliens. On s’attend à un nombre de départs importants du côté de l’Olympique Lyonnais pendant le mercato. Le latéral gauche, Aly Cissokho, figure en haut de la liste des joueurs en partance. L’OL compte lui trouver un remplaçant de très haut niveau et s’est rapidement placé pour faire signer José Enrique, le défenseur de Newcastle. Le joueur espagnol ne devrait pas signer un nouveau contrat avec son club et souhaite évoluer dans une grande équipe européenne. Les dirigeants lyonnais ne sont pas nés de la dernière pluie. Ils sont prévoyants et ont déjà anticipé le départ du latéral gauche Aly Cissokho. Fragilisé par des performances en demi-teinte, il n’est plus en odeur de sainteté dans le Rhône depuis la défaite concédée à Auxerre (35ème journée) et sa piètre performance : une combinaison gagnante avec un but contre son camp et une expulsion inutile. Jean-Michel Aulas avait alors clairement montré son exaspération suite aux frasques du défenseur. Conséquence logique d’un désamour du tout-puissant président rhodanien : Cissokho ne devrait plus manger de la rosette lyonnaise encore très longtemps. Un départ du Français entraînera forcément une arrivée. L’OL a donc pris les devants et prospecte sur les terres anglaises, plus précisément du côté de Newcastle United. Sous contrat avec les Magpies jusqu’en juin 2012, José Enrique a d’ores et déjà refusé de prolonger son bail à Newcastle et figure dans les petits papiers d’Aulas. L’arrière espagnol ne devrait plus occuper le flanc gauche du club anglais la saison prochaine : « Pour l’instant je ne négocie rien, mais s’il y a de grands clubs intéressés, ça me tente. Mon rêve est d’intégrer l’équipe nationale espagnole et pour cela, il faut peut-être passer par un niveau supérieur. J’ai beaucoup progressé depuis mon arrivée à Newcastle mais j’ai envie de franchir un cap », a-t-il récemment confié. L’OL, qui joue au plus haut niveau européen depuis une dizaine d’années, semble disposer de tous les critères pour satisfaire l’ancien défenseur de Valence. Pisté par d’autres clubs de Premier LIGUE 1 La nouvelle star de Porto pourrait rejoindre les Gones LYON A FLAIRÉ FERNANDO devenu l’entraîneur de l’équipe, il y a maintenant trois ans. Jean-Michel Aulas ne doit plus se tromper dans son recrutement alors que les finances de Lyon sont dans le rouge. Le président va devoir changer de stratégies, et faire des choix cornéliens pour que les résultats sportifs ne pâtissent pas de l’actuelle méforme économique de l’OL Groupe. Mais, la tradition veut que Lyon frappe un grand coup sur le marché des transferts à chaque intersaison. Et cette année, les Gones devraient encore ramener un gros poisson dans leurs filets. En effet, les Lyonnais se sont penchés sur le cas de Fernando Francisco Reges, le milieu de terrain du FC Porto. Cet intérêt soudain n’est sûrement pas étranger au fabuleux triplé que le club portugais vient de réaliser cette saison en remportant le championnat du Portugal, la Coupe du Portugal et la League Europa. Le milieu récupérateur de 23 ans a sa part de responsabilités dans cette réussite impressionnante. Véritable poumon de son équipe, celui qui est surnommé le « Poulpe » a été le joueur le plus utilisé durant l’exercice 2010/2011 par Villas Boas, l’entraîneur de Porto. Le joueur est un véritable prodige qui a étalé aux yeux du grand public tout l’étendue de son immense talent. Infatigable au pressing, le Brésilien est un relanceur hors-pair doté d’une technique peu commune. L’Olympique Lyonnais se doit de réussir son mercato cette année. Après le fiasco du transfert de YohannGourcuff, acheté 22 millions d’euros à Bordeaux auxquels s’ajoutent 4,5 millions d’euros de bonus en cas de revente, Lyon n’a plus droit à l’erreur. Cumulé, entre autres, aux arrivées de LisandroLopez pour 24 millions d’euros ou de Michel Bastos pour 18 millions d’euros, le club rhodanien aura dépensé près de 110 millions d’euros en deux ans. Une somme faramineuse quand on sait que l’OL n’a rien gagné depuis que Claude Puel est League, dont Liverpool, il pourrait s’engager avec Lyon, dès cet été, qui en a fait une cible prioritaire. Transféré de Villarreal pour environ 9 millions d’euros il y a quatre ans, Enrique devrait grosso modo coûté le même prix aux sextuples champions de France. Le joueur de 25 ans est en pleine ascension et sort d’une saison réussie avec Newcastle. IL A REFUSÉ DE PROLONGER SON CONTRAT AVEC NEWCASTLE Titulaire indiscutable, il a disputé 36 matchs sur les 38 joués par les Magpies. Une récompense pour un joueur qui n’est pas encore sous le feu des projecteurs, mais qui pourrait bénéficier d’une bien meilleure exposition dans un avenir très proche. LE CLUB PORTUGAIS DEMANDE 30 MILLIONS D’EUROS Sous contrat jusqu’en 2014 avec Porto, Fernando sera difficile à acquérir. Car, qui dit joueur exceptionnel dit prix exceptionnel. Ses dirigeants demandent donc la bagatelle de 30 millions d’euros pour le laisser partir. Lyon serait sur le point d’émettre une offre de 16 millions d’euros pour s’offrir les services d’un joueur annoncé comme la priorité de la cellule de recrutement du club du Rhône. Pas sûr que le président de la formation portugaise, Pinto Da Costa, Le défenseur espagnol veut prendre une nouvelle dimension ENRIQUE DANS LE VISEUR DE L’OL Régulièrement appelé le « taureau » à cause de son tempérament accrocheur, il serait le parfait successeur d’Eric Abidal pour un Olympique Lyonnais aux problèmes défensifs récurrents. Enrique est l’homme de la situation pour résoudre la fébrilité de l’arrière-garde des Gones. Ces derniers ont réellement besoin de solidité défensive, ce qui explique l’empressement avec lequel ils se sont renseignés sur le latéral. Mais Lyon a aussi prévu un plan de rechange au cas où la piste Enrique se refroidirait. L’autre route suivie par les recruteurs lyonnais mène à Toulouse et à son jeune défenseur de 22 ans, Cheikh M’Bengue. Pour information, la jeune pousse du TFC est également sur les tablettes de Newcastle United en cas de départ de José Enrique à Lyon… accepte ce compromis qui est bien loin de la somme espérée. De son côté, Fernando ne serait pas contre une venue à l’OL dont la cohorte brésilienne lui permettra de s’adapter très rapidement. Par ailleurs, il pourra y retrouver d’anciens coéquipiers de Porto : LisandroLopez et Aly Cissokho. Cette dernière donnée peut avoir une forte importance dans la décision finale d’un jeune joueur, dont la famille est à l’autre bout du monde, qui a besoin de repères. Tout cela garantie une acclimatation facile pour Fernando au milieu des Cris, Ederson ou Bastos (ce dernier étant néanmoins sur le départ). Il faudra bientôt rajouter un nouveau nom à la liste des grands joueurs brésiliens passés par Lyon. HUGO DERRIENNIC BRUITS DE VESTIAIRE DELGADO DANS L’INCERTITUDE César Delgado est un joueur précieux à l’OL. Malheureusement l’Argentin est trop souvent blessé pour pouvoir étaler l’étendu de son potentiel offensif. Son contrat à Lyon a pris fin au terme de la saison et le joueur n’a toujours pas signé de prolongation : « J’aimerais prolonger mais il me reste des choses à voir encore ». Affaire à suivre. BASTOS À LA JUVE, ÇA SE PRÉCISE Après une saison en demi-teinte, Michel Bastos veut définitivement quitter les Gones deux ans après son arrivée : « Je pense que pour moi le moment est venu de changer d’air et de vivre de nouvelles émotions. J’ai vécu de belles choses ici mais je ne peux pas rester une année de plus ». L’international brésilien devrait prendre la direction de la Serie A et continuer sa carrière à la Juventus. Déjà pisté par le club turinois il y a un an, Bastos semble bien parti pour le rejoindre, le président Aulas n’ayant exprimé aucun désaccord. HARTOCK TOQUE À LA PORTE D’ASTON VILLA Le troisième gardien, Joan Hartock, devrait être quitté l’Olympique Lyonnais dans les prochains jours. A l’essai à Aston Villa, le joueur en fin de contrat cherche à lancer définitivement sa carrière au plus haut niveau. A la recherche de deux portiers pour la prochaine saison, le club anglais pourrait bien enrôler la doublure de Lloris et Vercoutre. GAMEIRO À LA PLACE DE LISANDRO ? LisandroLopez pourrait retrouver le championnat portugais plus vite que prévu. Deux ans après son départ de Porto, il est sur les tablettes du Benfica Lisbonne. Lyon ne devrait pas résister à une belle offre même si l’attaquant avait exprimé son désir de rester à Gerland. En vue d’un possible transfert de Licha, l’OL se serait positionné sur le dossier Gameiro. Mais le club de Claude Puel n’est pas seul dans cette affaire et c’est le PSG qui paraît être le mieux armé pour faire signer le buteur lorientais. A moins que Valence ne revienne à la charge et ne rafle la mise… DIAKHATÉ PISTÉ EN ALLEMAGNE Pape Diakhaté va quitter le Rhône un an après son arrivée. Prêté par le Dynamo Kiev, le défenseur central n’a pas convaincu les dirigeants lyonnais de lever l’option d’achat. Il devrait découvrir la Bundesliga puisqu’il est suivi par Hoffenheim, le Bayer Leverkusen et Wolfsburg. A noter qu’en Angleterre, Aston Villa s’intéresse aussi de près à l’ancien Nancéien. PUEL SE VOIT RESTER Claude Puel est devenu persona non grata du côté de Lyon. Sa tête est sans cesse réclamé par les supporters et Jean-Michel Aulas a cessé depuis longtemps de le soutenir. Pour tous, l’ancien coach du LOSC ne devrait pas faire de vieux os à l’OL mais le principal intéressé n’est pas de cet avis. Il a en effet déclaré « mon présent est à Lyon et mon avenir est à Lyon ». Pas sûr que cette affirmation fasse plaisir à tout le monde, d’autant plus que certaines rumeurs font part d’un intérêt du FC Séville pour l’entraîneur olympien. H. D. Le Foot gazette des transferts n°37 - Juillet 2011 - 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :