Gazette des Transferts n°37 juillet 2011
Gazette des Transferts n°37 juillet 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°37 de juillet 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 400) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,8 Mo

  • Dans ce numéro : le gros coup de l'été, Eto'o à Paris.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
La Juventus Turin sort d’une saison désastreuse, avec en point d’orgue une nonqualification pour les prochaines échéances européennes. Une longue descente aux enfers inimaginable il y a encore quelques années lorsque Turin était au firmament du Face à l’impuissance d’Arsenal en Premier League et pousser par le désir d’étoffer son palmarès, Gaël Clichy a fait son choix : il veut quitter les Gunners. La suite de sa carrière devrait s’inscrire dans un grand club européen. En effet, le latéral gauche français est très prisé et pourrait rejoindre l’Inter Milan. Si la formation de Leonardo le courtise, c’est aussi le cas du Bayern Munich ou d’équipes du championnat anglais qui ont toutes Clichy dans leurs petits papiers. 22 - Le Foot gazette des transferts n°37 - Juillet 2011 ITALIE Le club piémontais veut recruter l'attaquant argentin à tout prix LA JUVE TIENT LA CORDE POUR TEVEZ Gaël Clichy est un jeune joueur, il n’a que 25 ans, mais il fait déjà partie des meubles à Arsenal où il évolue depuis 2003. Une situation qui pourrait changer rapidement. En effet, le natif de Toulouse a refusé de prolonger son contrat et a clairement indiqué à son entraîneur, Arsène Wenger, qu’il souhaitait quitter les Gunners. Alors qu’il est lié avec le club londonien jusqu’en juin 2012, le latéral gauche devrait partir très vite. Les dirigeants d’Arsenal ne veulent pas revivre le fiasco Flamini, parti au Milan AC gratuitement, et souhaitent voir Clichy s’en aller dès cet été pour toucher des indemnités de transfert. Une information relayée par Wenger : « Nous ne voulons pas que ce reproduise le scénario de Flamini. On va essayer de régler ça rapidement d’ici la fin de la saison. Nous devons régler ça très rapidement ». Sur ce point là, le Français est d’accord : il veut vivre de nouvelles aventures le plus tôt possible. Ses motivations sont simples. Il veut remporter des titres et ne supporte plus l’incapacité chronique de son équipe dans ce domaine. Car, si Arsenal produit un des jeux les plus flamboyants d’Europe, les résultats ne suivent pas et la malchance ne quitte plus un club qui vient de vivre sa sixième saison blanche consécutive. De grandes écuries se sont mises immédiatement sur le coup, à l’affût d’une telle occasion. Et c’est l’Inter milan qui tient la corde pour faire signer l’international français, qui compte dix sélections. Si Maicon s’est imposé dans le couloir droit, la situation est plus indécise de l’autre côté du terrain avec Javier football européen. Pour rétablir la situation, le club va mettre la main à la poche. Sa cible : Carlos Tevez, le génial Argentin qui souhaite absolument quitter Manchester City. Une saison cauchemardesque pour un grand club équivaut à une large revue d’effectif une fois l’été venu. La Juventus Turin ne déroge pas à cette règle et se montre déjà très active sur le marché des transferts. Il faut dire que la saison turinoise a été particulièrement mauvaise : cador habituel de la Serie A, le club du Piémont n’a jamais semblé en mesure de se mêler à la course au titre au côté des géants milanais que sont l’Inter et le Milan AC. Rarement à la fête depuis sa relégation en Serie B suite à l’affaire des matchs truqués du championnat italien, la Juve a complètement sombré cette année. Incapable de se montrer régulière, l’équipe dirigée par Antonio Conte a fini le championnat italien à une modeste septième place et est écartée des compétitions européennes pour l’année prochaine. Des performances indignes compte tenu du rang de la formation piémontaise qui détient le plus grand nombre de victoires en championnat italien avec 27 titres. Un tel club ne peut se permettre pareille déconvenue et, pour calmer des Tifosi en Zanetti et Christian Chivu qui jouent aux suppléants de luxe. Voilà un challenge qui devrait intéresser Clichy et une magnifique opportunité de prendre du galon et une dimension supplémentaire dans un des clubs les plus huppés de la planète. LE BAYERN MUNICH, CITY ET LIVERPOOL EN EMBUSCADE Le seul point de désaccord pouvant éventuellement subvenir serait le salaire du défenseur. Actuellement rémunéré 50 000 livres par semaine à Arsenal, il verrait d’un bon oeil une revalorisation de ses émoluments. Il devra sûrement faire d’abord ses preuves sur la pelouse du stade Giuseppe Meazza. D’autant plus que sa saison n’a pas été étincelante : malgré ses 44 matchs disputés cette saison, il s’est montré irrégulier et un peu tendre défensivement. Des défauts qu’il va falloir gommer, si Clichy veut se faire colère, se doit de renforcer un banc incapable d’enchaîner les bons résultats. L’illustre milieu de terrain Andrea Pirlo, figure emblématique du Milan AC, s’est d’ores et déjà engagé avec la Juventus avant que le club n’officialise l’arrivée du Brésilien de Lyon, Michel Bastos, ce qui n’est plus qu’une question de temps. Mais la Vieille Dame ne compte pas s’arrêter là. Les rumeurs vont bon train et envoient de nombreux joueurs du côté de Turin. « J’AI BESOIN DE CHANGER D’HORIZON » Une des plus persistantes concerne l’attaquant de Manchester City, Carlos Tevez. Le joueur argentin est Mancunien depuis maintenant quatre saisons (deux à United et deux à City) et a maintes fois clamé son désir de quitter les Citizens cet été. Même après la victoire en Cup, il a mis les pieds dans le plat : « J’ai été très bien traité ici et j’en suis reconnaissant. J’ai tout donné au club pour qu’on ait de bons résultats, mais maintenant j’ai besoin de changer d’horizon ». Malgré sa volonté de conserver l’Apache, Roberto Mancini, l’entraîneur de City, semble impuissant et résigné : « Si je n’étais pas heureux de rester ici, je m’en irai. C’est la même chose pour les joueurs. Si on n’est pas content d’être ici, il vaut mieux partir ». Tevez est donc tout proche de découvrir un nouveau club et sûrement un nouveau championnat. Il pourrait se diriger vers l’Espagne : le Real Madrid et José Mourinho l’appréciant particulièrement. Il va falloir jouer serrer pour la Juve, également à la lutte avec l’Inter Milan et Chelsea pour s’adjoindre les services de l’ancien joueur de Boca Juniors. Son prix est estimé à environ 60 millions d’euros et, alors que le marché des transferts s’emballe, le moins que l’on puisse dire c’est qu’il les vaut ! L’Argentin a marqué tous les clubs dans lesquels il est passé. Que ce soit L’international français est en contact avancé avec les Nerazzurri L’INTER FRAPPE À LA PORTE POUR CLICHY une place au milieu des Eto’o, Sneijder et autres stars du ballon rond. Sa marge de progression est encore importante et une expérience à l’Inter pourrait lui permettre de réduire l’écart qui le sépare d’Eric Abidal et de Patrice Evra, les deux favoris au poste de latéral gauche en équipe de France. Si l’affaire ne se conclut pas avec les Nerazzurri, d’autres grands clubs sont en embuscade. Le Bayern Munich multiplie les appels du pied pour faire part de son intérêt pour Clichy. Dans le même temps, des équipes de Premier League, ayant eu tout le loisir de voir le Français à l’oeuvre, se sont également manifestées. Manchester City, qui achète à tout va, et Liverpool, en pleine restructuration de son effectif depuis quelques mois, seraient aussi dans le coup pour recruter Clichy. Si l’Inter semble en position très favorable sur ce dossier, rien n’est encore joué. H. D. aux Corinthians, à West Ham ou à Manchester, il a toujours forcé l’admiration grâce à son exemplarité, sa régularité et son abnégation. Le buteur officiel de la Juventus, AlessandroDel Piero, étant en fin de carrière, Tevez serait son remplaçant idéal sur le front de l’attaque turinoise. Il a en tout cas les moyens et la stature pour devenir le héros attendu par toute une ville depuis maintenant trop longtemps. BRUITS DE VESTIAIRE HUGO DERRIENNIC MOURINHO N’A PAS OUBLIÉ ETO’O José Mourinho est toujours en quête d’un grand attaquant pour le Real Madrid. Et The Special One obtient très souvent ce qu’il souhaite. Il n’a pas oublié un de ses anciens poulains de l’Inter Milan, Samuel Eto’o, qui fait le bonheur du club de Massimo Moratti depuis deux saisons. L’ancien barcelonais est d’une régularité offensive impressionnante chaque année et serait un atout de poids pour le club merengue. En tout cas, le Real serait prêt à formuler une offre de 35 millions d’euros pour acquérir le joueur camerounais. GATTUSO ÉTUDIE L’OFFRE DU FC ANZHI L’information a de quoi surprendre mais elle provient pourtant du principal intéressé. On savait Gennaro Gattuso sur le départ mais le rugueux milieu de terrain a annoncé une destination pour le moins inattendue : le club russe du FC Anzhi. « Une offre très importante a été formulée par le FC Anzhi et je vais l’étudier » a-t-il déclaré. Alors que son contrat avec le Milan AC, où il évolue depuis 1999, se termine en juin, le guerrier de 33 ans pourrait vivre une expérience exotique avant de définitivement raccrocher les crampons. SEEDORF PROLONGE A 35 ans, Clarence Seedorf est devenu indissociable du Milan AC, une équipe pour laquelle il a déjà joué neuf années. L’histoire d’amour entre les Rossoneri et le mythique joueur néerlandais n’est pas encore finie. En effet, l’ancien madrilène a décidé de prolonger son contrat d’une saison supplémentaire avec le club lombard. Le titre de champion d’Italie acquis haut la main par Milan a sûrement motivé le milieu de terrain. LUIS ENRIQUE BIENTÔT À LA TÊTE DE LA ROMA Les rumeurs qui envoyaient Didier Deschamps entraîner l’AS Rome ont pris du plombdans l’aile. Le poste semble d’ores et déjà promis à un coach d’avenir, Luis Enrique. Actuellement à la tête de l’équipe B du FC Barcelone, l’Espagnol est une valeur montante dans le cercle très fermé des entraîneurs. Un accord avec le club de la Louve semble tout proche. Si Pep Guardiola dit de lui que « c’est un phénomène », nul doute qu’il devrait relancer une équipe aux abois ces derniers temps. A noter que le FC Séville, Valence et Getafe se sont également renseignés sur la tacticien de 41 ans. AGÜERO FINALEMENT À LA JUVE ? Un transfert de Sergio Agüero au Real Madrid paraît de plus en plus compromis. L’Atletico n’a aucune envie de céder la jeune star à son ennemi intime, ce qu’a confirmé Angel Gil Marin, conseiller délégué du club : « Sergio ne jouera pas au Real. Ça ferait trop mal au club et aux supporters ». Il a, par la même occasion, confirmé l’intérêt de la Juventus Turin pour le Kun : « Ils nous ont envoyé une proposition par fax pour entamer les négociations ». Les dirigeants turinois devront tout de même prendre en compte la clause libératoire du joueur : 45 millions d’euros. ZIEGLER S’ENGAGE AVEC LA JUVENTUS La Juventus Turin est pleinement entrée en action pendant ce mercato estival et enchaîne les signatures de joueurs à la pelle. Dernière en date, celle du latéral gauche suisse Reto Ziegler qui s’est engagé pour quatre ans avec le club piémontais. Celui-ci étant en fin de contrat avec la Sampdoria de Gênes, la Juve n’a versé aucune indemnité de transfert.
Par le passé, le Bayern Munich est une formation qui a plutôt bien réussi aux arrières latéraux français. Respectivement défenseur gauche et défenseur droit, Bixente Lizarazu (1997-2006) et Willy Sagnol (2000-2008) ont écrit les belles pages de ce club, dans une Bundesliga où pourtant très peu de joueurs français arrivent à s’adapter. En 2011-2012, ce sera peut-être au tour de l’actuel international tricolore, Bacary Sagna, de rejoindre la Bavière. Le protégé LE BAYERN S’ACCROCHE À SAGNA d’Arsène Wenger à Arsenal viendrait renforcer une arrière garde en partie responsable des résultats décevants du club allemand cette saison. Bacary Sagna est assurément le latéral droit français le plus doué de sa génération. A 28 ans, l’ancien auxerrois, lancé dans le grand bain en Bourgogne par un certain Guy Roux en 2004, fait aujourd’hui figure de joueur cadre en équipe de France. Solide dans les duels en un contre un et capable de montées tranchantes vers l’avant ÉTRANGER Le Gunner est la priorité d’une défense bavaroise en pleine reconstruction Après la signature d’Elmander… grâce à sa vitesse de pointe, il avait toutes les qualités pour s’imposer dans un grand club. Son passage à Arsenal, où il évolue depuis maintenant quatre ans, lui a permis de définitivement se faire un nom sur la scène européenne. Très utilisé par le coach emblématique des Gunners, Arsène Wenger, force est de constater que Sagna a franchi un cap dans sa carrière depuis son arrivée à Londres. Mais lassé de devoir se contenter des places d’honneur en Premier League et de ne pas atteindre les objectifs fixés en Ligue des Champions, le joueur aux tresses blondes a légitimement des envies d’ailleurs. Il ne se satisfait plus d’un palmarès trop léger pour un joueur de son calibre et aimerait dans la mesure du possible soulever des trophées dès la saison prochaine. Que ses velléités de départ se confirment ou non dans les semaines à venir, le moins que l’on puisse dire c’est que le natif de Sens (Yonne) ne manque pas de propositions. La dernière en date, celle des allemands du Bayern Munich. ARSENAL RÉCLAME 18 MILLIONS D’EUROS POUR LE CÉDER En pleine reconstruction de leur secteur défensif, les dirigeants du club bavarois, qui se rappellent au bon souvenir de ses compatriotes Bixente Lizarazu et Willy Sagnol, auraient fait de celui qui porte le numéro 3 à Arsenal, une priorité absolue en vue du mercato estival. Troisième club le plus riche d’Europe, le finaliste de la Ligue des Champions 2010 ne reculera sans doute pas devant les 18 millions d’euros attendus par Arsène Wenger pour céder son frenchie. Et quand on connaît la force de persuasion en matière de recrutement du président Uli Hoeness, il est fort probable que l’équipe bavaroise ait les arguments pour séduire le Bleu à la trentaine de sélections. Cette arrivée serait une bonne nouvelle pour l’ailier gauche Franck Ribéry qui retrouverait son compatriote et partenaire en équipe nationale à ERDING DÉBOULE À GALATASARAY Les temps sont durs pour Galatasaray. Monstre sacré du football turc, le club entraîné par Fatih Terim est à des années lumières du niveau qui était encore le sien il y a quelques saisons. Insatisfaits de la tournure des évènements, les dirigeants stambouliotes sont conscients que pour redorer le blason du club, un recrutement de qualité s’impose à l’intersaison. Dans le secteur offensif, l’arrivée récente de l’ancien toulousain Johan Elmander pourrait être complétée par celle du Parisien Mevlut Erding. Les jours de Mevlut Erding à la pointe de l’attaque parisienne sont comptés. Pas franchement en réussite cette saison (8 réalisations en Ligue 1), et même relégué sur le banc des remplaçants à la suite du nouveau schéma tactique en 4- 5-1 adopté par l’entraîneur parisien Antoine Kombouaré, l’international turc n’est plus que l’ombre du renard des surfaces qu’il était à l’époque de Sochaux (2 saisons à 11 buts) et lors de sa première année parisienne (15 buts). Moins à l’aise techniquement et très maladroit dans la finition, « le bison » a semblé manquer totalement de confiance tout au long de la saison. L’arrivée du richissime prince héritier du Qatar Tamim Bin Hamad al-Thani à la tête du club de la capitale n’est pas pour rassurer un joueur qui ne fait plus l’unanimité au Parc des Princes depuis quelques mois déjà. En effet avec ce statut de nouveau riche du football français, le Paris Saint-Germain va probablement tenter d’enrôler un voire deux attaquants de classe internationale (Eto’o et Berbatov sont entre autres cités), ce qui devrait inéluctablement pousser Erding vers la sortie. Il serait donc grand temps pour ce compétiteur dans l’âme d’envisager son avenir ailleurs qu’à Paris pour se refaire une santé et ainsi relancer une carrière pas trop mal partie jusqu’alors. A priori il ne devrait pas avoir trop de mal à le faire puisque plusieurs formations sont prêtes à l’accueillir les bras ouverts, dont les turcs de Galatasaray. L’avantage pour Mevlut Erding, s’il venait à choisir cette option, c’est qu’il pourrait y retrouver l’entraîneur qui l’a lancé en sélection turque, un certain Fatih Terim. IL RETROUVERAIT TERIM QUI L’A LANCÉ EN ÉQUIPE DE TURQUIE Très apprécié en Turquie depuis ses premiers pas avec la sélection nationale, le Parisien découvrirait un championnat où sa vitesse de course, sa combativité et sa puissance physique pourrait faire souffrir les défenses. Toutes ces qualités de son ancien protégé, Terim les connaît par cœur et rêverait de les voir à l’œuvre aux côtés d’une ancienne connaissance du championnat de France, le Suédois Johan Elmander, tout juste arrivé en provenance des Bolton Wanderers. En alignant cette attaque de feu, le club le plus populaire du Bosphore aurait largement les armes pour rivaliser avec le champion en titre Fenerbahce et son dauphin Trabzonspor. Même si concrètement rien n’est encore fait, les dirigeants du club vainqueur de la C3 en 2000 s’apprêtent à proposer une offre à hauteur de 9 millions d’euros au PSG pour la venue de l’avantcentre. Une proposition qui ne devrait pas faire réfléchir longtemps le président Robin Leproux, qui avait recruté Erding pour 8 millions d’euros en 2009. Galatasaray devra encore se méfier de Lille, Rennes, Newcastle, Fenerbahce et du Werder Brême, qui pourraient être d’autres points de chute possibles pour « Mev’ ». A moins qu’il ne surprenne tout son monde en restant à Paris pour une troisième saison… l’Allianz Arena. Une bonne nouvelle surtout pour le Bayern qui sort d’une saison à oublier au plus vite marquée par une fébrilité défensive relativement inquiétante. Avant de soigner son attaque, le nouvel entraîneur JuppHeynckes aura donc tout intérêt à reconstruire son arrière garde. Des grandes manoeuvres qui ont d’ores et déjà commencé puisque le défenseur brésilien Rafinha s’est engagé avec la maison bavaroise jusqu’en 2014, ce qui devrait permettre au légendaire PhilippLahm d’évoluer à nouveau sur le côté gauche. Indéboulonnable à l’Emirates Stadium, Bacary Sagna ira-t-il se frotter à la rude concurrence qui s’annonce en Bavière ? Un feuilleton estival qui promet d’être palpitant… BRUITS DE VESTIAIRE NORDINE BENALI CHRÉTIEN JETTE SON DÉVOLU SUR LA BUNDESLIGA Le latéral nancéien, Michael Chrétien, devrait normalement quitter l’AS Nancy Lorraine à l’intersaison. Son avenir devrait à priori se dessiner à l’étranger, c’est en tout cas ce qu’il souhaite. L’international marocain de 26 ans privilégient particulièrement deux destinations : l’Espagne et l’Allemagne. Avis aux amateurs… ÇA BOUGE POUR BOULAHROUZ Il est grand temps de rattraper le temps perdu pour Khalid Boulahrouz. Le solide défenseur néerlandais du VfB Stuttgart ne se satisfait plus d’un temps de jeu qui s’est considérablement réduit cette saison en Bundesliga. Il pourrait donc très prochainement répondre favorablement aux sirènes des écossais du Celtic Glasgow où une place de titulaire l’attendrait… SCHALKE FAIT LE FORCING POUR FARFAN Le club de Gelsenkirchen veut à tout prix prolonger le contrat de son ailier péruvien Jefferson Farfan qui expire l’été prochain. Grand artisan de l’honorable parcours des Allemands en Ligue des Champions cette saison, l’ancien joueur du PSV Eindhoven ne laissent pas indifférent en Italie, notamment du côté de la Juventus Turin et du Milan AC. Autant dire que Schalke aura fort à faire au retour de vacances de sa nouvelle star. SIVASSPOR ESPÈRE MAURICE-BELAY Les dirigeants du club turc de Sivasspor seraient-ils devenus fans de la maison sochalienne ? Après avoir obtenu la signature de Jacques Faty, cette formation méconnue dans l’hexagone se serait renseignée au sujet de son coéquipier Nicolas Maurice- Belay. En fin de contrat dans le Doubs, le milieu gauche compte étudier l’ensemble des propositions pour ensuite prendre sa décision finale. PINO DE RETOUR DANS L’HEXAGONE ? Ancien pensionnaire de l’AS Monaco (2006/2010), Juan Pablo Pino a laissé un souvenir plutôt mitigé en Ligue 1. Alternant le bon et le moins bon en Principauté, le Colombien a récidivé l’année suivante sous les couleurs de Galatasaray. Le club turc ne tient d’ailleurs pas en très haute estime son attaquant puisque il aurait été proposé au Toulouse Football Club pour 3 millions d’euros. Une réponse des dirigeants du Téfécé est attendue de pied ferme par le joueur et ses dirigeants. CANA PART À LA DÉCOUVERTE DE ROME Lorik Cana continue son petit tour d’Europe. Après s’être frotté aux championnats français (PSG/OM), anglais (Sunderland) et turc (Galatasaray), l’international albanais serait sur le point de prendre le chemin qui mène à Rome pour y évoluer sous les couleurs de la Lazio. Une bonne nouvelle pour ceux qui regrettaient de l’avoir un peu perdu de vue depuis son départ pour la Turquie. Côté modalité du transfert, le milieu de 27 ans devrait être prêté pour une saison contre un chèque de 2 millions d’euros. N. B. Le Foot gazette des transferts n°37 - Juillet 2011 - 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :