Gazette des Transferts n°37 juillet 2011
Gazette des Transferts n°37 juillet 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°37 de juillet 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 400) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,8 Mo

  • Dans ce numéro : le gros coup de l'été, Eto'o à Paris.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Le Stade Malherbe de Caen devrait s’attacher les services du petit meneur de jeu brestois, Bruno Grougi. En fin de contrat en 2012, il devrait relever le défi du club normand, désireux de s’attacher un joueur capable de remplacer Romain Hamouma, en partance au PSG. Mais d’autres clubs sont sur les rangs… BRUITS DE VESTIAIRE LE PSG FAIT RÊVER HAMOUMA C’est en tout cas une destination qui ne déplairait pas à l’une des bonnes surprises de la saison en Ligue 1. Et le sentiment serait réciproque. Lille serait aussi sur le coup. « Des clubs comme le PSG, ça fait rêver. Lille également, c’est intéressant. Si tout le monde y trouve son compte, j’espère qu’ils ne feront pas obstacle à mon départ ». Reste à savoir si Paris, qui disposera sans doute de revenus plus conséquent cette saison et qui devrait renouveler Giuly, voudra s’attacher les services de Romain Hamouma. EL-ARABI À L’OM, C’EST EN BONNE VOIE C’est la priorité de Didier Deschamps et Youssef El- Arabi aimerait beaucoup rejoindre la cité phocéenne dès cet été. Le président Fortin a d’ailleurs laissé entendre que toute offre serait étudiée minutieusement. « S’il est demandé par un club plus huppé et plus riche que nous et que ce club ne se moque pas du Stade Malherbe, alors oui, il partira ». Le transfert serait évalué à 8M €. THÉBAUX EN DOUBLURE DE LUXE AU PSG ? Paris aime bien Caen ! Après Romain Hamouma, le club de la capitale ferait les yeux doux au gardien Alexis Thébaux. Mais pas sûr que le gardien de 26 ans souhaite rejoindre le PSG, qui le verrait bien comme doublure de Nicolas Douchez. Mais le challenge parisien pourrait s’avérer être intéressant sur le long terme pour Thébaux qui prétendrait à une place de titulaire dans les prochaines saisons. Affaire à suivre. BREST LÈVE L’OPTION D’ACHAT POUR MARTIAL Prêté par Bastia dans le club breton, Johan Martial est devenu définitivement Brestois. Brest a levé l’option d’achat qui était assortie au prêt du joueur. Le jeune défenseur central de 19 ans a signé un contrat de quatre ans avec l’équipe d’Alex Dupont, alors qu’il était pisté par l’Inter Milan. Arrivé à Brest à l’été 2010, il a réussi à convaincre le staff de Michel Guyot, le président du club, en seulement cinq titularisations cette saison. Brest, limité financièrement, parie sur la jeunesse d’un défenseur à très fort potentiel qui pourrait très vite devenir un joueur important de son effectif. ZORO EST ARRIVÉ AU SB29 ? Brest s’agite sur le marché des transferts et a dans son collimateur le défenseur polyvalent Marco Zoro. Capable de jouer dans l’axe ou dans le couloir droit, l’international ivoirien est actuellement libre après avoir rompu le contrat qui le liait au Benfica Lisbonne. Egalement sur les tablettes de la Juventus Turin, le joueur de 27 ans jouait à l’Universitatea Craiova où il était prêté par la formation portugaise. Un joli coup réalisé par le Stade Brestois si le transfert venait à se concrétiser. BASTIA S’ACCROCHE À LORENZI Bastia est en ce moment sur la piste du défenseur brestois Grégory Lorenzi. Prêté à Arles-Avignon en début d’année, le joueur corse pourrait retrouver son club formateur où il a évolué pendant trois saisons, et où le Stade Brestois l’avait déjà prêté en 2010. Un énième retour aux sources s’annonce donc pour le latéral gauche de 27 ans. Alors que le Sporting Club de Bastia remonte en Ligue 2, il devrait acquérir Lorenzi par le biais d’un achat peu coûteux ou d’un nouveau prêt. 12 - Le Foot gazette des transferts n°37 - Juillet 2011 Pressenti du côté d’Auxerre… Bruno Grougi et Romain Hamouma ont quelques points en commun : en plus d’être les leaders technique de leur équipe cette saison, ils disposent surtout des mêmes statistiques pour leur première saison en Ligue 1 (9 buts et 6 passes décisives). Bien que plus âgé (28 contre 24 ans), Grougi dispose donc d’un profil plus qu’intéressant pour remplacer le très probable départ de Romain Hamouma. Ce dernier intéresse notamment Lille et le PSG, mais c’est le club parisien qui tient la corde pour s’attacher les services de l’ancien pensionnaire de Laval. Grougi à Caen donc ? Rien n’est moins sûr, d’autant que le joueur brestois, au club depuis deux saisons, pourrait peut-être prolongé son bail avec le club breton qui prend fin en 2012. Et si Nolan Roux venait à quitter Brest au mercato, on voit mal les dirigeants du club se séparer d’un joueur devenu indispensable dans le système d’Alex Dupont. IL SOUHAITE S’IMPOSER DANS SON CLUB FORMATEUR Annoncé dans un premier temps à l’AJ Auxerre, en vue de remplacer le capitaine Benoit Pedretti en partance à Lille, c’est définitivement vers Caen que Grougi devrait filer. Un choix peut-être surprenant puisque Caen n’a rien à envier à Brest cette saison, si ce n’est peut-être son potentiel offensif (6 ème meilleure attaque de Ligue 1 avec 46 buts). Mais le départ probable du buteur vedette Youssef El-Arabi (17 buts en Ligue 1) vers l’Olympique de Marseille complique la donne pour Caen. D’autant plus que l’attaquant uruguayen du promu Dijon et meilleur buteur de Ligue 2 Sebastian Ribas (23 buts), un temps annoncé du côté de Malherbe, devrait plutôt filer gratuitement vers l’un des outsiders italiens, le Genoa ou la Fiorentina. Même Manchester City est entré dans la danse récemment. Difficile pour Caen et ses 30M € de budget de s’aligner au niveau du salaire… Mais chaque chose en son temps ! Si Grougi file du côté des Normands, il serait une très Le Stade Brestois s’est maintenu en Ligue 1 au courage alors qu’il avait commencé la saison sur les chapeaux de roue. L’essentiel est fait, Brest peut maintenant voir venir et se concentrer sur le recrutement de l’intersaison. Dans les petits papiers bretons figurent le milieu de terrain de l’OGC Nice, Chaouki Ben Saada. En fin de contrat, Brest pourrait engager l’international tunisien sans verser le moindre centime. LIGUE 1 GROUGI FILE À CAEN belle recrue pour la saison à venir. A un an de son contrat, le coût du transfert ne devrait certainement pas être très élevé, bien qu’aucune info n’ait filtré jusqu’à présent à ce sujet. Et puis rappelons surtout que Grougi a été formé à Caen, équipe dans laquelle il n’avait jamais réussi à vraiment s’imposer quatre années durant en Ligue 2. Le choix du cœur ? Une nouvelle opportunité s’offre donc pour le meneur de jeu de poche (1m74) de briller, enfin, sous les couleurs caennaises. Et les discussions qui s’éternisent depuis de longs mois avec ses dirigeants pour une éventuelle prolongation de contrat devraient jouer en faveur de Caen dans ce dossier. Réponse dans les prochains jours pour connaître la réponse du natif de Caen. Mais il ne fait pas l’ombre d’un doute que Bruno Grougi devrait venir filer un coup de main à son club formateur dans la lutte pour le maintien. A moins d’un renversement de situation de dernière minute, on voit mal l’affaire ne pas se conclure. L’ancien Bastiais pourrait se refaire une beauté en Bretagne RAPHAËL DIDIO LE STADE BRESTOIS CHOPE BEN SAADA Après 19 ans de déboires, le Stade Brestois faisait son retour dans l’élite cette saison. Une saison mouvementée pour les hommes d’Alex Dupont qui ont assuré le maintien lors de la dernière journée de championnat après avoir joué les premiers rôles en première partie de saison. Sous la houlette d’un entraîneur atypique, Brest s’est toujours montré méritant mais a dû plier face à son manque d’expérience et de moyens. Finalement seizième (avec deux points devant Monaco, le premier relégable) après une année intense, les Brestois ont sauvé les meubles et peuvent préparer sereinement le prochain exercice. Pour espérer survivre durablement en Ligue 1, le club breton va devoir étoffer son effectif et procéder à quelques recrutement judicieux. La tâche s’annonce ardue, le budget de Brest n’étant pas des plus conséquents : autour de 25 millions d’euros. Les dirigeants commencent déjà à prospecter et ont flairé la bonne affaire du côté de l’OGC Nice. En effet, le milieu de terrain offensif niçois, Chaouki Ben Saada, n’a toujours pas prolongé un contrat qui se termine à la fin du mois de juin. Si l’international tunisien est décisif sur le terrain, il est malheureusement trop souvent blessé pour avoir un réel impact sur les résultats de son équipe au cours d’une saison. Un constat émis par les instances du club niçois et qui explique que le joueur n’ait pas reçu de proposition de la part de ses dirigeants. Une situation qui intéresserait au plus haut point Brest qui ne peut se permettre de se montrer trop gourmand et dépensier. Acquérir Ben Saada, sans sortir le chéquier, serait une excellente opération et donnerait de l’allant à une attaque qui se repose énormément sur son buteur, Nolan Roux. LE CHAMP TOTALEMENT LIBRE SUR CE DOSSIER Le Tunisien a du talent à revendre et peut retrouver un second souffle à 26 ans. Il a fait partie de cette génération française championne du monde des moins de 17 ans en 2001 qui n’a pas su confirmer et a beaucoup déçu. Il a ensuite choisi la sélection tunisienne et compte 37 capes avec les Aigles de Carthage. Né à Bastia, Ben Saada est un homme très attaché à sa ville et très fidèle : il est resté sept ans au SC Bastia avant de partir en 2008 suite aux multiples débâcles sportives du club. Arrivé à Nice dans la foulée, il devrait quitter dès cet été une formation en grande difficulté. L’OGCN est à la peine : après un saison pénible, les Aiglons se sont maintenus de justesse et terminent à la dix-septième place du championnat de France. Une raison supplémentaire pour expliquer le départ de Ben Saada. Trop souvent remplaçant, il pourrait voir en l’intérêt de Brest l’opportunité de se donner un nouvel élan. Car Brest avait fait du joueur une priorité en cas de maintien. Celui-ci étant désormais obtenu, plus rien ne fait barrage à une signature de l’ancien Bastiais dans le Finistère. Aucun autre club n’a fait part d’une quelconque envie de s’approprier un joueur auteur de seulement deux buts cette saison. Brest a donc le champ totalement libre sur ce dossier, qu’il pourrait finaliser dans les plus brefs délais. HUGO DERRIENNIC
Daniel Congré quittera-t-il Toulouse après bientôt sept saisons passées sous le maillot haut-garonnais ? Une telle question pourrait très vite se poser étant donné que Rennes serait sur les traces du défenseur toulousain. Meilleure défense du dernier championnat (35 buts encaissés), le Stade Rennais a pu s’appuyer tout au long de la saison sur un Nicolas Douchez au sommet de son art. En fin de contrat avec le club breton, l’ancien portier toulousain avait déjà annoncé depuis quelques semaines qu’il défendrait les cages du Paris Saint-Germain en 2011/2012. Un départ que les dirigeants rennais devront absolument compenser s’ils veulent faire jeu égal avec les gros bras de la Ligue 1 lors du prochain exercice. Révélation de la saison en Ligue 2, le gardien havrais Johny Placide pourrait être l’homme de la situation. Le club sudiste va devoir la jouer serré. Après Mauro Cetto et Cheikh M’Bengue, le taulier de la défense du Téfécé est, lui aussi, en partance. Les Violets n’ont plus qu’à bien se tenir. LIGUE 1 Le Pitchoune a la cote en Bretagne RENNES A TROUVÉ SON ROI EN CONGRÉ Solidement installé sur le podium de la Ligue 1 durant une grande partie de la saison, le Stade Rennais s’est littéralement effondré dans les dernières journées du championnat. La sixième place finale obtenue par les hommes de Frédéric Antonetti a donc de quoi laisser bien des regrets aux dirigeants bretons, même s’ils n’ont cessé de répéter que la Ligue des Champions n’était pas l’objectif initial. Il faut avouer que ceux-ci avaient raison sur un point : Rennes ne disposait pas d’un effectif suffisant quantitativement pour espérer meilleur sort. Seul motif de satisfaction de cette saison mitigée : le secteur défensif. Pratiquant un jeu pas très attrayant voire même ennuyant par moment, le Stade Rennais a pu compter sur une assise défensive impressionnante pour se maintenir dans le haut du tableau. Quand le puissant capitaine Kader Mangane n’était pas là pour tenir la baraque derrière, l’équipe se reposait sur les exploits d’un dernier rempart presque infranchissable, Nicolas Douchez. Le natif de Rosny-sous-Bois a écoeuré plus d’un attaquant de Ligue 1 cette saison grâce à ses qualités sur la ligne et dans les airs. Pas surprenant donc que le directeur sportif, Pierre Dréossi, se soit battu corps et âme pour le faire prolonger au Stade de la route de Lorient. Mais le joueur, malgré son attachement au club qui l’a révélé (sur le tard), voulait, à 31 ans, relever un nouveau défi et pas des moindres : protéger les buts du Paris Saint-Germain. Une mauvaise nouvelle pour Rennes qui sera contraint de le remplacer avec un budget limité : « Le budget de l’an prochain va être le même, environ 50 millions d’euros, donc on est obligé de faire des impasses. On ne fait pas jouer des jeunes uniquement parce que l’on a envie, mais aussi parce que l’on ne peut pas acheter des joueurs confirmés. C’est un raisonnement économique. Il ne faut donc rien attendre de phénoménal à Rennes », résume Pierre Dréossi. NOMINÉ PARMI LES 4 MEILLEURS GARDIENS DE LIGUE 2 Conscients que la piste menant au niçois David Ospina s’éloigne, les recruteurs rennais se démènent pour réaliser le choix le plus judicieux possible. Ils se sont donc tournés vers la Ligue 2 où un gardien a fait parler de lui cette saison : le Havrais Décidément, les défenseurs du Téfécé ont de plus en plus la cote. Après Mauro Cetto, Cheikh M’Bengue ou encore Franck Tabanou, c’est au tour de Daniel Congré de faire parler de lui sur le marché des transferts, lui qui a toujours évolué chez les Pitchounes depuis qu’il a été lancé dans le bain de la Ligue 1 lors de la saison 2004/2005. Et bien qu’il soit lié jusqu’en juin 2014 au club de Toulouse, le principal intéressé n’exclut sans doute pas d’aller voir ailleurs si l’herbe est plus verte. L’originaire de la Guadeloupe aurait tapé dans l’oeil de l’écurie bretonne. Pour le moment, aucune offre concrète ne semble avoir été formulée jusqu’à présent, une telle information reste plus que jamais crédible si l’on se fie aux besoins des Rennais. À commencer par l’arrivée d’un défenseur étant donné le plus que probable départ de Kader Mangane pour Lyon, Marseille ou à l’étranger. En attendant de voir si l’international sénégalais sera conservé ou non, les dirigeants bretons doivent se mettre en quête d’un remplaçant à la hauteur de leur capitaine. Et bien que le retour du Nigérian Onyekachi Apam soit très attendu, les dirigeants restent très attentifs à un renforcement de leur secteur défensif. Ce secteur étant l’un des principaux atouts de la stratégie de jeu bretonne et qui leur a permis de se maintenir dans les six premiers du championnat tout au long de la saison. IL VEUT REJOUER LA COUPE D’EUROPE Le président de Toulouse, Olivier Sadran, a, pour sa part, du souci à se faire. Alors que son équipe a demeuré engluée dans le ventre mou du championnat en 2011, le patron des Pitchounes risque d’avoir du mal à retenir l’un de ses meilleurs éléments l’été prochain. Outre les dossiers Etienne Capoue et Le club breton cherche activement un gardien de but LE STADE RENNAIS SE PLACE POUR PLACIDE Johny Placide. Même si son manque d’expérience du haut niveau ne parle pas forcément en sa faveur, l’ancien international espoir présente un profil intéressant qui pourrait en faire un digne successeur de Douchez. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard s’il a été nominé parmi les 4 meilleurs gardiens de Ligue 2 à l’occasion des trophées UNFP. Solide (1m81/82kg) et capable d’envolées exceptionnelles, le natif de Montfermeil a tenu Le Havre AC à bout de bras à de nombreuses reprises lors de la saison qui vient de s’écouler. De quoi justifier le duel que se livrent quelques pensionnaires de Ligue 1 pour s’attacher ses services depuis ces dernières semaines. Le Stade Rennais est en pole position sur ce dossier, mais Auxerre et Saint-Etienne n’ont pas dit leur dernier mot. Autant dire que les chances de revoir Placide sous le maillot du HAC la saison prochaine sont minimes... Moussa Sissoko, le TFC devra également gérer son plus gros cas en défense. L’intérêt de Rennes pour Daniel Congré, capable d’évoluer aussi bien dans l’axe que sur les côtés, s’explique par son profil plus qu’intéressant pour la formation bretonne. La valeur sûre du championnat, ayant fait le tour de la question dans la Haute Garonne, cherche un nouveau challenge et le Stade Rennais ne serait pas pour lui déplaire. En effet, Rennes est qualifié pour le 3ème tour préliminaire de la Ligue Europe, défi plus qu’attrayant pour le natif de la Ville Rose. Lui, qui a goûté à petite soeur de la Coupe aux grandes oreilles lors de la saison 2009/2010, a sans doute à coeur de réitérer son expérience. Daniel Congré le sait Toulouse, trop juste cette saison car toujours à la peine en championnat, est loin de nourrir des ambitions européennes. Alors que l’on pouvait logiquement y croire jusqu’à la 20e journée de Ligue 1, quand les toulousains occupaient encore la sixième place du classement. Lassé, à coup sûr, du manque de prétention de son club, Congré a tout à gagner en s’engageant avec le Stade Rennais. L’affaire risque de se régler très rapidement si leur intérêt est confirmé. BRUITS DE VESTIAIRE SAMIA HANI TROIS ANS DE PLUS POUR BOYE Son contrat arrivait à terme en juin. Mais, à 24 ans, John Boye vient de prolonger son bail avec le Stade Rennais jusqu’en 2014. Le défenseur international ghanéen, neuf apparitions cette saison, se montrait ravi de la confiance octroyée par sa direction : « Je suis content, c’était une bonne année pour moi. Le coach m’a dit que j’avais progressé. Je sais aussi que je dois encore m’améliorer notamment dans la relance », a-t-il précisé. Avec cette prolongation, il lui reste, à présent, à confirmer ses progrès de 2011, la saison prochaine. OSPINA À DÉFAUT DE PLACIDE ? En quête du successeur de Nicolas Douchez, en partance pour le Paris Saint-Germain, les dirigeants bretons se sont positionnés concrètement sur le dossier du Colombien David Ospina. Il s’agit de la priorité de l’entraîneur des Rouge et Noir. Mais le club du président Patrick Le Lay a aussi d’autres pistes sous le coude, notamment celle qui mène au Havrais Johnny Placide, dont le contrat expire en juin 2013. L’ancien international Espoir français est supervisé par des émissaires bretons depuis le début de la saison. Pour le poste de numéro 2, Abdoulaye Diallo tient la corde devant JohannCarrasso, qui pourrait ainsi changer d’air l’été prochain. Toulouse songe, notamment, au petit frère du portier bordelais. ANTONETTI PARTI POUR RESTER Il y a quelques semaines, incapable de faire gagner son équipe, Frédéric Antonetti, rongé par le désarroi, avait menacé de quitter le club breton en cas de mauvais classement au terme du championnat. Aujourd’hui, c’est un tout autre son de cloche que nous joue le coach breton puisqu’il a bel et bien signé une prolongation de contrat de deux saisons. Il se retrouve désormais engagé avec son staff technique jusqu’en juin 2013. Le technicien corse, arrivé en 2008, a réussi à maintenir le club breton dans le haut du tableau malgré le départ de la quasi totalité de son secteur offensif l’an dernier et une infirmerie toujours copieusement remplie. En s’appuyant sur le centre de formation du club, Antonetti parvient à construire une équipe solide et obtient, du même coup, la totale confiance de ses dirigeants. VALENCIENNES PROSPECTE MANDJECK Arrivé au Stade rennais l’été dernier en provenance de Kaiserslautern, Georges Mandjeck n’a pas été à la hauteur des attentes placées en lui, ce qui lui a valu un temps de jeu très limité en Bretagne cette saison. Il pourrait rebondir dès cet été à Valenciennes, un club qui s’est maintenu d’extrême justesse en Ligue 1. L’international camerounais officierait dans l’entrejeu nordiste en lieu et place de Carlos Sanchez, annoncé partant depuis quelques mois déjà. NORDINE BENALI Le Foot gazette des transferts n°37 - Juillet 2011 - 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :