Gazette des Transferts n°35 mai 2011
Gazette des Transferts n°35 mai 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°35 de mai 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 400) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 10,4 Mo

  • Dans ce numéro : Lyon sur Malouda.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
A la recherche d’un milieu de terrain, la formation du Stade Malherbe de Caen pourrait se tourner vers Lille pour dénicher la perle rare. En effet, les dirigeants normands auraient récemment pris des renseignements sur le jeune Idrissa Gueye (21 ans). Des discussions auraient même été entamées entre les deux formations concernant un prêt sans option d’achat. BRUITS DE VESTIAIRE DUMAS OUVERT À TOUTE PROPOSITION L'entraîneur caennais n'a pas encore sauvé le Stade Malherbe de Caen mais il est plutôt bien placé dans la course au maintien. Lui qui a évité le limogeage généralement promis aux entraîneurs qui tombent à l'échelon inférieur ne se voit pas pour autant définitivement lié avec le club normand. CAEN SUR LE POINT DE S'OFFRIR RIBAS ! Et si le Stade Malherbe de Caen réalisait l’un des premiers coups du mercato estival ? En effet, le club normand serait sur le point de s’offrir l’actuel meilleur buteur de Ligue 2, Sébastian Ribas. Passé par l’Inter Milan, l’attaquant uruguayen de 23 ans a déjà inscrit la bagatelle de 41 buts en 96 matches de Ligue 2 avec Djion. Courtisé par St-Etienne et libre de tout contrat en fin de saison, il devrait s’engager pour trois saisons avec Caen. HAMOUMA NE PARTIRA PAS Le président du SM Caen, Jean-François Fortin, a confié être prêt à discuter du départ de l'attaquant Youssef El-Arabi en cas d'offre intéressante. Mais il ne souhaite pas, en revanche, laisser partir le milieu droit Romain Hamouma. « Romain a mis plus de temps pour se mettre au niveau de la L1, ce qui s'explique facilement vu sa progression rapide depuis deux ans. Ma réponse est claire : Romain et le Stade Malherbe ont un intérêt commun à poursuivre encore une année ensemble, le joueur n'en sortira que plus fort. C'est la même logique que pour Youssef il y a un an », a expliqué Fortin. Hamouma est arrivé à Caen l'été dernier en provenance de Laval, il est lié au club normand jusqu'en juin 2013. UN CONTRAT PRO POUR LA PÉPITE CAENNAISE MBAYE NIANG Auteur de quatre buts en CFA sous les couleurs du Stade Malherbes de Caen, la jeune pépite du centre de formation normand Mbaye Niang va signer son premier contrat professionnel. Mbaye Niang qui est né le 19 décembre 1994 de parents sénégalais, a grandi dans la banlieue parisienne aux Mureaux. Considéré comme le plus gros potentiel passé par le centre de formation du SM Caen, il a été repéré à Poissy à l’âge de 13 ans avant de rejoindre le club normand. MOREL SIGNE PROFESSIONNEL À CAEN Le milieu de terrain de Caen, Benjamin Morel (23 ans), vient de signer son premier contrat professionnel en faveur du Stade Malherbe de Caen. Il a paraphé un contrat jusqu’en juin 2013. L'AVENTURE BRETONNE SE POURSUIT POUR COULIBALY Le latéral ou milieu défensif brestois Ousmane Coulibaly (21 ans) a prolongé de trois saisons son contrat, qui arrivait à son terme en juin et est désormais lié avec le club breton jusqu'en 2014. Pour Corentin Martins, directeur sportif du SB29, sa prolongation s'inscrit dans la logique de sa progression régulière. BREST VISE MANSOURI Yazid Mansouri, l'ancien capitaine du FC Lorient, pourrait prendre la direction du Stade Brestois la saison prochaine. Très peu utilisé dans son club qatari (4 titularisations seulement), l'international algérien est à la recherche d'un nouveau club. Après avoir cherché un temps à découvrir un nouveau championnat, l'ancien Havrais serait prêt à revenir en France, surtout qu'il n'est pas à court de sollicitations. D'après certaines informations émanant de son pays, il serait dans le viseur de Brest. RIBAS REFOULE LE SB29 Le Stade Brestois souhaitait s'attacher les services de l'attaquant argentin, Sébastian Ribas (23 ans) pour prévoir le départ de la star locale, Nolan Roux. Le club breton veut se positionner très rapidement sur le joueur qui est très sollicité. Libre de tout contrat en juin prochain, Brest devra batailler pour l'avoir d'autant qu'il se serait déjà mis d'accord avec Caen. 12 - Le Foot gazette des transferts n°35 - Mai 2011 Le Sénégalais ne joue pas au LOSC Idrissa Gueye reste un joueur anonyme du grand public français. Au Sénégal en revanche, il est une star depuis qu’il est devenu le premier joueur issu de l’Institut Diambars à signer un contrat professionnel. On l’avait découvert sur le terrain gelé de Colmar il y a un peu plus d’un an, quand Rudi Garcia avait fait tourner son effectif lors d’un 32e de finale de Coupe de France perdu aux tirs au but. Le jeune sénégalais pétri de talent mais en manque de temps de jeu au sein d’un effectif lillois déjà complet, serait la prochaine cible de Caen. Idrissa Gueye est un pionnier, à sa façon. Formé par l’Institut Diambars, bébé d’Adjovi-Boco, Lama et Vieira, le Sénégalais est aussi le premier produit du centre à avoir foulé une pelouse de Ligue 1. Après cinq années de formation, le jeune sénégalais est choisi pour effectuer un essai à Lille. Essai concluant pour le nouvel espoir du LOSC. Au terme de son premier contrat professionnel d’une durée d’un an, le club nordiste hésite à le conserver ou non. Idrissa Gueye a connu quelques blessures récurrentes au genou, il était plus proche de la sortie que des terrains de Ligue 1, les dirigeants lillois se sont posé des questions sur l’utilité de son profil pour le club. Finalement, à la fin de la saison dernière, il prolonge pour deux années supplémentaires chez les Dogues. Et depuis, il essaye de rendre cette confiance du club à son égard sur le terrain. Mais, ce n’est pas toujours évident de se faire une place quand on joue au même poste que Rio Mavuba … UN PRÊT À L’ÉTUDE La saison dernière, outre quelques apparitions en Coupe de France, il n’avait pas joué avec les pros. Rudy Garcia lui fait tout de même confiance s’appuyant sur ce qu’Idrissa montre aux entraînements. Satisfait, le coach lui demande de reproduire cela lors d’un match d’Europa League, le 16 décembre dernier, Un club en commun, des postes identiques, des physiques similaires, et bientôt, peut-être un même maillot. L’attaquant lensois de 22 ans, David Pollet, sous contrat jusqu’en juin 2013, serait dans le collimateur de Brest. Après avoir enrôlé Nolan Roux durant l’été 2009, le Stade Brestois compte bien récupérer un deuxième offensif lensois en manque de temps de jeu. A la recherche d’un attaquant pour la saison prochaine, la formation de Brest serait ravie d’accueillir l’avant-centre belge. La saison dernière, Brest ne s’imaginait pas retrouver la Ligue 1 avec Nolan Roux en attaque. Les Ti’Zef sont tout de même parvenu à garder LIGUE 1 CAEN SE RENSEIGNE SUR GUEYE face à La Gantoise. Il est de nouveau titularisé en Europa League, deux mois plus tard, lors d’un match contre le PSV Eindhoven. Idrissa Gueye marque alors son premier but d’une superbe frappe en dehors de la surface de réparation. Sa marge de progression est considérable mais il doit encore franchir un cap. L’objectif étant pour lui de bénéficier de plus de temps de jeu en Ligue 1 et d’évoluer encore plus. Le Stade Malherbe de Caen pourrait lui offrir ce précieux temps qui lui manque, lui qui rêve de disputer la prochaine Coupe d’Afrique des Nations avec les Lions de la Téranga. Repéré par les dirigeants caennais, en novembre dernier, lors de la rencontre qui opposait Caen à Lille (2-5). Idrissa Gueye avait été l’auteur d’un Le club breton réactive la filière lensoise match très satisfaisant. Palliant au milieu de terrain, l’absence de Florent Balmont, blessé, il avait livré ce soir-là une prestation pleine de culot. Une prestation qui n’est pas passée inaperçue aux yeux du président Jean-François Fortin et de l’entraîneur normand Franck Dumas. Durant le mercato d’été, la formation caennaise sera à la recherche d’une bonne affaire pour renforcer son milieu de terrain. Cette dernière pourrait venir de Lille. Le club aurait récemment pris des renseignements sur Idrissa Gueye. Un prêt du Sénégalais serait envisagé plutôt qu’un achat, Lille voulant préserver son Lion. POLLET APPROCHÉ PAR BREST SAMIA HANI la star de l’équipe une saison de plus. Aujourd’hui, l’avant-centre brestois est très incertain au sujet de son avenir. On le dit un jour au Paris Saint-Germain, le lendemain à Lille, la piste la plus plausible étant celle de Marseille… Le Stade Brestois n’a pas d’autres choix que d’envisager sérieusement ce précieux départ. Alex Dupont n’a jamais caché qu’il n’imaginait pas que cet attaquant, arrivé dans le Finistère en 2009, allait connaître une telle réussite en Ligue 2 puis en Ligue 1. Les regrets, pour l’entraîneur, n’ont pas lieu d’être. Le technicien breton estimait que le néo-international espoir était l’attaquant idéal pour le club. La problématique n’a pas changé quand on évoque le cas de David Pollet. L’avant-centre belge de 22 ans sort d’une saison très mitigée à Lens où il n’a que très peu joué depuis le début de la saison et marqué qu’un seul but. Pollet sortait de deux saisons en National avec un passage à Gueugnon (5 buts) puis au Paris FC où il avait réalisé une bonne année (17 réalisations). Mais, au Racing, les rangs de l’attaque sont toujours copieusement garnis et David Pollet a eu beaucoup de mal à s’y imposer. A Brest aussi, à un Nolan Roux, rapide, capable de prendre la profondeur, il faut ajouter Romain Poyet et Larsen Touré dont la complémentarité n’est pas toujours évidente. Si les départs de certains d’entre eux ne sont pas à exclure, l’arrivée de David Pollet à Francis-Le Blé, elle, se fait de plus en plus ressentir. QUELQUES CLUBS ANGLAIS L’ONT SUPERVISÉ C’est ainsi que le Stade Brestois aurait placé le jeune attaquant belge sur ses tablettes. Après avoir recruté Nolan Roux, les dirigeants brestois verraient d’un bon œil l’arrivée d’un autre produit de la formation lensoise. Après une première partie de saison convaincante, une fracture du péroné lors d’un entraînement fin octobre a malheureusement stoppé sa progression. De retour à la compétition depuis deux mois, Pollet peine à retrouver une place dans le groupe de Laszlo Bölöni. Pourtant, l’attaquant ne laisse pas indifférent. A tel point que le joueur de 22 ans a déjà séduit plusieurs formations, et notamment, quelques clubs anglais qui sont venus superviser le natif de La Bassée. Enfin, le LOSC garderait un œil sur la situation de l’international espoir belge. Les derniers échos font état d’un possible accord entre Brest et Lens. Mais pour le moment, rien n’a encore été proposé à David Pollet. Et si celui-ci n’a jamais caché que le maillot Sang et Or représentait sa priorité, il souhaiterait maintenant connaître la position du Stade Brestois. Tout dépendra alors du projet sportif qui lui sera proposé. Le buteur privilégiera quoi qu’il en soit le temps de jeu. Mais aujourd’hui, David Pollet est toujours sous contrat jusqu’en juin 2013, c’est le RC Lens qui possède toutes les cartes en mains. Echaudé par l’épisode Nolan Roux, qui s’éclate à Brest et a été appelé en équipe de France espoirs, le Racing n’est pas prêt de lâcher son autre grand blond. S. H.
Alors que le club de Nancy va subir une véritable révolution cet été avec le départ de Pablo Correa, plusieurs joueurs cadres sont également annoncés partants. Parmi eux, le milieu offensif Julien Féret qui pourrait prendre la direction de Rennes, club où il a déjà évolué lorsqu’il était plus Ce n’est pas la nouveauté de l’année, le Stade Rennais, malgré sa très bonne saison, présente des lacunes offensives. Il lui manque un grand attaquant depuis les départs de Moussa Sow (Lille) et Asamoah Gyan (Sunderland). Déjà évoquée durant le dernier mercato d’hiver, la piste Mevlut Erding pourrait être réactivée. Remplaçant à Paris, Erding serait tenté par le challenge breton. Toujours à la lutte pour une place en Ligue des Champions ou Ligue Europa (le titre s’éloignant de plus en plus), Rennes mesure dans cette fin de championnat ses faiblesses offensives, annoncées depuis le début de la saison avec le départ de Moussa Sow à Lille, d’Asamoah Gyan en Angleterre, d’Ismaël Bangoura à Dubaï ou encore les blessures dans ce secteur de jeu. Les Rennais ont quand même réussi à réaliser de bonnes performances, avec une défense de fer (la meilleure de Ligue 1), un réalisme offensif parfois énervant mais malheureusement pas toujours efficace sous la houlette de l’entraîneur corse Frédéric Antonetti. « S’IL Y A UNE BELLE OPPORTUNITÉ, L’ACTIONNAIRE FERA UN EFFORT » jeune… Une sorte de retour aux sources. ANancy, ça bouge ! Si Pablo Correa a annoncé qu’il quitterait le club lorrain à la fin de la saison, il n’est pas le seul à préparer ses valises. Plusieurs cadres de l’équipe semblent aussi sur le départ pour aider l’ASNL à renflouer ses caisses. André Luiz, Joël Sami, Landry N’Guemo, Youssouf LIGUE 1 Il n’est pas insensible à l’intérêt de son club formateur FÉRET EN ROUTE POUR RENNES ? Au dernier mercato d’hiver, le président du club Patrick Le Lay a débauché le jeune Lensois Razak Boukari pour satisfaire les demandes de son coach, mais si l’ancien Sang et Or est pétri de talent, son meilleur poste sur le terrain ne semble pas être celui de numéro 9 axial. Après avoir ouvert le dossier Boubacar Sanogo (Saint-Etienne) il y a quelques semaines, les dirigeants bretons ne semblent pas avoir complètement oublié le cas Mevlut Erding (Paris SG) qu’Antonetti souhaitait ardemment en janvier dernier… Mais l’ancien entraîneur de Nice, Saint-Etienne et Bastia s’était heurté à une fin de non-recevoir de la part de l’international turc. « On a essayé d’avoir Erding, il n’a pas voulu. Ça part d’un constat sur l’attractivité de Rennes mais bon, on a une politique sportive risquée qui est en train de réussir », confiait récemment Antonetti. Mais son intérêt à son sujet ne semble pas avoir complètement disparu… « Si Erding veut venir et si Paris veut le vendre, je viens le chercher en voiture », déclarait le Corse. Et si le joueur du Paris Saint-Germain n’était pas très chaud à l’idée d’un transfert en Bretagne lors du dernier marché des transferts, son opinion est en passe de changer. Car s’il était titulaire indiscutable au PSG depuis le début de la saison aux côtés de Guillaume Hoarau, l’ancien Sochalien a payé son manque de réussite devant le but et le changement de tactique de son entraîneur Antoine Kombouaré. Adepte du 4-4-2, le Kanak est passé en 4-5-1 avec une seule pointe. Et entre Erding et Hoarau, c’est le Réunionnais qui a les préférences de son entraîneur, relayant le numéro 11 de Paris sur Hadji, Michael Chrétien ou encore Julien Féret sont annoncés dans d’autres écuries à partir du prochain mercato. Pour le dernier cité, une équipe semble se démarquer des autres, le Stade Rennais. En effet, le club breton aurait déjà inscrit en gras le nom de Féret dans la catégorie « à acheter le plus rapidement possible ». Un intérêt qui ne date pas d’hier, Rennes ayant déjà approché le milieu offensif de 28 ans l’année dernière et lors du mercato d’hiver avant de s’opposer à un refus de Nancy. Mais le départ de Correa pourrait changer bien des choses à propos de Féret. Car même s’il est considéré comme un des joueurs clés de l’équipe, le natif de Saint-Brieuc a envie de changer d’air. Un transfert cet été serait une de ses dernières chances d’évoluer dans un club huppé, un des gros du championnat de France. Et Rennes qui réalise une très bonne saison de Ligue 1 sous la houlette de Frédéric Antonetti est un candidat idéal pour Féret, un Breton fier de ses origines (il a déjà joué avec la sélection nationale bretonne). Et également une belle revanche. « J’AIMERAIS Y REJOUER UN JOUR… » Car s’il a été en partie formé à Rennes (de 2000 à 2003), le Nancéien n’avait pas été conservé au stade de la Route de Lorient. Passé par Cherbourg, Niort et Reims avant de rejoindre Nancy, Féret souhaiterait rejouer au Stade Rennais, question d’honneur. « Au centre de formation, j’ai perdu du temps, j’ai toujours un peu de rancœur par rapport à Rennes. Ça me plaît de dire ça. Quand j’y vais, il y a un côté revanchard mais j’adore ce club. J’aimerais y rejouer un jour », explique-t-il il y a un an. Mais lors du dernier mercato, Féret avait quelque peu changé de ton à propos du club breton qui était officiellement rentré en contact avec lui. « Rennes, Le club breton n’a pas abandonné la piste menant au Turc LE STADE RENNAIS RELANCE ERDING le banc des remplaçants. Une situation qui ne plaît pas à Mevlut, compétiteur dans l’âme… Plusieurs rumeurs parlaient même d’une altercation avec son coach à l’issue du match PSG-Montpellier où il était resté sur le banc. Si la situation ne s’arrange pas, Erding pourrait demander à quitter le club et Rennes serait prêt à l’accueillir à bras ouverts. Le montant du transfert et le salaire du joueur ne poseront pas de problème au niveau financier d’après Frédéric Antonetti : « S’il y a une belle opportunité, l’actionnaire fera un effort ». Mais attention aux autres équipes, le Stade Rennais n’étant pas le seul sur les rangs. Plusieurs écuries européennes s’intéresseraient également au « meilleur attaquant du championnat » selon Bisevac… Attention, Erding n’a pas encore signé en Bretagne. c’est particulier. J’y suis très attaché (...). C’est vraiment spécial de savoir qu’il y a un début de contact avec ce club (...). Je n’ai jamais pensé revenir là-bas parce que j’y ai passé plusieurs années plus jeune sans y réussir. A l’époque, je n’étais pas prêt ». Le manager du club rennais Pierre Dreossi a même rencontré des représentants du footballeur mais aucune véritable offre n’a été formulée. « Il y a eu une prise de renseignements, mais aucune offre. Les dirigeants bretons voulaient connaître ma situation, mes envies. S’ils veulent aller plus loin, ça leur appartient », raconte Féret. Une situation qui risque d’évoluer rapidement : Rennes a absolument besoin de préparer la saison prochaine car son milieu de terrain est vieillissant (Stéphane Dalmat 32 ans, Jérôme Leroy 36 ans) et un joueur comme Féret, très bon technicien et capable de marquer des buts, milieu de terrain axial (qui peut aussi évoluer sur les côtés), pourrait apporter une vivacité bienvenue au jeu rennais. De plus, ce transfert pourrait être une véritable opportunité pour Julien Féret, par rapport à l’équipe de France. Déjà préconvoqué en Bleus par Laurent Blanc, le Nancéien y gagnerait en termes d’image et de réputation… Une sélection ? « Ce serait un truc assez énorme pour moi. Forcément je serais très heureux. Mais ce n’est pas un objectif à tout prix. Ce serait une récompense par rapport à d’où je viens, tout ce que j’ai fait et ce que je suis capable de faire. Ce serait exceptionnel… » BRUITS DE VESTIAIRE ANTOINE AUBRY THÉOPHILE-CATHERINE JUSQU’EN 2015 Le jeune (21 ans) Rennais Théophile-Catherine vient de prolonger son contrat avec Rennes. Désormais, le latéral gauche est lié au club breton jusqu’en 2015. Une bonne nouvelle pour Frédéric Antonetti, car le joueur n’avait plus qu’un an de contrat avec le Stade Rennais… PROLONGATION POUR TETTEY ET MANGANE ? Après Théophile-Catherine, c’est le Norvégien Alexander Tettey qui pourrait prolonger son contrat jusqu’en 2014. Le milieu de terrain rennais acheté à Rosenborg durant l’été 2009 s’est imposé comme un joueur clé du système Antonetti. Le coach de l’équipe bretonne aimerait donc beaucoup que Tettey poursuive l’aventure avec Rennes. Même son de cloches pour son capitaine Kader Mangane que le Stade Rennais veut également faire resigner. Mais attention, Lyon est sur les rangs. DOUCHEZ POURSUIT SA RÉFLEXION Courtisé par de nombreux clubs européens (FC Séville, Olympiakos), Nicolas Douchez pourrait finalement rester en France. Comme nous vous l’annoncions récemment, le portier rennais pourrait rejoindre le Paris SG pour remplacer Apoula Edel ou Gregory Coupet. Une bonne opération pour les dirigeants parisiens qui n’auront pas à débourser le moindre centime en cas de signature du joueur dans la capitale. Mais attention, Rennes n’a pas dit son dernier mot. M’VILA A UN FAIBLE POUR LE REAL Courtisé par les plus grands clubs européens (Manchester United, Milan AC), le tout jeune international français YannM’Vila aurait un faible pour le championnat d’Espagne et le Real Madrid… Mais normalement aucun départ à l’horizon pour le Rennais selon Pierre Dreossi, le manager du club breton : « On se verra bientôt lui et son agent pour discuter. Il paraît tellement logique qu’il reste encore un an… J’espère que la logique sportive prendra le pas sur les chimères économiques ». MARVEAUX À LIVERPOOL, ÇA SE PRÉCISE En fin de contrat à l’issue de l’exercice 2010/2011, Sylvain Marveaux ne va pas prolonger avec le Stade Rennais. Si Lyon et Marseille ont manifesté leur intérêt à l’égard du milieu de terrain français, c’est un club anglais qui devrait rafler la mise : Liverpool. Le Breton a même visité les installations des Reds en décembre et seule une offre exceptionnelle de l’OL serait susceptible de le A. A. faire changer d’avis… Le Foot gazette des transferts n°35 - Mai 2011 - 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :