Gazette des Transferts n°35 mai 2011
Gazette des Transferts n°35 mai 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°35 de mai 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (315 x 400) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 10,4 Mo

  • Dans ce numéro : Lyon sur Malouda.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
Le recrutement effectué par l’AS Monaco à l’occasion du mercato hivernal n’a absolument pas porté ses fruits. L’arrivée de renforts d’expérience avait pour but de sortir le club de la situation critique dans laquelle il se trouve actuellement, mais à quelques journées de la fin du championnat l’ASM n’est toujours pas à l’abri d’une terrible descente en Ligue 2. En cas de maintien dans l’élite, la patte gauche du bordelais Geraldo Wendel pourrait faire LIGUE 1 Il tarde à prolonger son contrat avec les Girondins MONACO REVIENT À LA CHARGE POUR WENDEL BRUITS DE VESTIAIRE RETOUR À LA CASE MONACO POUR PUEL ? L’Olympique Lyonnais se dirige vers une nouvelle saison blanche. Plus tout à fait en odeur de sainteté avec son président Jean-Michel Aulas, l’entraîneur des Gones Claude Puel devrait être licencié à la fin de la saison. Cependant, il ne devrait pas tarder à reprendre du service puisque plusieurs formations seraient très intéressées par sa venue. C’est le cas de l’AS Monaco, son ancien club, qui serait sur le point de lui proposer un contrat de 4 ans. L’ATTRACTION PARK Meilleur buteur de l’AS Monaco cette saison en Ligue 1, l’attaquant coréen Chu-Young Park est l’une des rares satisfactions du côté de la Principauté. Un statut qui fait de lui la cible de 4 grosses écuries européennes en vue de la saison prochaine. L’Olympique lyonnais, Liverpool, le Paris-Saint-Germain et l’Atletico Madrid devront verser les 5 millions d’euros attendues par les dirigeants monégasques pour laisser partir le joueur. L’ASM PERSISTE POUR PÉRISIC L’ancien milieu croate du FC Sochaux, Ivan Périsic pourrait avoir le droit à une seconde chance en Ligue 1. Son passage dans le Doubs il y a 3 ans n’a pas marqué les esprits et c’est du côté de Monaco qu’il pourrait faire son retour en 2011/2012. Auteur de 14 buts en 25 rencontres avec les belges du FC Bruges cette saison, le joueur s’est également illustré en mettant à mal la défense tricolore lors du match amical France/Croatie en mars dernier. Le joueur est aussi sur les tablettes du meilleur club français actuellement, le Lille de Rudy Garcia. LILLE AUX TROUSSES D’ECUELE MANGA On le sait depuis l’hiver dernier, Adil Rami quittera Lille en fin de saison pour évoluer du côté de Valence en Espagne. Les dirigeants lillois lui cherchent activement un remplaçant capable de s’imposer en patron de la défense comme le faisait l’international français. Ce joueur pourrait être le défenseur lorientais Bruno Ecuele Manga (22 ans), qui réalise une saison pleine. Pas sûr qu’après s’être séparé de Mickael Ciani et Laurent Koscielny les saisons précédentes, les Merlus soient opérationnels pour laisser filer l’un de leurs meilleurs espoirs à ce poste. DIARRA PAS CONTRE UNE AVENTURE À L’ÉTRANGER Même si on en parle moins qu’un Gameiro ou qu’un Amalfitano, à 27 ans, Sigamary Diarra fait plus que jamais partie des tauliers de Lorient. Ce joueur devenu cadre dans l’équipe de Christian Gourcuff n’écarte pas l’hypothèse d’un départ à l’étranger en fin de saison pour continuer à enrichir sa carrière. Pour ce qui est de la destination, il privilégierait l’Angleterre ou l’Espagne. Avis aux amateurs. DJABOU PÊCHÉ PAR LES MERLUS Le milieu de terrain international algérien de l’ES Sétif Abdelmoumen Djabou intéresse particulièrement le FC Lorient. Ce joueur au profil spectaculaire pourrait prendre le rôle de Morgan Amalfitano dans l’entrejeu lorientais. Marseille, Montpellier et Sochaux ainsi que des formations étrangères suivent également de très près ce joueur. 10 - Le Foot gazette des transferts n°35 - Mai 2011 le plus grand bien sur le Rocher. L’AS Monaco est un club en quête de stabilité. Depuis 2005 et une honorable place sur le podium de la Ligue 1, le club de la Principauté donne l’impression de manquer cruellement d’ambition. Entre changement d’entraîneur à répétition et recrutement plus qu’hasardeux, le club présidé par Etienne Franzi ne pouvait espérer mieux qu’occuper le ventre mou du classement. Une fâcheuse tendance qui pourrait coûter très cher aux Monégasques cette saison puisque le club navigue dans les eaux troubles de la Ligue 1 et une relégation en Ligue 2 lui pend au nez. Une descente à l’étage inférieur qui ferait désordre sur le Rocher plus qu’ailleurs. DÉJÀ SOLLICITÉ L’ÉTÉ DERNIER Alors que le départ au prochain mercato de Morgan Amalfitano semble inéluctable, Lorient suit de très près les performances de son petit frère Romain. Evoluant actuellement au Stade de Reims, ce milieu de terrain passé par Evian-Thonon-Gaillard présente le profil idéal pour succéder à son frère aîné. Et pour cause l’entraîneur Laurent Banide misait beaucoup sur le recrutement de luxe effectué lors du mercato hivernal pour redonner des couleurs à des rouges et blancs au visage bien pâle depuis le mois d’août. Près de trois mois après, le club n’a toujours pas trouvé son rythme de croisière, et le chantier opéré n’a pas eu les effets escomptés. Un joueur comme Mahamadou Diarra présenté comme un sauveur à son arrivée du fait de son expérience serait même en partance pour Naples pour y découvrir la Serie A. Maintien ou pas, l’intersaison s’apprête à être mouvementée à Monaco. Conscients qu’ils ne peuvent plus se permettre des ratés en matière de recrutement, on peut supposer que les dirigeants monégasques ne prendront plus le risque de tenter des paris fous, et miseront plutôt sur des valeurs sûres de la Ligue 1. Et ils pourraient se tourner très rapidement du côté de Bordeaux pour s’attacher les services d’un joueur déjà sollicité l’été dernier, le Brésilien Geraldo Wendel. Ce joueur présent aux Girondins depuis 2006 est reconnu dans l’hexagone pour la qualité de son pied gauche souvent synonyme de danger pour ses adversaires particulièrement sur les phases arrêtées. Même s’il brille moins que par le passé, le joueur qui avait grandement contribué au triplé bordelais en 2009 garde une belle cote de popularité en France et même ailleurs puisque l’Olympique de Marseille, Naples et d’autres clubs italiens sont également très intéressés par sa venue. Le Brésilien qui rêve de porter un jour le maillot de… l’équipe de France (il a entamé des démarches pour obtenir une naturalisation) est sous contrat avec les Girondins jusqu’en juin 2012. Mais la saison qu’il vient de vivre sous les ordres de Jean Tigana n’est guère fameuse et le joueur pourrait légitimement avoir des envies d’ailleurs. L’AS Monaco qui depuis le départ du brésilien Nenê pour le PSG ne dispose plus d’un milieu gauche capable de déposer les ballons sur ses attaquants et de se charger de Assuré du maintien et distancé de la course à l’Europe, le FC Lorient n’a plus rien à jouer en cette fin de championnat. Les dirigeants bretons peuvent dès à présent préparer la saison prochaine en toute sérénité. Pour viser le haut du classement et lutter avec les gros bras de la Ligue 1 en 2011/2012, les Merlus devront se présenter suffisamment armés en août. La première étape consistera à conserver les valeurs sûres de l’effectif actuel. A l’instar de Kevin Gameiro, le buteur vedette de l’équipe, Morgan Amalfitano est une des pièces maîtresses du système de jeu mis en place par Christian Gourcuff depuis deux ans. Mais à 26 ans, il arrive à la fin de son contrat en juin prochain et, sauf grande surprise, les dirigeants lorientais ne parviendront pas à le convaincre de prolonger. Ce milieu de terrain polyvalent formé à l’AS Cannes, aux côtés de Gaël Clichy et Julien Faubert, était déjà très courtisé lors des mercato précédents mais n’avait pas obtenu de bon de sortie de la part de son club. La dernière proposition en date, celle du FC Séville, aurait tapé dans l’œil du joueur qui ne serait pas contre une aventure à l’étranger après 7 ans passés dans l’hexagone. C’est une mauvaise nouvelle pour le FC Lorient qui avait déjà cédé des joueurs comme Fabrice Abriel, Laurent Koscielny, Christophe Jallet ou Marama Vahirua les saisons précédentes. Pour pallier aux départs de ses deux poisons offensifs Amalfitano et Gameiro, Christian Gourcuff devra donc déjà fermer les portes à tout autre départ, s’il veut continuer sur l’excellente dynamique insufflée par l’arrivée du président Loic Féry en 2009. La seconde étape sera de renforcer l’effectif avec l’apport de joueurs s’inscrivant dans la politique du club. Un nom très familier au club revient avec insistance depuis quelques semaines pour étoffer le secteur offensif : celui d’un certain Romain Amalfitano. Le petit frère de Morgan, auteur d’une saison prometteuse sur le plan individuel tous les coups de pied arrêtés pourrait être une solution très sérieuse pour Wendel. A condition que la Ligue 1 soit au rendez-vous bien sûr ! NORDINE BENALI Romain Amalfitano pourrait prendre le relais de son grand frère chez les Merlus UN AMALFITANO À LA PLACE D’UN AUTRE avec le Stade de Reims, est à 21 ans fortement pressenti pour rejoindre le Stade du Moustoir dès l’été prochain. Lui aussi milieu offensif, le récent quart de finaliste de la Coupe de France (défaite contre l’OGC Nice) possède des caractéristiques proches de celles du grand frère, ce qui ne laisse pas indifférent Christian Gourcuff dans sa quête de la perle rare. Pour le joueur, engagé dans une lutte pour le maintien en Ligue 2 avec le Stade de Reims, il est hors de question d’évoquer son avenir si tôt dans la saison. SAINT-ETIENNE ET NICE ONT UN ŒIL SUR LUI Au vu de la saison pleine qu’il a accompli, on peut émettre des doutes sur la possibilité de le voir honorer sa deuxième et dernière année de contrat avec Reims. Saint-Etienne qui devra trouver un successeur à l’international français Dimitri Payet et Nice en manque de solutions offensives cette saison sont également sur les rangs. Mais sur ce dossier, c’est le FC Lorient qui est en pôle position. L’ancien d’Evian-Thonon-Gaillard pourrait être séduit par le projet d’un club en progression constante sur ces dernières saisons. Autre argument qui pourrait faire pencher la balance, la reconnaissance de son frère Morgan pour le club breton qui lui a permit de révéler son talent au grand jour. Ces dernières années plusieurs joueurs étaient méconnus avant leur passage en Bretagne, et se sont servis du FC Lorient comme d’un tremplin pour la suite de leur carrière. C’est le cas notamment du néo-international tricolore Laurent Koscielny qui fait aujourd’hui les beaux jours d’Arsenal, l’un des tous meilleurs clubs européens. Kevin Gameiro encore pensionnaire du club est lui aussi appelé régulièrement par Laurent Blanc. Christophe Jallet, ancien de la maison lorientaise et très régulier avec le PSG est quant à lui plus que jamais aux portes des Bleus. Des parcours réussis qui devraient donner des idées à Romain Amalfitano dans l’optique de la saison prochaine… N. B.
On semble se diriger vers une valse des gardiens de but de Ligue 1 cet été. Si le club de la capitale veut jouer les premiers rôles la saison prochaine en championnat, voire en Europe, il devra s’appuyer sur un dernier rempart solide. Un rôle que pourrait occuper Cédric Carasso, le portier bordelais à la peine cette saison avec son club. S téphane Ruffier, David Ospina, ou encore Nicolas Douchez, la liste des gardiens susceptibles de rejoindre le Paris Saint-Germain l’été prochain est déjà très longue. Mais elle ne s’arrête pas là. Tout fraîchement cité, pour remplacer les décevants Apoula Edel et Grégory Coupet, le nom du Bordelais et international français Cédric Carrasso. Privé de compétitions européennes cette saison avec les Girondins, l’histoire risque fort de se répéter en 2011/2012. Et pour cause, le club bordelais enchaîne les contre-performances et navigue dans le ventre mou du classement. De quoi donner des envies d’ailleurs à l’un des tout meilleurs gardiens de l’élite. En 2009, lorsqu’il réalise le doublé Coupe de la Ligue-Championnat, il est considéré comme l’un des grands artisans de la belle période bordelaise et confirme tous les espoirs placés en lui depuis le début de sa carrière. Sa cote de popularité dans l’Hexagone est restée intacte deux ans plus tard. Dans sa quête d’un gardien de but expérimenté, le Paris Saint-Germain s’est d’ores et déjà positionné sur le dossier. En vue d’une éventuelle qualification pour la Ligue des Champions, les recruteurs parisiens LIGUE 1 Le club de la capitale multiplie les pistes au poste de gardien CARRASSO DANS LES FILETS DU PSG ? Le meilleur buteur de Ligue 1 à la pointe de l’attaque parisienne ? PARIS SAUTE SUR SOW Au Paris Saint-Germain, on attendait beaucoup de l’association Erding-Hoarau, présentés comme deux des attaquants les plus dangereux du championnat de France. Ensemble au club depuis deux saisons, les deux hommes ne sont jamais parvenus à trouver une réelle complémentarité et leur manque d’efficacité inquiète. Pour se renforcer dans ce secteur de jeu défaillant, le club de la capitale pourrait tout simplement miser sur le meilleur buteur de Ligue 1, le Lillois Moussa Sow. Si Lille plafonne aujourd’hui en tête du classement de Ligue 1, elle le doit en grande partie à son attaque de feu. Ce qui manquait vraiment au club nordiste pour écraser le championnat les saisons précédentes, c’était un finisseur capable de convertir les offrandes des insaisissables Gervinho et Hazard. Ce joueur, les Dogues l’ont trouvé en la personne du Sénégalais Moussa Sow, arrivé gratuitement en provenance du Stade rennais, son club formateur. Peu utilisé en Bretagne, l’avant-centre de 25 ans n’a pas tardé à trouver ses marques du côté du Stadium Lille Métropole. SON TRANSFERT EST ESTIMÉ À 15 MILLIONS D’EUROS Le joueur bénéficiant de l’entière confiance de Rudy Garcia a même pris une nouvelle dimension depuis qu’il évolue au LOSC. Le trio qu’il forme avec le Belge Eden Hazard et l’Ivoirien Gervinho fait peur à toutes les défenses de Ligue 1. A l’image de son club, tout sourit au natif de Mantes-La-Jolie, qui réussit à peu près tout ce qu’il entreprend y compris les gestes les plus spectaculaires (un but en ciseau acrobatique contre Auxerre !). Atteindre la barre des 20 buts à dix journées de l’issue du championnat est bien le symbole d’un sens du but redoutable et d’une confiance retrouvée. Au vu de ses prestations haut de gamme sous le maillot lillois, il paraît légitime que des clubs ambitieux songent à s’attribuer ses services en vue de la saison prochaine. C’est le cas du Paris Saint-Germain qui s’active en coulisses pour faire de Sow ce qu’était un Pauleta au club par exemple, à savoir un homme pouvant faire la décision à tout moment. C’est tout ce qui fait défaut au PSG cette saison, qui se procure un nombre incalculable d’occasions franches à chaque match, mais qui ne parvient que très rarement à trouver le chemin des filets. Pourtant sur le papier l’attaque parisienne a fière allure et est supposée être l’une des meilleures de Ligue 1. Mais ni Mevlut Erding, ni Guillaume Hoarau n’ont le rendement espéré sur le terrain. L’international turc se démène comme un beau diable sur le tout le front de l’attaque parisienne, mais il pèche trop souvent face aux buts adverses. Quant au géant réunionnais, il n’est plus aussi limpide dans ses enchaînements qu’il y a deux ans et ses déviations ne trouvent plus preneur. Des carences offensives à régler au plus vite pour le club de la capitale s’il veut faire bonne figure en Coupe d’Europe l’an prochain, surtout s’il s’agit de la Ligue des Champions. Un attaquant du calibre de Moussa Sow pourrait dynamiser le groupe parisien la saison prochaine. Mais plusieurs obstacles vont venir se dresser devant la volonté des dirigeants parisiens : La cote du joueur a grimpé en flèche ces derniers mois et son transfert est estimé aujourd’hui à environ 15 millions d’euros ! Une somme bien trop élevée pour le club qui n’aurait pas d’intérêt à dilapider son budget transferts sur un seul élément. Outre travaillent activement pour renforcer l’équipe sur chaque ligne du terrain. L’objectif du club est de construire une équipe capable de retrouver les sommets européens. Le premier chantier concerne le poste de gardien de but où le club de la capitale souhaite réaliser un gros coup. Cette saison et à l’instar de la précédente, ni Edel, ni Coupet, deux joueurs se livrant une concurrence très saine, ne sont parvenus à donner entière satisfaction à Antoine Kombouaré, le coach parisien. Le premier est considéré comme le principal responsable de l’élimination du club en huitième de finale de la Ligue Europa (contre Benfica Lisbonne) et un poste de doublure la saison prochaine lui semble promis. Ce n’est pas du goût du portier arméno-camerounais qui se verrait bien défendre la cage parisienne une saison supplémentaire en tant que titulaire. Mais ses bévues à répétition ne sont pas pour rassurer son entraîneur. Le second, quant à lui, n’est plus, à 38 ans, que l’ombre du grand gardien qu’il a été avec l’Olympique Lyonnais. Il mettra un terme à sa carrière à la fin de la saison. Autant de raisons qui poussent les dirigeants parisiens à se pencher avec intérêt sur la piste Carrasso. DOUCHEZ ET OSPINA TOUJOURS À L’ÉTUDE l’aspect financier, on voit mal comment Rudy Garcia, l’entraîneur lillois, pourrait laisser filer un joueur qui a fait tant de bien au collectif lillois depuis son arrivée. La probable qualification en Ligue des Champions du club présidé par Michel Seydoux devrait à elle seule convaincre le joueur de prolonger l’aventure une saison de plus. Mais dans le football, c’est bien connu, tout va très vite. La fin de saison n’est plus très loin, c’est donc désormais aux dirigeants du club de la capitale de jouer… L’ancien Marseillais, auteur d’une saison pour l’instant en demi-teinte, tarde à retrouver le niveau qui était le sien deux ans auparavant. Ses récentes prestations en championnat ne plaident pas en sa faveur (5 buts encaissés à Lorient et une des défenses les plus fragiles du championnat), et sa place de numéro 3 chez les Bleus est menacée par Nicolas Douchez, le portier rennais au sommet de son art actuellement et convoité par… le PSG. Signer pour le club parisien l’année de son trentième anniversaire serait donc pour lui l’occasion idéale de se relancer. Il y retrouverait peut-être la prestigieuse Ligue des Champions, compétition à laquelle il a goûté en 2009/2010. Le PSG, dont la priorité reste de s’attacher les services du gardien colombien de l’OGC Nice David Ospina, garderait un œil très attentif sur Cédric Carrasso. L’international français, bien installé en Gironde, n’a pour l’instant affiché aucune velléité de départ mais pourrait être séduit par l’offre parisienne et les ambitions affichées par le club. Reste à savoir si du côté bordelais, on est disposé à se séparer d’un nouveau joueur cadre après les départs de Gourcuff et Chamakh l’été dernier et celui de Diawara un an plus tôt. Au vu de la saison ratée des Girondins, on voit mal comment Jean-Louis Triaud et Nicolas de Tavernost, les deux hommes forts du club, pourraient laisser filer un joueur clé de leur effectif, qui plus est chez l’un des concurrents majeurs. Le Paris Saint-Germain est prévenu, il aura fort à faire pour que Cédric Carrasso puisse rallier la Porte d’Auteuil… NORDINE BENALI BRUITS DE VESTIAIRE EDEL HÉSITE ENCORE Loin d’avoir été l’assurance tous risques cette saison, le gardien de but parisien Apoula Edel a perdu sa place de numéro 1 au profit de Grégory Coupet. Alors qu’il dispose d’une proposition de prolongation de contrat de deux ans au Paris SG probablement pour un poste de doublure, il a reçu une offre intéressante du club turc de Kayserispor. Le gardien arméno-camerounais n’a plus que jusqu’à fin avril pour donner sa réponse aux dirigeants parisiens. ACCORD POUR BISEVAC ? Antoine Kombouaré n’a pas digéré l’épisode du transfert avorté de Milan Bisevac l’été dernier. Le coach parisien, qui a fait du recrutement de son ancien défenseur à Valenciennes une priorité absolue, ne veut surtout pas que l’histoire se répète en 2011. Les deux parties seraient donc d’ores et déjà tombées d’accord sur une indemnité de transfert évaluée à 5 millions d’euros. DU LOURD SUR SAKHO Impressionnant dans les duels et doté d’une maturité rare pour son âge (21 ans), le défenseur parisien Mamadou Sakho a tout d’un futur grand. Les grands clubs européens l’ont bien compris et suivent de très près les performances de ce grand espoir. Parmi les clubs intéressés, on trouve tout simplement ce qui se fait de mieux en Europe actuellement, le FC Barcelone ! Mamadou Sakho peut voir l’avenir en grand. JALLET REMPILE Titulaire indiscutable sur le côté droit de la défense parisienne, Christophe Jallet se sent bien au Paris Saint-Germain. Si bien qu’une prolongation de contrat est à prévoir. Sous contrat jusqu’en 2013 avec les Rouge et Bleu, l’ancien Lorientais devrait prolonger son bail d’une année supplémentaire. Il pourrait être suivi par un autre joueur très régulier cette saison, le milieu relayeur Clément Chantôme. GAMEIRO EN CAS DE LIGUE DES CHAMPIONS L’attaquant lorientais Kevin Gameiro fait partie des tout meilleurs à son poste en Ligue 1. Normal qu’avec un statut d’international français il veuille quitter la Bretagne et goûter à la prestigieuse Ligue des Champions. D’ailleurs sa prochaine destination, il la choisira en fonction de la qualification ou non du club pour cette compétition. Le PSG fortement intéressé par la venue du joueur sait ce qui lui reste à faire… L’APPEL DU PIED DE DIOUF L’attaquant sénégalais appartenant aux Blackburn Rovers et actuellement en prêt aux Glasgow Rangers rêve un jour de porter les couleurs parisiennes et pourquoi pas dès la saison prochaine. Conscient que les chances de voir les Glasgow Rangers lever l’option d’achat pour son transfert sont infimes, le joueur a choisi de déclarer sa flamme au club de la capitale. Mais le Diouf de 2011 n’est plus tout à fait le joueur de la formidable épopée avec le Sénégal lors du Mondial 2002… N. B. Le Foot gazette des transferts n°35 - Mai 2011 - 11



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :