Gazette des Transferts n°33 février 2011
Gazette des Transferts n°33 février 2011
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°33 de février 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 10 Mo

  • Dans ce numéro : Benzema à Manchester.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
Moins en vue depuis la fin du dernier Mondial, Diego Forlan n’a pas pour autant perdu son pouvoir d’attraction. C’est ainsi que la Juventus tenterait toujours de s’attacher ses services. La situation pourrait se décanter rapidement et permettrait à l’attaquant uruguayen de signer le dernier gros contrat de sa carrière. Al’instar d’un Wesley Sneijder à Milan, Diego Forlan a éprouvé quelques difficultés à digérer son exceptionnelle saison 2010-2011. Quatrième du Mondial avec l’Uruguay, meilleur joueur et meilleur buteur de la compétition (5 buts), l’attaquant de l’Atletico Madrid avait, il faut bien le dire, fait les choses en grand. Ce fut en tous les cas amplement suffisant pour que les regards se tournent à nouveau vers lui. Suffisant également pour que les dirigeants madrilènes hument l’odeur d’une opération juteuse. La volonté affichée de départ (« Je suis prêt à quitter l’Atletico si une offre concrète et intéressante m’est proposée », a confié Forlan) et l’opportunité pour le club d’en tirer profit ont conduit les responsables du club à se soumettre à la logique économique. MILAN, L’INTER, LIVERPOOL ET TOTTENHAM AUSSI SUR LES RANGS L’international bulgare de Manchester United (29 ans) se trouve dans le viseur de la Juventus, laquelle selon certaines grosses rumeurs pourraient laisser partir Buffon en sens inverse… Le mercato hivernal a ouvert ses portes. Il est donc normal que les rumeurs de tractations s’enchaînent. Toujours est-il que celle visant Dimitar Berbatov prend de plus en plus d’épaisseur. Car s’il y a bien un joueur qui par moments a su tirer profit des déboires de Wayne Rooney, c’est bien l’international bulgare. Ce dernier fait partie des meilleurs buteurs de la Premier League depuis le début de la saison. Dans pareil cas, on attise forcément les convoitises. Dans la Péninsule, on commence d’ailleurs à regarder ses performances de très près, notamment du coté du Piémont à la Juventus Turin. Le Bulgare serait ni plus ni moins que la priorité des Bianconeri cet hiver. BUFFON POURRAIT FAIRE LE CHEMIN INVERSE Et le club italien pourrait profiter de la tension provoquée par la situation contractuelle du joueur. Berbatov est sous contrat jusqu’en juin 2012 avec les Red Devils. Néanmoins la prolongation de son contrat tarde... Et comme Sir Alex Ferguson ne 20 - Le Foot gazette des transferts n°33 - Février 2011 ITALIE L’attaquant uruguayen a toujours la cote LA JUVENTUS RAFFOLE DE FORLAN Le club piémontais se cherche une pointure en attaque LA VIEILLE DAME LORGNE SUR BERBATOV serait pas disposé à faire de folies pour l’ancien buteur des Spurs, acquis pour la somme de 36 millions d’euros en 2008, on se dirige tout droit vers un bras de fer dont pourrait donc profiter le club de la Vieille Dame. Il ne faut pas être devin pour penser que cette situation pèse le joueur. Le malaise existant fut même corrigé parfois par Ferguson, et ce par des entrées en jeu signées Obertan ou Macheda. Des premiers signes d’adieux avec en toile de fond la venue prochaine de Buffon à Manchester United ? A suivre... C’est son agent en personne qui le révèle : la Juventus suit de très près le buteur de Lyon. l’Argentin pourrait même quitter le Rhône dès le mois de janvier ! Et si LisandroLopez quittait Lyon dès cet hiver ? Alors que la presse ne cesse de faire état des relations « tièdes » entre le buteur argentin de l’OL et Claude Puel, les révélations de Fernando Hidalgo, son agent, font l’effet d’une véritable bombe. En effet, celui qui défend les intérêts de nombreux argentins du Calcio (Milito et Crespo notamment) a expliqué que la Juventus, qui cherche un renfort en attaque le plus rapidement possible, suivait de très près le Lyonnais. « Je peux confirmer le réel intérêt des Bianconeri mais il n’y a pas de négociations entamées », affirme Hidalgo. S’il ne veut pas se prononcer quant à la volonté de la Juve de faire venir l’Argentin dès le mois de janvier, Hidalgo laisse planer le doute… IL DONNERAIT UN NOUVEL ÉLAN À SA CARRIÈRE Arrivé en 2009 à Lyon en provenance de Porto contre 24 millions d’euros, Lisandrova-t-il déjà partir 18 mois plus tard ? Si la Juventus fait partie des plus grands clubs européens, elle sort à peine d’une grosse crise de résultats. Si elle a encore Et même si à 31 ans, Forlan, sous contrat jusqu’en 2013, représente un investissement à perte pour un club, ils chercheraient donc un point de chute à l’ambidextre attaquant uruguayen. En commençant par la solution la plus proche géographiquement : le Real Madrid de José Mourinho. « L’Atletico a l’intention d’étudier la possibilité d’un transfert de Forlan pour une raison qui dépasse toutes les autres : la demande de l’entraîneur Quique Sanchez Flores », écrivait récemment Marca. Le prix de vente évoqué (environ 18 millions d’euros) équivaut à la moitié de la clause libératoire du joueur. Une affaire, donc. Et malgré les démentis convenus du président Enrique Cerezo, la rumeur enfle. « Dans le cas de Forlan, précise-t-il, il n’y a jamais rien eu, nous ne savons rien. Nous sommes habitués à ce qu’on dise des choses sur Forlan ou Aguëro. Ce qui est gênant, c’est que ces informations, qui sont fausses, peuvent distraire l’équipe et l’écarter de ce qui compte : le sport. » A 31 ans, « El Cachas » (le baraqué) pourrait donc rejoindre le prestigieux rival. Mais l’Italie est également sur les rangs. En effet, selon La Gazzetta dello Sport, la Juventus aimerait s’attacher les services du trentenaire. Mais afin d’éviter toute déconvenue, les dirigeants turinois auraient activé en parallèle la piste menant à Bojan Krkic. Si le prix approche celui de Forlan (22 millions), l’attaquant du FC Barcelone représente de par son âge (20 ans) un investissement sur l’avenir. En dehors de la Botte, où le Milan AC et l’Inter Milan ont également un œil sur lui, c’est en Angleterre que Forlan pourrait atterrir. Tottenham et Liverpool, autres destinataires de la proposition de l’Atletico, n’ont pas perdu espoir. L’Europe tout entière lui fait la cour. Et il n’en a pas toujours été ainsi. Probablement l’un des attaquants les plus sous-cotés de sa génération, un temps considéré comme une arnaque, Forlan a regagné un crédit plus en conformité avec sa classe. Il aura fallu du temps pour que les mots prononcés en 2009 par Jorge Valdano, bras droit de Florentino Pérez au Real, ne paraissent finalement dérisoires. « Si Forlan était argentin, déclarait-il à l’époque, il serait une énorme star du football et tous les clubs se l’arracheraient. » Deux années plus tard, le pays natal de l’attaquant des Colchoneros n’est plus un handicap. Ainsi va le football. Les dirigeants turinois ont fait part de leur intérêt pour le buteur lyonnais LES BIANCONERI CRAQUENT POUR LISANDRO toutes ses chances pour gagner le championnat italien, elle est d’ores et déjà éliminée de l’Europa League. A 27 ans, Lisandropourrait saisir l’opportunité de donner un nouvel élan à sa carrière en rejoignant le Calcio, quitte à faire une croix sur le huitième de finale de Ligue des Champions. Attendre le mois de juin pour espérer rejoindre la Juventus serait en effet très risqué. L’Argentin prendra t-il ce risque si les Turinois viennent officiellement vers lui ?
Après un mercato d’été sans vague, mais une première moitié de saison avec quelques remous, l’Inter Milan a décidé de se bouger un peu lors de ce mercato d’hiver. Sur le plan offensif, seul Eto’o reste à la hauteur. Milito rayonne moins, à cause notamment de ses blessures ; Pandev est moyen ; et l’espoir français Biabiany ne peut faire mieux que ce que son statut lui permet. Les dirigeants intéristes souhaitent donc une pointure en attaque. Trezeguet a été évoqué, mais la piste la plus chaude mène à… Johan Elmander. Qui se souvient vraiment de Johan Elmander ? Les Toulousains, qui l’ont vu évoluer au Stadium de 2006 à 2008, bien sûr ! Plus sérieusement, tout amateur de Ligue 1 se rappelle de cette grande tige suédoise d’1m88, de cette gravure de mode prêt à l’emploi pour les magazines de beauté. Le problème est là : le physique de l’attaquant de 29 ans nous parle plus que son talent de joueur. Et pourtant : le voilà courtisé aujourd’hui par les plus grands clubs européens, comme l’Inter ou Liverpool. Qui l’eut cru ? Pas les supporters de la Ville Rose, cette fois-ci, loin d’être rassasiés par ses 23 buts en 73 matchs de championnat. LE CLUB ITALIEN SERAIT PRÊT À DÉPENSER 6 MILLIONS D’EUROS Et pourtant, à l’époque, la vente de l’international suédois à Bolton pour 13 millions d’euros constituait alors un record pour le club anglais. Depuis, Johan Elmander n’est pas plus prolifique - mise à part cette nouvelle saison où il a inscrit une dizaine de buts - mais pèse fortement sur le secteur offensif de par son rôle de pivot. Liverpool est venu, l’a vu, mais a été vaincu par ce dernier : Le défenseur est l’un des plus grands espoirs italiens L’INTER MISE SUR RANOCCHIA Cet été le club lombard s’était illustré sur le marché des transferts... par son immobilisme. Cette frilosité se révèle aujourd’hui être un non sens en raison des résultats très décevants subis par le club. Afin de rebâtir une arrière garde aux abois, on travaille fortement en coulisse sur le jeune mais très prometteur international du Genoa, Andrea Ranocchia (22 ans). L’attaquant suédois pourrait épauler Eto’o ELMANDER PISTÉ PAR LES NERAZZURRI « Personne ne cracherait sur un gros contrat, mais je n’ai jamais été un joueur qui partait pour l’argent. J’ai toujours fait mes choix en fonction de mon cœur et des sentiments. » Dans sa déclaration, l’ex-Toulousain a certainement omis le critère sportif. Lequel, réflexion faite, pourrait s’intégrer au paramètre émotionnel. Car lorsque c’est l’Inter Milan, triplement titré en mai dernier, qui frappe à la porte, ce n’est pas la même histoire. Les Nerazzurri ont de la peine sportivement depuis l’été, et cela aurait pu être pire sans un Samuel Eto’o de feu en pointe. La faute notamment à un effectif miné par les blessures, dont celle d’un Diego Milito moins rayonnant que la saison dernière. Les Intéristes seraient prêts à dépenser autour de 6 millions d’euros pour faire venir Johan Elmander à Milan. Ce dernier représenterait alors un pivot idéal autour duquel le Camerounais roderait volontiers. Et alors que les contrats des joueurs font souvent barrière à un transfert, ici cela est loin d’être le cas : Elmander sera de toute façon libre en juin prochain. Plus beaucoup de choix pour les dirigeants de Bolton donc : la prolongation (coûteuse) ou la vente à l’Inter ! ITALIE Dans le championnat italien, l’Inter de Milan est au plus mal. Avec le renvoi de Rafael Benitez remplacé par Leonardo, une hécatombe de blessures à déplorer, et des joueurs sur le terrain sans repère, on se trouve à des années lumière de la saison dernière sous l’ère guerrière de José Mourinho. Forcément dans ces conditions, il faut s’attendre à de sérieuses modifications au sein de l’effectif lors du prochain mercato. Et notamment au niveau défensif. Car la requête d’un arrière de grand talent est lancée. En interne les solutions manquent. En effet, la grave blessure de Walter Samuel (lésion aux ligaments du genou), le rend indisponible pendant de longs mois. Lucio et Ivan Cordoba en charnière centrale ne donnent pas les garanties maximales. Davide Santon, quant à lui, a de la qualité. Mais lors de certaines rencontres, il a montré trop de tendresse en phase défensive, pour devenir un titulaire indétrônable. Concernant Marco Materazzi, le problème est facilement détectable. LE CLUB LOMBARD DÉTIENT DÉJÀ 50% DU JOUEUR En manque de rythme, le champion du monde italien n’est pas encore parvenu à retenir la confiance de ses différents entraîneurs. Quant à Nelson Rivas, coupable d’erreurs grossières depuis le début de saison, il ne peut espérer mieux pour l’heure que des entrées sporadiques. Par conséquent face à toutes ces limites diverses, l’Inter Milan n’a d’autres choix que de se projeter sur le mercato hivernal, et ce avec la plus grande impatience. Le président Massimo Moratti, qui n’a su cacher son désarroi suite aux résultats plus que décevants de son équipe, en est bien conscient tout comme son adjoint Branca. Désormais l’immobilisme est devenu impossible devant la gravité des événements qui s’enchaînent. Alors en Italie plus qu’ailleurs, une bonne équipe se construit d’abord par sa défense. Et force est de constater Inconnu en début de saison, Gareth Bale a réalisé des prestations époustouflantes avec Tottenham, que ce soit en Premier League ou en Ligue des Champions. De quoi attiser les convoitises, en Italie particulièrement. La Juventus s’est montrée très intéressée mais c’est finalement l’Inter qui pourrait bien rafler la mise. L’image est restée. En faisant boire le bouillon à Maicon, considéré comme le meilleur latéral droit de la planète, en Ligue des Champions, Gareth Bale s’est assuré une publicité sans égale. A l’heure actuelle, le milieu gallois est probablement l’un des joueurs les plus courtisés d’Europe. Ses fulgurances sur son côté gauche lui valent l’attention des plus grands clubs. Malgré les démentis répétés de son entraîneur Harry Redknapp (« En ce qui concerne son transfert, les gens qui possèdent Tottenham ne sont pas les plus pauvres. Ils n’ont pas besoin de le vendre »), le Real Madrid, Manchester United et surtout la Juventus n’ont jamais caché leur intérêt pour le joueur formé à Southampton. SA CLAUSE LIBÉRATOIRE EST ESTIMÉE À 30 MILLIONS D’EUROS que la venue de ce monstre physique qu’est Andrea Ranocchia (1m95, 82kg) constituerait une première marche en avant dans la reconstruction du puzzle. A première vue, ce renfort à l’Inter devrait sembler évident à concrétiser car ce champion d’Italie en Serie B avec Bari en 2008-2009, appartient déjà à 50% à au club lombard. Cela dit, c’est sans compter sur le véto posé par Enrico Preziosi, le président du Genoa. Ce véto peut sembler inamovible. Cependant avec l’influence de Moratti et quelques uns de ses joueurs inclus dans la tractation, le deal peut devenir possible. Alors outre une proposition financière importante faite au Genoa pour récupérer Ranocchia, un pacte pourrait se mettre en place entre les deux présidents selon les modalités suivantes : Jonathan Biabiany serait cédé pour deux millions d’euros et Davide Santon serait prêté aux Rossoblu. Certes le poste occupé par Santon est bien pourvu au Genoa, mais comme le garçon ne manque pas de talent, Preziosi pourrait se laisser tenter par cette alternative. Une autre possibilité pourrait permettre à l’Inter de se renforcer avec l’arrivée de Ranocchia. En fait, le Genoa et le club lombard suivent de près un dénommé Leonel Galeano, très brillant joueur de l’Independiente, seulement âgé de 19 ans. Disposant d’un passeport italien, ce joueur ambitieux est courtisé par un grand nombre de clubs en Europe. En le laissant venir au Genoa, l’Inter ferait une fleur au club génois avec cette stratégie de faire venir Ranocchia. On l’aura compris. La venue de ce dernier à l’Inter Milan est des plus précieuses. Comment va réagir Preziosi face à cela ? A suivre...Ce qui est certain c’est que le mercato hivernal de l’Inter ne peut être à l’image de son jeu actuel, à savoir insipide... Alors que le Gallois était pressenti à la Juve… BALE SAISIT PAR LES INTÉRISTES Mais selon le Corriere dello Sport, c’est bien l’Inter Milan qui tiendrait la corde. Humiliés par le prodige des Spurs, les Nerazzurri seraient prêts à casser leur tirelire. Et pour influencer les négociations, les dirigeants transalpins auraient même proposé d’inclure Sulley Muntari dans la transaction. En cédant l’international ghanéen aux Spurs cet hiver, les Intéristes espèrent faire pencher la balance en leur faveur. Et emporter la conviction de Daniel Levy, propriétaire du club. Il reste que Bale, lui, ne devrait pas quitter Tottenham lors du mercato hivernal. En effet, le club londonien, encore engagé en Ligue des Champions et dans le coup en championnat, lui offre un challenge sportif séduisant. Au moins cette saison. Car en cas de non-qualification pour la C1 en juin prochain, le plus anglais des Gallois, dont la clause libératoire s’élève à 30 millions d’euros, pourrait rapidement faire ses valises. Le Foot gazette des transferts n°33 - Février 2011 - 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :