Gazette des Transferts n°25 mars 2010
Gazette des Transferts n°25 mars 2010
  • Prix facial : 3,50 €

  • Parution : n°25 de mars 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 10,1 Mo

  • Dans ce numéro : Cisse aux Girondins.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Peu utilisé par Alain Perrin, Dimitri Payet a vécu une première partie de saison difficile dans le Forez. Il a failli partir au PSG cet hiver mais il devrait plus sûrement prendre la direction de la Gironde l’été prochain. Il est très attiré par le challenge girondin BORDEAUX SORT DE L’OMBRE POUR PAYET On ne compte plus les clubs qui veulent arracher l’international marocain, lequel sera libre de tout contrat en juin prochain. Pour autant à l’heure qu’il est, Liverpool semblerait avoir pris une sérieuse avance sur tous les soupirants. Mais le club catalan du Barça ne resterait pas insensible non plus. A suivre… Aquelques heures de l’ouverture du mercato hivernal, et en réaction à son titre de « meilleur joueur étranger de l’année », Marouane Chamakh avait tenu les propos suivants dans France Football, sans omettre de mentionner son avenir : « Je vais finir ma saison à Bordeaux. Je n’ai pas envie de voir mon nom circuler durant le mercato du 1er au 31 janvier… J’en ai assez de lire ou d’entendre des rumeurs dès qu’il manque un avant-centre quelque part. Et puis surtout, je ne vois pas pourquoi je changerai en cours d’année ! Je vais finir ma saison à Bordeaux et jouer ma carte. Personne ne viendra parasiter cela. La porte est ouverte du côté des Girondins. A moi de prendre mon temps, sachant que je suis libre en fin de saison… » Le moins que l’on puisse affirmer, c’est que son souhait réclamant de l’apaisement sur son départ, n’a pas été exaucé en ce début d’année. En effet, la liste de pistes ne cesse de croître au fil des jours. Etudions-les. Sollicité par Arsenal l’été dernier, cette hypothèse semble avoir été mise en second plan. Ces derniers jours, Arsène Wenger ne se montrait d’ailleurs pas très optimiste quant à l’évolution positive de ce dossier, sur le site officiel du club : « C’est vrai qu’en juin je voulais le prendre, mais Même s’ils avaient annoncé que leur Mercato serait très calme faute de moyens financiers conséquents, les Parisiens ont quand même cherché en coulisses à mettre la main sur la perle rare qui pourrait occuper le côté gauche de leur milieu de terrain. Parmi les joueurs et les clubs sondés, il y a eu Dimitri Payet et l’AS Saint-Etienne. Même s’il s’en défend officiellement, le PSG a bien tenté sa chance cet hiver, d’autant plus que le L’attaquant marocain n’a pas encore dévoilé ses intentions joueur n’était pas hostile à un départ après la première partie de saison catastrophique réalisée par les Verts. Mais comme sur de nombreux autres dossiers, Paris n’avait pas la capacité financière pour s’aligner sur les prétentions stéphanoises. LASSÉ DE JOUER LE MAINTIEN AVEC SAINTÉ Et le léger regain de forme des Verts depuis la reprise a redonné confiance à Payet qui a remisé au placard ses envies de départ, d’autant plus que son nouvel entraîneur Christophe Galthier lui a clairement fait comprendre qu’il comptait sur lui : « Il a fallu discuter avec lui, le convaincre qu’il a un énorme potentiel qu’il exprimait très peu dans un match. Je lui ai demandé, à l’image de l’équipe, de la constance dans ses performances. Dimitri doit se faire violence, car c’est un joueur qui a une qualité technique, a un pied droit qui peut faire mal à tout moment. Il faut le pousser dans ses derniers retranchements pour qu’il puisse acquérir de l’expérience et du temps de jeu, car on a besoin d’un ‘Dimi’performant dans cette deuxième partie de saison. » L’été prochain, son départ redeviendra d’actualité et Saint-Etienne aura du mal à le retenir car il va devoir faire face à la concurrence de Bordeaux. Cela fait plusieurs mois que Dimitri Payet plaît au champion de France. Et la réciproque est vraie aussi. Fatigué de jouer tous les ans le maintien avec les Verts, Payet aimerait découvrir autre chose, retrouver la Coupe d’Europe et Bordeaux lui offre tout simplement la possibilité de disputer la Ligue des Champions. Payet intéresse aussi quelques clubs étrangers comme West Ham, l’Espanyol de Barcelone, Villarreal ou le FC Séville mais même s’il gagnerait plus d’argent en partant à l’étranger il préfère privilégier le challenge sportif et dans ce domaine Bordeaux est le club le mieux placé. CHAMAKH FAIT DURER LE SUSPENSE 8 - Le Foot gazette des transferts n°25 - Mars 2010 puisque nous n’avons pas de contact avec ses agents et lui… Je n’ai pas rouvert les discussions. Chamakh restera à Bordeaux jusqu’en fin de saison. Puis, il ira où il veut car il sera totalement libre. » Le technicien préférant « gérer le court terme » selon son propre aveu, n’a visiblement pas relancé le Marocain depuis. Certes, l’intérêt d’Arsenal existe mais toutes les rencontres entre les parties concernées sont à organiser. UN PRÉ-CONTRAT DÉJÀ SIGNÉ AVEC LIVERPOOL ? La piste menant Chamakh dans le club du nord de Londres, relèverait tout de même de la surprise, même si elle n’est pas à éradiquer totalement. Quelques clubs espagnols se seraient également joints à la concurrence. Ainsi, on a pu entendre récemment sur les ondes de Radio Cadena Ser que le FC Barcelone aimerait faire signer un précontrat à l’attaquant bordelais. Villarreal se pencherait également sur son cas, comme le rapporte cette même radio. Cependant, un autre club anglais semble tenir la corde. Il s’agit de Liverpool. Les Reds pourraient lui faire signer un précontrat d’environ 30 M €. Le quotidien anglais le Daily Mirror rapporte dans ses colonnes tout récemment qu’en dépit des approches annexes des clubs italiens comme l’Inter Milan et la Juventus Turin, le club d’Anfield lui proposerait un énorme pactole afin de le faire signer le plus rapidement possible. Apparemment les concertations semblent bien plus avancées qu’avec Arsenal. En fait, Liverpool chercherait au maximum à se délester d’éléments indésirables afin de favoriser la venue de l’international marocain. Selon le journal anglais, les clauses du contrat seraient LIGUE 1 même d’ores et déjà assez bien dessinées. Le bail serait tablé sur cinq ans et l’attaquant percevrait environ 67 000 euros par semaine. Bien entendu en l’état actuel des choses, il est bien compliqué de statuer de manière définitive sur le cas Chamakh. Pour autant Liverpool semble déjà avoir grandement fait évoluer le chantier. Une sacrée avancée en soi, finalement surtout quand on sait que le buteur va privilégier la Premier League, son championnat de prédilection. Mais qui pourrait refuser l’intérêt d’un club comme le Barça ?
Depuis le départ de Jérôme Rothen, le PSG cherche désespérément un milieu gauche. Stéphane Sessegnon a dépanné à ce poste mais le Béninois est bien meilleur dans l’axe. Les Parisiens cherchent un véritable spécialiste du poste. Ils ont pensé au néerlandais du Real Drenthe. Mais l’affaire s’annonce une fois de plus compliquée. Achaque Mercato, les supporters parisiens se mettent à rêver. Déçus par les dernières saisons de leur club de cœur, ils voient tous les six mois de grands noms défiler dans la presse et présentés comme de possibles recrues pour le club de la capitale. Ils sont finalement régulièrement déçus mais espèrent toujours que la prochaine fois ce sera mieux. Pour le mercato d’été, les dirigeants ont dit que Paris n’aurait toujours pas beaucoup de liquidités et serait calme sur le marché. LES DIRIGEANTS COMPTENT SUR SON ENVIE DE SE RELANCER ET OBTENIR DU TEMPS DE JEU Malgré tout, ils ne peuvent pas se permettre de rester inactifs et doivent absolument trouver un milieu gauche de métier et éventuellement un défenseur central de haut niveau car Camara et surtout Traoré ont montré leurs limites ces dernières semaines. Pour le poste de défenseur central, Antoine Kombouaré a fait de Milan Bisevac sa priorité depuis sa prise de fonction. Le capitaine valenciennois veut rejoindre Paris. Reste à On savait le Lorientais suivi de près par l’OM qui aurait même questionné Abriel à son sujet. Mais ces derniers jours, le club parisien aurait également fait bouger les choses pour faire signer le Merlu prochainement. Un sacré combat s’annonce entre les deux clubs ! Le club parisien le veut depuis plusieurs saisons DRENTHE SE FAIT DÉSIRER convaincre ses dirigeants de le lâcher et ça, ce ne sera pas facile. A gauche, les Parisiens ont ressorti du placard un dossier de l’été dernier : celui de Royston Drenthe. Paris avait déjà tenté de le recruter l’été dernier mais le Néerlandais n’était pas intéressé par le challenge parisien. Mis de côté au Real Madrid, le joueur de 22 ans pourrait avoir Comme nous l’annoncions précédemment dans nos récentes colonnes, Marama Vahirua intéresse l’OM. Libre dans six mois, le Tahitien vient par ailleurs d’admettre que quelques formations françaises et allemandes (dont Cologne) se penchaient sérieusement sur son cas. Il aurait même donné son accord à l’une d’entre elles, mais les convoitises du club phocéen pourraient néanmoins l’amener à prendre son temps : LIGUE 1 changé d’avis. C’est ce qu’espèrent en tout cas les dirigeants parisiens qui aimeraient se faire prêter le joueur toute une saison. Et ils comptent sur l’envie du joueur de se relancer et d’obtenir du temps de jeu pour conclure l’affaire et enfin trouver leur milieu gauche. L’ancien Nantais est l’un des joueurs les plus courtisés du moment LE PSG SE JETTE À L’EAU POUR VAHIRUA « D’après les échos que j’ai, je fais effectivement partie d’une liste. Mais de là à dire que je suis une priorité, ce n’est pas vrai. S’ils me proposent quelque chose, c’est sûr que ce serait difficile de refuser. Mais pour l’instant, ce n’est pas le cas. Alors est-ce que je prends le risque d’attendre Marseille ou est-ce que je joue la sécurité en signant dans un club dès maintenant ? C’est tout le problème. Si l’OM ne me propose rien alors que j’ai refusé des offres alléchantes, je peux me retrouver dans la merde… » concédait le joueur. « IL Y A UN INTÉRÊT DU PSG… » Apparemment à l’OM même son ancien équipier Abriel a été sondé au sujet de Vahirua : « Fabrice m’a juste dit que José Anigo lui avait posé des questions sur moi. La balle est dans mon camp… » reconnaissait d’ailleurs Vahirua. Le Tahitien pourrait cependant prendre la balle au bond et prendre la direction de la capitale. Car aux dernières nouvelles, le PSG se serait également positionné sur lui. « Il y a un intérêt du PSG, confirme le Merlu. Je connais bien Kombouaré et je sais que les dirigeants parisiens ont appelé mon agent. Maintenant je sais que le PSG a beaucoup de joueurs sous contrat et qu’ils ne peuvent pas se permettre de faire signer quelqu’un dès aujourd’hui même pour cet été… » Alors entre une possible prolongation de contrat à Lorient (la possibilité la moins plausible si des grosses cylindrées lui font une offre concrète), les convoitises de clubs germaniques, l’appétit de l’OM et l’intérêt du PSG, le buteur est confronté à un dilemme. Et même si le club phocéen possède notamment actuellement quelques longueurs d’avance sur son dossier, rien n’est encore fait. Le club parisien n’aurait pas l’intention de lâcher prise facilement. Réponse attendue sous peu… Le milieu de terrain manceau n’a pas fini de faire parler de lui PARIS À FOND SUR DOSSEVI A 22 ans, le jeune frère de Thomas, Mathieu, est en train de se faire une bonne petite réputation dans le championnat de L1. Plusieurs clubs le suivent de près et le PSG aimerait bien le recruter dès l’été prochain. Même si Paris a, avant tout, besoin d’un milieu gauche depuis le début de la saison, les dirigeants du club de la capitale prospectent pour d’autres postes en vue de la saison prochaine. Ils s’intéressent ainsi de près à Mathieu Dossevi, le jeune milieu offensif droit du Mans qu’ils voient bien comme le successeur de Ludovic Guily qui ne devrait pas faire de vieux os dans la capitale en fin de saison et qu’ils comptent mettre en concurrence avec Christophe Jallet. Ils veulent rajeunir leur équipe et, avec ses 22 ans, Mathieu Dossevi entre tout à fait dans ce cadre-là. Formé au sein du club sarthois, Mathieu Dossevi commence à se faire une place au sein du groupe professionnel. Avec les départs de Gervinho et de Coutadeur les coaches manceaux ont décidé de s’appuyer de plus en plus sur celui qui est considéré comme l’un des plus grands espoirs du club. Ses qualités de dribble, de vitesse et de centre et son efficacité devant les buts ont rapidement attiré l’attention de nombreux clubs. Le FC Porto et la Lazio Rome le suivent de près depuis deux saisons maintenant. LE MANS NE DEVRAIT PAS LE RETENIR EN CAS DE RELÉGATION Il a jusqu’à présent préféré rester au Mans pour parfaire sa formation et ne pas se retrouver sur le banc ou dans les tribunes d’un grand club européen. Et il a eu raison puisqu’avec Arnaud Cormier, le frère de Thomas joue en L1 et engrange de l’expérience. Les dirigeants parisiens ont flairé le bon coup et se sont déjà renseignés auprès des dirigeants manceaux qui ne devraient pas retenir leur jeune joueur en cas de descente en L2. Mais le PSG doit faire face à une forte concurrence car Dossevi aurait pour l’instant, en cas de départ, un petit faible pour le FC Porto qui le suit depuis plusieurs années. Il apprécie la ténacité des dirigeants portugais qui, même quand il évoluait en CFA ou dans les équipes de jeunes, le suivaient de près. Le PSG va donc avoir fort à faire s’il veut séduire le jeune manceau car même s’il reste un club emblématique du foot français, le club parisien n’a plus de résultats probants et a perdu son attrait auprès des joueurs ces dernières années. BRUITS DE VESTIAIRE L’APPEL DU PIED DE PIRÈS « Lyon est une grosse cylindrée en France, en Europe également. Signer à Lyon pourrait être intéressant, un très gros défi. A 36 ans, ça pourrait prouver qu’on sait encore jouer au football quand on atteint un certain âge. » Sur les ondes de RMC, Robert Pires n’a pas caché son envie de retrouver la France en fin de saison et il a lancé un appel du pied à Lyon. Il sera alors en fin de contrat avec Villarreal et pourra choisir librement sa destination. Si rien ne se concrétise en France ou en Europe, il n’exclut pas le fait de partir aux Etats-Unis pour finir sa carrière là-bas. Le Foot gazette des transferts n°25 - Mars 2010 - 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :