Gazette des Transferts n°25 mars 2010
Gazette des Transferts n°25 mars 2010
  • Prix facial : 3,50 €

  • Parution : n°25 de mars 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 10,1 Mo

  • Dans ce numéro : Cisse aux Girondins.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
Le milliardaire de Chelsea, Roman Abramovich, serait sur le point de faire une offre colossale dans la perspective de recruter David Villa. L’Espagnol qui aimerait goûter à la Premier League pourrait se laisser séduire par une proposition de ce poids ! Quelques jours après la fin du mercato hivernal, Chelsea aurait l’intention de frapper un grand coup l’été prochain. En effet, Roman BRUITS DE VESTIAIRE MOURINHO ET CHELSEA, DE NOUVEAU RÉUNIS ? Profitant de la trêve pendant les fêtes, José Mourinho s’est rendu à Londres pour assister au match de Chelsea face à Fulham (victoire des Blues 2-1). Il en a profité pour superviser le futur adversaire de l’Inter Milan en 8èmes de finale de la Ligue des Champions et pour relancer aussi les spéculations sur son retour en Premier League dès la saison prochaine et plus précisément à Chelsea. Mourinho a fait à plusieurs reprises des appels du pied à son ancien employeur en déclarant qu’il ne se plaisait pas en Italie. WENGER HEUREUX POUR VIEIRA Il avait été question d’un retour de Patrick Vieira à Arsenal l’été dernier. Arsène Wenger avait tenté de le récupérer car il savait que le milieu de terrain allait vivre une saison extrêmement difficile avec l’Inter Milan. Tout juste débarqué à Manchester City, le technicien français a donné son opinion sur cette signature : « Il y a un mois de cela, j’avais affirmé que Patrick avait besoin de jouer. A cet âge-là, cela devient de plus en plus compliqué de rester à son meilleur niveau si on ne joue pas. J’ai toujours affirmé qu’il avait besoin de changer de club pour jouer. Il ne jouait pas assez pour rester compétitif. Pour moi, lui et City ont fait le bon choix. Cela devrait se traduire par une belle union. J’avais bien pensé le faire revenir mais on a un garçon comme Alexandre Song qui est en train de se faire une place. Afin de lui donner sa chance, il ne fallait pas qu’un autre joueur lui barre le chemin » a commenté récemment l’entraîneur dans le Times. CHELSEA SÉDUIT PAR FELLAINI Le Belgo-Marocain Marouane Fellaini intéresse beaucoup Chelsea. David Moyes, l’entraîneur des Toffes estiment d’ailleurs que son joueur demeure un des meilleurs milieux de terrain de Premier League. Il faut effectivement avouer que l’ancien sociétaire du Standard de Liège effectue des sorties resplendissantes ces derniers temps. Son père, Abdel Latif Fellaini, vient de reconnaître dans une interview donnée à HNB que son rejeton ne laissait pas insensible les Blues de Chelsea et qu’il pourrait devenir un futur successeur à Ballack : « Il a été élu trois fois meilleur joueur du match lors des cinq dernières rencontres. Cela ne le perturbe pas trop car il a les pieds sur terre. Les grands clubs le suivent de près. Notamment Chelsea. Mais il est encore sous contrat pendant trois ans. J’espère qu’il rejoindra un grand club un jour » a déclaré son père. BIRMINGHAM SUR LES PAS DE KADER KEITA L’aventure turque de Kader Keita pourrait se terminer plus rapidement que prévu. Il a signé un contrat de trois ans avec Galatasaray l’été dernier, s’est rapidement imposé et a conquis le cœur des supporters stambouliotes mais l’attaquant international ivoirien pourrait migrer sous d’autres cieux. Il est courtisé par des clubs anglais et notamment Birmingham qui fait le forcing pour le convaincre de signer. 16 - Le Foot gazette des transferts n°25 - Mars 2010 Les Blues veulent frapper un gros coup avec l’attaquant espagnol VILLA BIENTÔT CHEZ LUI À CHELSEA Abramovich serait consentant à débourser plus de 40 M de Livres (45 M €) afin de s’attacher les services de David Villa. De plus, le milliardaire russe serait disposé à rémunérer l’Espagnol à raison de 11 M € par an. Si le deal venait à être finalisé, la venue de la star de Valence constituerait un record dans l’histoire du footballanglais. L’attaquant deviendrait aussi le joueur le mieux payé de l’histoire de la Premier League. Alors pour quelles raisons, le patron des Blues tenterait ce banco pour l’international espagnol ? Elles sont bien entendu multiples. Tout d’abord, David Villa est un joueur de renommée mondiale, cela va de soi. Puis l’avenir de Didier Drogba et Nicolas Anelka sont toujours aussi incertains. Ainsi, dans les rangs des Blues, on aimerait multiplier les options offensives pour la saison prochaine. Depuis ces derniers jours, David Villa serait devenu pour le club de Stamford Bridge une piste prioritaire, devant l’artilleur de l’Aletico Madrid, Sergio Aguero, pourtant traqué depuis longtemps par le club londonien. Selon les dernières indiscrétions du quotidien anglais le Daily Mail, Chelsea aurait approché les dirigeants de Valence en leur proposant cette offre colossale pour Villa. L’objectif étant également d’écarter la concurrence emmenée par Manchester United et par le Real qui aimeraient également faire signer Villa. SON TRANSFERT PERMETTRAIT À VALENCE DE RÉDUIRE SES DETTES Faut-il alors croire à une issue positive sur cet énorme dossier ? Outre les raisons déjà évoquées ci-dessus, il y a effectivement de quoi se montrer optimiste. Valence, comme tout le monde le sait, est criblé de dettes. La vente de David Villa remettrait le club espagnol sur de bons rails. Pour autant, Valence aimerait conserver son joyau une saison supplémentaire. Tout l’état-major des Blues se doit donc d’agir le plus expressément possible. Dans notre championnat on ne présente plus le Dogue Gervinho (22 ANGLETERRE En proposant autant d’argent, Chelsea espère arracher la décision dès l’ouverture du mercato estival. Le coût total de l’opération serait d’environ 88 M €, si David Villa paraphait un contrat de quatre ans avec Chelsea. Les Blues sont prêts à tout pour faire de 2010 leur année. Récemment, Arsène Wenger avait affirmé voir en cette équipe de Chelsea quelques faiblesses. Intox ? Pas forcément. Les Gunners sont revenus dans la course au titre et s’avèrent des candidats dangereux. Chelsea avait rappelons-nous connu un début de ans). Telle une bombe, il explose littéralement dans notre L1. Arsenal pourrait par contre bientôt nous l’enlever. Arsène Wenger l’aurait d’ailleurs vraiment à l’œil. Et comme l’Ivoirien a toujours voué un amour sans borne pour le club de l’Emirates Stadium… Alors qu’il était au Mans, Gervinho avait fait acte de candidature à Arsenal en 2008. En effet, dans le tabloid anglais le Sun, on pouvait lire ses propos à l’époque : « J’ai toujours rêvé de jouer à Arsenal. Si jamais je venais à évoluer dans ce club, ce serait le plus beau jour de ma vie. Je ferais n’importe quoi pour le rejoindre. Mais cela dépendra aussi de mon travail fourni au quotidien. Je dois continuer à fournir les efforts nécessaires et Arsenal m’ouvrira peut-être sa porte ». L’attaquant ivoirien rêvait par conséquent les yeux ouverts de rejoindre ses équipiers de sélection, Emmanuel Eboue et Kolo Toure, dans le club du nord de Londres. Lors de cet été-là, Arsène Wenger s’était vraiment penché sur le cas du Lillois. Cette approche émanant du technicien alsacien envers l’Africain s’était championnat magnifique. Cette équipe pratiquait le plus beau football d’Angleterre mais en décembre elle connut un coup d’arrêt certain en se faisant bousculer par des équipes de second plan. Roman Abramovich veut s’assurer toutefois que son équipe restera en tête de son exercice domestique jusqu’au terme du championnat sans omettre évidemment la Ligue des Champions. Si le club londonien atteint ses objectifs en fin de saison, il enverrait également un signe fort avec le recrutement d’un joueur de classe mondiale. L’international ivoirien n’a jamais caché son attirance pour le club anglais ARSENAL PART À LA CHASSE POUR GERVINHO progressivement évanouie surtout en raison de la très bonne préparation estivale à l’époque du Mexicain Carlos Vela. Un an et demi plus tard, pas mal de choses ont évolué. Avec onze buts à son actif (et cinq autres en Europa League), l’ancien Manceau a littéralement explosé. Il contribue plus que jamais au très bon parcours actuel des Dogues. « SI JAMAIS JE VENAIS À ÉVOLUER DANS CE CLUB, CE SERAIT LE PLUS BEAU JOUR DE MA VIE » Une progression exponentielle qui n’a évidemment pas échappé à Arsène Wenger. L’Ivoirien susciterait un nouvel intérêt particulier du côté de l’Emirates Stadium. Plusieurs émissaires des Gunners seraient d’ailleurs venus superviser le Lillois à de multiples reprises. Une attirance qui ne devrait donc vraiment pas laisser indifférent l’ancien sociétaire de Beveren. Mais alors qu’il se trouvait dans la Sarthe, Gervinho espérait déjà vivement rejoindre Wenger à Arsenal, un entraîneur pour lequel il voue une admiration sans borne en raison de sa capacité à faire progresser les jeunes joueurs : « J’aime le jeu pratiqué par cette équipe ainsi que la liberté que cet entraîneur octroie à ses joueurs afin qu’ils puissent donner le meilleur de leur potentiel, soulignait-il toujours dans le Sun en 2008. Ce sont vraiment de jeunes joueurs. On travaille dans ce club comme nulle part ailleurs ». Mais alors que le dossier Marouane Chamakh semble déjà être destiné à être jeté aux oubliettes dans le club du nord de Londres, celui visant Gervinho pourrait être ouvert cet été. A suivre donc…
Après l’Inter Milan, Lyon, Liverpool, Tottenham, Manchester City et Arsenal, c’est désormais au tour de Manchester United de se positionner pour recruter Moussa Sissoko. Alex Ferguson veut faire du jeune toulousain le successeur d’Owen Hargreaves dans l’entrejeu mancunien. Avec André-Pierre Gignac, Moussa Sissoko est le joueur le plus courtisé de l’effectif toulousain. A 20 ans, l’international tricolore est déjà suivi par les plus grands clubs européens. Mais tout cela n’est pas bien nouveau puisque lorsqu’il était âgé de 16 ans, Liverpool avait tenté de le recruter mais Sissoko avait finalement choisi la sagesse en signant son premier contrat professionnel avec Toulouse, son club formateur. Cela n’a pas refroidi l’ardeur des Reds qui ont continué à le suivre. Au fil des saisons et de la ANGLETERRE Le club mancunien rejoint la longue liste des prétendants pour le Toulousain LES RED DEVILS SE POSITIONNENT SUR SISSOKO progression de Sissoko, le cercle des prétendants a grossi. Arsenal, Tottenham, Lyon, l’Inter Milan ont rejoint Liverpool et fait part à l’entourage du joueur et aux dirigeants toulousains de leur intérêt pour Sissoko. Et aujourd’hui, c’est Manchester United qui s’est également positionné sur le dossier. IL EST TENTÉ PAR LA PERSPECTIVE DE TRAVAILLER AVEC FERGUSON Même si les dirigeants vont tout faire pour garder leur petit joyau, il y a peu de chances que Sissoko reste à Toulouse. Il se sent prêt pour rejoindre un grand club mais il n’est plus tout à fait sûr de vouloir quitter la France si jeune. Cela pourrait faire les affaires de l’Olympique Lyonnais qui suit le joueur depuis la saison dernière au même titre qu’Etienne Capoue et André-Pierre Gignac. Comme pour Gignac l’été dernier, Jean-Michel Aulas va devoir se battre pour convaincre Olivier Sadran de lui céder son milieu offensif. S’il ne parvient pas à conclure le dossier Sissoko, Lyon se tournera alors vers le milieu offensif de Manchester United, Anderson (21 ans). S’il décide finalement de partir à l’étranger, Moussa Sissoko aura l’embarras du choix. Il y a peu de chances qu’il rejoigne Liverpool, club qui le suit depuis qu’il a 16 ans, car les Reds sont confrontés à des problèmes financiers et Sissoko craint l’instabilité qui règne au sein du club en ce moment. S’il part jeune à l’étranger il veut rejoindre un club stable, qui lui permettra de Le nom du gardien français revient avec insistance du côté d’Old Trafford FREY À MANCHESTER, C’EST CHAUD ! Dans la perspective de trouver un successeur à Edwin Van der Sar, Sébastien Frey serait devenu le gardien prioritaire à recruter dans les rangs des Red Devils. Une opportunité que le portier de 29 ans ne pourrait laisser échapper… Dans une récente édition, nous mettions en exergue dans nos colonnes l’intérêt que portait Manchester United à l’encontre de Hugo Lloris. Nous précisions que Sir Alex Ferguson était disposé à débourser environ vingt-cinq millions d’euros pour faire signer le gardien de l’équipe de France et de l’OL, dans le club du nord de l’Angleterre. Si cette piste n’est pas totalement à éradiquer, on imagine cependant très mal Jean-Michel Aulas se délester de son homme fort. Du coup, le technicien écossais de MU se dirigerait vers une autre piste. Elle viserait un autre portier français, mais celui qui évolue à la Fiorentina, à savoir Sébastien Frey. Placardé par Raymond Domenech, il n’en reste pas moins vrai que ce dernier réalise une nouvelle grande saison avec le club toscan de la Fiorentina. Dire que la sirène mancunienne résonne fort à son endroit relève de l’euphémisme. D’ailleurs, l’agent du joueur Giovanni Branchini n’a absolument pas démenti l’intérêt porté par le club anglais envers Frey, et ce dans le quotidien le Daily Mail. Ainsi, pour le représentant du joueur, cela ne fait aucun doute. Le natif de Thonon-les-Bains est devenu la cible première de Ferguson au poste de gardien de but. Il est donc désigné comme le successeur le plus probable d’Edwin Van der Sar. Le coach des Red Devils a bien proposé un an de contrat supplémentaire au gardien vétéran batave, mais l’épouse de ce dernier aurait connu de sérieux ennuis de santé avant Noël, ce qui pourrait pousser VDS vers la retraite plus rapidement que prévu. La perspective de faire signer Frey se serait donc activée et précipitée étant donné les circonstances. Alors, au cas où Van der Sar en raison de ses ennuis d’ordre personnel, doive mettre un terme à sa carrière plus tôt que prévu, l’ancien Intériste arriverait logiquement en pole. Peut-on croire aux capacités de Sébastien Frey à pouvoir défendre avec brio les cages du mythique club d’Old Trafford ? La réponse coule sous le sens. Jusqu’à présent même s’il a toujours été barré en équipe de France, son talent dans un championnat aussi compliqué que celui pratiqué dans la Péninsule, n’a jamais été discuté. Formé à l’AS Cannes, Frey avait rappelons-le, quitté la France pour l’Italie, dès l’âge de dix-huit ans. Depuis 1998 donc, Frey a disputé plus de deux cent trente rencontres de Série A de très haut niveau en assumant ses responsabilités. Il a également « féraillé » lors de joutes européennes et notamment en Ligue des Champions avec l’Inter Milan, Parme, et la Viola. Autant dire qu’approchant la trentaine, sa réputation n’est plus à faire. Quel bel anniversaire ce serait pour lui que de signer pour ses trente ans à Manchester United ! Car comme l’a laissé entendre son agent toujours dans la presse anglaise, il faudrait plutôt considérer un mouvement, l’été prochain. Giovanni Branchini toujours : « Ce serait mentir que d’affirmer que Manchester United ne s’intéresse pas à lui. Mais attendons la fin de la saison et on verra bien ce qui se passera. La Fiorentina n’est pas disposée à négocier avant le mois de mai. Il faudra que l’on trouve un terrain d’entente avec eux. Seba est en train de vivre une saison extraordinaire avec la Fiorentina. Il n’a que ce club en tête pour le moment. Il n’y a pas de souci mais nous discuterons cet été. » Une perspective qui ne manquera pas de faire « saliver » le gardien de la Viola. Au regard de son parcours et de ses nombreuses contributions, il peut attendre encore quatre mois supplémentaires dans le but de donner une nouvelle impulsion décisive à sa carrière… continuer à progresser et de s’épanouir. L’Inter Milan, Arsenal, Manchester City et Tottenham sont également sur les rangs pour acquérir l’international français mais ils semblent avoir une longueur de retard sur Manchester United même si les dirigeants de City sont prêts à faire une proposition de 22 millions d’euros. Dans l’esprit d’Alex Ferguson, Moussa Sissoko serait la recrue idéale pour remplacer Owen Hargreaves (29 ans), un joueur qui est souvent blessé et qui devrait quitter le club à la fin de la saison. Sissoko, de son côté, est très tenté par la perspective de travailler avec Alex Ferguson car c’est un entraîneur qui a fait éclore et qui a poli de nombreux talents. Il reste six mois à Moussa Sissoko pour réfléchir à la meilleure orientation à donner à sa carrière et convaincre les dirigeants toulousains de lui octroyer un bon de sortie. Et ça, ce ne sera pas facile car Olivier Sadran a montré à maintes reprises dans le passé qu’il était difficile de le faire changer d’avis. Or, pour l’instant, Sissoko n’a pas de bon de sortie pour cet été. Tout du moins officiellement. BRUITS DE VESTIAIRE MANCHESTER VEUT PRÊTER MACHEDA L’histoire d’amour entre Federico Macheda et Manchester United pourrait toucher à sa fin. Selon News of the world, l’attaquant âgé de 18 ans pourrait être prêté à l’issue de la saison. Il a des pistes en Angleterre (Newcastle) mais aussi en Espagne (le Real Saragosse). NEVILLE ENCENSE ROONEY Gary Neville, le capitaine des Red Devils, n’y est pas allé par quatre chemins ces derniers temps. Il faut avouer que la défaite en Coupe face à Leeds a fait grand bruit Outre Manche. A ses yeux, Manchester United souffrirait vraiment sans la présence de son attaquant anglais, Wayne Rooney. Ainsi, à lui seul ce dernier a inscrit plusieurs buts décisifs depuis le début de la saison : « Nous allons vraiment compter sur lui dans les mois à venir. Wayne nous gagne des matchs. Son ratio de buts est exceptionnel. Il se bat sur tous les ballons et s’est parfaitement intégré à cette équipe. » FERGUSON ANNONCE MESSI À CITY… Est-ce un aveu soulignant une forme de jalousie ? Toujours est-il que le technicien des Red Devils prétend que le club des Citizens pourrait sans mal s’offrir le Ballon d’Or, Lionel Messi : « Ils pourraient proposer un salaire astronomique à Lionel Messi que cela ne les affecterait même pas. Leurs fans sont heureux. Roberto Mancini se sent bien comme nouveau coach dans ce club. Nous vivons dans un monde industriel impliquant des résultats obligatoires. Des questions sont soulevées quand les choses ne vont pas bien. Pour l’instant leurs supporters sont heureux. Avec l’argent dont ils disposent, tout devient possible. De mon côté je suis fier de notre propre histoire. » GIGGS PAS TENDRE AVEC TEVEZ Les Red Devils a subi un sacré affront en demifinale aller de la Carling Cup en s’inclinant 2-1 contre son voisin et rival. Carlos Tevez, l’ancien buteur de Manchester United, sociétaire des Citizens, aura été le bourreau de l’équipe de Sir Alex Ferguson. La star argentine a frappé un grand coup lors de cette première manche aller en marquant un doublé retentissant. Pour autant, le vétéran Giggs ne s’est absolument pas montré nostalgique par rapport au départ de son ancien partenaire : « Il n’y a pas de regrets à avoir, concédait Giggs au coup de sifflet final. Carlos est un bon joueur et il sait provoquer les penaltys. S’il a une opportunité, il marque. Nous savons tous les raisons pour lesquelles Carlos a choisi d’aller à Manchester City. Point final. Nous avons également des joueurs de qualité dans nos rangs et nous allons continuer à le démontrer. » Le Foot gazette des transferts n°25 - Mars 2010 - 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :