Gazette des Transferts n°24 février 2010
Gazette des Transferts n°24 février 2010
  • Prix facial : 3,50 €

  • Parution : n°24 de février 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 11,2 Mo

  • Dans ce numéro : Govou, la surprise de Deschamps.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
BRUITS DE VESTIAIRE BEN KHALIFA SAIT OÙ IL VA Récemment sacré champion du monde des U 17 avec la Suisse, Nassim Ben Khalifa affole bien des recruteurs. Le jeune attaquant des Grasshopper est ainsi d’ores et déjà suivi par le Milan AC, Arsenal et le FC Barcelone. Plusieurs clubs français ont également été conquis par les qualités de ce grand admirateur de Ronaldo et Karim Benzema. L’AS Monaco (qui l’avait approché dès l’été 2008) et l’Olympique Lyonnais sont du lot. « Je veux d’abord m’imposer dans un club suisse avant de partir à l’étranger. J’ai beaucoup d’objectifs, mais je sais que les paramètres qui mènent ou pas au plus haut niveau sont nombreux » a cependant fait savoir Nassim Ben Khalifa dans la presse helvétique. LES DOGUES FLAIRENT LA BONNE AFFAIRE Dans un entretien accordé à Nord Eclair, Michel Seydoux a expliqué que le LOSC serait actif durant le Mercato d’hiver. « On est à l’affût des opportunités, en sachant que ce Mercato d’hiver est une période de dépannage. On l’a utilisé rarement mais si un joueur comme Rio Mavuba traîne, on aura les moyens de l’attirer. Les finances du club sont saines, on peut réaliser ce genre d’opérations même si on sait que ce sera de plus en plus compliqué au niveau économique » a confié le président lillois. PLESTAN, CABAYE ET RAMI PROCHES DE LA SORTIE ? Certains Dogues pourraient par ailleurs partir. « On ne va pas chercher à vendre Eden Hazard mais d’autres joueurs qui sont là depuis plus longtemps et qui peuvent avoir envie d’un nouveau challenge » a encore expliqué le président Seydoux. Bref, Nicolas Plestan, Ludovic Obraniak, Yohan Cabaye ou bien encore Adil Rami pourraient se voir délivrer un bon de sortie… Son nom revient avec insistance dans les couloirs du Parc des Princes Audel aux côtés d’Erding et Hoarau ? 6 - Le Foot gazette des transferts n°24 - Février 2010 Faisant preuve d’un manque de réalisme criant tant sur le plan offensif que défensif depuis le début de saison, le PSG est assurément une équipe moyenne. Dans ces conditions, on imagine mal le club de la capitale ne pas se pencher sérieusement sur son recrutement lors de son mercato hivernal. A ce titre, Antoine Kombouaré chercherait alors à faire vraiment avancer les choses sur le dossier de son ancien joueur, le Valenciennois Audel… S’il y a bien un joueur qu’Antoine Kombouaré connaît, c’est Johan Audel. Ce joueur qui a débuté à Nice, dans le club de sa ville natale, est ensuite passé successivement par Lille et Lorient. En panne sèche à Lille notamment, il s’engageait ensuite pourtant trois saisons avec VA dès juin 2007. Lors de son premier match avec son nouveau club, il inscrivait un triplé contre Toulouse. Ce LIGUE 1 joueur d’origine martiniquaise réalise désormais une première partie de championnat satisfaisante. En novembre dernier, le coach du PSG, Antoine Kombouaré, avait un œil sur lui et que des tractations hivernales pourraient être de mise. « JE SAIS QUE KOMBOUARÉ A UN ŒIL SUR MOI » Tout récemment, le joueur n’a fait que confirmer ces états de fait sur les ondes de RMC : « Je sais que Kombouaré a un œil sur moi. C’est mon petit doigt qui me l’a dit. On verra bien… Le PSG est un super Son aventure tourne à la déroute dans les Highlands. Si bien que Jérôme Rothen songe à retrouver le club de la capitale. Lui tendra-t-on à nouveau la main ? Rien n’est moins sûr… club que je rêve d’intégrer depuis que je suis tout petit. » Comment croire à ce qu’une issue ne soit pas envisageable quand deux parties sont à ce point consentantes ? D’un côté, selon l’aveu de l’attaquant, le club de la capitale est celui de son cœur. Et sur un autre plan, le PSG n’aura pas d’autres alternatives que de se renforcer au regard de son improductivité entrevue lors des dernières sorties. Avec un Mevlut Erding qui est récemment revenu sur les pelouses après ses blessures et un Guillaume Hoarau qui devrait les retrouver et dont le retour est prévu prochainement, un renfort de ce genre ne serait vraiment pas du luxe pour le PSG… Le défenseur valenciennois veut retravailler avec son ancien entraîneur Bisevac dans les papiers de Kombouaré Antoine Kombouaré est énervé et ça se voit. Il n’apprécie pas les performances de son équipe depuis de la saison et aimerait faire venir du sang neuf à Paris notamment en défense. Il fait le forcing pour recruter Milan Bisevac mais Valenciennes ne l’entend pas de cette oreille. « Je veux quitter Valenciennes. Je suis venu à Valenciennes grâce à Antoine Kombouaré et pour lui. J’ai du respect pour le nouveau coach et pour tout le club de Valenciennes. Mais j’ai un pacte avec Antoine qui me lie à lui. Le président Decourrière est au courant. Je ne peux plus rester là-bas. Pour ma carrière, c’est mieux de partir et de le rejoindre ». Dans les colonnes de l’Equipe l’été dernier, Milan Bisevac avait déjà clairement fait part de son intention de quitter Valenciennes. Ces déclarations avaient alors entraîné une réaction de son président Francis Decourrière : « Aucun joueur ne quittera Valenciennes en dehors, éventuellement, de ceux qui veulent retrouver du temps de jeu ». Il faut dire qu’en quittant le club Antoine Kombouaré avait promis à son président de ne contacter aucun joueur de VA. Mais lorsqu’il a su que le PSG l’aimait bien Milan Bisevac, lui, ne voulait pas entendre parler de cet engagement : « c’est n’importe quoi. Ça va être compliqué. Ma famille aussi Prêté aux Rangers, il songe à revenir dès cet hiver Que faire de Rothen ? Jérôme Rothen avait quitté le PSG par la petite porte. Il pourrait retrouver le club de la capitale par la grande. Interrogé par le quotidien le Scottish Sun, il n’a pas manqué d’évoquer ses espoirs déçus après quelques mois d’exil passés en Ecosse : « Le PSG est mon club et il a toujours été dans mon cœur. J’ai quitté Paris car j’ai senti qu’il pouvait se passer quelque chose d’intéressant ici avec les Rangers avec cette possibilité de disputer la Ligue des Champions, l’opportunité de découvrir un nouveau championnat. Mais maintenant je suis très déçu. Je n’ai pas de souci avec le coach mais la chance n’a pas été avec moi depuis mon arrivée dans ce club. » Force est de constater que les statistiques sont suffisamment dramatiques pour que le milieu de terrain évoque publiquement son désarroi. Après un bon début, Rothen n’a connu que trois titularisations durant cette première partie de championnat avec les Rangers. Devenu un habitué des tribunes de l’Ibrox Stadium, son entraîneur Walter Smith le délaisse totalement. La direction du club écossais lui a d’ores et déjà fait savoir qu’on ne le garderait pas en juin prochain. Par conséquent, Jérôme Rothen songe à plier bagage cet hiver. A bientôt 32 ans, le temps lui est compté. Le joueur aurait même appelé les dirigeants du club francilien pour reprendre contact avec eux afin qu’ils l’accueillent dès cet hiver. Peut-on espérer une issue favorable pour lui ? « LA CHANCE N’A PAS ÉTÉ AVEC MOI DEPUIS MON ARRIVÉE À GLASGOW » Difficile à croire mais le PSG connaît tellement de hauts et de bas au fil des semaines qu’un élément de ce profil pourrait apporter son lot de satisfactions. Afin d’expliquer son départ ces dernières semaines, Rothen s’était expliqué en ces termes : « Je ne rentrais pas dans les plans de Kombouaré parce que je n’étais plus dans ceux de la direction. Il fallait qu’on se sépare. Pour que je souffle, pour que je m’épanouisse à nouveau… » Mais c’est désormais une sorte d’appel au secours que vient de lancer Rothen au PSG. Sera-t-il entendu ? souhaite partir de VA. Nous devons parler. » Finalement les deux parties se sont parlé et Bisevac a préféré rester à Valenciennes plutôt que d’aller au clash. Il a même hérité du brassard de capitaine. « POUR MA CARRIÈRE, C’EST MIEUX DE PARTIR ET DE LE REJOINDRE » Si les dirigeants valenciennois ont eu le dernier mot, le défenseur central serbe n’a pas remisé au placard ses envies de départ. Et comme Antoine Kombouaré a demandé des recrues à ses dirigeants pour redonner une dynamique à son équipe, le nom de Bisevac est revenu au premier plan. Et selon Nenad Kovacevic interrogé dans la Voix du Nord : « Avec Milan nous nous donnons des nouvelles de temps en temps. Tout va bien pour lui. Peut-être va-t-il même rejoindre Paris. Il n’y a rien de sûr à ce propos mais je pense qu’il va aller là-bas ! ». Comme l’été dernier les dirigeants de Valenciennes ne l’entendent pas de cette oreille. Ils ont déjà déclaré qu’ils n’avaient pas eu de contact avec leurs homologues du PSG. Si c’est vraiment le cas cela ne devrait pas tarder car Kombouaré veut vraiment Bisevac et comme Bisevac veut rejoindre son ancien entraîneur, il sera difficile de le retenir indéfiniment dans le nord.
Outre les résultats sportifs en dents de scie, d’autres points d’interrogation surprennent au PSG. Un des questionnements vise la campagne de recrutement à venir. Une éventualité semble se dégager à l’orée de cette nouvelle campagne hivernale de Mercato. Elle pointe un certain Rodrigo Souto, joueur de Santos. Le club parisien réactive sa filière brésilienne Souto, Paris à tout prix ? Le club de la capitale aurait transmis une offre de 4,2 millions d’euros au FC Santos pour faire venir le Carioca, Rodrigo Souto. Une hypothèse à prendre au sérieux puisque l’offre financière comblerait le club brésilien d’autant que ce joueur arrive en fin de contrat dans un an. De son côté le milieu axial (1m81, 75 kg) serait aux anges de pouvoir tenter cette aventure européenne comme il l’a laissé entendre récemment à TV Globo : « J’attends des nouvelles de mon agent et tout devrait être réglé rapidement. Tout le monde sait quel est mon désir mais Santos doit aussi trouver son compte. » Si ce dossier venait à être bouclé, ce serait un nouveau pari tenté par le PSG. Cependant, ce joueur possède un éventail de qualités indéniables qui pourrait soulager le club de la capitale. Milieu de terrain de formation, ce joueur peut également évoluer en défense centrale. Une aubaine pour un club qui est loin de sécuriser dans ce domaine… Formé à Sao Cristovao comme Ronaldo, Souto a ensuite porté les couleurs du Vasco de Gama à dixsept ans, puis celle de l’Atletico Paranaense. « J’ATTENDS DES NOUVELLES DE MON AGENT ET TOUT DEVRAIT ÊTRE RÉGLÉ RAPIDEMENT » Cette saison, avec l’ancien club de Pelé, il vient d’accomplir une saison pleine en inscrivant 4 buts en 35 matchs. Son talent éclate enfin serait-on tenté de dire car Souto avait, rappelons-le, remporté le tournoi de Toulon en 2002 avec les moins de 20 ans brésiliens. Désormais à 26 ans, il connaît la plénitude sportive. Elément très polyvalent, il a hâte d’en découdre sur le Vieux Continent. Reste à savoir comment l’actionnaire majoritaire du club Colony Capital va gérer ce dossier en acceptant véritablement de débourser cet hiver. Si tel n’était pas le cas, il faudrait alors considérer cette piste pour l’été prochain… LIGUE 1 Le club madrilène supervise le défenseur nancéien depuis plusieurs saisons Déjà dans le viseur du club espagnol il y a plus d’un an de cela, Michael Chrétien ferait à nouveau rêver l’Atletico Madrid, qui cherche à résoudre ses problèmes d’arrière-garde au plus vite. Cette fois sera-t-elle la bonne pour le Nancéien qui aimerait relever un nouveau challenge ? Affirmer en premier lieu que l’Atletico Madrid vise Rod Fanni ne surprendra personne. En effet, le club espagnol était déjà sur les traces du Rennais l’été dernier. Apparemment, on n’a toujours pas renoncé au dossier conduisant à l’international français : « On supervise beaucoup de joueurs. Rod Fanni est l’un d’entre eux. C’est un très bon défenseur. La direction sportive du club fait son boulot. On va voir ce qu’on peut faire dès le mercato d’hiver » avouait récemment Enrique Flores, l’entraîneur des Colchoneros, en conférence de presse. La piste conduisant au latéral droit de Rennes aboutira-t-elle au terme de ce Mercato ? Ce n’est vraiment pas certain pour un joueur qui vient de prolonger en Bretagne en novembre dernier, et qui est désormais lié à son club jusqu’en juin 2012. Cette base contractuelle permet en fait aux dirigeants de Rennes de fixer une indemnité de transfert conséquente vis-à-vis des clubs demandeurs. IL N’A JAMAIS CACHÉ SON INTENTION DE DÉCOUVRIR LA LIGA L’Atletico a foi en Chrétien Et comme les moyens financiers de l’Atletico sont loin d’être extensibles, on peut parier sans risque sur un maintien de Fanni à Rennes… En fait, les Rojiblancos axent vraiment leurs efforts pour ce Mercato hivernal, afin de trouver la perle rare dans le couloir droit. Le but est clairement affiché. L’Atletico Madrid doit absolument remonter la pente lors de cette deuxième partie de saison, après une première disputée, qui fut cauchemardesque. Outre le dossier Fanni évoqué, d’autres éléments se trouvent sur les tablettes du club espagnol. Le quotidien AS vient d’en énumérer les noms dans les colonnes d’une toute récente édition. Il s’agit d’Emmanuel Eboué (26 ans) le défenseur d’Arsenal, de César Azpilicueta (20 ans) le joueur d’Osasuna, de Grégory Van der Wiel (21 ans) la petite perle de l’Ajax… ainsi que Michael Chrétien. Là encore, la piste menant au Nancéien n’est pas nouvelle du côté de l’Atletico. Les approches ne datent pas de cet hiver. Ainsi, en 2007-2008 alors qu’il était une des grandes révélations de L1, l’international marocain intéressait Javier Aguirre, alors technicien Rojiblanco à l’époque. La tractation n’avait pu se faire à cette période. L’ASNL en réclamait au minimum sept millions d’euros mais le club espagnol n’avait pu s’aligner. L’Atletico Madrid ferait actuellement à nouveau le forcing pour s’attacher les services de ce latéral droit dont la cote financière a baissé ces derniers temps en raison d’une tenace blessure au tendon d’Achille qui l’a écartée des terrains pendant de longues semaines. Et comme Chrétien en personne n’a jamais caché son intention un jour de relever le défi de la Liga, les dirigeants Colchoneros estiment que c’est plus que jamais le moment le plus opportun pour passer à l’offensive. Ce serait assurément une des bonnes surprises de ce Mercato que de voir Chrétien filer en Espagne, à une période lors de laquelle les tractations ne se finalisent pas si aisément… BRUITS DE VESTIAIRE BOLI PRÊTÉ À NÎMES Le chemin de croix de Yannick Boli se poursuit. On a beau être le neveu de Basile mais peiner au niveau de sa carrière sportive. Ainsi, cette saison l’attaquant n’avait toujours pas été utilisé une seule minute par Antoine Kombouaré. Boli a alors de nouveau faire l’objet d’un prêt. Cela avait été déjà le cas la saison dernière quand ce dernier avait été cédé au HAC. Avec les Ciel et Marine, le buteur avait été aligné à onze reprises. Désormais, un autre club s’est s’attaché ses services cet hiver sous forme de prêt. Il s’agit de Nîmes, pensionnaire de L2. QUARESMA REFUSE PARIS Le calvaire de Ricardo Quaresma se poursuit à l’Inter Milan. Il n’a été utilisé qu’une seule fois comme titulaire par José Mourinho depuis le début du championnat. Dans ces circonstances, le PSG avait songé recruter le milieu de terrain cet hiver. Le quotidien Le Parisien rapporte dans ses colonnes que des contacts ont été pris entre les deux parties. Cependant le Portugais ne viendra pas dans le club de la capitale car il a refusé de donner suite aux avances du club d’Antoine Kombouaré. LE PSG S’ATTAQUE À BISEVAC En quittant Valenciennes Antoine Kombouaré avait promis à Valenciennes qu’il n’amènerait aucun joueur avec lui à Paris lors du mercato estival. Cet hiver, en revanche, il aimerait bien faire venir dans la capitale le défenseur et capitaine valenciennois Milan Bisevac. Mais Valenciennes ne l’entend pas de cette oreille et fera tout pour garder son capitaine. KOMBOUARÉ NE RETIENT PAS KEZMAN Mateja Kezman a été prêté cet été au Zénith Saint- Pétersbourg. Le retour de l’attaquant serbe dans le club de la capitale devait se faire à la reprise. Il faut dire que les attaquants parisiens ne sont pas épargnés par les blessures ces derniers temps. Pour autant, Antoine Kombouaré ne souhaitait pas voir revenir un joueur qui vient d’être élu Ballon de plomb. Il préférerait que les dirigeants du club russe se chargent de ce dossier à part entière. Le Foot gazette des transferts n°24 - Février 2010 - 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :