Gazette des Transferts n°24 février 2010
Gazette des Transferts n°24 février 2010
  • Prix facial : 3,50 €

  • Parution : n°24 de février 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 11,2 Mo

  • Dans ce numéro : Govou, la surprise de Deschamps.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
BRUITS DE VESTIAIRE CARLITOS, FUTUR ROMAIN ? Après avoir été annoncé dans de nombreuses écuries françaises dont Lyon lors du Mercato d’hiver 2008, Carlitos pourrait enfin quitter la Suisse mais pour la Serie A. Le milieu offensif portugais du FC Bâle, ancien joueur du Benfica serait en effet suivi par l’AS Rome selon le Corriere dello Sport. En France, quelques clubs ont toujours un œil sur lui mais il sera difficile de lutter avec les Romains. LA JUVE LÈVE L’OPTION D’ACHAT POUR CACERES Actuellement prêté à la Juventus Turin, Martin Caceres devrait prolonger son aventure turinoise. Selon le quotidien italien Tuttosport, le club devrait lever l’option d’achat pour s’attacher définitivement les services du défenseur polyvalent de 22 ans qui peut également évoluer au poste d’arrière droit. INTÉRÊT DE LA ROMA POUR VICTOR MOYES Le club de la Louve va mener une opération Mercato importante. En tous les cas telles sont les intentions des dirigeants du club romain, qui veulent trouver le bon attaquant décisif. La piste menant à Luca Toni a peu de chance d’aboutir. Les demandes de l’international italien s’avèrent trop élevées. Mais les indiscrétions de la presse anglaise viennent de faire état d’un intérêt émis par la Roma pour un jeune joueur de 19 ans. Il se nomme Victor Moyes et évolue à Crystal Palace. La partie est pourtant loin d’être gagnée pour le club de Francesco Totti. D’autres cadors sont également disposés à faire leur offre. On parle de Tottenham et Liverpool entre autres. La cote du joueur est environ évaluée à près de 5 millions de Livres Sterling (5,5 millions d’euros). LIPPI NE SOUHAITE PAS RETOURNER À LA JUVE La presse italienne en fait des tonnes actuellement avec la potentielle arrivée de Lippi à la Juve après le Mondial en Afrique du Sud. Il est vrai que le sélectionneur italien connaît parfaitement le club de la Vieille Dame pour l’avoir entraîné de 1994 à 1999 puis de 2001 à 2003. Cela dit en dépit des difficultés endurées par Ciro Ferrara, Lippi a martelé dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport qu’il ne viendrait pas diriger le club piémontais l’été prochain : « Je ne sais pas ce que je ferai après le Mondial. Mais je ne retournerai pas à la Juventus ni comme entraîneur ni comme dirigeant. Après les gens pensent ce qu’ils veulent… » En fin de contrat avec Everton en juin, Louis Saha devrait changer d’air. Il pourrait même connaître un nouveau championnat car l’AS Roma le veut. L’attaquant français intéresse aussi les Girondins de Bordeaux. Quelle que soit la décision qu’il prendra en juin, Louis Saha ne regrettera pas son passage à Everton. Le club anglais lui a permis de relancer sa carrière après ses derniers mois difficiles à Manchester United qui ont été gâchés par de nombreuses blessures et « P’tit Louis » est revenu à un excellent niveau. En attendant de voir si Raymond Domenech va le rappeler en équipe de France, Saha réfléchit actuellement à son avenir car il possède de nombreuses propositions. Après de longues années en Angleterre son souhait le plus cher serait de découvrir un nouveau championnat. LE CLUB ANGLAIS DOIT LE VENDRE DÈS CET HIVER POUR RÉALISER UNE BONNE OPÉRATION FINANCIÈRE En fin de contrat avec Everton, il ne devrait pas prolonger. Il a le choix entre découvrir deux autres championnats (les championnats italien et espagnol) ou revenir en France. Formé à Metz, Louis Saha a joué à Newcastle, Fulham, Manchester United et depuis 2008 il porte les couleurs d’Everton. Selon le Daily 20 - Le Foot gazette des transferts n°24 - Février 2010 La Vieille Dame suit l’international serbe depuis plus d’un an Kacar en route pour la Juve Les dirigeants de la Juventus sont contraints de réagir après les mauvais résultats enregistrés à la fois en championnat et en Ligue des Champions. Ils auraient dans l’idée de gonfler leur milieu de terrain pour cette deuxième partie de saison. Le nom de l’international serbe Kacar revient à nouveau avec insistance… ITALIE L’ancien mancunien s’est relancé à Everton Saha sur le chemin de la Roma Mail, la Roma et l’Atlético Madrid sont intéressés par le buteur français. Il peut aussi revenir en France où Bordeaux serait prêt à l’accueillir tout comme Sunderland mais le club anglais part avec plusieurs longueurs de retard sur ses concurrents. Auteur de 6 buts en 23 matches de Premier League la saison dernière Louis Saha avait été approché par le club turc de Besiktas mais il avait été déclaré intransférable par ses dirigeants. De toute façon, il ne souhaitait pas rejoindre un championnat inférieur à la Premier League et le choix a donc été vite fait : « Louis ne voulait pas y aller, et de notre côté nous ne voulions pas le vendre. C’est une bonne nouvelle qu’il reste avec nous » avait déclaré à l’époque David Moyes. Aujourd’hui, les choses sont différentes car Saha arrive en fin de contrat en juin et si Everton veut réaliser une bonne opération financière sur le joueur, il doit le vendre cet hiver ou alors le convaincre de prolonger et de ne pas céder aux sirènes du Calcio ou du championnat de France. Voilà une mission bien difficile pour les dirigeants d’Everton. La Juventus Turin se trouve dans le flou le plus total faisant suite à ses résultats très décevants ces derniers temps. On peut même désormais parler de crise dans la maison bianconera. Quid de l’entraîneur Ciro Ferrara notamment ? L’heure est aux interrogations. Dans la Péninsule, on met surtout en avant son manque d’expérience à ce poste pour expliquer les déconvenues à répétition. Bref, la Juve version 2010 risque de présenter un visage nouveau tant un vaste chantier se prépare. L’équipe dirigeante du club piémontais s’apprête d’ailleurs à axer ses efforts sur un renfort de qualité au milieu de terrain. Car Poulsen déçoit énormément. Tiago est inexistant. Diego a beaucoup de mal à s’acclimater. L’ancien joueur de Liverpool Momo Sissoko, lui, donne satisfaction mais sa récente mais nouvelle blessure a sonné le glas. En d’autres termes à la Juve, on cherche un Sissoko bis. Aux dernières nouvelles, la perle serait trouvée. L’URGENCE DE LA SITUATION DEVRAIT POUSSER LES DIRIGEANTS À PRENDRE DES RISQUES Elle viserait Gojko Kacar, le brillant milieu de terrain de l’Hertha Berlin. En réalité c’est un retour de flamme en provenance de la Juve témoigné pour l’international serbe. En effet, il était déjà suivi par le club italien il y a un an de cela. Le seul obstacle qui pourrait empêcher la tractation de se faire cet hiver concerne le prix demandé par le club germanique. Le Hertha Berlin en attend 10 millions d’euros. Une somme conséquente qui aurait été obtenue en cas de qualification en huitième de finale de Ligue des Champions… Cependant l’urgence de la situation pousse les têtes pensantes du club bianconero à prendre certains risques. Le nouveau KO subi à Bari a poussé à tirer la sonnette d’alarme. Kacar en cas de venue, pourrait alors jouer les pompiers de service… BRUITS DE VESTIAIRE RICARDO COSTA PLAÎT AU GENOA Dans la perspective de réaliser une deuxième partie de saison encore plus dense, le Genoa pense recruter certains éléments de poids cet hiver. Ainsi, le fils du président du club, Enrico Preziosi, vient de le confirmer à la presse italienne. Celle menant notamment au défenseur de Wolfsburg, Ricardo Costa, retient toute l’attention dans le club transalpin. Ceci dit, Preziosi Jr sait également que le Genoa n’est pas le seul club demandeur à vouloir s’attacher les services de l’international portugais : « C’est un joueur que nous suivons effectivement de près. Mais nous savons également que d’autres équipes l’ont à l’œil, comme Valence. A nous de déterminer le bon moment pour le faire signer, en janvier ou en juin. » Le contrat de ce joueur expire l’été prochain. La liste de clubs risque donc encore de s’allonger d’ici là si Costa n’est pas vendu cet hiver. MASCARA FIDÈLE À CATANE Bien que courtisé ces derniers mois, Giuseppe Mascara a réitéré son désir de rester à Catane. Une fidélité étonnante quand on sait les difficultés de cette équipe qui vient d’ailleurs de changer d’entraîneur en enregistrant l’arrivée de Sinisa Mihajlovic. L’attaquant toujours en très grande forme persiste à croire que la roue va bientôt tourner collectivement : « Je sais que l’été dernier je me trouvais dans les petits papiers du Paris Saint-Germain et de Naples mais je souhaite rester à Catane. Nous n’avons pas encore parlé de renouvellement de contrat. A l’heure actuelle, la question ne se pose pas… » UN NOUVEAU FELIPE À LA FIORENTINA ? Que ce soit un Felipe ou un autre, il reste quoi qu’il en soit Brésilien pour la Viola. Ainsi, après avoir cédé l’été dernier le milieu de terrain Felipe Melo à la Juventus Turin pour 25 millions d’euros (le joueur avait été acheté huit par le club piémontais), la Fiorentina est en train d’avancer ses pions pour cet hiver pour un autre Felipe et serait tout proche de l’aboutissement. Il se nomme précisément Da Silva Dias Dalbelo Felipe. Il est âgé de 25 ans et évolue dans le club de l’Udinese. A Florence, on lui a déjà promis une place de titulaire. La Viola devrait débourser environ neuf millions d’euros et son bail s’allongerait sur quatre ans. Ce défenseur qui brille dans le club du Frioul est suivi depuis longue date par la Fiorentina. Pantaleo Corvino, le directeur sportif de la Viola cet été était déjà prêt à proposer douze millions d’euros pour le Brésilien. RAFAËL TOUT PROCHE DE LA VIOLA La Fiorentina mise sur l’avenir. Le club italien piste en effet le jeune gardien de Cruzeiro, Rafaël, 20 ans. Selon La Gazzetta dello Sport, les tractations sont bien avancées et l’affaire pourrait se régler très rapidement.
Cesc Fabregas a la cote en Espagne. Après le FC Barcelone qui le suit depuis plusieurs mois, c’est aujourd’hui au tour du Real Madrid de s’intéresser au stratège d’Arsenal. Mais Arsène Wenger ne lâchera pas facilement son joueur. Quitte à aller à l’encontre du désir de son milieu de terrain qui souhaite revenir au pays ? La bataille s’annonce rude. Eden Hazard ne devrait plus chausser les crampons encore bien longtemps dans notre championnat. Le Belge est courtisé de toute part. Mais le Real, son club rêvé, sous l’impulsion d’un Zidane enthousiasmé, se poste désormais en première ligne pour l’engager. Les plus grands clubs européens le courtisent. Récemment, l’Inter Milan a observé de manière accrue la progression resplendissante du jeune belge. Le Lillois a une telle cote dans la Péninsule qu’on aime le comparer fréquemment à Cristiano Ronaldo. Bien évidemment le club de la Via Durini n’est pas le seul le coup. La liste des clubs demandeurs s’accroît de jour en jour. Outre l’Inter Milan, sont venus s’adjoindre Arsenal, Barcelone, Manchester United et en tout dernier lieu le… Real Madrid. Le quotidien espagnol Marca vient de rapporter dans ses colonnes que le stratège lillois plaisait énormément aux dirigeants merengue. Interrogé il y a peu sur son avenir, Eden Hazard rétorquait avec des propos qui ne devraient pas rester sans suite : « Je sais que l’Inter et Barcelone me suivent. Cesc Fabregas devrait être l’un des acteurs principaux du Mercato d’hiver. Même s’il n’est âgé que de 22 ans, Fabregas est à Arsenal depuis 7 ans déjà et il a aujourd’hui envie de revenir en Espagne. Fabregas a été acheté à Barcelone par Arsène Wenger alors qu’il n’avait que 15 ans. Il a franchi toutes les étapes de la formation au sein des équipes de jeunes des Gunners avant de débuter très jeune avec l’équipe première. Aujourd’hui, Cesc Fabregas est devenu capitaine du club londonien et le manager d’Arsenal tient donc beaucoup à ce joueur qu’il était donc allé chercher dans les équipes de jeunes du Barça mais il aura du mal à s’opposer à la farouche volonté de son milieu de terrain de rentrer dans son pays. Si Arsène Wenger doit se résoudre à laisser partir son stratège, il ne le laissera pas partir pour rien et les dirigeants d’Arsenal ont déjà fixé le prix d’un éventuel départ de leur stratège : 50 millions d’euros. Ce prix exorbitant ne fera pas reculer le Real Madrid qui a fait de Fabregas l’une de ses priorités pour le prochain mercato. Selon le quotidien espagnol Marca, le club madrilène serait prêt à débourser les 50 millions d’euros nécessaires pour s’offrir le joueur. Mais la partie s’annonce compliquée pour le Real Madrid car le FC Barcelone souhaite également recruter Fabregas. Même si Barcelone ne lui a pas fait confiance quand il était jeune, Fabregas ne lui en tient pas rigueur et il ne serait pas contre un transfert au Barça. Pour lui, ESPAGNE Le Gunner ne serait pas contre un retour au pays Fabregas priorité des Merengues le FC Barcelone et le Real Madrid partent sur un pied d’égalité. Ce sont deux grands clubs, qui lui permettront de jouer de grands matches et d’évoluer dans des ambiances fabuleuses. Cet été Barcelone avait déjà tenté de le recruter en faisant une offre de 30 millions d’euros à Arsenal mais les Londoniens avaient refusé de se séparer de leur joueur. FLORENTINO PEREZ VEUT LE RECRUTER DÈS CET HIVER Les clubs espagnols ne désarment pas et la bataille s’annonce donc une nouvelle fois rude entre les deux grands clubs ibériques. Le Milan AC semble, lui, en revanche, hors course. Le club italien s’intéresse à Cesc Fabregas depuis plusieurs mois et avait fait le forcing, à l’instar du FC Barcelone, pour l’avoir l’été dernier mais comme Fabregas aurait une préférence pour le championnat d’Espagne et un retour au pays, il y a peu de chances qu’il rejoigne le Calcio. Mais le Milan AC n’a pas non plus déposé les armes et les dirigeants comptent bien eux aussi faire une offre à Arsenal. Il n’est pas sûr cependant qu’ils puissent proposer les 50 millions d’euros réclamés par Arsenal. A la base, le Real Madrid souhaitait faire signer Fabregas l’été prochain et avant le Mondial car s’il est titulaire avec la sélection espagnole et que l’Espagne fait un bon parcours son prix risque encore de monter mais Florentino Perez a peur de se faire doubler par le FC Barcelone et il voudrait prendre tout le monde de vitesse en recrutant le milieu de terrain espagnol dès cet hiver. Mais comme il est encore en course en Ligue des Champions, le club d’Arsenal se tirerait une balle dans le pied en transférant dès cet hiver l’un de ses meilleurs joueurs. Mais si le Real Madrid ou Barcelone arrivent avec les millions d’euros réclamés, les dirigeants du club londoniens auront du mal à faire la fine bouche. Une offre de 50 millions d’euros ou plus ça se refuse difficilement même lorsqu’il s’agit en contrepartie de perdre l’un des leaders de son groupe. Arsenal qui cherche déjà un attaquant pour cet hiver devra donc peut-être se mettre aussi à la recherche d’un milieu de terrain susceptible de remplacer Cesc Fabregas. Mais avec 50 millions d’euros en poche, il est toujours plus facile de faire ses emplettes. Mais le départ de Fabregas, au club depuis 7 ans, marquerait certainement la fin d’une ère pour Arsenal. Le club madrilène est passé à l’offensive Mais mon rêve c’est de jouer un jour à Arsenal ou au Real Madrid. » Un de ses souhaits sera-t-il exaucé ? Il est encore trop tôt pour l’affirmer mais comment en douter quand on voit grandir le natif de la Louvière ? Force est de constater que Hazard a encore gravi un échelon depuis la fin de saison dernière. Pourtant il avait été sacré meilleur espoir de L1 en 2008-2009. A ce titre, une ancienne figure du Real Madrid y est allée également de son commentaire pour le moins flatteur envers le Belge. « JE LE FERAIS SIGNER AU REAL MADRID LES YEUX FERMÉS » Il s’agit de Zidane qui s’est exprimé en ces termes sur le site 7 sur 7.be : « Je le ferais signer au Real Madrid les yeux fermés ! » Un compliment qui ne manqua pas d’aller droit au cœur de l’intéressé. Par ailleurs, ce type de commentaire pourrait faire avancer le dossier dans cette direction de manière assez significative. Car même s’il n’occupe pas actuellement une fonction à temps plein au Real (on parle cependant d’un poste de conseiller sportif qui devrait lui être attribué très prochainement), « Zizou » reste assurément un guide de premier plan pour Florentino Perez. Alors Eden Hazard serait-il prêt à relever un défi de cette envergure-là ? On peut déjà répondre par l’affirmative. Il n’y a qu’à analyser dans le détail le cheminement de ce jeune belge pour comprendre à quelle vitesse il franchit les étapes les unes après les autres. Sous contrat avec le LOSC jusqu’en juin 2012, il avait été lancé par Claude Puel en 2007, puis conforté par Rudi Garcia en 2008, après avoir rejoint le centre de formation du club nordiste en 2005. En deux ans de temps donc, il intégrait l’équipe professionnelle et lors de sa première saison en L1 il participait à trente rencontres et marquait à sept reprises, toutes compétitions confondues. Sa conduite de balle impeccable associée à sa capacité à éliminer un adversaire en une fraction de seconde n’a évidemment pas échappé à Zidane qui s’est empressé d’en faire part à Florentino Perez. A 18 ans, Hazard est déjà international A. Le Real voudrait en faire un Galactique de plus dans son effectif. Tous les espoirs sont permis. Les bases chez ce joyau, sont bel et bien présentes. BRUITS DE VESTIAIRE GAGO NE CHERCHE PAS À PARTIR En grande difficulté au Real Madrid, Fernando Gago ne devrait pourtant pas quitter la maison merengue cet hiver alors qu’on l’annonce proche de la Juventus Turin. C’est ce que vient de révéler le représentant du joueur à la presse transalpine : « Les dirigeants de la Juventus ne nous ont pas contactés et je ne pense pas qu’ils aient parlé au Real non plus. Je pense qu’il serait difficile pour le club espagnol de laisser partir Gago, notamment avec la blessure de Pepe et en misant sur un effectif de seulement 22 joueurs. Tout dépend si le Real reçoit une offre ou non. Si cela arrive, ils l’analyseront et nous le feront savoir. Le joueur ne cherche pas une autre équipe en tout état de cause. » JUAN AU REAL ? LA ROMA DIT NON On sait Silveira Juan courtisé par le Real Madrid depuis la grave blessure de Pepe, indisponible jusqu’au terme de la saison. Mais dans les rangs du club de la Louve, on a tenu à freiner toute initiative en provenance du club espagnol à l’encontre du Brésilien, ancien joueur du Bayer Leverkusen. Daniel Prade s’est d’ailleurs récemment exprimé en ces termes : « J’ai entendu parler de l’intérêt du Real pour Juan. Nous n’avons pas été approchés directement et de toute façon nous comptons fermement sur lui. Il est hors de question de le laisser partir. » L’ATLETICO MADRID COURTISE APODI Le nom d’Apodi ne dit sans doute rien au public français. Pourtant il est en train de faire tourner les têtes du côté des Rojiblancos. Luis Dialisson de Souza dit Apodi selon le quotidien espagnol AS a provoqué le déplacement au Brésil du directeur sportif de l’Atletico, Jesus Garcia Pitarch. Il faut avouer que le latéral droit de Vitoria de 22 ans a enchanté lors de ses dernières apparitions. ZE ANTONIO RÉSILIE SON CONTRAT AVEC SANTANDER Le Portugais Ze Antonio a résilié son contrat à l’amiable avec son club du Racing Santander, club pensionnaire du milieu de tableau en Liga. Ce défenseur de 32 ans qui avait par le passé brillé au Borussia Monchengladbach n’a jamais pu se faire une place au sein de l’équipe espagnole. Il a donc préféré mettre les voiles afin de tenter sa chance ailleurs. Le Real fait bien les choses pour Hazard Le Foot gazette des transferts n°24 - Février 2010 - 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :