Gazette des Transferts n°23 janvier 2010
Gazette des Transferts n°23 janvier 2010
  • Prix facial : 3,50 €

  • Parution : n°23 de janvier 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,2 Mo

  • Dans ce numéro : Ronaldinho à Paris, c'est chaud !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Le marché des transferts va bientôt ouvrir ses portes. Le PSG devrait en être l’un des acteurs au regard des difficultés rencontrées par Kombouaré à la moindre blessure ou suspension. Pourtant, il va falloir se montrer astucieux tant le budget du club est toujours aussi serré. La priorité absolue est de recruter un milieu gauche et éventuellement dans d’autres secteurs de jeu, comme la défense. Ce n’est un secret pour personne, l’effectif parisien est clairement limité. Le bon sens voudrait donc que le PSG soit actif durant le Mercato d’hiver. Le problème, comme d’habitude, est que les caisses sont vides. A moins que le Zénith Saint-Petersbourg ne se décide à lever l’option d’achat sur Kezman… Paris engrangerait alors quelques millions (environ 2,5 millions d’euros) et ferait l’économie d’un salaire plus que conséquent (environ 250 000 euros mensuels). Concernant les pistes étudiées, la venue d’un défenseur central supplémentaire n’est pas à exclure. La blessure de Zoumana Camara a handicapé l’arrière-garde parisienne. Sammy Traoré ne s’est pas toujours montré rassurant, et Antoine Kombouaré ne fait pas confiance à Grégory Bourillon. Ainsi plusieurs noms font partie des pistes probables, étudiées par la cellule de recrutement. Devant la faiblesse du budget alloué aux transferts, il s’agit avant tout de flairer le bon coup. Le jeune Portugais Fabio Faria pourrait être celui-ci. Le défenseur central de 20 ans évolue à Rio Ave et a gagné ses galons de titulaire cette saison. Il a tout simplement participé à toutes les rencontres de championnat jusqu’à présent. Le souci est que les Parisiens ne sont pas les seuls à avoir un œil sur lui. Benfica, Hambourg et Manchester City le surveillent déjà. Son manque d’expérience au plus haut niveau permet de limiter sa valeur sur le marché, qui ne dépasse pas les 3 millions d’euros. Le nom de Milan Bisevac revient naturellement. On le sait, le défenseur valenciennois est très apprécié d’Antoine Kombouaré. Cet été, le joueur de 26 ans n’a pas rejoint le club en raison d’un accord moral entre le coach parisien et son ancien club. Il en va autrement cet hiver. Cette saison, l’international serbe est toujours une pièce essentielle de son équipe, reste donc à savoir si le club nordiste sera d’accord pour lâcher un de ses cadres au milieu de la saison. Le Lorientais Jérémy Morel pourrait être l’élu. Le latéral gauche de 25 ans peut également être aligné en tant que milieu gauche. Une polyvalence qui ferait mieux que dépanner et qui n’est pas sans rappeler Christophe Jallet. La complexité essentielle de ce dossier vient surtout des dispositions du club breton à le laisser filer ou non. Après six saisons à Arsenal, Emmanuel Eboué est disposé à changer d’air, d’autant plus qu’il n’est plus un titulaire indiscutable. L’international ivoirien est particulièrement tenté par la L1 et le PSG en particulier : « C’est un club que j’apprécie particulièrement. Si les dirigeants parisiens me proposaient un contrat, la réponse serait certainement positive ». Le joueur de 26 ans serait un excellent coup sur le marché des transferts. Cependant, est-il judicieux d’investir dans un joueur qui est quasiment certain d’être absent pendant le mois de janvier en raison d’un départ à la CAN 2010 ? Autre joueur surveillé par le passé, Marco Basa. L’ancien Manceau n’est pas contre un retour en L1 et au PSG qui plus est. Toujours au Lokomotiv Moscou, l’international monténégrin ne s’est jamais vraiment adapté à la vie en Russie. Cette piste est néanmoins onéreuse. Le nom de Ricardo Costa n’est pas complètement écarté. L’international portugais est particulièrement en forme depuis le début de saison. Le défenseur central de 28 ans est désormais titulaire à Wolfsburg et a récemment fêté son grand retour en sélection. Il a l’avantage de ne pas avoir une valeur marchande en rapport avec ses qualités. Sinon, les dirigeants parisiens peuvent toujours se tourner vers Pape Diakhaté. Le défenseur central du Dinamo Kiev a très peu joué depuis le début de saison. L’international sénégalais est régulièrement approché par des formations de L1. Le PSG se tient naturellement informé au cas où. Mais pour pouvoir l’attirer dans ses filets, le club doit être prêt à payer quelques millions au club ukrainien. Au milieu de terrain, le poste à pourvoir en priorité est celui de milieu gauche. Le recrutement d’un spécialiste du côté gauche permettrait de compenser enfin le départ de Jérôme Rothen et au numéro 10 parisien de pouvoir évoluer à son poste de prédilection. Le cas du Guingampais Richard Soumah est donc inévitablement remis sur le tapis. Courtisé cet été, c’est finalement cet hiver que le transfert pourrait bien avoir lieu. Le milieu gauche désire quitter la Bretagne pour la L1 : « Il ne veut pas rester à Guingamp, il n’a qu’une envie, c’est de jouer en Ligue 1 », a confirmé son agent au site footmercato.net. La valeur du joueur de 23 ans ne dépasse pas les 2 millions d’euros, soit un investissement pas forcément inaccessible pour un joueur disposant d’une forte marge de progression. C’est l’une des pistes les plus chaudes. Le cas du Monégasque Yohan Mollo pourrait être sérieusement étudié. Le jeune milieu offensif arrive en fin de contrat l’été prochain et ne sera pas prolongé. Par conséquent, le Mercato hivernal est la dernière chance pour le club de la Principauté d’en retirer Le PSG sort l’artillerie lourde Quaresma et Gameiro pour enflammer le Parc 8 - Le Foot gazette des transferts n°23 - Janvier 2010 LIGUE 1 une indemnité de transfert, d’autant plus qu’il ne fait pas partie des titulaires. Le milieu offensif pourrait apporter une alternative à Sessegnon ou, pourquoi pas, évoluer sur un côté. L’avantage est qu’il possède encore une grande marge de progression en raison de son jeune âge (20 ans) et que son indemnité de transfert sera certainement très abordable. Autre possibilité encore peu évoquée jusqu’ici, le cas du Portugais Ricardo Quaresma. Relégué sur la touche depuis une saison et demie, l’ailier de l’Inter Milan doit à tout prix se relancer. L’international portugais de 26 ans a perdu sa place en sélection à cause de son faible temps de jeu. Très technique et capable d’évoluer indifféremment à droite ou à gauche, un prêt n’est pas compliqué à obtenir. De cette façon, ce serait sans risque financièrement pour le PSG. LES BONS CONSEILS DE PAULETA… Autre joueur qui a besoin de se relancer, Giovani Dos Santos. L’ailier formé au FC Barcelone n’y arrive pas en Angleterre. Transparent à Tottenham, l’international mexicain est ouvert à toute proposition, pourvu qu’elle lui offre du temps de jeu. Une possibilité quelque peu onéreuse couplée à un salaire élevé, mais le joueur de 20 ans a encore une belle marge de progression. Le travail de Pauleta au Portugal pourrait payer dès cet hiver. L’ambassadeur du club aurait suggéré le milieu offensif de Nacional Madeira, Ruben Micael. Le meneur de jeu de 23 ans réalise un début de saison en fanfare, comme le prouve sa pré-convocation en sélection nationale pour les matches de barrage. Le joueur est très sollicité, notamment par les clubs anglais. Sa valeur est estimée aux alentours des 5 millions d’euros. Peut-être trop pour les finances du PSG. Réactiver la piste brésilienne est aussi une possibilité. Le jeune Alex Teixeira (19 ans) fait beaucoup parler de lui. L’international brésilien de moins de 20 ans peut évoluer à tous les postes du milieu de terrain, voire attaquant de soutien. Le joueur de Vasco de Gama est suivi par toutes les grosses écuries européennes et devrait, selon toute vraisemblance, devenir un crack. Cependant, ce dossier risque d’avoir un prix assez élevé. Depuis cet été, Camel Meriem est toujours libre. L’ancien Monégasque est à la recherche d’un challenge à relever. Efficace en meneur de jeu, il a montré qu’il peut jouer milieu excentré. Une solution à moindre coût. Sylvain Wiltord est lui aussi libre de tout engagement. L’ancien Marseillais ne refuserait pas une petite pige, dans un club où il a toujours rêvé d’évoluer. Un tel transfert n’offre aucune perspective d’avenir, mais il est capable d’évoluer côté gauche, et lui aussi viendrait à moindre coût. La cellule recrutement du club ne se focalise pas sur l’attaque. Le secteur est suffisamment fourni lorsque l’effectif ne subit pas une hécatombe de blessures comme c’est arrivé en début de saison. Cela n’empêche pas le club de garder un œil sur les mouvements et les bons coups éventuels. Surtout que certains joueurs anticipent une éventuelle offre parisienne. Kevin Gameiro a plusieurs fois annoncé qu’il rêvait un jour d’évoluer au PSG. Ces dernières semaines, l’attaquant lorientais a une nouvelle fois fait part de son désir d’évoluer dans la capitale mais pas avant juin prochain : « Je finirai ma saison à Lorient et on verra ce qu’il se passera. (…) Le PSG est un club qui m’a toujours fait rêver et me tente beaucoup ». Le rendez-vous est donc pris. Suivi depuis longtemps, Milan Jovanovic est toujours sur les tablettes. L’attaquant du Standard de Liège effectue un excellent début de saison. L’international serbe ne restera pas éternellement dans le championnat belge. Mais sa valeur est prohibitive : aux alentours des 10 millions d’euros. L’attaquant du CFR Cluj, Yssouf Koné, est courtisé par de nombreuses formations françaises dont le PSG. Le Burkinabé de 27 ans souhaiterait rejoindre un championnat plus huppé que celui de Roumanie. Sa mise à prix est d’environ 3,5 millions d’euros. Les dirigeants parisiens restent pour le moment passifs à son sujet. Il est l’une des plus grosses valeurs montantes en Europe : l’attaquant de l’Ajax Amsterdam Luis Suarez. L’international uruguayen de 22 ans affole les compteurs du championnat néerlandais et suscite de nombreux intérêts. Depuis plusieurs saisons, il fait le bonheur de l’Ajax et attire donc les regards. Le joueur souhaite rester au club au moins jusqu’en juin ; après, la chasse sera ouverte. Un dossier probablement onéreux mais qui comporte très peu de risques au vu de la qualité du joueur.
De 2001 à 2003, le virtuose Ronaldinho débarquait en L1 et défendait les couleurs du PSG. Le public français découvrait un joueur hors du commun. Aujourd’hui à travers ses déclarations, le Brésilien reparle du club de la Capitale. Bien entendu, ce transfert semble inconcevable notamment sur le plan financier, cela dit tant que l’intéressé en exprime l’envie avec sincérité... Il se passe toujours quelque chose au PSG. Surtout à l’automne avec les traditionnelles crises automnales traversées par le club. En plus des mauvais résultats enregistrés par le club, un joueur s’impatiente : Ludovic Giuly. Mécontent de son nouveau statut de remplaçant, il pourrait quitter le PSG lors du Mercato d’hiver. L’intéressé n’est pas du même avis. Le Milanais pas contre un retour au PSG Ronaldinho prend le pari C’est au moment où on s’y attendait le moins que Ronnie est sorti de sa réserve pour faire des déclarations qui ne devraient pas laisser insensibles les plus fervents supporteurs du club de la capitale. Pourtant, le Brésilien a enfin retrouvé un niveau de jeu acceptable. Car si le Milan AC a retrouvé certains repères c’est en partie parce que Ronnie a redonné de l’impulsion à son équipe par le biais de ses accélérations dévastatrices. Car ces derniers mois, force est de constater qu’il alimentait davantage la chronique people, de par ses virées nocturnes notamment. Bref, l’international carioca est redevenu joueur de football. Ce dernier conscient que la Coupe du monde approche, il se donne désormais tous les moyens d’y arriver au sommet de sa forme en intensifiant ses efforts. Très bon face à Cagliari lors de la treizième journée, il a non seulement marqué son troisième but de la saison mais aussi donné le coup de rein nécessaire qui a permis à l’équipe lombarde de se défaire de l’étreinte d’une formation sarde particulièrement tenace et ambitieuse dans le jeu. Puis avant d’affronter l’OM en Ligue des Champions lors d’une confrontation décisive pour la qualification, le Brésilien s’est laissé aller à un élan de nostalgie dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport : « J’ai passé de grands moments au PSG. J’aimerais revenir car j’ai vécu énormément de choses à Paris. Les supporteurs étaient fantastiques. Maintenant quand j’entends des choses sur les supporteurs du PSG, cela me donne envie de revenir. Tout est bien entendu possible. Le PSG me fait toujours rêver. » Son témoignage semble rempli de sincérité. On est tenu d’autant plus tenu de le croire que les circonstances actuelles dans la saison devraient l’amener à se focaliser sur ses objectifs immédiats. Cela dit, le lien entre Ronaldinho et le PSG reste important. Ce joueur en dépit de certains écarts avait laissé de grands souvenirs dans la capitale. « J’AIMERAIS REVENIR CAR J’AI VÉCU ÉNORMÉMENT DE CHOSES À PARIS » Et son départ pour le FC Barcelone avait laissé comme un goût amer. Juste avant de s’envoler pour la Catalogne, Ronaldinho avait tenu les propos suivants en guise de remerciements : « J’ai passé de très bons moments avec le PSG. Mais là-bas parfois, j’ignorais jusqu’au dernier moment si j’allais jouer. Je ne regrette vraiment pas d’avoir joué à Paris. J’y ai appris beaucoup de choses car Paris est un bon club. Passer par le PSG m’a permis d’avoir mon niveau actuel. D’ailleurs je suis reconnaissant et je remercie tous les gens que j’ai connus là-bas. » On se souvient qu’à la fin de l’année civile 2008, il avait été question de l’arrivée de Ronaldo, son compatriote, au PSG. Cette hypothèse était rapidement tombée à l’eau. Le lien de Ronaldo envers Paris Ludovic Giuly finira-t-il la saison à Paris ? Rien n’est moins sûr car le milieu droit du PSG accepterait de moins en moins son statut de remplaçant au profit de l’ancien lorientais Christophe Jallet, auteur d’un excellent début de saison. Considéré en méforme par son entraîneur Ludovic Giuly n’a pas débuté le Clasico face à l’OM, au Vélodrome, Antoine Kombouaré lui préférant une nouvelle fois l’ancien Merlu. Selon RMC, le milieu de terrain parisien aurait très mal vécu le fait de débuter le match contre l’OM sur le banc des remplaçants. En colère, l’ancien Monégasque aurait laissé entendre que si son statut de remplaçant LIGUE 1 n’était pas le même que celui ressenti par Ronaldinho. Le club dirigé alors par Charles Villeneuve avait opté pour d’autres options. Les droits d’image et les demandes financières du Brésilien s’avéraient notamment bien trop lourdes pour le club Rouge et Bleu. Bien entendu, la venue de Ronaldinho au PSG est loin d’être acquise. Peutêtre elle ne se produira pas non plus. Cela dit, quand une pareille envie est exprimée par un tel joueur, et ce publiquement, elle n’est pas non plus à prendre à la légère surtout quand on connaît la passe difficile vécue par ce club français actuellement. On ne manquera pas de suivre l’évolution des choses au sujet de Ronnie. Un point reste certain. La majorité des supporteurs parisiens l’accueilleraient avec joie. Surtout par les temps qui courent... La rumeur l’annonce sur le départ Giuly pas encore au Qatar ! perdurait, il pourrait quitter le club. Giuly avait déjà été remplaçant lors du déplacement à Sochaux mais ce rôle de remplaçant avait été mis sur le compte de sa fatigue après qu’il ait contracté la Grippe A. Là, pour le déplacement à Marseille, Giuly était disponible et Kombouaré n’a pas fait appel à lui au coup d’envoi, ne le faisant entrer qu’à la 70ème minute en remplacement de Christophe Jallet. Ludovic Giuly serait aujourd’hui fatigué de n’être qu’un remplaçant aux yeux d’Antoine Kombouaré et il est aussi lassé de voir que le PSG végète en milieu de tableau sans que personne ne semble s’en émouvoir. Lorsqu’il a signé au PSG en 2008, les dirigeants lui avaient dit qu’ils monteraient une équipe pour jouer la Ligue des Champions. Finalement, le PSG ne s’est pas qualifié pour la moindre Coupe d’Europe en fin de saison, ne s’est pas énormément renforcé cet été et cette année, le club est bien parti pour revivre une saison blanche. « JE VEUX NULLEMENT PARTIR DE PARIS, BIEN AU CONTRAIRE » Passé par Lyon, Monaco, Barcelone et la Roma, Giuly avait l’habitude de jouer des gros matches, des matches à forts enjeux, à grosse pression. Là, il ne dispute que des matches de milieu de tableau. Et en plus il n’est pas toujours titulaire dans une équipe qui joue le milieu de tableau. Cette situation ne peut bien évidemment pas lui convenir. Mais elle risque de perdurer car Christophe Jallet est en forme. Il a pourtant débuté la saison titulaire puisqu’au cours des 13 premières journées de championnat, il a disputé 11 matches dont 10 comme titulaire. Mais avec la montée en puissance de Christophe Jallet et le début de saison moyen de Giuly, le doute s’est installé dans l’esprit de Kombouaré. Et aujourd’hui Christophe Ricardo Faty, le coeur parisien Le milieu de terrain de l’AS Rome, Ricardo Faty, garde toujours le PSG dans un coin de la tête. Prêté la saison dernière au FC Nantes, le jeune joueur ne serait pas contre un retour en L1 dans le club de son cœur : « Avant tout, je dépends de la Roma, donc si la Roma ne veut pas me lâcher, je ne peux rien faire, a-t-il expliqué à Goal.com. Après, il y a un club en France que j’apprécie depuis tout petit : le PSG. C’est un club que j’admire, qui m’a toujours fait rêver. Mais je suis content de ma situation à la Roma, Ranieri compte sur moi. » Le Français n’a pourtant joué que 5 matches de championnat depuis le début de saison dont un seul comme titulaire… Jallet semble avoir pris le dessus. A 33 ans, Ludovic Giuly ne peut pas se permettre de ne pas jouer, de rester sur le banc. Le problème c’est qu’à son âge, il va avoir bien du mal à rebondir dans un club de haut standing surtout qu’il touche un salaire important au PSG. En France, seuls Marseille, Lyon, Monaco et Bordeaux pourraient assurer son salaire mais aucun de ces clubs ne devrait prendre le risque de recruter un joueur de 33 ans. A la fin de cette saison, il lui restera encore un an de contrat avec le PSG mais il y a peu de chances qu’il aille jusqu’à la fin de son contrat et il pourrait prendre la direction du Qatar dès cet hiver. Des clubs qataris l’ont en effet déjà approché il y a plusieurs mois mais lui voulait rester en Europe, conscient qu’il avait encore le potentiel physique pour jouer le haut du tableau avec le PSG ou ailleurs. Vu sa première partie de saison à Paris, sa réflexion va peut-être avoir évolué et un départ vers un club des Pays du Golfe n’est plus à exclure. Titulaire contre Nice et Auxerre, le joueur a néanmoins tenu à mettre les choses au point via son site officiel : « Je suis bien à Paris, il y a une très bonne ambiance. Je veux nullement partir de Paris, bien au contraire ! (…) J’ai toujours respecté les choix de mes entraîneurs. Je sais que ce n’est pas facile de gérer un groupe de 21 joueurs. Avec moi, il n’y aura jamais de problème, J’accepte. » A bon entendeur. Arnaud veut se faire un nom Actuellement en grande difficulté en Ligue 2, le RC Strasbourg cherche à se renforcer en vue du Mercato hivernal. Le club alsacien se serait bien vu obtenir le prêt de l’attaquant parisien Loris Arnaud. Mais la direction du club a écarté l’hypothèse d’un départ du joueur formé au club. Ce dernier n’a pourtant joué aucun match cette saison… Le Foot gazette des transferts n°23 - Janvier 2010 - 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :