Gazette des Transferts n°23 janvier 2010
Gazette des Transferts n°23 janvier 2010
  • Prix facial : 3,50 €

  • Parution : n°23 de janvier 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,2 Mo

  • Dans ce numéro : Ronaldinho à Paris, c'est chaud !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
BRUITS DE VESTIAIRE LE LOSC SUR ECUELE MANGA Les Lillois cherchent un défenseur central. Ils l’ont dit et ont déjà quelques noms en tête comme celui de Bruno Ecuele Manga. Ils auraient pris contact avec les dirigeants angevins pour le transfert du défenseur central, mais Angers souhaite le conserver jusqu’à la fin de la saison. UNE PAIRE APAM-NOUNKEU À NICE ? Nice va mieux, mais Didier Ollé-Nicolle cherche toujours un défenseur central à associer à Onyekachi Apam. Transfuge du PSG, Larrys Mabiala ne donne pas entière satisfaction depuis le début de la saison et le coach niçois aimerait bien recruter le Toulousain Dany Nounkeu. Arrivé de Pau en CFA en début de saison, le Camerounais a profité des blessures de Fofana et Cetto pour s’imposer en défense centrale. Mais Toulouse veut le garder et devrait même prolonger son contrat qui prend fin en 2011. BUTELLE NE PERD PAS LE NORD En proie à de gros problèmes de gardiens puisqu’après que Valverde ai été mis sur la touche, Ibrahim Koné, son remplaçant ne convainc pas, Boulogne se serait donc mis sur la piste du voisin lillois Ludovic Butelle qui a perdu sa place de titulaire depuis le retour de Mickaël Landreau. Mais même s’il aimerait jouer, Butelle ne serait pas très chaud à l’idée de rejoindre une équipe qui est en grande difficulté après un début de saison correct. BROWN AU GYM POUR OUBLIER RÉMY On sait l’attaquant international français courtisé de partout. L’Aiglon ne laisserait notamment pas insensible Arsenal d’autant que Arsène Wenger n’a de cesse de vanter ses qualités. Alors en cas d’un probable départ d’autant qu’il dispose d’un bon de sortie l’été prochain, on pense déjà à rebâtir à Nice. Le club suivrait la trace de l’attaquant nigérian Ideye Brown. Agé de 21 ans, ce buteur est en train de réaliser un bon championnat avec son club de Neuchâtel Xamas. Au point qu’il est également suivi par d’autres clubs français. Le 4 novembre dernier en Ligue des Champions, à Gerland, Ryan Babel inscrivait un but d’une pureté rare sur une frappe surnaturelle. Faut-il y voir un signe du destin, un indice pour le futur ? Sait-on jamais... En tous les 6 - Le Foot gazette des transferts n°23 - Janvier 2010 Après avoir échoué cet été, les dirigeants de l’Olympique de Marseille n’ont pas renoncé à acheter le défenseur lillois Adil Rami. A la base, ils comptaient relancer le dossier l’été prochain, mais face aux difficultés rencontrées par les défenseurs marseillais depuis le début de la saison, les Phocéens vont faire une nouvelle offensive dès le Mercato d’hiver. n’est figé, rien n’est jamais complètement fini en football ». Invité de « Rien l’émission 100% foot sur M6 en compagnie d’Adil Rami, l’ex-président de l’OM Pape Diouf est revenu sur l’échec de l’Olympique de Marseille dans le cadre du transfert du défenseur lillois en juillet dernier. A l’époque, Marseille qui cherchait un défenseur central à associer à Souleymane Diawara et Bordeaux qui cherchait le remplaçant de… Souleymane Diawara s’étaient cas, le joueur en perdition chez les Reds veut quitter Liverpool... Sans surprise, Ryan Babel n’a pas pris part au match de Ligue des Champions face à Debrecen. Depuis le début de championnat, LIGUE 1 Marseille réactive la piste du Lillois Rami n’est pas fanny ! mis sur la piste de Rami, mais Bordeaux a rapidement été hors-jeu car Rami, qui est originaire de Fréjus, ne voulait entendre parler que de Marseille. Les Olympiens sont allés jusqu’à proposer 12 millions d’euros au LOSC qui, à la base, en voulait au minimum 15 et qui avait ouvert une porte à un éventuel départ de son meilleur défenseur. Mais les dirigeants nordistes avaient mis un petit bémol au départ de Rami, comme Bastos avait également eu un bon de sortie, les Lillois ne voulaient pas perdre leurs deux meilleurs joueurs, un seul pouvait partir. Lorsque le transfert de Bastos a été entériné, la porte s’est refermée pour Rami. Le défenseur franco-marocain n’a pas apprécié, il a eu une période de flottement avant de se ressaisir et faire une bonne première partie de saison. Mais dans un coin de sa tête, l’OM est toujours présent. ORIGINAIRE DE FRÉJUS Après avoir digéré l’échec de ce transfert, Adil Rami s’est mis en tête de faire la saison avec Lille avant de repenser à un départ l’été prochain. Du côté de Marseille, on comptait aussi rouvrir le dossier en juin prochain. Mais les évènements de cette première partie de saison ont entraîné les dirigeants marseillais à se poser beaucoup de questions sur les différents défenseurs alignés par Didier Deschamps depuis le début de la saison. Les recrues déçoivent et en premier lieu Souleymane Diawara qui est loin du niveau qu’il avait l’an dernier avec les Girondins. Après l’échec du dossier Rami, Marseille avait jeté son dévolu sur Gabriel Heinze. Mais la paire Diawara-Heinze a montré ses limites, son manque de complémentarité. Gabriel Heinze a donc été déplacé à gauche au détriment de Taiwo, relégué sur le banc et Hilton a été relancé aux côtés de Diawara alors que Deschamps ne comptait absolument pas sur le défenseur brésilien en début de saison. Le recours à Vitorino Hilton n’est donc que provisoire et les dirigeants marseillais se sont lancés à la recherche d’un nouveau défenseur central. Ils explorent donc de nouveau plusieurs pistes qu’ils avaient explorées cet été comme celles menant à Pape Diakhaté ou à Adil Rami. Le dossier Diakhaté est compliqué car si le défenseur central sénégalais veut quitter Kiev et l’Ukraine, ce n’est pas forcément pour revenir en France et il serait plutôt attiré par les sirènes des clubs de Premier League. Pour Rami, les espoirs des dirigeants olympiens de le rapatrier dès cet hiver sur la Canebière s’annoncent toutefois extrêmement difficiles car Lille n’est absolument pas vendeur. Rudy Garcia a bien déclaré récemment qu’il cherchait un défenseur central mais ce n’est pas pour remplacer Adil Rami mais pour renforcer son groupe comme il l’a déclaré sur le site officiel du club : « En plus de Gervinho et Aubameyang, Aurélien Chedjou risque de ne pas être avec nous en janvier prochain, pour cause de Coupe d’Afrique des Nations. En défense centrale, on l’a vu avec la longue absence de Nico Plestan : nous pouvons vite nous retrouver dans une position inconfortable. Il faut donc réfléchir à l’opportunité de renforcer ce secteur de jeu cet hiver. Mais nous étudions la question de façon durable. Si nous venions à faire appel à un joueur au Mercato, nous souhaiterions qu’il s’inscrive dans la durée ». Si Marseille met le paquet et qu’Adil Rami était amené à quitter le club dès cet hiver, Lille devrait donc trouver deux défenseurs centraux plutôt qu’un. Mais nous n’en sommes pas encore là et les dirigeants marseillais vont devoir être très convaincants pour séduire leurs homologues lillois. Gerland réussit à l’attaquant des Reds Babel affole l’OL ! le Néerlandais ronge son frein en spectateur devant les parties de ses coéquipiers Kuyt, Torres, Voronine, N’Gog... Les statistiques sont sans équivoque. Après le match nul concédé contre Manchester City à Anflield (2-2) lors de la treizième journée de Premier League, rencontre lors de laquelle, Babel fut remplacé après dix-neuf minutes de jeu, ce dernier tint à s’exprimer sans détour sur sa situation. Si elle n’évolue pas d’ici les prochains matches, il demandera à partir. Désireux de gagner du temps de jeu, il voudrait mettre toutes les chances de son côté afin de se faire sélectionner pour la Coupe du monde. NE PAS RATER LA COUPE DU MONDE Il a d’ailleurs tenu à mettre ce point en exergue et s’en est expliqué avec Benitez mais ce dernier reste résolument accroché à sa ligne directrice : « J’ai essayé de l’expliquer à l’entraîneur, mais cela ne sert à rien. Nous nous sommes mis d’accord pour faire le point cet hiver. S’il n’y a pas d’amélioration à ce moment-là, je vais être honnête, je veux partir ailleurs. Je ne joue pas beaucoup et cette situation ne me satisfait pas. C’est incroyable. Lorsque je suis arrivé ici, j’ai été désigné talent de l’année et désormais je ne joue plus. » Logiquement on voit mal comment les choses pourraient s’améliorer pour lui à Liverpool. D’autant qu’en dépit de l’élimination des Reds en Ligue des Champions, Benitez a été confirmé dans ses fonctions. En quête d’un nouveau point de chute, l’OL peut-il demeurer une destination crédible pour le Batave qui aura 23 ans le 19 décembre prochain ? A première vue, cela semble inconcevable. L’Argentin LisandroLopez a été acquis cet été pour 24 millions d’euros. Il est à ce jour le plus gros transfert de l’histoire de l’OL et le deuxième de toute l’histoire de la L1 après Anelka au PSG pour 33 millions d’euros. Pareil recrutement aussi onéreux ne peut choir sur le banc de touche. Cela dit, l’OL qui brigue la reconquête de son titre national n’est pas totalement à son aise actuellement. Cette équipe est moins talentueuse que par le passé. Ses difficultés entrevues récemment contre la modeste équipe de Grenoble ont de quoi inquiéter. Et comme selon l’adage bien connu abondance de biens ne nuit pas... rien ne relève de l’impossible. Reste à savoir si l’OL sera consentant pour consentir à un nouveau sacrifice financier sur ce profil de joueur. Car pour le reste, il y a bien longtemps que Babel a fait ses preuves sur la scène internationale.
Après André-Pierre Gignac et Moussa Sissoko, Lyon s’est mis cette année sur la piste de deux autres Toulousains : Etienne Capoue et Cheikh M’Bengue. Mais le président toulousains ne lâchera pas ses jeunes pousses aussi facilement que ça. Les négociations avec Toulouse ne sont jamais faciles, les dirigeants lyonnais le savent bien. Après avoir tenté, sans succès, de recruter André-Pierre Gignac l’an dernier, les Lyonnais vont revenir à la charge cette année puisqu’ils suivent de près le milieu défensif Etienne Capoue. Sous contrat jusqu’en 2013 avec Toulouse, le jeune frère d’Aurélien Capoue possède une grosse cote depuis qu’il s’est imposé comme un titulaire indiscutable à Toulouse. Cette saison, il a ajouté une nouvelle corde à son arc en se révélant être un excellent défenseur central lorsque la pénurie de défenseurs centraux a obligé Alain Casanova à le faire descendre dans l’axe. E M’BENGUE-CAPOUE, MÊME COMBAT En équipe de France Espoirs, Erick Mombaerts en a fait aussi un titulaire en défense centrale aux côtés du Parisien Mamadou Sakho. Ses bonnes performances attirent donc l’attention de nombreux clubs. Hormis Lyon, le club italien de la Lazio Rome serait également très intéressé par la venue de Capoue selon le quotidien italien Il Messaggero. Mais tous ces clubs devraient se heurter à l’intransigeance d’Olivier Sadran qui n’a pas pour habitude de se séparer de tous ses meilleurs joueurs en même temps. Comme André- Pierre Gignac a un bon de sortie pour l’été prochain et que Moussa Sissokho sera difficile à retenir, il y a peu de chances que Capoue quitte Toulouse cet hiver ou même l’été prochain. Cheikh Deux Toulousains dans le viseur ! L’OL veut voir la vie en rose Après avoir failli revenir en France cet été lorsqu’il était suivi par le PSG et par Lyon, Patrick Vieira pourrait revenir cet hiver puisque les dirigeants lyonnais ont repris contact avec le capitaine de l’équipe de France et son entourage. M’Bengue est dans le même cas que Capoue. Le latéral gauche est un joueur très prometteur, Lyon le veut aussi, mais avec l’émergence d’Aly Cissokho, M’Bengue ne pourrait espérer au mieux qu’une place de remplaçant s’il rejoint Lyon. M’Bengue est également suivi par de nombreux clubs anglais espagnols (l’Espanyol de Barcelone, Getafe) ou anglais (Everton, Wigan, West Ham, Cet été, il avait deux prétendants, aujourd’hui il n’y en a plus qu’un, mais Patrick Vieira n’a jamais été aussi proche d’un retour en France. En juin, dès son arrivée à la tête du PSG, Antoine Kombouaré avait fait du transfert de Vieira l’une des priorités de son Mercato (avec l’arrivée de Melvlut Erding). Le nouvel entraîneur parisien avait pris son téléphone pour appeler personnellement Vieira qu’il rêvait d’associer à Claude Makelele. Finalement, il s’est avéré que le PSG n’avait pas les moyens financiers de réaliser une telle opération. L’autre prétendant, l’Olympique Lyonnais, avait pensé à lui pour renforcer un secteur qui comptait Jérémy Toulalan, Kim Källström et Jean II Makoun. Avec le départ de Juninho, les décideurs rhôdaniens voulaient apporter de l’expérience au groupe. Contrairement au PSG qui n’avait pas les moyens financiers de faire une proposition, l’OL s’était concrètement positionné sur le dossier, en proposant au joueur un contrat de deux ans avec un salaire d’environ 2 millions d’euros annuels. Comme Antoine Kombouaré, Claude Puel avait appelé Vieira pour lui montrer tout l’intérêt que lui portait l’ancien champion de France. Finalement l’affaire ne s’est pas conclue, mais Lyon a continué à garder le contact avec Vieira et son entourage car avec le départ de Jean II Makoun pour la CAN, les Lyonnais savaient qu’ils auraient besoin de se renforcer dans ce secteur en janvier. En plus, les circonstances de la première partie de saison et la pénurie de défenseurs centraux a amené Claude Puel à utiliser Toulalan au poste de défenseur central. Si l’entraîneur lyonnais est de nouveau obligé de faire redescendre Toulalan en défense centrale pour cause de nouvelles blessures de ses centraux, il se trouvera démuni au poste de milieu défensif puisqu’il ne lui restera que Kim Källström. Selon la presse italienne, la piste Patrick Vieira, qui arrivera en fin de contrat avec l’Inter Milan en juin 2010, a donc été relancée et le capitaine des Bleus pourrait rejoindre l’OL cet hiver. En juillet dernier, plusieurs clubs de Premier League comme Arsenal et surtout Chelsea ou Birmingham s’étaient renseignés sur les conditions d’un éventuel transfert. PÉNURIE EN DÉFENSE CENTRALE Les mois qui arrivent sont très importants pour Patrick Vieira qui veut disputer la Coupe du monde en Afrique du Sud. Mais il ne fait plus partie du groupe France. Non convoqué pour la double confrontation face à l’Irlande, matches des barrages pour la Coupe du monde, Patrick Vieira a besoin de retrouver du temps de jeu s’il veut être dans le groupe qui partira en Afrique du Sud. Ce retour en France pourrait lui être donc extrêmement bénéfique car il pourrait montrer à travers les matches de L1 et de Ligue des Champions qu’il est de nouveau compétitif au plus haut niveau LIGUE 1 etc…) mais il n’entre pas dans ses plans de quitter le club dès cet hiver car il a le sentiment qu’il a encore beaucoup de choses à apprendre. Après tout il n’a que 21 ans et est sous contrat avec Toulouse jusqu’en 2013. Comme la saison dernière avec Gignac, Lyon aura donc du mal à faire signer les jeunes toulousains qu’il convoite cette saison. L’OL plutôt que Paris et de façon régulière, lui qui n’a pas été épargné par les pépins physiques depuis la dernière Coupe du monde. En le recrutant, Lyon ferait aussi une bonne affaire car le club récupèrerait un joueur BRUITS DE VESTIAIRE SAMASSA VA-T-IL RESTER À VALENCIENNES ? Après son passage compliqué à l’OM, l’attaquant Mamadou Samassa a ensuite pris la direction de Valenciennes où cela se passe très bien pour lui (5 buts). Interrogé par RMC sur son avenir, le Malien a laissé planer le doute : « Ça se passe super bien pour l’instant. Il y aura des discussions et cela ne dépendra pas que de moi. Une option d’un million et demi d’euros existe, mais c’est moi qui déciderai si je dois rester ou non. C’est encore un peu tôt. Il faut se laisser encore un peu de temps pour prendre une bonne décision. » GIGNAC NE DIT PAS NON À LYON Dans un entretien accordé à L’Equipe TV, André-Pierre Gignac a laissé entendre qu’il existait un accord entre lui et ses dirigeants pour le laisser partir à l’été 2010 : « Ça dépend du marché, et si moi j’ai fait une bonne saison, si mon club est d’accord, il y aura un petit bon de sortie… si je suis performant. » Et Lyon intéresse toujours le Toulousain : « Pourquoi pas ? C’est le plus grand club français. Avant de faire mon choix, j’avais dit à mes conseillers que Lyon allait finir champion cette année. Un grand club comme ça, ça fait réfléchir. C’est un bon challenge. » CRIS PRÊT À FINIR À L’OL Comme il l’avait clamé au printemps dernier, le défenseur brésilien Cris a répété à nos confrères du Progrès qu’il n’était pas prêt de raccrocher les crampons : « J’aimerais finir ma carrière ici, à Lyon, où je me sens très bien. Tout ce que j’y ai vécu depuis cinq ans est inoubliable. Je me considère toujours comme un leader et j’ai toujours envie de transmettre quelque chose, gagner de nouveaux titres. Mon contrat se termine en 2011, j’aurai 34 ans, et je me verrais bien jouer jusqu’à 36. Mais Romario avait dit qu’il arrêterait à 30 ans et il jouait encore à 39. Alors… » LE PARI LAURENT ROBERT Depuis le départ de Jérôme Rothen, le PSG ne possède pas de véritable spécialiste du poste d’ailier gauche. Sans club depuis plusieurs mois et son départ du club grec de Larissa, Laurent Robert s’entraîne depuis plusieurs mois avec la réserve du PSG et a déclaré qu’il serait prêt à jouer gratuitement pour le club. Vieira dans la gueule du Lyon ? expérimenté, habitué aux matches tendus, serrés de Ligue des Champions et son expérience serait donc précieuse pour les dures joutes européennes qui attendent l’OL au printemps. Le Foot gazette des transferts n°23 - Janvier 2010 - 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :