Gazette des Transferts n°23 janvier 2010
Gazette des Transferts n°23 janvier 2010
  • Prix facial : 3,50 €

  • Parution : n°23 de janvier 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,2 Mo

  • Dans ce numéro : Ronaldinho à Paris, c'est chaud !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Ecoeuré par Louis van Gaal, Luca Toni souhaite quitter le Bayern Munich cet hiver. Appuyé par son copain Francesco Totti, le buteur pourrait rebondir à l’AS Roma. Une finalité qui pourrait contenter toutes les parties concernées. Le torchon continue de brûler entre Luca Toni et son entraîneur. Les relations entre l’international italien et Louis van Gaal ne font qu’empirer. En Bundesliga, l’équipe bavaroise voit au fil des semaines, le titre lui échapper. Depuis le début de la saison, Luca Toni n’a été que très peu convié aux hostilités avec la formation bavaroise. Il faut bien avouer que c’est devenu une donnée récurrente pour l’attaquant. Certes, il a bien connu des problèmes d’ordre physique en début de compétition, mais Louis van Gaal le place très bas dans ses choix de hiérarchie. « JE VEUX RETROUVER LE CHAMPIONNAT D’ITALIE OÙ J’AI INSCRIT UN GRAND NOMBRE DE BUTS » Mario Gomez connaît pourtant des problèmes dans la finition, mais il reste le choix privilégié de l’entraîneur néerlandais. Miroslav Klose est encore moins en réussite puisqu’il n’a pas encore inscrit le moindre but en championnat cependant il reste beaucoup plus aligné que Luca Toni. Le Croate Ivica Olic a entre temps pu tirer son épingle du jeu. Et Arjen Robben qui connaît pourtant un début de championnat très compliqué se voit attribuer un temps de jeu plus conséquent par son coach compatriote que celui donné à Toni. Soyons clair. Luca Toni n’a plus rien à espérer au Bayern. Van Gaal en dépit des mauvais résultats de son équipe (ajoutés Incontournable à Naples, Marek Hamsik (22 ans) sous contrat avec le club italien jusqu’en juin 2012, est dans le viseur d’une flopée de clubs renommés. Parmi eux, Chelsea, qui s’apprêterait vraiment à se lancer à l’offensive cet hiver. En l’espace de trois ans, le Slovaque Marek Hamsik a connu une progression exponentielle. En effet, joueur de l’ombre à Brescia, le milieu de terrain de Naples fait aujourd’hui rêver les plus grandes écuries européennes. Le numéro 17 du Napoli réussit un gros début de saison avec son club. Il affole même les compteurs de la Série A. Cet été l’Inter Milan avait été tout proche de le faire signer. Cela dit, ses dirigeants s’étaient opposés à son départ. Par ailleurs, selon le quotidien Il Mattino, Sir Alex Ferguson se serait renseigné sur lui dernièrement. Manchester United serait donc très intéressé par la venue de l’international slovaque. Mais ce dernier présente logiquement une valeur marchande conséquente. Un autre club de Premier League pourrait s’y soumettre. Il s’agit de Chelsea. Apparemment les Blues suivraient Hamsik depuis ses débuts en Italie. Une piste à ne vraiment pas prendre à la légère. Pour Chelsea, le veto, concernant l’interdiction de recruter, a été levé cet hiver. Donc cela implique que les décideurs du club de Londres ont libre cours de mettre la main au portefeuille en janvier. Selon le News Of The World, Chelsea serait prêt à débourser trente millions d’euros pour acquérir le milieu de terrain. Le choix d’Hamsik se justifierait d’autant plus que Chelsea s’apprête à perdre un grand nombre 18 - Le Foot gazette des transferts n°23 - Janvier 2010 L’AS Roma met fin au calvaire de l’attaquant italien Toni dans la tanière de la Louve à ceux en Ligue des Champions), persiste avec le même mode de fonctionnement. L’ancien buteur de la Fiorentina s’est fait une raison. A titre personnel, il se trouve dans une impasse. Espérant toujours faire partie du groupe de la Squadra pour le mondial sud-africain, il lui faut trouver une porte de sortie en janvier. Lassé, les résultats catastrophiques du Bayern ne l’incitent pas non plus à se ITALIE L’international slovaque est très sollicité outre-Manche d’éléments fondamentaux tels que Didier Drogba, Mickael Essien, Obi Mikel et Salomon Kalou en raison de leur participation imminente à la Coupe d’Afrique des Nations. En fait, le quotidien anglais le Daily Mirror vient de rapporter dans ses colonnes que le Slovaque figurerait en très bonne place dans une liste de joueurs visés par les Blues : On évoque notamment les noms de Franck Ribéry, Agüero (mais l’Argentin vient de confirmer dans le quotidien espagnol AS qu’il ne partirait pas cet hiver car soucieux de pouvoir aider son club au plus mal actuellement), Di Maria ou encore Rodwell. Bien entendu dans les rangs napolitains, on tend à minimiser l’importance accordée par l’intérêt de Chelsea envers Hamsik. Pour autant dans la perspective de se renforcer cet hiver, le Napoli serait obligé de lâcher de la force vive ce qui pourrait impliquer le départ du Slovaque. « NOUS ÉTUDIERONS LES DESTINATIONS POSSIBLES » Le directeur sportif du club italien, Riccardo Bigon s’est d’ailleurs exprimé en ces termes dans la presse italienne : « Pour l’instant pour Hamsik, il n’y a eu aucune approche ni officielle ni collatérale de faite. Si nos joueurs intéressent de grands clubs cela veut dire que nous fournissons un bon travail. Mais Marek reste un joueur fondamental pour nous. Il n’y a aucun doute là-dessus. Nous comptons sur un groupe étoffé de vingt-cinq joueurs. Il n’est donc pas évident d’en faire venir d’autres, bien que notre but soit de nous renforcer encore pour nous améliorer. Nous étudierons donc les destinations possibles lors du prochain Mercato ». En 2007 déjà, Hamsik tout juste transféré à Naples, alors promu, était élu joueur slovaque de l’année derrière Martin Skrtel. Depuis ce dernier a pris une toute autre dimension. La bataille s’annonce farouche pour lui. Cependant, selon une source proche du club des Blues, on ne tiendrait absolument pas à laisser passer l’aubaine. Il est battre pour cette équipe. Interrogé sur sa situation, il a lancé une attaque très virulente à l’encontre de van Gaal dans la Gazzetta dello Sport : « Depuis quatre mois, je n’ai eu que des problèmes avec lui. Il y a des limites à ne pas dépasser. Notre relation est sur le point de non retour. » Puis Toni a dans la foulée exprimé à nouveau sa volonté de retourner en Italie : « Je veux retrouver le championnat d’Italie où j’ai inscrit un grand nombre de buts, ce qui m’a permis de me faire une place en sélection. Je reste d’ailleurs le meilleur buteur de la Squadra. » La Roma pourrait demeurer sa prochaine destination. En coulisse, Francesco Totti ferait le nécessaire pour convaincre ses dirigeants de le faire venir. Dans une autre interview accordée au micro de la chaîne italienne, Sky Sports, Luca Toni ne s’en est d’ailleurs pas non plus caché : « J’ai un excellent rapport avec Totti. Nous sommes souvent au téléphone. Francesco m’a demandé comment j’allais car il est au courant de mes difficultés. Il a voulu savoir si j’avais l’intention de jouer en Italie. Le reste je le garde pour moi... » En championnat, le club de la Louve occupe une place indigne en milieu de tableau. Les problèmes défensifs de cette équipe sont énormes. Afin de contrecarrer en partie cette défaillance, Claudio Ranieri aurait demandé le renfort d’un attaquant très fort physiquement qui puisse faire la différence. Forcément le profil de Toni correspondrait à ce type de souhait. Une nouvelle histoire d’amour pourrait donc voir le jour cet hiver entre un joueur et une équipe en quête de repères. Car entre Toni et le Bayern, le divorce est bien consommé. BRUITS DE VESTIAIRE VIEIRA N’A PAS L’INTENTION DE QUITTER L’INTER Il a beau avoir été sous sa coupe pendant de nombreuses années mais ne pas partager le même avis. Ainsi Arsène Wenger a déclaré récemment que Vieira aurait davantage de chances de retrouver l’Equipe de France en quittant l’Inter Milan. Le milieu de terrain ne partage pas le même point de vue : « Je ne vois pas les choses de la même manière. Je me sens bien à l’Inter et j’ai du temps de jeu. Je n’ai pas besoin de partir. A moi de saisir ma chance et de marquer des points. Quoiqu’il arrive, je ferai le maximum jusqu’en juin » a t-il rétorqué à Canal Football Club. Le Napoli va-t-il céder pour Hamsik ? vrai qu’Hamsik, devenu par ailleurs un international slovaque confirmé, n’est plus le même par rapport à il y a trois ans en arrière. Et encore une fois, comme Chelsea le suivait déjà à cette époque on imagine clairement quelles sont les intentions et les motivations des Blues désormais.
Depuis qu’il est devenu la saison dernière meilleur buteur de L1 et international, les clubs s’affolent autour d’André-Pierre Gignac. Inzaghi la terreur des surfaces arrive en fin de contrat en juin prochain. Très peu utilisé par Leonardo, l’attaquant pourrait découvrir la Liga dans les plus brefs délais. Une hypothèse qui pourrait satisfaire toutes les parties. A quelques mois du terme de son contrat, elle permettrait également au Milan AC de tirer une plus value financière importante pour un joueur de 36 ans qui garde une cote très importante sur la scène internationale. Le Milan AC devait attendre de disputer son dernier match à Zurich pour savoir s’il était qualifié ou non pour la suite de la Ligue des Champions. La rencontre s’avérait décisive pour le club lombard surtout si l’OM venait à se défaire du Real Madrid au Vélodrome. Filipo Inzaghi se trouverait-il aligné à Zurich en tant que titulaire ? Au regard des choix de son coach Leonardo, la réponse ne poussait pas à l’optimisme. Un fait symbolique a d’ailleurs parfaitement résumé la situation de l’attaquant ses dernières semaines. Alors que les Rossoneri bataillaient pour enlever la décision, Super Pipo s’échauffait puis se ravisait et regagnait finalement le banc. Pourtant dès qu’il s’agit d’évoquer le nom d’Inzaghi, les observateurs ne peuvent s’empêcher d’exprimer leur crainte quand une équipe française doit l’affronter. Le sens de la concrétisation chez ce joueur est tel qu’il présente un danger permanent en dépit de ses 36 ans. Et out le monde le veut, le dernier club en date à s’être amouraché de Gignac étant le Milan AC. ITALIE Les Rossoneri multiplient les pistes offensives Le Milan AC passe à l’attaque pour Gignac « Si je dois quitter Toulouse, ce sera pour un club qui me proposera un challenge sportif intéressant. Je ne partirai pas à l’étranger pour jouer 25 matchs dont 10 de Coupe ». André-Pierre Gignac a été clair la dernière fois qu’il a, pour la énième fois, été interrogé sur son avenir. Il ne partira pas de Toulouse pour partir. Il ne partira que s’il sent qu’il a un bon feeling avec le club et qu’il aura la chance de montrer ses qualités. En tout cas une chose est sûre, l’attaquant toulousain aura le choix pour décider de son avenir car de nombreux clubs européens le veulent. Selon le Corriere dello Sport, le dernier à s’être manifesté auprès de l’entourage du joueur n’est autre que le Milan AC, qui a un œil sur lui depuis qu’il l’a remarqué sous le maillot de l’équipe de France. LES DIRIGEANTS DU TFC NE VEULENT PAS DISCUTER À MOINS DE 20 MILLIONS D’EUROS Déçus par les prestations de Klaas-Jan Huntelaar, les dirigeants milanais veulent amener du sang neuf en attaque et leurs cibles prioritaires se nommeraient Edin Dzeko, le Bosniaque du VfL Wolfsburg et André-Pierre Gignac. Les Milanais seraient prêts à faire une offre de 15 millions d’euros aux dirigeants toulousains pour s’attacher les services dès cet hiver de l’attaquant de 23 ans qui est sous contrat avec le téfécé jusqu’en 2013 et qui avait été transféré de Lorient à Toulouse en 2007 pour 4,5 millions d’euros. Les Toulousains feraient donc une belle plus value mais ils n’accepteront sûrement pas les 15 millions du Milan puisque c’est la somme que leur avait proposée Lyon cet été. Les Toulousains ne devraient pas discuter à moins de 20 millions d’euros. Déjà approché cet été par Son histoire avec le club lombard touche à sa fin Inzaghi poussé vers la sortie pourtant Leonardo en fait un deuxième choix. Les raisons sont claires. Ses concurrents Pato et Borriello traversent actuellement une excellente période. Tous deux très complémentaires, bien que disposant de qualités différentes, animent parfaitement le front de l’attaque milanaise. DÉCOUVRIR UN NOUVEAU CHAMPIONNAT BRUITS DE VESTIAIRE LES APPELS DU PIED DE DOSSENA À NAPLES Le défenseur italien de Liverpool, Andrea Dossena, peu utilisé par son club actuel, aimerait récupérer du temps de jeu en Italie dans l’espoir de disputer la prochaine Coupe du Monde avec la Nazionale. « Il est clair qu’en janvier, Naples fera signer de nouveaux joueurs, spécialement dans le rôle de Dossena. On verra si ce transfert est faisable. En tous les cas, mon client est très intéressé surtout qu’il a l’ambition de jouer la Coupe du Monde », a déclaré son agent Roberto La Florio sur le site Goal.com. LA FIORENTINA LANCE LES HOSTILITÉS POUR NANI L’attaquant de Manchester United va sûrement quitter le club. Il ne se sent pas bien à Manchester, est en manque de confiance et il pourrait rebondir en Italie. Nani serait en effet convoité par la Fiorentina. Les dirigeants du club italien seraient prêts à formuler une offre de près de 16,5 millions d’euros pour s’attacher les services du joueur. Arsenal ou Lyon et donc suivi par de nombreux clubs européens, il semble être prêt à partir à l’étranger et évoluer dans un grand club. Reste à savoir s’il en a l’étoffe. Parallèlement à la piste Gignac, les Milanais suivent d’autres dossiers comme celui menant à l’attaquant de Wolfsburg, Edin Dzeko. Agé lui aussi de 23 ans, il veut jouer pour le Milan AC comme il l’a déclaré à la Gazzetta dello Sport : « J’ai récemment parlé avec les dirigeants de Wolfsburg pour qu’ils sachent que j’ai envie d’être transféré l’été prochain. A l’époque où j’étais encore un gamin, je supportais le Milan AC quand leurs matches passaient à la télévision. C’est la raison pour laquelle j’espère vraiment jouer en Italie l’année prochaine ». A part Gignac, un autre français est dans le viseur du Milan AC : Loïc Rémy. Il a obtenu un bon de sortie de la part des dirigeants niçois qui sont conscients qu’ils auront du mal à le retenir plus longtemps au club après avoir déjà bataillé pour le garder l’été dernier. Remy est également suivi par plusieurs clubs français et européens (Chelsea, Portsmouth, Lyon, Marseille etc…) et il préfèrerait rester en France une saison de plus pour s’aguerrir et ne pas partir trop tôt à l’étranger. En championnat, Inzaghi est également réduit à l’abstinence. Titularisé à de très rares reprises depuis le début du championnat, il n’a pu que très peu se mettre en évidence. Logiquement la question d’un départ se pose à son endroit. Les prétendants ne manquent pas. Les qualités de ce buteur né ne se présentent plus. Faisant suite à son doublé à Marseille en Ligue des Champions, Inzaghi était devenu, rappelons-le, le meilleur buteur du Vieux Continent toutes compétitions européennes confondues avec 68 concrétisations. En Italie, Parme son ancien club, se serait mis dans l’idée de le faire signer. En Angleterre, Manchester City serait également aux aguets. Cela dit, le Transalpin ne figure pas en tête de liste pour les dirigeants du club anglais. C’est plutôt du côté de la Liga, que les sirènes semblent résonner le plus fort. Selon le Corriere dello Sport, l’Atletico Madrid suit sa trace. Cependant, cette équipe aux abois compte déjà de nombreux attaquants de calibre tels qu’Aguero et Forlan. Toujours selon le quotidien italien, c’est plutôt du côté de Séville que le dossier avancerait. Chevanton vient d’être prêté à l’Atalanta Bergame, ce qui a libéré une place. L’équipe andalouse réalise un très bon début de Liga et devrait se séparer d’autres éléments guère utilisés. De quoi laisser le champ libre à Inzaghi qui serait, selon une source proche du joueur, à l’écoute de cette proposition. L’Italien pourrait de ce fait, en fin de carrière, découvrir un championnat qu’il ne connaît pas au sein d’une formation très compétitive. Le Foot gazette des transferts n°23 - Janvier 2010 - 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :