Gazette des Transferts n°23 janvier 2010
Gazette des Transferts n°23 janvier 2010
  • Prix facial : 3,50 €

  • Parution : n°23 de janvier 2010

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,2 Mo

  • Dans ce numéro : Ronaldinho à Paris, c'est chaud !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE READING PRÊT À ACCUEILLIR ELMANDER Bolton pourrait perdre l’un de ses joueurs : son attaquant Johan Elmander. En quittant Toulouse en 2008, l’international suédois pensait que Bolton serait un tremplin pour lui pour rejoindre un grand club. Finalement, Bolton pourrait être un tremplin pour rejoindre…Reading. Depuis son arrivée dans le nord de l’Angleterre Elmander ne convainc pas et les dirigeants de Bolton sont prêts à le libérer. Comme Reading en a fait sa priorité, il pourrait partir dès cet hiver. BECKHAM A REFUSÉ DES OFFRES ANGLAISES Comme on le sait David Beckham va porter le maillot du Milan AC pour une deuxième expérience lors d’un nouveau prêt de janvier à juin prochain. A 34 ans, au lieu de retourner en Italie, il aurait pu le faire en Angleterre car les propositions étaient nombreuses comme il l’a reconnu récemment à Sky Sports News : « Il y a eu des options là-bas. Il y a eu une paire d’offres en Premier League. Mais quand j’ai quitté Milan, j’ai toujours dit que si j’avais la chance d’y retourner un jour, j’irais. Que s’ils me voulaient, je retournerais là-bas. Ca a toujours été mon choix n°1. » ANCELOTTI SE PLAÎT À CHELSEA Carlo Ancelotti a tenu à mettre un terme aux nombreuses rumeurs qui font état d’un abandon de poste de Chelsea pour se concentrer sur celui de la Nazionale, là où Marcello Lippi ne fait pas toujours l’unanimité à quelques mois du début de la Coupe du Monde (son désamour notamment avec Cassano déchaîne la Péninsule). Ainsi pour l’ancien coach milanais, il est hors de question pour lui de partir d’Angleterre. La place à Chelsea est trop confortable pour la céder : « Je n’entraînerai pas l’Italie l’année prochaine. Je suis entraîneur de Chelsea et j’aimerais voir jusqu’où cette belle aventure peut aller » a affirmé Ancelotti au Sun. Il est vrai qu’en ce moment les Blues sont intouchables alors pourquoi partir ? CITY CHERCHE UNE SORTIE À TEVEZ On attendait beaucoup de Carlos Tevez à Manchester City. Force est de constater que son aventure tourne au calvaire depuis qu’il a quitté Manchester United. Ses statistiques sont catastrophiques. L’idée d’un départ est donc plus que jamais d’actualité. D’ailleurs selon la radio espagnole Cadena Ser, Manchester City aurait déjà dans l’idée de s’en séparer et de le proposer à plusieurs clubs cet hiver. Certe,s on a beaucoup évoqué l’Espagne le concernant notamment au Real Madrid, à l’Atletico Madrid, à Villareal, ainsi qu’à Valence. Mais apparemment aucun d’entre eux n’ont souhaité donner suite aux sollicitations. Il est vrai qu’avec un début de championnat totalement manqué « l’Apache » ne fait guère des émules. AKINFEEV N’IRA PAS À MANCHESTER Il s'écrit beaucoup de choses concernant le poste de gardien de but à Manchester United. Ainsi Igor Akinfeev a été annoncé comme le successeur d'Edwin Van der Saar. L'entraîneur mancunien a tenu à balayer immédiatement cette hypothèse concernant la venue du portier du CSKA Moscou : « Ce n'est pas vrai. C'est un gardien formidable mais je suis très heureux de notre force dans le domaine que ce soit avec les seniors ou les jeunes qui sont en train de percer. Je vous avais dit de le surveiller et il a été fantastique comme prévu. Mais n'en tirez aucune conclusion » a prévenu Ferguson dans la presse anglaise. 14 - Le Foot gazette des transferts n°23 - Janvier 2010 Manchester City a déjà perdu toutes ses chances de briguer le titre de champion d’Angleterre. Désormais, les Citizens devront se battre pour accrocher une place européenne. Dans ces circonstances la venue d’un joueur à fort caractère tel Rino Gattuso ferait L’international italien a demandé à quitter le Milan AC Gattuso aux portes de City L’ancienne idole de Saint-Gall devenue international accumule les exploits en Bundesliga. Au point qu’Arsène Wenger, qui avait déjà un oeil sur lui cet été, est désormais prêt à passer à l’offensive. ANGLETERRE le plus grand bien à une équipe en quête de repères. Al’orée de cette nouvelle saison, les attentes placées autour de Manchester City étaient énormes. Ainsi, on prévoyait que les hommes de Mark Hughes se battent pour le titre. Au pire les Citizens devaient se faire une place dans le Big Four. A la lecture de ce premier tiers de championnat, les prévisions sont bien en-deça des espérances. Bref, la déception prévaut. Les espoirs de titre demeurent non seulement anéantis mais aussi les équipes de milieu de tableau reviennent sur les équipiers d’Emannuel Adebayor. Quelles explications donner ? Elles sont nombreuses. En effet, le Togolais Adebayor n’est pas le messie comme il avait été pourtant présenté. Face à l’absence de Robinho dont elle a lourdement pesé pour cause de blessure depuis septembre, il n’a que trop peu pu délivrer les siens. Et force est de constater qu’il manque cruellement un leader dans cette équipe. Un joueur comme Rino Gattuso serait capable de rameuter les troupes. De l’autre côté de la Manche, les rumeurs vont d’ailleurs bon train concernant la venue de l’international italien dans l’autre grand club de Manchester. Le quotidien le Daily Mirror a d’ailleurs récemment allumé la mèche dans sa récente édition : « Gattuso serait prêt à demander à Milan de le libérer lors du prochain Mercato » selon le tabloïd. Une affirmation qui a au moins le mérite d’être claire. Comment ne pas la prendre au sérieux quand on évalue la situation vécue par le joueur actuellement ? Le transfert de Gattuso apparaît comme une hypothèse plus que sérieuse. En effet, le milieu de terrain n’apparaît absolument pas comme un premier choix aux yeux de son entraîneur Leonardo. A partir de ce constat, l’intéressé préférerait s’exiler en Angleterre afin de ne pas hypothéquer toutes ses chances pour la prochaine coupe du Monde. DES CONTACTS ONT ÉTÉ NOUÉS AVEC L’OM En cas de départ de Fabregas à Barcelone AArsenal, la filière suisse est déjà bien représentée avec Philippe Senderos et Johan Djourou. Elle pourrait prochainement être accentuée par la venue d’un autre élément en la personne de Tranquillo Barnetta. Il y a quelques semaines, le joueur a prolongé son contrat au Bayer Leverkusen. Pour autant, l’Helvète pourrait changer d’air assez rapidement. Le boss d’Arsenal, Arsène Wenger a jeté son dévolu sur le milieu de terrain. Ce dernier serait même prêt à débourser douze millions d’euros pour s’attacher ses services. Visiblement Wenger a décidé de passer la vitesse supérieure. Car l’intérêt porté pour la star suisse ne date pas d’aujourd’hui même si les Gunners n’étaient pas passés à l’action lors du dernier mercato estival. Son agent Franco Moretti tenait d’ailleurs les propos suivants en juin dernier : « Jusqu’à maintenant aucun club anglais ne s’est manifesté pour Tranquillo. Pour être honnête, nous avons eu des contacts avec d’autres clubs mais pas émanant de Premier League. Il y avait bien notamment des approches venant d’autres clubs allemands mais elles n’étaient pas satisfaisantes. A partir de là, je pense que Barnetta restera un an de plus au Bayer qui cherche vraiment à construire une belle équipe. Il y avait bien eu une rumeur pour Tranquillo avec Arsenal et Fulham. Mais rien de concret et d’ailleurs Roy Hodgson avait admis qu’il n’y avait jamais eu de contact. Ni lui ni Arsène Wenger ne m’avaient appelé pour me signaler de l’intérêt à son égard. » « TRANQUILLO RÊVERAIT D’ÉVOLUER DANS LE CHAMPIONNAT ANGLAIS » Autre temps, autre époque serait-on tenté d’écrire. Car au fil des semaines, l’international suisse a pris une toute autre dimension. De quoi émoustiller encore un peu plus le coach des Gunners. Le quotidien anglais le Daily Star vient d’ailleurs de rapporter les propos d’une source proche du dossier : « Il est vrai que Tranquillo vient de prolonger. Mais tout est négociable surtout si un gros club venait à s’activer pour lui. Plusieurs clubs de Premier League s’intéressent vraiment à lui désormais et Tranquillo rêverait d’évoluer dans ce championnat. » Au cas où Francesc Fabregas venait à rallier Barcelone prochainement, son successeur serait alors tout trouvé... De plus, Gattuso constituerait une cible de premier choix pour Mark Hughes qui l’a bien connu du temps de son passage aux Glasgow Rangers. La tractation immédiate semble apparemment irréalisable mais le manquement cruel d’un leader charismatique dans les vestiaires de City, que cette solution devient très réalisable. Cette hypothèse est d’autant moins à exclure que le contrat de l’Italien expire en juin 2011. La politique du club lombard a véritablement changé ces derniers mois. Les dirigeants du club transalpin ont résolument souhaité rajeunir son effectif. Les tractations estivales opérées cet été le prouvent plus que jamais. Nul doute alors que « Ringhio » ne soit autant désiré que par le passé. Les Citizens quant à eux seraient disposés à l’accueillir les bras ouverts. Des contacts auraient également noués entre le joueur et les dirigeants marseillais. Le milieu de terrain marseillais aurait ainsi fière allure d’autant que Stéphane MBia et Charles Kaboré partiront à la CAN en janvier prochain. Barnetta dans le viseur des Gunners
« P our Loïc Rémy, on verra en fin de saison prochaine ». Gilbert Stellardo, président du directoire du Gym et coactionnaire majoritaire avec Marcel Governatori, n’avait pas usé de la langue de bois. L’échéance fixée par le dirigeant niçois s’avère être teintée d’un brin d’optimisme. Gilbert Stellardo a rectifié le ANGLETERRE L’international français est la priorité offensive des Blues Rémy s’envole pour Chelsea tir : « On ne pourra pas le garder en fin de saison. Nous avons un contrat moral avec lui. Il devrait partir pour un club qui dispute la Ligue des Champions ». Dans cette optique, Bordeaux et Lyon ou le Milan AC ont fait du Martiniquais leur priorité de recrutement. Mais la piste la plus sérieuse conduirait Loïc Rémy outre-manche. Selon nos informations, le jeune attaquant niçois pourrait rejoindre Chelsea dès cet hiver. En effet, les dirigeants des Blues, qui ont entamé des négociations avec le joueur ces dernières semaines, espèrent finaliser le transfert rapidement. Un transfert pas franchement du goût de Didier Ollé-Nicolle. « IL DEVRAIT PARTIR POUR UN CLUB QUI DISPUTE LA LIGUE DES CHAMPIONS » Dans un message indirectement adressé aux actionnaires et à Gilbert Stellardo en particulier, l’entraîneur des Aiglons estime qu’il est dans l’intérêt du club et du joueur de suspendre l’opération au moins jusqu’en juin, car, explique-il, « j’en ai impérativement besoin ». « S’il est en équipe de France, poursuit Didier Ollé-Nicolle, c’est parce qu’il joue à Nice. Il avait été très bon contre Lyon tandis que Gomis, parfois sur le banc à l’OL avait été moyen. À Nice, il peut évoluer et prendre de l’expérience ». Mais, si les tractations autour de l’avenir de l’international français, accessoirement le plus gros transfert de l’histoire du club azuréen (8 millions d’euros), se sont brusquement accélérées, cela n’est pas un hasard. Alors que l’OGC Nice fait face à une situation de crise sans précédent (dette volumineuse, baisse continuelle des recettes et abonnements, un banc qui coûte « trop cher », selon Stellardo), adossée à un contexte d’incertitudes permanent, fluctuant au gré des rumeurs de rachat ou d’enrichissement personnel, les dirigeants sont, désormais, entrés dans une phase de dégraissage. Les 20 millions d’euros proposés par Chelsea pourraient faire pencher la balance. L’entraîneur portugais pourrait faire son retour en Premier League Le charismatique coach de l’Inter, José Mourinho, n’a jamais été totalement à son aise en Italie. Peu habitué à l’omniprésence de la presse transalpine, le Portugais, à l’instar de Domenech en France, s’impose comme hygiène de vie un mépris draconien pour les journalistes du pays. A force de dézinguer à tout va, Mourinho ne compte plus beaucoup d’amis en Italie. C’est aussi sa méthode : cristalliser la haine d’autrui autour de lui pour alléger la pression qui repose sur les épaules des joueurs. Pour ne rien arranger, l’Inter ne rayonne pas sur la scène européenne, ce qui n’est pas pour satisfaire ce « Serial Winner ». C’est pourquoi Mourinho s’est mis une idée en tête : s’installer durablement à la tête d’un club anglais. « C’est clairement surréaliste de rester aussi longtemps à la tête d’un club comme le fait Ferguson. Je suis prêt pour démarrer une nouvelle phase dans ma carrière. A Porto, mon objectif était de me faire repérer pour entraîner à l’étranger. A Chelsea j’ai voulu écrire une page de l’histoire du club même si j’étais conscient qu’à Stamford bridge, ils n’avaient pas la culture de la stabilité à l’Anglaise », raconte-t-il dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport. « La patience te permet de développer un projet même si tu ne gagnes pas. C’est ce qu’a fait Ferguson qui a attendu plus de six années avant d’obtenir son premier trophée. C’est aussi le cas de Wenger avec quatre saisons blanches », a Mourinho bientôt sur le banc de Liverpool ? argumenté le Portugais. Sur son expérience anglaise, il explique qu’à « Chelsea [son] rôle était d’offrir à Abramovich ce qu’il voulait : les victoires. Dans un laps de temps très réduit ». Pourquoi a-t-il rejoint l’Italie ? « J’ai souhaité aller en Italie parce que c’est la patrie de la tactique, du catenaccio et du football défensif. Je voulais obtenir un troisième titre national dans un championnat différent et prouver qu’un coach étranger pouvait réussir en Serie A. « JE SUIS PRÊT POUR DÉMARRER UNE NOUVELLE PHASE DANS MA CARRIÈRE » On verra combien de temps cela durera », a déclaré Mourinho avant de rassurer les supporters nerazzurri. « J’aime l’Inter et j’aimerais bien construire quelque chose ici. C’est ce que je suis actuellement en train de faire, je ne suis pas un technicien égoïste. Je pense au futur, il faut former les jeunes pour qu’ils intègrent l’équipe première. Mais l’Italie n’est pas adaptée à ce mode de fonctionnement. L’Angleterre est parfaite à ce point de vue et le football que je veux mettre en place est un footballanglais ». Quelle sera la future destination du Portugais : Manchester United, City ou Liverpool ? Une chose est sûre, le « Spécial One » retrouvera à la première occasion la perfide Albion. BRUITS DE VESTIAIRE MAHAMADOU DIARRA PRÊT À REJOINDRE UN CLUB DU BIG FOUR Depuis sa grave blessure au genou, Mahamadou Diarra a perdu sa place de titulaire au Real Madrid. Il est donc question qu’il quitte le club cet hiver et qu’il quitte même la Liga pour rejoindre Liverpool. Ce transfert dépend du départ de Javier Mascherano, qui est ardemment courtisé par le FC Barcelone. Diarra intéresse aussi Arsenal ainsi qu’une flopée de clubs anglais moins prestigieux (Portsmouth, Hull City, Wigan). Mais le joueur ne veut partir de Madrid que pour un club du Big Four. MANCHESTER TRANCHE POUR LAHM La polyvalence de PhilippLahm plaît à Manchester United qui prépare la succession de l’emblématique Gary Neville qui devrait bientôt prendre sa retraite. En plus de sa grande expérience, Lahm présente l’avantage de pouvoir évoluer à gauche ou à droite. Alex Ferguson a fait de du défenseur du Bayern Munich l’une de ses priorités de recrutement. EVERTON SE RENSEIGNE SUR MAKOUN Depuis son arrivée à Lyon, Jean II Makoun alterne le bon et le moins bon. Malgré ses performances en dents de scie sous le maillot lyonnais, l’international camerounais conserve une bonne cote en Angleterre. Déjà quand il a quitté Lille, il était question qu’il parte Outre-Manche avant que l’arrivée de Claude Puel à Lyon ne change la donne. Everton, qui est toujours à la recherche d’un milieu défensif de haut niveau depuis qu’il a raté Stéphane MBia qui a choisi Marseille, est venu aux renseignements auprès des dirigeants lyonnais ainsi que d’autres clubs anglais sans formuler d’offres concrètes pour l’instant. BENITEZ GARDE LA CONFIANCE DE SES DIRIGEANTS On le dit menacé après la récente élimination en Ligue des Champions. En championnat, les Reds ont déjà hypothéqué toutes leurs chances de titre. Cela dit, le technicien espagnol s’accroche à son poste d’autant qu’il vient de recevoir le soutien de ses dirigeants : « Quand j’ai signé mon contrat j’avais des offres d’autres clubs, beaucoup plus onéreuses mais j’ai décidé de rester ici car j’étais convaincu qu’on avait une très bonne équipe. Je suis persuadé qu’on va le prouver le reste de la saison. Le chemin est encore long et on peut encore s’améliorer pour retrouver notre meilleur niveau » a t-il lancé dans la presse anglaise. BIRMINGHAM SOUS LE CHARME D’IBISEVIC Vedad Ibisevic avait été la risée du Parc lors de sa venue dans le club de la capitale. Son aventure avait viré au calvaire. Désormais il s’est bien relancé en Bundesliga avec Hoffenheim. La saison dernière il avait inscrit 18 buts avec ce même club. Pareille constance n’a semble-t-il pas échappé à Birmingham. Les Blues du nord de l’Angleterre aimeraient le faire venir cet hiver. La cote du Bosniaque est estimée à 10 millions d’euros. VILLALVA FUTUR RED DEVIL ? Daniel Villalva n’a que 17 ans mais il fait beaucoup parler de lui actuellement. Au point que ce jeune attaquant de River Plate se trouverait dans le viseur de Manchester United. Nullement impressionné, cet international argentin en moins de 17 ans entend plutôt rester dans son pays d’origine pour le moment : « Je suis serein pour mon futur, assure-t-il avec maturité. Je ne vais pas être perturbé par ces rumeurs de transfert en Europe. Je suis vraiment heureux de jouer à River Plate et je veux aider ce club à remporter ce titre de champion. » GIROUD PLAÎT À MIDDLESBROUGH Les performances d’Olivier Giroud sont telles qu’il est désormais suivi par quelques clubs français et même anglais. Le Daily Mirror vient d’ailleurs de rapporter que Middlesbrough le suivait de près. Gordon Strachan, l’entraîneur de Boro actuellement en Premiership (l’équivalent de la deuxième division anglaise), aimerait le faire venir cet hiver. Le Foot gazette des transferts n°23 - Janvier 2010 - 15 BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :