Gazette des Transferts n°17 18 jun 2009
Gazette des Transferts n°17 18 jun 2009
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°17 de 18 jun 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 13,4 Mo

  • Dans ce numéro : Gervinho d'attaque pour l'OM.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE Pour conserver YoannGourcuff, les dirigeants bordelais ont dû consentir un gros effort financier. Ils ont en effet déboursé 15 millions d’euros au Milan AC pour lever son prêt, tout en acceptant de quasiment doubler le salaire de leur prodige, le passant à 300 000 euros mensuels bruts. Les 42 millions d’euros rapportés par le titre (plus 15 millions assurés par la participation à la Ligue des Champions l’année prochaine) ont bien aidé à financer cette opération. Une autre arme offensive des Girondins, Marouane Chamack, a annoncé vouloir rester en Aquitaine. Si son départ pour l’Angleterre (Manchester City, Liverpool, Tottenham et surtout Arsenal étaient sur les rangs) semblait pourtant quasiment inéluctable il y a encore quelques semaines, le titre bordelais a changé sa vision des choses. L’international marocain a en effet assuré devant des milliers de supporters qui fêtaient le titre place des Quinquonces à Bordeaux qu’il ne quitterait pas le club cet été. Reste à savoir si ce dernier renonce aux 10 millions d’euros que peut rapporter son transfert, alors que Chamakh sera libre de tout contrat en juin 2010. L’arrière gauche bordelais Benoît Tremoulinas a lui prolongé de trois ans son contrat avec les Girondins. Souleymane Diawara semble prendre la direction du dauphin des Girondins de Bordeaux, à savoir l’Olympique de Marseille. D’après son agent Karim Aklil, « Nous ne sommes pas tombés d’accord pour une prolongation avec une revalorisation. L’ambitieux président girondin souhaite conserver sa colonne vertébrale mais en a-t-il les moyens ? Quand ‘Souley’est arrivé il y a deux ans, en provenance de Charlton, il a consenti des efforts financiers et ce serait cohérent qu’il soit remis à niveau aujourd’hui. Si on ne tombe pas d’accord, il est évident que Marseille, dont on a noté l’intérêt, sera en tête de liste ». L’international brésilien Fernando, sous contrat jusqu’en 2011 avec Bordeaux mais disposant d’un bon de sortie de la part de ses dirigeants, prend la direction du Genoa, pour une indemnité de transfert approchant les cinq millions d’euros. Cavenaghi (13 buts en L1 cette saison) a lui aussi des touches en Italie, en particulier avec Parme, qui retrouve la Serie A la saison prochaine, et avec Naples. En Allemagne, le VfB Stuttgart, qui vient de se séparer de son buteur Mario Gomez (vendu 30 millions d’euros au Bayern Munich) serait également intéressé par l’attaquant argentin des Girondins, tout comme Cologne. Le Lillois Yohan Cabaye est la priorité défensive de l’entraîneur bordelais, qui songe d’abord à conserver ses meilleurs joueurs durant le mercato. Du côté de l’attaque, on songe en Aquitaine aux arrivées de Erding, Gameiro, voire Luyindula. Pour les Girondins de Bordeaux, le mercato estival sera bon si le club parvient déjà à limiter le départ de ses joueurs cadres, qui ont permis l’obtention du titre de champion de France. L’entraîneur Laurent Blanc a d’ailleurs accepté de prolonger son contrat au printemps dernier en échange de l’engagement de ses dirigeants de ne pas dilapider le formidable potentiel de l’équipe en vendant les meilleurs joueurs du groupe. La gestion du cas YoannGourcuff, qui appartenait au Milan AC cette saison, prouve qu’ils cherchent à YohannPelé (Le Mans, en photo) et Cédric Carrasso (Toulouse), les deux portiers susceptibles d’être le gardien numéro 3 de l’équipe de France pour la prochaine Coupe du monde (en cas de qualification tricolore) intéressent Bordeaux. Ulrich Ramé ne sera plus le gardien numéro un des Girondins de Bordeaux l’an prochain. A bientôt 37 ans, et après onze années de bons et loyaux services dans l’équipe bordelaise, il est temps pour lui de laisser la place aux jeunes. Pour le remplacer, Blanc pense à YohannPelé. Libre de tout contrat, l’excellent gardien de but du Mans, où il a été formé, va définitivement quitter la Sarthe. Il l’a officiellement annoncé au mois de février 2009. Mais à l’heure où nous bouclions ces lignes, son avenir n’était encore pas tout à fait tracé. Longtemps annoncé à l’étranger (AS Roma, FC Valence, Portsmouth, Arsenal, Chelsea…), Pelé n’est pas resté insensible au grand intérêt porté par l’entraîneur girondin, et il ne cache pas sa volonté de disputer la Ligue des Champions avec le club champion de France. Cela a son importance à un an de la Coupe du Monde 2010, où il peut prétendre au minimum à une place de troisième 8 - Le Foot gazette des transferts n°17 - du 18 juin au 1 er juillet 2009 LIGUE 1 Blanc le veut en remplacement de Fernando Cabaye : bye bye Lille, bonjour Bordeaux tenir parole. Les dirigeants bordelais ont en effet accepté de payer le prix fort pour lever le prêt de leur prodige, révélation de la Ligue 1 cette année. Mais le doute pèse cependant concernant d’autres joueurs bordelais ayant eu une place prépondérante dans le jeu offensif bordelais tout au cours de la saison, comme Marouane Chamakh ou Fernando Cavenaghi (voir ci-contre). La priorité de Blanc est de conserver Chamakh plutôt que de chercher à le remplacer. Mais même si, encore sous l’euphorie du titre, l’attaquant bordelais s’est engagé devant des dizaines de milliers de supporters à ne pas quitter la Gironde, son départ pour l’Angleterre n’est pas à exclure. Dans ce cas, la solution de remplacement pourrait bien être le joueur qui a sauvé le FC Sochaux de la descente cette saison quasiment à lui tout seul : Melvut Erding. Auteur de onze buts la saison dernière comme la précédente, l’attaquant turc souhaite quitter son club formateur du FCSM. ZUBAR MONNAIE D’ÉCHANGE Et vu ses prestations récentes, il intéresse du coup les grosses écuries de Ligue 1, comme Bordeaux, mais aussi Marseille et Paris, dont il semblait se rapprocher ces derniers jours. Du côté des dirigeants sochaliens, « ce n’est pas la peine de discuter à moins de 10 millions d’euros », a précisé le président du club doubiste Alexandre Lacombe. Pas sûr qu’à ce prix, les Girondins insistent pour le faire venir. Laurent Blanc pourrait plutôt inciter ses dirigeants à se tourner vers le Lorientais Kevin Gameiro. Les dirigeants lorientais sont prêts à négocier son départ à partir de 5 millions d’euros. On parle aussi, pourquoi pas, de la piste Peguy Luyindula, beaucoup moins onéreuse. Le Paris Saint-Germain est apparemment prêt à se séparer de son international français pour à peine plus d’un million d’euros. Dans le domaine défensif, les joueurs Souleymane Diawara et Alou Diarra sont Les Girondins à la recherche d’un gardien très convoités, en particulier par l’Olympique de Marseille. Bien sûr dans le discours officiel des Bordelais, on souhaite conserver cette charnière centrale si performante la saison dernière. Et Laurent Blanc espère que la nomination de son ancien coéquipier de l’équipe de France Didier Deschamps à la tête de l’OM permette de ne pas entrer en concurrence avec les Marseillais. « Je connais assez bien Didier Deschamps pour essayer de conclure un pacte de non-agression avec l’OM ». Mais dans le football, en période de transferts, tout n’est pas si simple. Et dans un univers très éloigné de celui des Bisounours, l’amitié que peuvent se porter deux entraîneurs de club n’empêche pas forcément leurs dirigeants d’entrer en confrontation pour s’attacher les services de tel ou tel joueur. Surtout quand les deux clubs concernés sont en concurrence pour le titre de champion de France la saison prochaine. Entre Bordeaux et Marseille, un accord à l’amiable peut toutefois éventuellement être trouvé. En effet, les responsables girondins pistent le défenseur central marseillais Ronald Zubar, que l’OM espère vendre cet été. En cas de venue en Gironde, Zubar pourrait ainsi servir de monnaie d’échange. Mais la priorité de Blanc dans le domaine défensif est d’abord le milieu récupérateur Yohan Cabaye. Né à Tourcoing, dans la banlieue de Lille, le pur Ch’ti défend les couleurs du LOSC depuis l’âge de 12 ans. Après plus d’une décennie à franchir toutes les étapes dans l’équipe lilloise, Cabaye, 23 ans, est à la recherche d’un nouveau défi. Même s’il est lié avec le club du Nord jusqu’en 2013, il aimerait goûter aux joies de la Ligue des Champions. Et étant donné le départ très probable de Fernando, Bordeaux lui propose cette opportunité, à laquelle il est difficile de résister… En cas de problème, Valenciennes, un autre club du Nord peut dépanner les Girondins. L’international colombien de VA, 23 ans, vient de terminer une excellente saison au poste de milieu de terrain relayeur. Plusieurs rumeurs évoquent aussi la possibilité de voir le Manceau Mathieu Coutadeur rejoindre les Girondins. PIERRE-FRANÇOIS CHETAIL Pelé ou Carrasso dans les buts ? gardien dans la sélection tricolore. Il a donc rencontré les dirigeants girondins au Haillan, mais en fixant tout de même plusieurs exigences, notamment une prime à la signature de deux millions d’euros, et un salaire brut mensuel de 200000 euros. Si les deux parties ne parvenaient pas à se mettre d’accord, les Bordelais se tourneraient vers un autre gardien susceptible de devenir le numéro 3 de l’équipe de France derrière SteveMandanda et Hugo Lloris, à savoir Cédric Carrasso. Dans La Dépêche du Midi, le portier toulousain a laissé la porte ouverte à un départ, après avoir appris être convoité par Bordeaux. « Ma troisième convocation chez les Bleus me fait réfléchir, a-t-il déclaré récemment. J’y suis obligé. Ils jouent tous la Ligue des Champions, notamment Mandanda et Lloris. Ils sont champions une fois sur deux. Je réfléchis à mon avenir. Je préfère le dire. Je ne peux pas affirmer aujourd’hui à 100% que je serai là (à Toulouse) la saison prochaine. J’ai 27 ans, un challenge m’attend si je veux être de la prochaine Coupe du monde. En même temps, j’adore Toulouse, j’adore le groupe. Mais je ne veux rien regretter, je veux être honnête avec moi-même ». Le gardien du Téfécé pourrait donc bien faire le court voyage qui sépare les deux grands clubs de foot du Sud-Ouest. Mais encore faut-il convaincre le président toulousain Sadran. Si jamais les discussions avec les deux gardiens français se traduisaient par un échec, la troisième option envisagée par les champions de France serait la venue de Carlos Kameni, l’international camerounais de l’Espanyol Barcelone, mais cette hypothèse reste la plus improbable. P.-F.C.
Quel avant-centre pour le Monaco version 2009-2010 ? Alassane ou Savidan en ligne de mire Amadou Alassane (Le Havre, en photo) et SteveSavidan (Caen), les deux avants-centres vedettes des deux clubs normands ne s’étant pas maintenus en Ligue 1 cette saison sont en pole position pour rejoindre la pointe de l’attaque monégasque cet été. Alexandre Licata ayant été vendu à Auxerre, l’AS Monaco a besoin d’un bon attaquant pour le remplacer. Pour le moment, le joueur offensif qui intéresse le plus les Monégasques est le jeune joueur du Havre Amadou Alassane, qui a explosé en fin de saison dernière. Ses prestations n’auraient pas laissé indifférent Marc Keller, le directeur général du club. Auteur de 10 buts la saison passée, le Havrais plaît également beaucoup au nouvel entraîneur de la Principauté, Guy Lacombe. Cela étant dit, les dirigeants normands n’entendent pas laisser partir leur petit prodige pour une bouchée de pain, même si la descente en L2 du HAC les oblige quasiment à se séparer de leur attaquant, sous contrat jusqu’en 2012 avec le club havrais. La valeur d’Alassane est évaluée à 5 millions d’euros, et elle pourrait encore augmenter au jeu des enchères, car Monaco est loin d’être le seul club sur les rangs. Les belles performances d’Alassane ont donné des idées à de nombreux clubs de Ligue 1 qui l’ont mis sur leurs tablettes, comme Auxerre, Toulouse, Rennes, Lille et Lens. Sa réputation a même traversé les frontières (et la Manche), puisque les Anglais de Hull City pistent également l’attaquant havrais. Les dirigeants monégasques vont donc devoir se battre et se montrer généreux avec Le Havre, pour avoir une chance de leur soutirer leur perle. Une autre piste, concernant l’attaquant phare Eprouvé par une neuvième saison consécutive à Nancy difficile, le milieu de terrain Landry N’Guemo, 23 ans, ne sera pas retenu par ses dirigeants, malgré son contrat le liant jusqu’en juin 2011 à l’ASNL. S’il nous assure que plusieurs clubs l’ont approché, l’idée de rejoindre l’AS Monaco est un défi qu’il aimerait relever. Landry, l’AS Nancy-Lorraine vient de vivre une saison compliquée, en luttant jusqu’au bout pour assurer son maintien parmi l’élite. Quel bilan tirez-vous de votre dernière année en Lorraine ? On n’avait pas l’habitude de jouer de cette façon. L’année d’avant, on jouait pour une qualification en Ligue des Champions. Là, on jouait surtout pour le maintien. Donc, on abordait les matchs d’une manière différente. Mentalement, cela doit être plus difficile à d’une autre équipe normande descendant en Ligue 2 l’an prochain, est suivie par les recruteurs monégasques. Il s’agit de celle menant à SteveSavidan, du Stade Malherbe de Caen. Appelé en équipe de France en novembre dernier, l’ancien avant-centre de Valenciennes reste une valeur sûre et l’un des meilleurs buteurs du championnat de France, malgré les mauvais résultats de son équipe cette saison. Savidan a tout de même inscrit quatorze buts en championnat avec le club normand cette année, soit un de plus que lors de ses deux dernières saisons dans le Nord. DEUX CLUBS ITALIENS SUR SAVIDAN Caen relégué, Monaco pourrait bien saisir l’aubaine et attirer ce joueur pour une somme modique, d’autant plus qu’il est âgé de 31 ans. Contrairement à Alassane, Savidan ne représente pas un pari sur l’avenir. Mais dans la jeune équipe monégasque, l’expérience et la décontraction de cet animateur de vestiaire ne peuvent qu’apporter un plus important à l’ensemble du groupe. Acheté l’an dernier par Caen pour cinq millions d’euros, Savidan rejoindrait Monaco pour un montant deux fois moins élevé, mais un salaire très appréciable. Reste à savoir si ce fils de routier et de femme de ménage est intéressé par le challenge proposé dans la Principauté et son étalage de luxe, par rapport aux autres villes où Savidan a vivre… Oui, c’est différent. Mais bon, c’est aussi enrichissant pour la suite de ma carrière. Pourquoi avez-vous décidé de ne pas prolonger votre contrat à l’AS Nancy-Lorraine ? Ça fait neuf ans que je suis là. Aujourd’hui, j’ai un bon de sortie de la part du club. Ça ne veut pas forcément dire que je n’ai plus envie de rester là, on ne peut pas dire ça. Mais j’ai la possibilité de partir. On verra bien à partir des occasions qui vont se présenter, pour que tout le monde soit content, et que chacun y trouve son compte. « J’AI UN BON DE SORTIE DE LA PART DE NANCY » Vous n’êtes donc pas fâché avec le club nancéien, mais vous aimeriez bien vivre une nouvelle expérience… En gros, c’est ça. Je veux changer un petit peu, voir ce qu’il y a ailleurs. Vous ou votre agent, avez-vous déjà eu des propositions concrètes de la part d’autres clubs ? Oui, il y a eu des coups de fil de personnes qui ont manifesté leur intérêt. Mais tant que ça ne se concrétise pas, on ne peut pas être certain et prendre position. Sur un plan personnel, vous privilégiez plutôt un départ à l’étranger ou une nouvelle aventure en Ligue 1 ? LIGUE 1 joué (Angers, Valenciennes, Caen…). Pour l’attaquant qui a découvert la Ligue 1 à l’âge de 28 ans, c’est aussi sans doute le moment ou jamais de tenter sa chance à l’étranger pour la première fois de sa carrière. Deux clubs italiens notamment l’auraient inscrit sur leurs tablettes : la Fiorentina et le Genoa. Donc sur le dossier Savidan aussi, la concurrence s’annonce rude, d’autant que plusieurs clubs français, Saint-Etienne, Rennes et Nice, sont également plus ou moins sur les rangs. A Monaco comme ailleurs, la recherche de la perle rare à la pointe de l’attaque est la mission la plus compliquée du mercato. PIERRE-FRANÇOIS CHETAIL Landry N’Guemo recherche un nouveau défi « Aller à Monaco serait un nouveau challenge » Il n’y a pas de préférences. Le plus important, c’est de pouvoir voir les propositions sur le plan sportif. Et on verra les conditions. Tout cela dépend de plusieurs paramètres. Vous êtes pressenti à Monaco selon certaines rumeurs. Etes-vous rentré en contact avec des dirigeants de Monaco ou avec l’entraîneur Guy Lacombe ? Non, je n’ai eu personne au téléphone. Comme je le disais, plusieurs clubs ont montré leur intérêt. Donc, le reste, c’est de la spéculation. On verra. En tout cas, Monaco, c’est une possibilité ? C’est potentiellement une possibilité (sic). Tout est possible. Y a-t-il des clubs qui vous ont sollicité et dont vous accepteriez de parler ? Pour le moment, je préfère rester discret. Revenons alors à Monaco. Selon vous, est-ce toujours un grand club ? Si vous quittez Nancy pour l’ASM, cela constituerait-il une progression pour vous ? Je ne manquerais pas de respect à Nancy en disant que Monaco est un plus grand club. Il faut respecter les deux clubs. Ça se joue sur des détails. Il y a les clubs qui jouent la Ligue des Champions, ceux qui jouent la Coupe d’Europe. C’est ça qui fait la différence. Pour le reste des clubs, c’est quasiment la même chose. Si je veux changer de club, je dirais plutôt que ce serait pour un nouveau challenge. Et ce serait un nouveau challenge que d’aller par exemple à Monaco. PROPOS RECUEILLIS PAR P.-F.C. BRUITS DE VESTIAIRE Le FC Nantes n’entend pas lâcher son milieu défensif Guirane N’Daw, acheté 3,5 millions d’euros l’été passé à Sochaux. Sous contrat jusqu’en 2012 en Loire-Atlantique, N’Daw, 25 ans, n’est pas spécialement motivé par l’idée de jouer en Ligue 2 la saison prochaine. Son ancien entraîneur dans le Doubs, Guy Lacombe, fait donc le forcing pour le rapatrier en Principauté, soutenu par ses dirigeants. L’AS Saint-Etienne est également sur les rangs pour s’attribuer les services du Sénégalais. Le milieu lorientais Morgan Amalfitano était suivi par Guy Lacombe lorsqu’il était à Rennes. Le nouvel entraîneur de l’ASM n’a pas oublié la qualité de ce joueur, qui serait également suivi par Bordeaux, Saint-Etienne et plusieurs clubs étrangers. Mais Amalfitano est encore sous contrat pour deux ans en Bretagne, et Christian Gourcuff, qui vient de prolonger dans le Morbihan, compte sur lui. Le nouveau coach Guy Lacombe compte sur les jeunes de l’AS Monaco, et en particulier sur son gardien Stéphane Ruffier, qui a disputé dix matchs en Ligue 1 la saison passée sous les couleurs monégasques. « La volonté est de permettre aux groupes actuels et aux jeunes de progresser, a déclaré Lacombe au lendemain de l’officialisation de son arrivée par Marc Keller, le directeur général du club. Aujourd’hui, je connais un peu le groupe. La volonté est de garder les jeunes. Le club souhaite garder Ruffier, c’est aussi ma position. » Lacombe a formulé le même vœu concernant l’attaquant monégasque Juan Pablo Pino. Guy Lacombe (53 ans), le remplaçant de Ricardo à l’ASM, est venu en Principauté entouré de son ex-staff rennais : Alain Ravera (entraîneur adjoint), André Amitrano (entraîneur des gardiens) et Christian Schmidt (préparateur physique). Les quatre hommes ont été officiellement présentés au sein du club lundi 15 juin. Pour le moment, « aucun objectif chiffré n’a été défini », a précisé Lacombe concernant les performances de l’équipe monégasque pour la saison à venir. Le Foot gazette des transferts n°17 - du 18 juin au 1 er juillet 2009 - 9 BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :