Gazette des Transferts n°17 18 jun 2009
Gazette des Transferts n°17 18 jun 2009
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°17 de 18 jun 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 13,4 Mo

  • Dans ce numéro : Gervinho d'attaque pour l'OM.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE Grégory Cerdan pisté par Montpellier. Montpellier continue sa recherche des joueurs d’expérience. Après Romain Pitau, Cyril Jeunechamp et peut-être Olivier Monterrubio, le défenseur central du Mans est suivi de près par le club du président Nicollin. Cerdan, qui a disputé 33 rencontres de championnat cette année, ne serait pas contre une expérience dans le sud de la France. Montpellier vient de remonter en L1 et le promu s’apprête à vivre une saison exitante. Avec le recrutement de joueurs d’expérience réalisé par le club, les Héraultais réalise un recrutement intelligent. Habib Bamogo de retour au bercail ? Habib Bamogo intéresse fortement Montpellier promu en Ligue 1 pour la prochaine saison. L’attaquant parisien sous contrat jusqu’en 2011 avec l’OGC Nice aurait rencontré les dirigeants de la Paillade début juin. Depuis le départ de Frédéric Antonetti remplacé par Didier-Ollé-Nicolle sur le banc azuréen, le joueur de 27 ans, 34 matches et 7 buts la saison passée, pourrait obtenir un bon de sortie. Habib Bamogo a fait sa formation dans le club héraultais où il a disputé sa meilleure saison en 2003-2004 : 38 matches, 16 buts. Sochaux sur Victor Montano En quête d’un attaquant, les dirigeants sochaliens suivent toujours le Montpelliérain Victor Montano, principal artisan de la montée en L1 la saison passée. L’attaquant colombien de 25 ans, passé par Istres en L1 en 2004, a inscrit 15 buts la saison passée et après quatre saisons du côté de la Mosson aimerait changé d’air. Grégory Wimbée vers Boulogne-sur- Mer A bientôt 38 ans, Grégory Wimbée, en fin de contrat à Grenoble, pourrait bien poursuivre sa carrière en L1 au moins une saison. En contact depuis quelques semaines avec le surprenant promu boulonnais, le portier lorrain, après trois saisons pleines au GF 38, veut s’offrir un dernier challenge en élite. De l’Isère au Nord, un dernier voyage avant la retraite ? En vacances chez lui à Lyon, Guillaume Lacour essaye d’évacuer l’échec. Pour un point, le capitaine et ses coéquipiers strasbourgeois sont condamnés à rester au moins une deuxième saison en L2. La carrière du milieu de terrain, sous contrat jusqu’en 2011, pourrait bien prendre une autre tournure après huit saisons passées en Alsace. A Lorient ? Entretien exclusif d’un homme déçu. Guillaume comment allez-vous après la défaite fatidique (2-1) à Montpellier lors de l’ultime journée de L2 ? Le sport de haut niveau fait des heureux et des malheureux. Aujourd’hui je fais partie de la seconde catégorie de personnes. C’est comme ça. Il faut Après Jordan Lotiès (Dijon) Bocundji Ca (Tours) et Paul Alo’o Efoulou (Angers), le club lorrain maintenu de justesse en L1 la saison passée a déjà recruté trois hommes, de Ligue 2. Côté départ, beaucoup de joueurs ont été priés d’aller voir ailleurs comme Moncef Zerka et Landry N’Guemo pisté par Monaco. 12 - Le Foot gazette des transferts n°17 - du 18 juin au 1 er juillet 2009 LIGUE 1 Guillaume Lacour dans les filets des Merlus « J’aurais préféré retrouver la L1 avec Strasbourg » savoir relativiser. Aujourd’hui je suis à Lyon avec ma femme et mon fils et je veux essayer d’oublier, d’en profiter et de ne pas trop me prendre la tête, sinon je gamberge. Le Racing Club de Strasbourg dont le budget va sérieusement être revu à la baisse (il devrait passer de 20 à 14 millions d’euros) va devoir vendre quelques joueurs dont vous faites peut-être partie. Dès le lendemain du verdict en championnat, le 30 mai, votre nom a été évoqué du côté de Lorient où évolue déjà un ancien Strasbourgeois, Kevin Gameiro. En avez-vous parlé avec votre agent ? Je ne suis au courant de rien du tout. Pour vous le dire en toute honnêteté, c’est ma tante qui l’a appris. J’ai également entendu cette rumeur à la radio. « POUR L’INSTANT PERSONNE NE M’A PARLÉ DE LORIENT, MÊME PAS MON AGENT. IL N’Y A RIEN DE CONCRET » Après huit saisons passées en Alsace, n’avezvous pas envie de changer d’air ? Ma famille, mes amis me posent la question, mais personnellement je n’ai pas envie de me la poser. J’ai juste envie de me vider la tête, de me reposer. Cette saison, nous étions tellement persuadés que nous allions remonter et on était souvent dans le trio de tête avant de se retrouver au pied du podium à la dernière journée. J’ai vraiment envie de penser à autre chose. Après la relégation en 2007 et ce nouvel échec, n’est-ce pas tentant de rejoindre un club comme Lorient qui semble trouver une certaine stabilité au plus haut niveau Acroire qu’ils veulent tirer un trait sur une saison très moyenne. Depuis l’ouverture du marché estival, les dirigeants nancéiens n’ont pas chômé. Ils sont même en tête du classement des clubs les plus actifs. En clair, l’été sera agité du côté de Marcel Picot. Une opération grande lessive. « On ne peut pas employer ce terme-là mais il est vrai que Nancy vit un renouvellement de son effectif. L’année prochaine il devrait y avoir sept ou huit nouveaux joueurs dans l’effectif », nous a confié Nicolas Holveck. Jacques Rousselot en croisière, c’est le directeur général qui gère les affaires courantes, les premières emplettes. Mais voilà pour l’instant, l’ASNL maintenue de justesse n’a plus les mêmes moyens d’action que l’été dernier lorsqu’elle avait décroché une séduisante quatrième place au classement final. Moins de rentrées télé obligent, le président Jacques Rousselot a commencé son marché en Ligue 2 avec les arrivées des milieux Jordan Lotiès et Bocundji Ca et de l’attaquant Paul Alo’o Efoulou, respectivement en provenance de Dijon, Tours et Angers. Trois jeunes joueurs de 24, 25 et 22 ans. « Il est certain que nous n’avons pas les mêmes moyens mais c’est pour cela que l’on essaye de recruter malin », poursuit le DG lorrain. Jordan Lotiès compte 160 matches de L2 depuis 2003. Le Camerounais Alo’o Efoulou, 12 buts en 35 rencontres au même niveau, et le plus jeune, Ca, formé à Nantes, a fait une saison prometteuse : 32 matchs, 2 buts. Malin ? A voir. « EFFECTIVEMENT, NOUS SOMMES ENTRÉS EN CONTACT AVEC LORIENT POUR ABRIEL » Pour le portefeuille réservé à la L1, là, les démarches sont plus longues. D’abord parce que l’attraction de l’élite pousse moins au changement, sauf chez les cadors, ensuite parce que la valse étonnante des entraîneurs (voir tableau des transferts page 14) a mis un coup de frein aux signatures. « Les entraîneurs prennent d’abord leurs marques avant de faire des choix », dixit Holveck. Et avec les vacances, les décisions vont être prises au mieux peu avant la reprise de l’entraînement sinon… plus tard. Néanmoins, les dirigeants mosellans ont pris note de la short-list de Pablo Correa. Une short-list qui compte trois, voire quatre dossiers offensifs. Fabrice Abriel (en photo), 29 ans, 35 matchs, 7 buts, 4 passes décisives avec Lorient, en fait partie. Le club a émis une proposition. « Effectivement, nous sommes entrés en contact avec le club, on y travaille », confirme Nicolas Holveck qui a démenti tout contact avec Samuel Yeboah, l’attaquant de Tel-Aviv. Dans le sens inverse, rayon départs, Nancy ne fait pas dans le détail et compte bien faire le ménage. Les gardiens Lapeyre et Gaudu, les défenseurs Calvé et Helder, les milieux de terrain Faye, Gavanon et N’Guémo et les attaquants Zerka et Fortuné ne seront pas retenus en cas de propositions intéressantes. Moncef Zerka est toujours à la recherche national ? Il est certain que tout joueur professionnel aimerait jouer en L1 mais ne pas être monté n’est pas une raison valable pour quitter Strasbourg. Ce n’est pas parce que le club est en situation d’échec que j’ai envie de partir. On se pose forcément des questions mais on préfère toujours quitter un club sur une note positive. Il faut savoir accepter la défaite, assumer, et repartir avec l’envie de rattraper ce qui a été fait. Est-ce que Lorient vous intéresse ? Pour l’instant personne ne m’en a parlé, même pas mon agent, cela veut bien dire qu’il n’y a rien de concret. J’ai eu mon agent au téléphone après la défaite contre Montpellier il ne m’a rien dit de spécial. Si on m’en parle de façon plus directe, on verra bien, mais j’aurais préféré retrouver la Ligue 1 avec Strasbourg. A Strasbourg, l’ex-président Philippe Ginestet a licencié Jean-Marc Furlan. N’en avez-vous pas assez des clashs à répétition après celui avec Jacky Duguépéroux puis Jean-Pierre Papin ? Je suis loin de tout ça et je n’ai pas d’avis là-dessus. Ce qui arrive au Racing, c’est souvent ce qui se passe lorsqu’un entraîneur n’a pas atteint les objectifs. Ils sont entre grandes personnes. C’est à eux de régler leurs histoires. Il sera surtout intéressant de savoir comment le président veut relancer le club. Est-ce que le choix de l’entraîneur dictera le vôtre ? Non. Ce n’est pas le choix de l’entraîneur qui dictera le mien. Quel que soit le coach, il faudra repartir de zéro et gagner sa place. A Strasbourg ? Je ne sais pas. PROPOS RECUEILLIS PAR JULIEN SENGEL Le club lorrain renouvelle son effectif Nancy, la grande lessive d’un nouveau club pour la saison prochaine. Depuis janvier, l’attaquant marocain, peu utilisé la saison passée avec 11 rencontres disputées - en janvier 2007, il a été victime d’une double fracture tibia-péroné -, bénéficie d’un bon de sortie. Pour le moment, seuls Grenoble et Strasbourg se sont manifestés en janvier mais depuis, plus un coup de fil sérieux selon Jacques Crouzel, son agent : « Depuis le début de l’année, la situation est gelée mais nous travaillons également à l’étranger avec des clubs des pays du Golfe, au Qatar, aux Emirats », précise le gestionnaire. L’attaquant de 27 ans pourrait également rejoindre l’Allemagne mais aussi l’Italie. Avec tous ces mouvements, Nancy a tout de même gardé ses cadres. C’est déjà une première certitude. J. S.
Grégory Wimbée est arrivé en fin de contrat. Cela signifie donc que Grenoble se retrouve sans gardien titulaire pour la saison prochaine. La solution interne n’ayant pas été privilégiée, les dirigeants planchent actuellement sur plusieurs noms. En Ligue 1, Vincent Planté (Caen, en photo), Rémy Vercoutre (Lyon) et Jody Viviani (Saint- Etienne) ont retenu leur attention. Mais des pistes existent aussi à l’étranger. La révolution guette les cages grenobloises. En fin de contrat, Grégory Wimbée a quitté le club à l’issue de la saison. Le dernier rempart des Isérois a donc terminé d’une belle manière sa troisième et dernière année au GF38. Titulaire à 37 reprises en Ligue 1 cette saison, le portier de 37 ans a grandement contribué au maintien des Grenoblois parmi l’élite. Désormais, les dirigeants s’attellent à lui trouver un successeur. La promotion du remplaçant, Ronan Le Crom, n’ayant pas les faveurs du staff, de nombreuses pistes sont actuellement à l’étude. En tout et pour tout, six gardiens de but sont dans le viseur du coach MehmedBazdarevic, dont trois évoluent en Ligue 1. Le premier est le Caennais Vincent Planté (31 matchs en Ligue 1 cette saison). Relégué en Ligue 2, la possibilité d’évoluer à nouveau parmi l’élite est difficilement refusable pour le gardien de 28 ans. Il l’a d’ailleurs avoué : « Pour l’instant, j’appartiens au Stade Malherbe. C’est sûr que j’ai envie de poursuivre ma carrière en Ligue 1 mais tout dépend du projet de Caen, a-t-il confié sur Europe 1. Grenoble s’est manifesté auprès de mes agents mais je n’ai pas eu de contacts directs. Je suis ouvert à toutes propositions que ce soit, de Caen ou d’ailleurs ». Reste donc à connaître les intentions du Stade Malherbe et si le club est disposé à laisser filer l’un de ses protégés alors que l’objectif principal du Une page s’est tournée à l’OGC Nice. Le départ de Frédéric Antonetti, en poste depuis quatre ans, remplacé par Didier Ollé-Nicole, était bien annonciateur de plusieurs chamboulements au sein du club. Cédric Kanté est sur le départ et Loïc Rémy est très courtisé. Grenoble multiplie les pistes pour trouver un portier Un fauteuil pour six club est de remonter immédiatement en L1. Le deuxième nom évoqué est celui du Lyonnais Rémy Vercoutre (3 matchs en Ligue 1 cette saison). Remplaçant depuis son arrivée à Lyon en 2002, son statut n’évoluera pas de sitôt chez les Gones, barré pour de nombreuses années encore par Hugo Lloris. Un temps titulaire la saison dernière en raison de la longue blessure de Grégory Coupet, cela a été le seul moment de sa carrière lyonnaise où il a pu démontrer ses qualités. PLANTÉ, VERCOUTRE ET VIVIANI EN TÊTE DE LISTE En contrepartie, les pistes se multiplient pour recruter dans le secteur offensif. L’été promet d’être agité du côté de l’OGC Nice. Après le départ de Frédéric Antonetti et l’arrivée du désormais ancien coach du Clermont Foot Auvergne 63, Didier Ollé-Nicolle, c’est maintenant du côté des joueurs que cela va bouger. Au rayon des départs, le premier à faire ses valises devrait être Cédric Kanté. Le défenseur central est en contact très avancé avec le club grec du Panathinaikos et la signature de l’international malien est imminente. FEINDOUNO, C’EST CHAUD Autre dossier chaud côté départ, celui de Loïc Rémy. L’attaquant niçois a été l’un des meilleurs Aiglons de la saison. Sa convocation en équipe de France en est l’une des plus belles preuves. Naturellement, les gros clubs se positionnent pour lui. Bordeaux, Marseille et Lyon songent à le recruter. Plusieurs clubs étrangers sont sur le coup dont l’Atletico Madrid. Les mieux placés sont pour le moment les Lyonnais, ceux-ci disposant d’une clause leur conférant la priorité sur un éventuel transfert du joueur. Clause négociée lorsque… Lyon avait LIGUE 1 Car à moins d’une blessure de Lloris, il ne devra se contenter que des matchs de coupe. Si le GF38 passe à la vitesse supérieure, le portier formé à Montpellier devra donc choisir entre le poste confortable de remplaçant dans l’un des meilleurs clubs français ou un nouveau challenge pour un club qui joue le maintien. La troisième piste parmi l’élite est celle menant au Stéphanois Jody Viviani (12 matchs en L1 la saison dernière). Titulaire en début de saison sous l’ère Roussey, le gardien de but de 27 ans est retourné s’asseoir sur le banc de touche lorsqu’Alain Perrin est arrivé. Formé à Montpellier, il était arrivé à Saint-Etienne en 2005 dans le rôle de doublure. Il avait réussi à grappiller une place de titulaire durant la blessure de Jérémie Janot, mais le limogeage de Laurent Roussey ne lui a pas été favorable. Après avoir goûté aux soirées de la L1, il n’est pas certain que celui-ci reparte une saison de plus sur le banc. L’opportunité de rejoindre Grenoble pourrait finalement être une aubaine pour lui. Là encore, reste à connaître la position des dirigeants stéphanois. Son départ impliquerait soit de recruter une nouvelle doublure soit d’offrir ce rôle au jeune Abdoulaye Coulibaly (21 ans), formé au club, et qui a même eu l’occasion de faire ses premiers pas en L1. Pour ce qui concerne les trois autres pistes à l’étranger, aucune info n’a filtré. Pierre Wantiez, le directeur général délégué de Grenoble, a évoqué la situation dans les colonnes du Dauphiné Libéré : « Jody Viviani et Vincent Planté ne sont pas les seuls. Leurs clubs pourraient bien décider de ne pas les lâcher. Dans notre liste, il y a aussi Vercoutre et trois autres gardiens, qui jouent notamment à l’étranger ». Avec toutes ces pistes, les Grenoblois devraient vite trouver chaussure à leur pied. L’arrivée de Didier Ollé-Nicolle n’était que le début CÉDRIC FERREIRA Le grand retour de Bagayoko ? vendu le joueur à Nice pour 8 millions d’euros. L’international tricolore ne cherche pas franchement à quitter la Côte d’Azur cet été, mais l’offre d’un gros club pourrait le faire réfléchir. Resterait à convaincre les dirigeants niçois, mais ceux-ci seront enclins à négocier uniquement si l’offre est substantielle. Du côté des arrivées, plusieurs noms circulent. L’arrière gauche de l’Etoile Sportive du Sahel (Tunisie), Ammar Jemal, est justement annoncé du côté du stade du Ray. L’international tunisien de 22 ans viendrait épauler Cyril Rool dans son couloir. Dans le même registre, le nom de Landry Mulemo, défenseur du Standard de Liège, est évoqué. Agé lui aussi de 22 ans, il reste pour le moment qu’une piste secondaire. Le staff de l’OGC Nice s’attelle surtout au recrutement de joueurs offensifs. L’attaquant clermontois Mickaël Poté (24 ans) pourrait ainsi suivre son ancien coach et le rejoindre chez les Aiglons. Ceux-ci disposent d’ailleurs d’une longueur d’avance sur les autres clubs de l’élite également intéressés par le joueur tels qu’Auxerre, Lens et Saint-Etienne. Le retour de Mamadou Bagayoko est aussi à l’étude. Relégué avec le FC Nantes, l’attaquant malien plaît à Didier Ollé-Nicolle. Enfin, les dirigeants étudient la possibilité de faire revenir Pascal Feindouno en L1. Exilé à Al-Saad au Quatar, les services de l’ancien Stéphanois coûteraient aux alentours de 3 millions d’euros, une somme élevée pour les finances des Aiglons. Le marché des transferts ne fait que commencer à Nice.C. F. BRUITS DE VESTIAIRE Récemment intronisé aux commandes du Mans, Paulo Duarte active ses réseaux afin d’attirer dans la Sarthe de nouvelles recrues. La première d’entre elles pourrait être Yahia Kébé (23 ans). L’attaquant de Troyes, relégué en National à l’issue de la saison, possède encore une année de contrat mais faire le grand saut en L1 ne serait pas pour lui déplaire. D’autant plus que l’international burkinabé retrouverait un coach qu’il connaît bien puisque Paulo Duarte est également le sélectionneur du Burkina Faso. L’attaquant du Stade de Reims YannKermorgant (27 ans) est très sollicité. Auteur de 9 buts cette saison en Ligue 2, ses performances ne sont pas passées inaperçues aux yeux des pensionnaires de la L1. Strasbourg, Metz, Lorient et Auxerre lorgnent sur l’ancien Grenoblois. Après l’arrivée d’Alexandre Licata et de Valter Birsa, le club bourguignon continue de prospecter afin de renforcer encore un peu plus son secteur offensif. Le GF38 recherche un attaquant pour renforcer son attaque. Les dirigeants planchent actuellement sur l’un des joueurs évoluant à Paços de Ferreira au Portugal. Plus précisément, il s’agirait de leur attaquant brésilien Cristiano. Le finaliste de la Coupe du Portugal a disputé 33 matchs toutes compétitions confondues cette saison et inscrit 8 buts. Le joueur de 25 ans présente donc un profil jugé intéressant pour le staff isérois, d’autant plus que sa valeur marchande est relativement faible. Le FC Nantes relégué en Ligue 2, de nombreux départs risquent d’animer le club cet été. Le milieu gauche des Canaris, Aurélien Capoue (27 ans), intéresse de nombreuses écuries de L1 dont Monaco, Toulouse et Auxerre. Présentant un profil plutôt offensif, il pourrait aider à renforcer l’entrejeu auxerrois, lourdement handicapé pour la saison prochaine avec le départ de Thomas Kahlenberg à Wolfsburg. Le Foot gazette des transferts n°17 - du 18 juin au 1 er juillet 2009 - 13 BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :