Gazette des Transferts n°17 18 jun 2009
Gazette des Transferts n°17 18 jun 2009
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°17 de 18 jun 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 13,4 Mo

  • Dans ce numéro : Gervinho d'attaque pour l'OM.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE Après treize ans de bons et loyaux services à Saint- Etienne, Jérémie Janot va sans doute quitter le Forez… au moins provisoirement. Le portier stéphanois, adulé par Geoffroy-Guichard, a déjà l’assurance de devenir entraîneur des gardiens au sein du staff technique de l’ASSE à partir de juin 2011, date à laquelle son contrat en tant que joueur pro se termine. En attendant, il n’est pas assuré d’être gardien numéro un la saison prochaine, et envisage de rejoindre pour la première fois de sa carrière un autre club que celui des Verts. « Finalement, me prêter serait peut-être la meilleure solution », a estimé Janot une fois le club stéphanois sauvé. Le portier numéro 2, Jody Viviani, va également quitter le Forez cet été. Alain Perrin voit son avenir en Vert. Lors de son arrivée en novembre dernier en remplacement de Laurent Roussey, il avait signé un contrat lui permettant de quitter le club forézien à l’issue de la saison. Mais l’entraîneur stéphanois a accepté la proposition de ses deux présidents, Bernard Caïazzo et Roland Romeyer, en signant un nouveau contrat l’engageant avec l’ASSE jusqu’en juin 2011. Les Japonais propriétaires du Grenoble Foot 38 verraient d’un très bon œil l’arrivée de l’international nippon Daisuke Matsui, qui vient de vivre une saison particulièrement difficile à Saint- Etienne. « J’en ai parlé à Bernard Caïazzo récemment, a avoué Pierre Wantiez, responsable du recrutement du club isérois. Dans l’absolu, Daisuke Matsui est un joueur intéressant pour nous, et pour un tas de raisons. » Approché par l’Olympique Lyonnais cet hiver, Mouhamadou Dabo, formé à l’ASSE, va probablement rejoindre l’ennemi lyonnais dans les prochains jours. Jean-Michel Aulas est toujours prêt à poser douze millions d’euros sur la table pour s’attacher les services du latéral stéphanois, qui a refusé de prolonger son contrat avec le club forézien, qui court jusqu’en juin 2010 seulement. Les dirigeants stéphanois n’ont donc pas d’autre choix que de le vendre. Outre Lyon, Arsenal et le FC Valence seraient intéressés. Annoncé à Saint-Etienne, Jérôme Leroy pourrait rester en Bretagne Plus de Rennes pour Leroy ? Pas si sûr ! Le milieu de terrain du Stade Rennais est présenté comme la première recrue stéphanoise à venir. Mais Rennes et Leroy ne sont pas encore séparés, et leur union pourrait bien continuer jusqu’à la fin. Il était une fois l’histoire d’une dernière croisade que devait mener Leroy à Saint- Etienne. Depuis deux ans déjà, il était annoncé dans le Forez. Les dirigeants stéphanois essaient en effet de faire venir le meneur de jeu rennais à l’ASSE depuis 2007. Et lors de la dernière saison catastrophique, durant laquelle les Stéphanois n’étaient pas maîtres de leur destin en Ligue 1 avant de disputer la dernière journée, l’absence de véritable meneur de jeu s’est cruellement fait sentir. Pascal Feindouno, parti en cours de saison pour le Qatar et ses offres financièrement alléchantes, n’a jamais été remplacé. Près d’un an plus tard, Jérôme Leroy semblait bien devenir la solution du problème. Percutant, techniquement largement supérieur à la moyenne, il est capable, comme le Le défenseur du Betis Luciano Monzon (en photo) est annoncé à l’ASSE par la presse argentine, et le meilleur buteur du championnat suisse, Seydou Doumbia, intéresse Comolli. A noter aussi que cinq joueurs du FC Lorient pourraient venir dans le Forez. Après une saison noire avec beaucoup de joueurs décevants, et un mercato hivernal inexistant, tout le monde s’attendait à ce que l’ASSE emballe le marché des transferts dès les premiers jours suivant son ouverture. D’ailleurs, de nombreuses rumeurs ont très vite circulé concernant d’éventuelles arrivées de joueurs à Saint-Etienne. Mais Damien Comolli et son équipe de recruteurs font preuve d’une grande prudence, et le moins que l’on puisse dire est que l’on ne se précipite pas pour composer la future équipe de l’ASSE version 2009- 2010. Pour renforcer le secteur défensif, très défaillant cette saison (56 buts encaissés, seul Le Havre a fait pire), et qui devrait perdre au minimum Mouhamadou Dabo et Stathis Tavlaridis (vers le Panathinaïkos ?), plusieurs noms circulent. L’un des plus intéressants est celui de Luciano Monzon. Prêté au Betis Seville cette saison par le Boca Juniors, il ne restera pas en Andalousie en raison des importants problèmes financiers du club sévillan. D’après la presse argentine, s’il ne revenait pas dans son pays 10 - Le Foot gazette des transferts n°10 - du 18 juin au 1 er juillet 2009 LIGUE 1 Guinéen, de faire la différence en attaque, de créer le danger, et de placer ses partenaires en position idéale pour marquer. Même si les supporters rennais lui reprochent parfois une certaine irrégularité. Alors qu’il ne lui reste plus qu’une année de contrat, il serait temps de le vendre pour les dirigeants rennais s’ils veulent tirer une indemnité de la vente de ce joueur qu’ils ont acheté 3,5 millions d’euros il y a deux ans. Ils seraient prêts à s’en séparer au profit des Stéphanois pour un peu plus d’un million d’euros. Le joueur n’est pas contre l’idée de vivre, à 34 ans, un dernier challenge dans un club aussi populaire que l’ASSE. D’ailleurs, l’an dernier, sur invitation de Bernard Caiazzo, le co-président du club forézien, Leroy avait visité les installations du centre d’entraînement des Verts à l’Etrat. LE MÊME AGENT QUE GOMIS Henri Zambelli, l’agent du milieu rennais, connaît très bien les lieux, et la présidence stéphanoise, puisqu’il n’est autre que le responsable également de l’intérêt des joueurs de Saint-Etienne Bafé Gomis, Mouhamadou Dabo et Yohan Benalouane. L’an dernier, Laurent Roussey, alors entraîneur de l’équipe ligérienne, avait purement et simplement refusé l’arrivée de Leroy dans son groupe. Aujourd’hui, le coach Alain Perrin, qui vient de prolonger son contrat avec les Verts, n’a pas du tout la même vision des choses que son prédécesseur. Perrin connaît bien Leroy pour l’avoir eu sous son aile au FC Sochaux durant la saison 2006-2007. Il était alors un titulaire L’ASSE piste Monzon en défense, Doumbia en attaque natal, ce serait pour aller « dans un grand club français » dont on vient d’apprendre qu’il s’agit en réalité de l’AS Saint-Etienne. A noter aussi que le défenseur français de Portsmouth, Noé Pamarot, aurait été contacté par Damien Comolli, alors que les deux hommes se sont côtoyés durant un an et demi à Tottenham. Un autre joueur de Tottenham, le jeune milieu de terrain français de 20 ans Adel Taarabt, a peutêtre aussi été approché. Mais le club vers lequel se tourne principalement Saint-Etienne en ce moment est le FC Lorient. COMOLLI ACTIVE LA FILIÈRE TOTTENHAM indiscutable de l’équipe doubiste. L’entraîneur stéphanois a donc insisté pour concrétiser la venue de son ancien poulain le plus tôt possible et les deux hommes ont déjeuné ensemble récemment. Il semble donc ne plus manquer que la signature officielle du joueur pour que son avenir s’écrive désormais en vert. Elle n’aura peutêtre jamais lieu. Frédéric Antonetti, nouveau coach de l’équipe bretonne (et ancien entraîneur de l’ASSE, dont il a été viré juste après l’avoir fait monter en Ligue 1), est en effet monté au créneau pour conserver Leroy au sein de son effectif. « Je souhaite conserver Jérôme Leroy pour ses qualités techniques, je lui ai dit et je compte énormément sur lui ». Le technicien corse n’a pas l’intention de faire de cadeaux à ses anciens dirigeants de Saint- Etienne, et est en position de force. Surtout, il a eu des garanties de la part des responsables du Stade Rennais concernant le recrutement et le projet sportif du club à son arrivée, et ces derniers peuvent difficilement faire marche arrière deux semaines seulement après avoir obtenu la signature d’Antonetti. La semaine dernière, dans l’émission « Europe 1 Foot », Denis Balbir annonçait que, selon ses sources, Jérôme Leroy n’irait pas à Saint-Etienne, et que cette décision était définitive. D’autant que certains du côté de Saint- Etienne s’inquiéteraient du fait que Leroy n’ait pas marqué le moindre but cette saison. L’an prochain, l’ASSE et Leroy vivront donc peut-être heureux chacun de leur côté, mais ils ne devraient pas se marier. Les recruteurs stéphanois avancent doucement mais sûrement… PIERRE-FRANÇOIS CHETAIL L’équipe bretonne compte pas mal d’éléments de qualité. Les Stéphanois auraient des vues sur pas moins de cinq joueurs lorientais : le latéral gauche Jérémy Morel, le défenseur central Mickaël Ciani, le milieu récupérateur Morgan Amalfitano, le milieu offensif Fabrice Abriel et l’attaquant Kévin Gameiro, auteur de onze buts cette saison. L’ASSE suit aussi le milieu de terrain du Stade de Reims Thomas Gamiette (22 ans, 36 matchs en Ligue 2 cette saison), qui ne suivra pas son club en National. A la pointe de l’attaque, alors qu’un gros doute persiste sur l’avenir en vert de Gomis et Ilan, on recommence à parler de l’ancien Manceau Ismaël Bangoura, tout proche de signer à l’ASSE l’an dernier. L’international guinéen avait finalement préféré le Dynamo de Kiev, où l’expérience n’a pas été concluante pour lui. Il pourrait bien rejoindre la France, et pourquoi pas le Forez. Mais la piste la plus chaude mène à Seydou Doumbia. Le jeune attaquant ivoirien de 22 ans est la révélation du championnat suisse. Titularisé à huit reprises cette saison avec les Young Boys de Berne, il a inscrit 21 buts et est le meilleur buteur du championnat suisse 2008- 2009, grâce à sa multitude de réalisations marquées en fin de match après son entrée en jeu. Damien Comolli serait prêt à tenter un coup de poker en l’engageant, mais plusieurs autres clubs français sont sur le coup, dont Rennes, Monaco, Lille ou encore Le Mans.A Saint-Etienne, le recrutement à venir reste donc pour le moins incertain. P.-F.C.
L’ASSE s’oppose au départ de Paulo Machado à Toulouse, alors que le Portugais souhaite rejoindre le Téfécé. Le joueur appartient-il vraiment aux Verts ? L’interprétation de son contrat diffère selon les parties. Au milieu de terrain, on parle aussi beaucoup de la venue de Fabrice Abriel dans la Ville rose, voire de celles de N’Zonzi, Chantôme, Ayew et Serrano. Le Portugais entre deux eaux Toulouse et Saint-Etienne dos à dos sur le cas Machado Le Stade Rennais s’efforce de faire venir en Bretagne deux internationaux : l’insatiable buteur Seydou Doumbia, révélation du championnat suisse, et Alexander Tettey (en photo), le Norvégien habitué de la Ligue des Champions. Fred Antonetti ne prendra pas de vacances cette année. Trois jours après la fin du championnat, le président rennais a officialisé ce qui n’était plus qu’un secret de polichinelle à savoir la venue de l’ex-coach de l’OGC Nice dans le premier club breton. Mais pour l’annonce officielle de son arrivée, le nouvel entraîneur rennais était déjà parti loin de la Bretagne. Non pas pour prendre quelques jours de repos bien mérité sur une quelconque plage paradisiaque après une année de travail sans temps mort à Nice. Antonetti accompagnait en Norvège Pierre Dréossi, le manager général du Stade Rennais, en voyage d’affaires. Les deux hommes en ont profité pour préparer la venue de leur première recrue, à savoir Alexander Tettey, le milieu offensif de l’équipe de Rosenborg. Ce jeune international norvégien de 23 ans, d’origine ghanéenne, est la première piste sérieuse au niveau du recrutement rennais cet été. D’après la presse norvégienne, il est suivi par le club breton depuis plusieurs semaines déjà. Et s’il n’est pas extrêmement connu en France, Tettey est un joueur qui malgré son jeune âge peut quand même se targuer d’avoir disputé une dizaine de matchs de Ligue des Champions (avec Rosenborg). Alors que les dirigeants bretons cherchent un remplaçant au vieillissant Jérôme Leroy, qui prend la direction de Saint- Etienne, ils peuvent réaliser là une belle affaire en faisant de Tettey le premier ghanéo-norvégien-breton ! LA SUCCESSION DE LEROY LIGUE 1 Les dirigeants toulousains ont obtenu l’accord de Paulo Machado, l’une des découvertes positives de la Ligue 1 cette année. Arrivé l’an dernier à Saint-Etienne sous forme de prêt en provenance du FC Porto, le Portugais de 23 ans a réalisé une belle saison dans le Forez, où il a peut-être été la seule recrue convaincante de l’équipe, pour sa technique au-dessus de la moyenne et la précision de ses coups de pied arrêtés. Machado, milieu défensif, a inscrit quatre buts en Ligue 1 cette saison, plus une réalisation en Coupe de l’UEFA. Il avait d’ailleurs inscrit un magnifique coup-franc en pleine lucarne gauche lors du déplacement de Saint-Etienne à Toulouse. Ce qui a dû marquer les responsables du club toulousain. Quatrième du dernier exercice, le Toulouse Football Club voit en Machado une belle occasion de se renforcer, et de continuer à jouer les premiers rôles au niveau national. Et pour le jeune milieu de terrain, c’est une belle opportunité de jouer dans un club qui a les moyens de ses ambitions et aussi de disputer l’an prochain une Coupe d’Europe, dont il a pu goûter les joies cette année avec l’ASSE. Ainsi, certains médias annonçaient déjà début juin le transfert définitif de Machado vers Toulouse, pour trois millions et demi d’euros. Mais les dirigeants stéphanois n’ont pas tellement apprécié la manœuvre. Vincent Tong-Cuong, le directeur général du club stéphanois, a fermement réagi au grand intérêt porté par le Téfécé pour son joueur, par un communiqué officiel sans appel publié sur le site internet du club. Fuyant les médias, les dirigeants stéphanois utilisent d’ailleurs depuis plusieurs mois presque exclusivement ce moyen pour transmettre leur vision des choses. Dans leur dernier message, ils estiment que l’option d’achat concernant Paulo Machado a été levée du fait que le joueur a disputé plus de quinze rencontres en Ligue 1, comme il était stipulé au moment de son prêt. Ainsi, le Portuguais serait du coup automatiquement engagé pour trois ans avec le club stéphanois. Une vision des choses qui n’est pas partagée dans la Ville rose. Du côté toulousain en effet, on n’a pas la même interprétation des textes. Et le président du Téfécé Olivier Sadran ne va pas lâcher l’affaire. « Le joueur ne tient pas le même discours avec nous. Il est très intéressé pour venir. Je connais les règlements et, pour l’instant, il (Machado) n’a pas encore signé son nouveau contrat avec Saint-Etienne. » Et selon Sadran, il ne serait pas prêt de le faire, car le Stéphanois a selon lui déjà choisi le Sud-Ouest plutôt que le Forez. Le bras de fer entre les clubs des deux régions ne fait sans doute que commencer. Et dans cette histoire, l’interprétation des contrats et des règlements risque d’avoir plus d’importance que la volonté du joueur. ABRIEL EN EMBUSCADE En cas d’échec (ou même peut-être en cas de confirmation de la venue de Machado), la piste du milieu de terrain Fabrice Abriel est considérée comme très sérieuse. A Lorient depuis deux ans durant lesquels il a disputé l’intégralité des rencontres du club morbihannais, le joueur, qui va fêter ses trente ans dans quelques semaines, souhaite quitter la Bretagne. Il dispose d’un bon de sortie de la part de ses dirigeants. Il serait plus ou moins suivi par plusieurs clubs de Ligue 1, dont Saint-Etienne, Bordeaux, Paris (où il a été formé) ou encore Monaco. Mais dans le dossier Abriel, Toulouse semble plutôt être en tête de liste. Le milieu de terrain d’Amiens, Steven N’Zonzi, 20 ans, intéresse également les recruteurs du Stadium. Pour être complet, il se dit aussi que Toulouse aurait un œil sur le jeune Parisien Clément Chantôme et sur le fils de l’ancien Marseillais Abedi Pelé, Rahim Ayew, milieu international ghanéen de 23 ans évoluant à Eleven Wise, club de son pays. Pour remplacer Jérémy Mathieu sur le côté gauche du milieu de terrain, Toulouse pense aussi à l’Espagnol de Santander Oscar Serrano. PIERRE-FRANÇOIS CHETAIL Antonetti fait son marché Doumbia et Tettey à Rennes ? Autre piste sérieuse concernant le futur milieu de terrain rennais : Steven N’Zonzi. A 20 ans, le joueur d’Amiens a éclaté cette saison en Ligue 2. Il rejoindra très probablement dans les prochains jours un club de Ligue 1, et l’on parle de lui principalement à Rennes, Lille ou Toulouse. En attaque, Rennes s’intéresse de très près à un jeune attaquant évoluant en Suisse : Seydou Doumbia, qui n’est autre que la révélation du championnat helvète cette saison. Considéré comme un remplaçant dans la modeste équipe des Young Boys de Berne, où il arrivait l’été dernier en provenance du Japon, Doumbia possède les stats les plus affolantes de l’ensemble de l’Europe, tous championnats confondus. Avec 23 buts marqués et 10 passes décisives en 35 matchs (dont 27 comme remplaçant), l’international ivoirien a marqué un but par heure en moyenne. D’après son agent, la France est un championnat qui l’attire. Ça tombe bien, car des clubs français sont prêts à l’accueillir, notamment Saint-Etienne, Le Mans et Lille, en plus du Stade Rennais. P.-F.C. BRUITS DE VESTIAIRE Alexandre Bonnet, prêté à Sedan en Ligue 2 cette saison où il a joué quasiment l’intégralité des matchs (et inscrit six buts), va définitivement quitter Toulouse cet été. A la recherche de temps de jeu, le milieu gauche du Téfécé devrait prendre la direction du Pas-de-Calais, à Lens ou Boulogne-sur-mer, ou des Alpes, où le Grenoble Foot 38 serait intéressé. Quant à Jérémy Mathieu, son départ pour le club espagnol de Valence est acquis, et André-Pierre Gignac pourrait partir à Lyon. Albin Ebondo restera Toulousain. Libre, Bryan Bergougnoux n’a pas eu la réponse qu’il attendait de la part de ses dirigeants. Alors qu’il a accepté l’idée de voir son salaire baisser l’an prochain, l’entraîneur du Téfécé a récemment déclaré : « Il y a une grande différence entre ce que le club propose et ce que demande son agent ». A 27 ans, le milieu de terrain très apprécié par ses coéquipiers toulousains va faire ses valises pour l’étranger (AEK Athènes, FC Sion, Young Boys Berne et Rubin Kazan) à moins que des clubs comme Nice et Lens, qui se sont renseignés sur son cas, confirment leur intérêt pour Bergougnoux. Frédéric Antonetti (47 ans) vient en Bretagne accompagné de son adjoint, Jean-Marie de Zerbi, avec lequel il travaille depuis 1994, et le préparateur physique Nicolas Dyon, qu’il a connu à Saint-Etienne. L’ancien entraîneur niçois a estimé lors de ses premières déclarations en tant que coach du Stade Rennais que pour le moment, le club breton « arrivait derrière Bordeaux, Marseille et Lyon. Mais on a l’espoir un jour de les rejoindre. C’est un projet qui me plaît ». Frédéric de Saint-Sernin, le président rennais, a expliqué avoir proposé à plusieurs reprises une prolongation de contrat de deux ans à son ex-entraîneur Guy Lacombe (parti à l’AS Monaco), mais que celui-ci avait eu « un problème d’acceptation avec l’organisation très saine et très simple » du club. Même si le président du stade Rennais a récemment déclaré que Rod Fanni ne partira pas cet été, l’arrière droit international sera difficile à retenir, et on songe tout de même à une solution de remplacement. Les recruteurs rennais n’écartent pas la possibilité de se tourner vers leurs voisins lorientais pour s’attacher les services de Christophe Jallet, titulaire indiscutable dans le Morbihan. Également convoité par Paris, l’ancien Niortais cherche un club français qui joue pour l’Europe ou le titre. Le Foot gazette des transferts n°17 - du 18 juin au 1 er juillet 2009 - 11 BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :