Gazette des Transferts n°15 21 mai 2009
Gazette des Transferts n°15 21 mai 2009
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°15 de 21 mai 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,8 Mo

  • Dans ce numéro : Trezeguet vers Marseille.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE Depuis un petit moment déjà, Fernando Menegazzo est courtisé par le PSG. Le milieu bordelais intéresse fortement le club de la capitale, et cet intérêt pourrait se préciser si Paris se qualifie pour la Ligue des Champions. L’international brésilien n’est en tout cas pas insensible aux charmes parisiens : « On m’a demandé si un jour si on me proposait de signer là-bas, est-ce que j’irais… j’ai répondu qu’il y avait beaucoup d’autres clubs mais qu’aller à Paris… pourquoi pas ! S’était-il exclamé sur les ondes de RMC. Pour le moment, c’est loin d’être fait. Sur le dossier concernant l’attaquant sochalien Mevlut Erding, Bordeaux possède une longueur d’avance. « Je pense que mon avenir se joue entre l’un de ces trois clubs pour la saison prochaine. Les trois (OM, PSG et Bordeaux,ndlr) sont entrés en contact avec mon agent pour prendre des renseignements, avait-il révélé à Aujourd’hui Sport. Du coup, la solution la plus logique pour moi pourrait être de rejoindre Bordeaux. Mais tout dépendra de Laurent Blanc et de ses intentions. » Celles-ci devraient rapidement être dévoilées. L’attaquant guingampais Eduardo a subitement changé de dimension depuis son doublé en finale de la Coupe de France. Le joueur brésilien a fait forte impression, si bien que plusieurs écuries de Ligue 1 pensent à lui, notamment Bordeaux. Le Guingampais est séduit : « Plus jeune, au Brésil, j’avais un faible pour le Paris SG de Rai et Valdo. J’aime aussi Marseille, Bordeaux… Il y a de très bons clubs ici, a-t-il estimé dans les colonnes du Telegramme. Mais le RC Lens a déjà une longueur d’avance. Le défenseur bordelais Mathieu Chalmé n’exclut pas un départ à l’intersaison. Bien qu’il soit une pièce importante de l’effectif concocté par Laurent Blanc, une offre « intéressante » pourrait bien le faire réfléchir : « S’il y a des offres qui arrivent et qu’elles sont intéressantes pour moi, on en discutera. Mais aujourd’hui, je me sens très bien à Bordeaux et j’ai la tête au championnat. On verra pendant les vacances si des offres se présentent, a-t-il précisé sur mercato365.com. Le FC Lorient attire le regard des recruteurs girondins. Tout d’abord en ce qui concerne Michaël Ciani, leur défenseur central. Bordeaux souhaite renforcer sa défense axiale et le Merlu correspond au profil recherché. Enfin, leur attaquant Kévin Gameiro (en photo) fait lui aussi l’objet de plusieurs attentions. En cas de départ de Marouane Chamakh, cette piste pourrait prendre de l’ampleur. Laurent Blanc n’a pas attendu le déluge pour cibler ses recrues. Très probable participant à la prochaine Ligue des Champions, Bordeaux veut se présenter avec une équipe compétitive aussi bien dans cette compétition qu’en championnat. Le staff bordelais épluche donc toutes les possibilités, et quelques-unes d’entre elles se sont arrêtées sur deux joueurs du FC Lorient. Mise à Libre au mois de juin, le Toulousain Jérémy Mathieu est pisté par de nombreuses équipes dont les Girondins. La perspective de renforcer le côté gauche avec l’arrivée de ce joueur confirmé de L1 s’inscrirait parfaitement dans les plans établis par Laurent Blanc. La lutte pour le joueur s’effectue avec le club espagnol de Valence. Celui-ci possède même une longueur d’avance. Il sera bel et bien libre en juin prochain. Après quatre saisons sous le maillot du Toulouse FC, Jérémy Mathieu a rejeté l’ultime prolongation de contrat proposée par son club et va donc quitter la Ville Rose. Le latéral gauche, également capable de jouer au milieu de terrain, a lui-même avoué sa situation à l’issue de la saison. Chez les Toulousains, il a clairement franchi un palier et s’est distingué par sa régularité et son activité incessante sur le côté gauche. Trouver une nouvelle destination n’est donc pas un souci pour lui. Actuellement, quatre clubs tiennent la corde : le Genoa, l’AS Roma, Valence CF et les Girondins. La piste menant aux formations italiennes n’évoluant 8 - Le Foot gazette des transferts n°15 - du 21 mai au 2 juin 2009 LIGUE 1 Les dirigeants épluchent la filière lorientaise Gameiro et Ciani tentés par la Gironde rude épreuve tout au long de la saison, la défense centrale girondine a souvent évolué sans filet de protection, à savoir un joueur supplémentaire afin de pallier tout incident. C’est pourquoi le recrutement d’un défenseur central est à l’étude et le Lorientais Michaël Ciani (25 ans) correspondrait au profil. Depuis son arrivée chez les Merlus lors de la saison 2006- 2007, ce joueur à l’impact physique conséquent (1m89 pour 88 kg) a enchaîné les bonnes saisons et s’est mué en titulaire indiscutable de la charnière centrale. Après trois saisons en Bretagne, l’intérêt des Bordelais ne le laisse donc pas de marbre : « Je suis au courant. Mais je ne veux pas m’enflammer. On verra ce que dira Bordeaux à la fin du championnat. (…) On dit que je suis très attiré par l’étranger, mais une offre de Bordeaux pourrait vraiment me faire rester en France », a-t-il indiqué dans les colonnes d’Aujourd’hui Sport. Ses propos sous-entendent donc que des clubs étrangers lui font des yeux doux, mais les Girondins ont ses faveurs. En attaque, les dirigeants du club au scapulaire sont confrontés à un possible départ de Marouane Chamakh. IL NE MANQUE PLUS QU’UNE OFFRE BORDELAISE L’international marocain réalise une saison de haute volée et suscite l’intérêt de grosses écuries étrangères dont Arsenal. Le buteur formé au club a avoué qu’il ne refuserait pas de rejoindre les rangs d’une telle écurie. Pour ne pas être pris au dépourvu, Bordeaux épluche donc d’autres pistes. L’une d’entre elles mène donc à un deuxième Lorientais en la personne de Kévin Gameiro (22 ans). L’international Espoirs réalise sa meilleure saison en Ligue 1 et affiche surtout un potentiel très prometteur. Même si son profil est relativement différent de Chamakh, il possède de nombreuses autres qualités. Surtout, lui aussi a les yeux qui brillent à l’évocation de la Gironde : « J’en ai entendu parler. Ça fait toujours plaisir, j’étais même étonné, a-t-il avoué dans les colonnes d’Aujourd’hui Sport. C’est un grand club en France, qui joue le haut du tableau et la Ligue des champions. Bordeaux, c’est le genre de club qui fait rêver. Tous les joueurs ont pas, il est fort probable que cela se jouera entre Bordeaux et Valence. « Laurent Blanc a relancé mon agent, a-t-il déclaré dans les colonnes d’Aujourd’hui Sport. Je pense qu’il compte sur moi, mais je n’ai encore rien décidé. Ils veulent toujours me recruter, mais je ne sais pas encore si Bordeaux en a profité pour transmettre une offre. L’AS envie de jouer dans un club comme ça. » Il est clair que Bordeaux à l’heure actuelle est l’un des clubs les plus attractifs en France, Ciani et Gameiro l’ont bien compris, d’autant qu’ils aspirent à franchir un cap tous les deux. A partir du moment où un intérêt concret se manifesterait pour les deux joueurs, il ne resterait plus qu’à s’entendre avec le FC Lorient. Reste à savoir si leurs dirigeants sont enclins à négocier. Les dirigeants préparent l’avenir Pelé pour remplacer Ramé ? C. F. Ulrich Ramé n’est pas certain d’être toujours titulaire la saison prochaine. Les dirigeants bordelais planchent sur une possible recrue capable de le suppléer, voir de le supplanter. Plusieurs noms sont évoqués mais aucun ne se détache pour le moment. Les Bordelais sont en pleine phase de réflexion concernant le poste de gardien de but. Le titulaire en place Ulrich Ramé a bien prolongé d’une saison mais sa place de numéro un n’est plus garantie comme le prouvent les recherches des dirigeants girondins, d’autant plus que cette saison, l’international tricolore a souvent été blessé aux adducteurs. Pour le concurrencer, voire le remplacer, beaucoup de noms sont évoqués. A commencer par YohannPelé, le gardien du Mans. Cette valeur sûre de la Ligue 1 est en fin de contrat à l’issue de la saison et présente le profil idéal. Carlos Idriss Kameni, le gardien de l’Espanyol Barcelone, est aussi en fin de contrat et son nom figure bien dans les petits papiers bordelais. Mais la concurrence est rude le concernant. Le portier monégasque Stéphane Ruffier a déclaré quant à lui qu’il se verrait bien dans une écurie disputant l’Europe, dont évidemment Bordeaux. Parmi ces pistes, reste à savoir laquelle sera la bonne. Valence fait le forcing mais Bordeaux n’abdique pas La piste Mathieu toujours d’actualitéC. F. Rome est revenue vers moi. Il y a également Valence qui est arrivé. En revanche, je n’ai plus de nouvelles du Genoa alors que c’était très chaud à une période. » « LAURENT BLANC A RELANCÉ MON AGENT » A moins d’un cataclysme, les Girondins participeront bien à la prochaine édition de la Ligue des Champions, ce qui pourrait constituer un avantage dans ce dossier, même si le Valence CF devrait également être qualifié pour la compétition. Jérémy Mathieu a déjà fait ses preuves en Ligue 1 et son arrivée pourrait renforcer un côté gauche qui serait alors bien fourni avec Tremoulinas, Wendel, et donc Mathieu. Récemment, le joueur de 25 ans a de nouveau confirmé les contacts existants avec les Girondins mais la piste la plus probable est celle menant au club espagnol avec qui « c’est vraiment très chaud », a-t-il récemment avoué dans les colonnes de L’Equipe. La fin de saison girondine pourrait être déterminante dans ce dossier.C. F.
En pole position le 7 mai, l’Ecossais John Collins n’aurait pas été (encore) contacté par les dirigeants de l’AS Monaco. Paul Le Guen pourrait le coiffer au poteau. Nous l’annoncions dans le dernier numéro de La Gazette, John Collins était le grandissime favori pour succéder à Ricardo. Très apprécié du Prince Albert II et jouissant d’une bonne cote depuis son passage en Principauté en tant que joueur (1996-1998) et un titre de champion sous les ordres de Jean Tigana en 1997, Collins a raccroché les crampons en 2003 et fait ses preuves en tant que technicien dans plusieurs clubs, au rang néanmoins inférieur à celui de l’AS Monaco, septuple champion de France mais qui a nettement reculé dans la hiérarchie française depuis sa finale de la Ligue des Champions en 2004. Collins a réussi à Hibernian, son tout premier club professionnel en Ecosse, entre juin 2006 et décembre 2007, et tout récemment à Charleroi, dont il a annoncé son départ le 11 mai. Avec le sentiment du devoir accompli, celui d’avoir réussi à maintenir le club du Hainaut : « Je crois qu’effectivement, maintenant, c’est le moment d’en parler. Ce soir, c’était le dernier match à domicile, à Charleroi, pour moi, a-t-il expliqué en conférence samedi dernier. Mais il me reste encore un match à Dender, dans une semaine… et je veux terminer mon parcours en Belgique avec une victoire. Mon bilan ? Personnellement, j’en suis content. Je l’ai déjà dit, depuis 3 mois, l’équipe a progressé. Elle s’est organisée. On n’a peut-être pas marqué assez de buts, mais je suis satisfait du travail que j’ai réalisé. Ce n’est pas une saison fabuleuse, mais on s’est sauvés et, finalement, Charleroi restera en D1 ». Voilà qui donnait du crédit à l’hypothèse envoyant l’Ecossais sur le Rocher, alors que Kombouaré, un instant pressenti, devrait vraisemblablement s’engager au PSG. Mais le principal intéressé temporisait dans un entretien accordé à l’AFP le lendemain de l’annonce de son départ de Charleroi : « Je ne pense pas à un transfert à l’AS Monaco, a indiqué l’ancien joueur de l’ASM. Il serait malpoli de ma part d’évoquer un tel transfert et même d’y penser alors qu’il y a un entraîneur en place, le Brésilien Ricardo. Je suis peut-être sur une liste pour lui succéder mais je n’ai eu aucun contact avec les dirigeants de l’ASM. Mais dans le Qui pour remplacer Ricardo ? Le Guen plutôt que Collins ? foot, tout est possible ». En gros, l’Ecossais n’a rien voulu confirmer tant que le départ de Ricardo n’était pas officialisé. C’est tout à son honneur, mais cela n’annonce pas un échec de cette piste pour autant. ANTONETTI EN VOISIN ? Si cela devait néanmoins être le cas, d’autres entraîneurs auraient le profil. Et par exemple Paul Le Guen. Informé le 3 mai par Sébastien Bazin qu’il ne serait plus l’entraîneur du PSG la saison prochaine, Paul Le Guen va donc chercher un nouveau club à la hauteur de ses compétences, lui qui a remporté trois titres de champion de France avec Lyon entre 2003 et 2005, et hissé deux fois l’OL en quarts de finale de la Ligue des Champions, avant de perdre une partie de son crédit aux Glasgow Rangers entre mars 2006 et juillet 2007 et d’en récupérer une partie en sauvant deux fois le PSG de la descente en Ligue 2. Sur le point de redonner à Paris son luxe d’antan, voire à lui faire retrouver la Ligue des Champions, Le Guen payait ses Alors que Stéphane Ruffier est annoncé à Lille, Flavio Roma pourrait quitter la Principauté s’il n’est pas assuré de redevenir titulaire. Ou reprendre sa place dans la cage asémiste. LIGUE 1 Le gardien italien entre deux chaises critiques sur les modestes moyens financiers, actuels et pour la saison prochaine, mis à disposition du club de la capitale. Mais aurait-il à Monaco les moyens dont il rêve pour permettre à l’ASM de rejouer une Coupe d’Europe, quatre ans après le dernier parcours asémiste sur le Vieux Continent (16 e de finale en Coupe UEFA 2005-2006) ? Candidat indirect à une promotion interne, Jean Petit a pour sa part l’avantage de connaître parfaitement le club, les structures et bon nombre de joueurs, pour y avoir été à plusieurs reprises l’adjoint. Mis à part l’intermède Banide (octobre 2006-juin 2007), Petit a en effet épaulé tous les entraîneurs en chef depuis 1983. La dernière piste possible pourrait mener à Frédéric Antonetti, qui quittera lui Nice le 30 mai, au soir de la 38 e et dernière journée de Ligue 1. L’ex-coach de Bastia et Saint- Etienne, notamment, n’aurait pas beaucoup de chemin à faire pour aller de la cité niçoise à la Turbie, le centre d’entraînement de l’AS Monaco étant dans l’arrondissement de Nice. Mais Antonetti est pressenti à Rennes, pour y succéder à Guy Lacombe. VINCENT GÉHIN Que va faire Flavio Roma ? A34 ans, et alors qu’il a passé la barre des 200 matches en Ligue 1 avec Monaco le 23 août dernier à l’occasion du match contre Caen, Flavio Roma n’a peut-être plus beaucoup de temps de jeu devant lui. Parce qu’à son âge, souvent jugé - à tort - trop élevé en France, et les nombreuses blessures qui l’ont handicapé en 2005-2006, puis en 2007-2008, il ne jouit peutêtre plus de la même cote qu’en 2004, lorsque le natif de… Rome réalisait une excellente saison avec l’ASM, terminant vice-champion de France de Ligue 1 et vice-champion d’Europe après la finale de Ligue des Champions perdue 0-3 à Gelsenkirchen contre le FC Porto, un an après avoir remporté la Coupe de la Ligue. Il a depuis perdu sa place, au gré des pépins physiques et de l’éclosion de Stéphane Ruffier, son ex-doublure devenue titulaire dans l’esprit de Ricardo depuis cette saison. A tel point que Ruffier a tapé dans l’œil de plusieurs clubs de Ligue 1 et qu’il pourrait quitter la Principauté dès cet été. Et laisser du coup Roma reprendre place dans les buts ? Pas sûr, car Monaco a vu éclore cette saison le jeune YohannThuram-Ulien, le neveu de Lilian, qui a d’ores et déjà goûté à la Ligue 1 à l’occasion de trois rencontres : en tant que remplaçant de… Roma, sorti sur blessure à Auxerre le 29 novembre après 54 minutes de jeu, puis dès le coup d’envoi le match suivant contre Sochaux (1-1, 17 e j.) le 6 décembre, et le 17 janvier dernier à Caen (2-2, 21 e j.). Que fera Roma dès lors si Ricardo reste en Principauté ou si le remplaçant de celui-ci souhaite recruter un autre gardien destiné à concurrencer l’Italien ? L’intéressé n’a pas souhaité répondre à nos questions et il est donc difficile de parler pour lui. Le voir quitter Monaco pour un club où il serait assuré de jouer est possible, à un an de la Coupe du Monde 2010, même s’il semble avoir raté en 2006 l’occasion d’être le gardien de la Squadra Azzura championne du monde. A un an de la fin de son contrat avec l’ASM et peut-être de la fin de sa carrière, Roma pourrait également aller au bout de son engagement avec Monaco, surtout si Ruffier voguait sous d’autres cieux et que Thuram-Ulien était jugé encore un peu tendre. V.G. BRUITS DE VESTIAIRE Monaco aurait un œil sur le Suisse Xavier Hochstrasser. Ce milieu de terrain de 20 ans évolue aux Young Boys Berne depuis 2006 et jusqu’en 2012 s’il va au terme de son contrat. Récupérateur, international Espoirs pour son pays, Hochstrasser aurait été supervisé plusieurs fois par les recruteurs monégasques, et tout récemment lors du match entre son équipe et les Grasshoppers, le 19 avril dernier. Mais l’ASM ne serait pas seule sur le coup, Lens et Strasbourg auraient également ce joueur à l’œil. Monaco a pour lui l’avantage d’être assuré de jouer en Ligue 1 la saison prochaine. Nenê ne rentrera peut-être pas à Monaco. Le Brésilien, prêté à l’été 2008 à l’Espanyol Barcelone, aurait confié au quotidien espagnol As qu’il aimerait rester dans la capitale catalane, même si le transfert pourrait être coûteux pour les Bleu et Blanc. Recruté pour 6,25 M € au Celta Vigo par l’ASM en 2007, Nenê a un gros salaire en Principauté, où il doit encore deux ans de contrat. Nenê avait inscrit 5 buts en 28 matches avec Monaco la saison dernière, il en a marqué 4 en 32 rencontres pour l’Espanyol cette saison. Décidément intéressé par le championnat suisse, Monaco suivrait également Ideye Brown. L’attaquant nigérian de 20 ans évolue actuellement au Neuchâtel Xamax, club qui avait affronté l’Olympique de Marseille en amical le 13 juillet dernier. Auteur de neuf buts cette saison, et onze en 35 matches depuis son arrivée en décembre 2007 à Neuchâtel, Brown aurait même déjà fait l’objet d’une offre aux dirigeants suisses de la part des Monégasques. Mais le Hertha Berlin est également sur les rangs pour obtenir le transfert du joueur. Il a failli marquer à Sochaux le 13 mai dernier, ça aurait été son premier but de la saison en onze rencontres. Mais Serge Gakpé, grièvement blessé en mai 2008, est en difficulté en Principauté depuis son retour en février. Il jouit cependant toujours d’une bonne cote auprès de clubs européens, et notamment d’Everton. L’autre club de Liverpool aurait d’ailleurs envoyé un observateur à Louis II à plusieurs reprises depuis début 2009. Gakpé est en contrat avec Monaco jusqu’en 2011. Cédric Mongongu sera, lui, libre un an plus tôt, mais Arsenal et la Juventus Turin aimeraient bien le recruter dès cet été. Le Foot gazette des transferts n°15 - du 21 mai au 2 juin 2009 - 9 BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :