Gazette des Transferts n°15 21 mai 2009
Gazette des Transferts n°15 21 mai 2009
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°15 de 21 mai 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,8 Mo

  • Dans ce numéro : Trezeguet vers Marseille.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE Jean-Alain Boumsong (29 ans) attise les convoitises. D’après Le 10 Sport, l’international tricolore serait convoité par l’AS Roma. Le club italien souhaiterait remanier son secteur défensif en prévision du départ de Philippe Mexès. Dans cette hypothèse, ce serait un destin croisé entre deux joueurs qui ont formé la charnière centrale de l’AJ Auxerre par le passé. Reste à connaître la position de Lyon sur ce dossier concernant un joueur qui a traversé la saison comme titulaire. En dépit d’une saison moyenne, Fabio Grosso n’en reste pas moins attractif. L’international italien intéresse même des grands noms du football européen. D’après Mediaset, le latéral gauche lyonnais intéresserait le Bayern Munich, la Juventus Turin et le Milan AC, parmi les plus prestigieux. Mais le Genoa, la Fiorentina et Naples sont aussi intéressés par ses services. Là encore, il n’est pas certain que les Gones acceptent de laisser partir leur seul véritable défenseur gauche. Sidney Govou a pris la décision de ne pas renouveler son contrat avec Lyon qui prendra échéance en juin 2010. L’international tricolore a plusieurs fois avoué qu’il tenterait bien une nouvelle expérience, principalement à l’étranger. La Premier League pourrait être sa prochaine destination d’après New of the World. Plusieurs équipes seraient prêtes à l’accueillir dont le club de Bolton. En France, le PSG a été évoqué pendant un temps, mais il n’y a toujours pas eu d’évolution. L’OL s’intéresserait au meneur de jeu du Herta Berlin Raffael (24 ans), tout comme d’autres écuries prestigieuses dont le Benfica Lisbonne. Transféré du FC Zurich vers le club allemand lors du mercato hivernal 2008, le Brésilien suscite déjà des intérêts. Titulaire indiscutable, il est un des joueurs de l’effectif le plus utilisé cette saison par les Berlinois. Pour le moment, cela ne reste qu’une rumeur, la décision de Juninho en fin de saison pourrait bien décanter certains dossiers comme celui-ci. Juninho sera fixé sur son avenir à la fin du championnat. Pour compenser le départ de son joueur emblématique, ou tout simplement renforcer l’entrejeu, les dirigeants de l’OL se renseignent aux quatre coins de l’Europe afin de trouver la perle rare. Moubarak Boussoufa pourrait être celui-ci. Le milieu de terrain d’Anderlecht est considéré comme le meilleur joueur du championnat belge. Une réputation qui a attiré l’œil de l’OL. Les Lyonnais doivent s’y préparer. Juninho pourrait quitter le club à l’issue de la saison. L’international brésilien est en pleine réflexion concernant la suite à donner à sa carrière. S’il n’a pas exclu de rester dans le Rhône, il n’écarte pas non plus la possibilité de quitter son club de cœur. Il l’a d’ailleurs annoncé lui-même, c’est à la fin du championnat qu’il prendra sa décision. Reste que les dirigeants lyonnais ne peuvent se permettre d’attendre sans réaction. Déjà que les critiques sont tombées pour avoir été passifs lors du mercato hivernal, l’intersaison promet donc de gros changements du côté lyonnais. L’éventuelle place laissée vacante par Juninho au milieu de terrain 6 - Le Foot gazette des transferts n°15 - du 21 mai au 2 juin 2009 LIGUE 1 Le meneur de jeu d’Anderlecht pour remplacer Juninho Boussoufa plaît aux Lyonnais pourrait être reprise par Moubarak Boussoufa (24 ans). Le meneur de jeu du RSC Anderlecht intéresse de nombreuses écuries anglaises et espagnoles, ainsi que les quatre ténors de Ligue 1, à savoir Lyon, Bordeaux, l’OM et le PSG. Mais pour le moment, les deux clubs olympiens sont les mieux positionnés. L’international marocain né à Amsterdam est considéré comme le meilleur joueur de la Jupiler League. Evoluant au club bruxellois depuis trois saisons, il a remporté tous les titres possibles tant collectivement qu’individuellement. Cette saison, ce poids plume (1m67, 59 kg) possède même un rendement en nombre de buts digne d’un buteur. « SI DE TELS CLUBS PRESTIGIEUX LUI PROPOSENT UN BON CHALLENGE ET QUE TOUT LE MONDE S’Y RETROUVE, ON VERRA » (RACHID TAIMOUT, SON AGENT) Si le physique n’est pas sa principale qualité, il a en revanche de nombreux autres atouts. Certains l’ont même comparé à l’Italien Gianfranco Zola en raison de sa petite taille et de son jeu techniquement très fin. Si Anderlecht a toujours réussi à conserver sa perle, il sera de plus en plus difficile à l’avenir de la retenir. Heureusement, le joueur ne paraît pas pressé de quitter la Belgique pour le moment. Son agent, Rachid Tajmout, a expliqué la situation actuelle du joueur : « Je n’ai eu personne au téléphone. (…) Mon joueur est heureux à Anderlecht. Il vaut mieux d’ailleurs être roi chez soi que valet de chambre ailleurs, a-t-il estimé bon de rappeler sur le site footmercato.net. Mais bon, après si de tels clubs prestigieux lui proposent un bon challenge et que tout le monde s’y retrouve, on verra. Actuellement Moubarak n’est pas en recherche de club. » Sous contrat jusqu’en 2012, la valeur marchande du joueur n’est pas accessible à toutes les bourses, puisqu’il est évalué aux alentours des 10 millions d’euros. De plus, il possède le meilleur salaire du championnat belge avec une rémunération d’environ 125 000 euros nets par mois. S’ils souhaitent l’enrôler, les dirigeants lyonnais savent donc à quoi s’attendre. Reste à savoir si les dirigeants rhodaniens sont prêts à faire les efforts nécessaires. CÉDRIC FERREIRA La filière toulousaine à la loupe L’attaquant de la Roma pourrait changer de club Vucinic pour épauler Benzema Souvent esseulé sur le front de l’attaque lyonnaise, l’efficacité de Karim Benzema a logiquement souffert. Pour l’aider, l’OL recherche un attaquant capable de former une paire d’envergure. L’attaquant de l’AS Roma Mirko Vucinic présente un profil complémentaire à l’international tricolore. C’est pourquoi Lyon se renseigne sur l’international monténégrin. A moins d’un cataclysme, Karim Benzema sera bel et bien là au mois d’août. Cela a été flagrant tout au long de la saison, l’international tricolore a paru bien isolé au sein de l’attaque lyonnaise. Souvent esseulé, il se retrouvait confronté à une défense entière avec comme pour seule solution de réussir l’exploit de franchir les obstacles le séparant du but par ses propres moyens. Pour donner du poids offensif à l’équipe, et épauler son buteur fétiche, les Lyonnais cherchent un attaquant capable de former une doublette prolifique avec Benzema. Leur intérêt se porte notamment sur Mirko Vucinic (25 ans), l’attaquant de l’AS Roma. Evoluant depuis trois saisons dans la capitale romaine, l’international monténégrin peine à s’imposer comme le buteur incontournable de son équipe. LA JUVE ET LE REAL SONT AUSSI SUR LUI Sissoko et Capoue ont la cote L’été sera agité à Lyon et l’un des secteurs probablement touchés sera l’entrejeu. C’est pourquoi plusieurs solutions sont envisagées par l’OL pour renforcer ce secteur. Révélations toulousaines de cette saison, les noms de Moussa Sissoko (en photo) et Etienne Capoue sont évoqués dans les coulisses du champion de France en titre. Le Toulouse FC est l’une des surprises cette saison. Le club de la Ville Rose réalise une excellente campagne et est toujours en course pour l’Europe. Comme toutes les équipes du haut de tableau, de nombreux joueurs se sont mis en avant cette saison. Si André-Pierre Gignac est le plus emblématique, derrière lui, de nombreux jeunes joueurs ont su se révéler et grappiller une place dans le onze de départ. C’est le cas des deux milieux de terrain Moussa Sissoko (19 ans), et Etienne Capoue (20 ans). Concernant le premier cité, c’est sa deuxième saison en tant que titulaire en Ligue 1. Mais c’est véritablement cette saison qu’il a pris de l’ampleur, au point de devenir un homme clé du dispositif toulousain. Au sujet de Capoue, il effectue sa première saison pleine en championnat. Il a su convaincre Alain Casanova en début de saison et depuis, celui-ci ne l’a plus retiré de son équipe type. ILS SE SONT IMPOSÉS PARMI LES TITULAIRES Depuis sa superbe saison 2004-2005 sous le maillot de Lecce où il avait inscrit 19 buts en championnat, il n’a jamais réussi à rééditer cette performance. En fait, il n’a jamais dépassé la barre des 10 buts en Serie A depuis cette saison-là. Actuellement, il en est à 9 buts inscrits, soit le même total que la saison dernière, il peut donc encore espérer faire mieux. Vucinic ne peut donc être considéré comme un véritable tueur. En revanche, il possède un profil sensiblement différent de celui de Karim Benzema, ce qui pourrait les rendre très complémentaires. Le joueur giallorossi se distingue par sa grosse activité sur le front de l’attaque et son jeu de tête particulièrement efficace, entre autres. Pour le moment, il n’y a aucune manœuvre concrète des dirigeants lyonnais. Mais ils ne devront pas traîner sur ce dossier s’ils y accordent de l’importance car le Real Madrid et la Juventus Turin sont aux aguets.C. F. Promis à un bel avenir, ils sont donc l’objet de plusieurs attentions. Sissoko est notamment suivi de près par la Juventus de Turin. Mais l’OL est aussi dans le coup. A vrai dire, les Lyonnais suivent de près les deux joueurs toulousains. Jérémy Mathieu pourrait être inclus dans le lot mais il paraît peu probable que Lyon, en retard sur ce dossier, double Bordeaux et Valence qui ont les faveurs du joueur. L’entrejeu lyonnais risque de subir de nombreux changements cet été. De nombreux joueurs étant annoncés sur le départ, les dirigeants lyonnais préparent donc la relève. Le choix de Sissoko et Capoue présente ainsi une faible marge d’erreur tant leurs qualités sautent aux yeux, particulièrement pour le premier. Reste à savoir la position des joueurs en cas d’offre et surtout celle de Toulouse. Car il paraît évident que les dirigeants toulousains n’auront pas l’intention de lâcher leurs jeunes espoirs si facilement.C. F.
Révélation de la Ligue 2 avec Tours, Laurent Koscielny est l’une des valeurs montantes du Tours FC. Suivi de près par le FC Nantes, le défenseur tourangeau souhaite avant tout vivre à fond la fin de saison du TFC avant de penser à la Ligue 1. Laurent, comment vivez-vous les derniers moments de cette saison ? Bien. Au départ, l’objectif du club était le maintien. On l’a réussi rapidement. Ensuite, on s’était fixé l’objectif de terminer le plus haut possible au classement. On a enchaîné les victoires et aujourd’hui, à quelques semaines de la fin, on s’est mêlés à la lutte pour la montée en Ligue 1. On ne pouvait pas rêver de mieux. Comment expliquez-vous cette réussite ? On est partis du principe que l’on prenait les matchs les uns après les autres. On était focalisés sur le Laurent Koscielny rêve de L1… mais pas du FCNA « Je n’ai rien signé avec Nantes » Annoncé depuis quelques mois dans le Nord, Pierre-Emerick Aubameyang devrait bien être lillois l’an prochain. Une première recrue pour le LOSC. D’autres devraient suivre. Le LOSC aime prendre les devants sur la concurrence. Et sur le dossier d’Aubameyang, les dirigeants lillois ont su anticiper les évènements pour finaliser rapidement la venue de l’attaquant milanais actuellement prêté à Dijon. A moins d’un bouleversement de dernière minute, Pierre-Emerick Aubameyang serait sur le point de s’engager avec le LOSC pour l’an prochain. GAILLARD, DE LENS VERS LILLE Révélation dijonnaise cette saison, le jeune attaquant, auteur de huit buts en Ligue 2, découvrira normalement la Ligue 1 sous la tunique des Dogues. Un prêt avec option d’achat aurait été trouvé avec le Milan AC. Une arrivée qui en annonce d’autres. La première arrivée devrait concerner maintien et au final, surtout grâce à nos prestations à domicile, on a commencé à avoir quelques idées pour la suite de notre saison. Après, je ne pense pas spécialement que le groupe ait pensé jouer la montée en cette fin d’année. On a réalisé une bonne série d’invincibilité qui nous a permis d’être dans le sprint final pour l’accession en Ligue 1. Pourtant, ce n’était pas simple de garder notre bonne dynamique de victoires. Surtout après le gros coup dur qu’a connu Claudio Keseru (saison terminée). On avait à cœur de bien terminer pour lui. Et comme le groupe est de qualité, on avait des joueurs capables de le suppléer. C’est notre force. Le groupe est solidaire pour réussir. Personnellement, êtes-vous content de votre progression ? Ça fait plus de deux ans que je suis dans ce club. On possède un bon groupe qui prend aussi bien du plaisir en dehors que sur le terrain. Il y a une bonne ambiance. C’est beaucoup plus simple de jouer des bons matchs dans cet environnement. J’ai la confiance de mes partenaires et du coach (Daniel Sanchez). J’en profite. Mais j’avais déjà découvert la Ligue 2 à Guingamp où j’ai pu jouer une quarantaine de matchs. Ensuite, j’avais fait le pari du National avec Tours l’année dernière. On est remontés tout de suite. Avec la confiance acquise, on a continué notre progression collective. Et personnellement, c’est toujours plus simple de s’affirmer en jouant des matchs de haut niveau chaque week-end. Maintenant, je prends énormément de plaisir à jouer avec cette équipe. « POURQUOI PAS CONNAÎTRE LA L1 AVEC TOURS ? » Surtout que l’an prochain, vous devriez être en Ligue 1 quoi qu’il arrive… (Sourire.) Pour le moment, ce n’est pas trop la question. Ça serait déjà une bonne expérience de faire deux montées de suite avec Tours en deux ans. On ne vit pas tous les ans des accessions. On va essayer, moi le premier, de faire tous les efforts qu’il faut pour essayer d’atteindre l’une des trois premières places pour, à la fin, connaître une montée le poste de gardien de but. Grégory Malicki sur le départ, Lille va devoir trouver une solution de rechange. A 22 ans, Stéphane Ruffier est la priorité. Tout comme JohannCarrasso. L’un des deux devrait être lillois l’an prochain. En défense, Cédric Kanté n’a toujours pas donné sa réponse pour la saison prochaine aux dirigeants lillois. Le dossier Jérémy Sorbon reste toujours d’actualité. Mais Lille serait sur le point de recruter le jeune défenseur central du Racing Club de Lens, Frédéric Gaillard. En fin de contrat, ce dernier ne souhaite pas poursuivre son aventure en Sang et Or et serait intéressé par le challenge lillois. Ce dernier l’a d’ailleurs révélé sur le site www.footlille.com. « J’estime que j’aurai plus de chance de jouer à Lille, explique-t-il. Leur projet me fait croire en mes possibilités. Et puis, il ne faut pas oublier tous ces joueurs formés à Lens et qui ont éclos à Lille en faisant de beaux parcours. » La saison n’a pas livré encore toutes ses vérités mais Lille travaille activement sur la prochaine. La preuve que l’ambition demeure intacte dans le Nord. LIGUE 1 E. M. inespérée. Les choses bougent-elles autour de vous ? Ça bouge. Mes agents travaillent mais je leur ai dit que pour le moment je préférais me concentrer sur mon futur immédiat avec Tours. Je laisse passer les derniers matchs importants. Je n’ai pas envie de me polluer la tête avec mon avenir. J’aurais tout le temps d’en discuter en fonction des montées, des descentes des différents clubs concernés. Votre nom est souvent associé au FC Nantes. Qu’en est-il exactement ? Je le vois aussi. C’est une piste très chaude mais tout dépend de la fin de saison du club également. D’ici à deux semaines, ça va s’éclaircir. Quand il ne restera plus qu’une seule journée, les jeux seront faits et l’on saura qui montera et qui descendra. Après, j’aurai tout le temps de prendre des décisions sur mon avenir. Avez-vous déjà signé un accord en marge de la saison prochaine ? Non, je n’ai rien signé de concret que ce soit avec Nantes ou un autre club. J’avais toujours dit que je finirais la saison avec Tours en Ligue 2. Je veux bien la terminer. Je ne prendrai ma décision qu’à la fin du championnat. Si Tours monte en Ligue 1, seriez-vous prêt à y rester ? Si le club monte, il y aura toujours une chance de m’y voir. Mais pour l’instant, on est dans l’incertitude à tous les niveaux. On verra bien. Je préfère me concentrer sur ma fin de saison avec Tours et la possibilité d’écrire une belle page du TFC. C’est un grand truc que l’on peut faire. C’est intéressant et enrichissant à vivre. J’ai envie de me prouver à moimême que j’ai le niveau de la Ligue 1. Ma progression passera par une saison en L1. Je ne me vois pas faire une saison de plus en Ligue 2. Après, on ne sait jamais de quoi demain sera fait. D’autres clubs se sont-ils renseignés sur vous ? Je ne sais pas trop. Ce sont mes agents qui gèrent ça. Il doit avoir d’autres contacts (Toulouse, Sochaux, Nancy, Grenoble et Auxerre seraient à l’affût,ndlr) et d’autres possibilités pour l’avenir, mais pour le moment, je ne pense qu’à Tours. Ce serait une belle récompense de monter avec ce club qui m’a fait confiance. PROPOS RECUEILLIS PAR ERIC MENDES L’attaquant dijonnais devrait être lillois l’an prochain Aubameyang, première recrue du LOSC BRUITS DE VESTIAIRE Un petit tour et puis s’en va. C’est ce que s’apprête à vivre Ricardo Faty. Prêté au FC Nantes depuis plus d’un an, le milieu de terrain français de l’AS Roma ne devrait plus porter les couleurs jaunes des Canaris. Prêté avec une option d’achat de 3M €, les dirigeants nantais ont été déçus par les performances de l’ancien Bleuet qui se devait d’être l’un des éléments moteurs de Nantes cette saison en Ligue 1. Un retour en Ligue 2 se faisant de plus en plus menaçant, Faty avait également fait savoir à ses dirigeants que son avenir ne serait plus sur les bords de la Loire en cas de descente. Waldemar Kita en est convaincu. Eduardo est l’attaquant qu’il faut au FC Nantes l’an prochain. Après l’avoir vu à l’œuvre notamment face à Rennes, lors de la finale victorieuse de Guingamp 2 buts à 1, le président nantais est prêt à faire tout ce qu’il faut pour s’attacher les services du meilleur buteur de la formation costarmoricaine. Même en Ligue 2. Seulement, en fin de contrat, Eduardo ne manque pas de choix. La concurrence sera rude sur le dossier. Revenu à son meilleur niveau, Nicolas Plestan pourrait bien être tenté par un départ l’été prochain. Après plus de 5 ans dans le Nord, le défenseur lillois souhaiterait connaître un nouveau défi. Des clubs allemands et anglais le suivraient avec une attention particulière. En France, Saint-Etienne et le PSG seraient également sur le coup. Mais Plestan ne compte pas partir n’importe où. Il saura prendre son temps avant de faire le choix de partir ou de rester. Lille pourrait être une destination de choix pour beaucoup de Lorientais. Le premier d’entre eux serait Christophe Jallet. A 25 ans, le milieu polyvalent des Merlus est sur le départ. Le LOSC le suit depuis longtemps et apprécierait ses qualités de contreattaquant. Lorient en demanderait 3 M €. L’autre bonne pioche pourrait être Kévin Gameiro. A peine un an après son arrivée en Bretagne, l’ancien Strasbourgeois a su devenir indispensable dans la formation de Christian Gourcuff. Mais Rudi Garcia ne serait pas contre l’idée de faire venir un joueur capable aussi bien de marquer que de faire la dernière passe. Le Foot gazette des transferts n°15 - du 21 mai au 2 juin 2009 - 7 BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :