Gazette des Transferts n°15 21 mai 2009
Gazette des Transferts n°15 21 mai 2009
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°15 de 21 mai 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,8 Mo

  • Dans ce numéro : Trezeguet vers Marseille.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE - Après avoir réalisé un bon début de saison, Florent Sinama-Pongolle a quelque peu disparu de la circulation. Il avait même été appelé en équipe de France à l’automne mais il s’est par la suite retrouvé distancé à l’Atletico Madrid par Diego Forlan et Sergio Aguero. La saison dernière, il était courtisé par le PSG dans le cas où la piste menant à Jimmy Briand échouait. Finalement, le PSG n’a pu mener à bien aucune des deux pistes. S’il ne reste pas à l’Atlético, Sinama- Pongolle pourrait rebondir dans un autre club espagnol car il apparaît trop cher pour les clubs français. - L’attaquant d’Arles Eyemen Henaini intéresse Tarragone. Le club espagnol a fait de cet attaquant, qui a inscrit 16 buts avec Arles cette année, sa priorité. Le meilleur ami d’Adil Rami (ils ont évolué à Fréjus ensemble) appartient toujours à Sedan qui aimerait bien le récupérer pour la saison prochaine. - Jouer ou plutôt appartenir à l’effectif d’un grand club ne lui suffit plus. Las de voir du banc ou des tribunes les matches de ses coéquipiers du FC Barcelone, Eidur Gudjohnsen veut partir. L’attaquant islandais a déclaré à un journal de son pays qu’il quitterait le club espagnol cet été si les choses ne changeaient pas, si un temps de jeu plus conséquent ne lui était pas accordé. Cette saison, il n’a été titulaire que huit fois en Liga et une fois en Ligue des Champions. Il pourrait rejoindre le Bayern Munich en servant de monnaie d’échange dans le cadre du transfert de Ribéry au Barça. - Cela fait plusieurs saisons que le FC Séville suit Landry N’Guémo. Mais cette année, et à l’approche du Mercato estival, le club andalou semble vouloir passer la vitesse supérieure pour s’attacher les services de l’international camerounais. Ils ne devraient pas tarder à faire une offre aux dirigeants de l’AS Nancy Lorraine. Quelques clubs anglais comme Reading, Newcastle sont également intéressés par le profil d’N’Guémo. Même si l’Inter Milan n’est pas trop enclin à lâcher son attaquant vedette, le joueur, lui, semble décidé à quitter le club pour rejoindre le Real Madrid. Il serait même prêt à aller au bras de fer. Le FC Barcelone fait également les yeux doux au joueur. Bref, on se dirige Le Real convoite le buteur suédois Ibrahimovic à la Maison Blanche ? Parti en Espagne il y a deux ans lorsque Nantes a été relégué en L2, Franck Signorino a peu joué sous le maillot de Getafe. S’il ne ferme la porte à aucun club, ni à un possible retour en France, il aimerait rester en Liga et avoir enfin la possibilité de montrer qu’il a les qualités pour s’imposer dans ce championnat. Franck, comment allez-vous ? Je reviens d’une longue blessure, une fracture au tibia. Je viens de reprendre et j’ai repris un entraînement normal avec le groupe. Je dois beaucoup au club qui m’a payé toute l’année sans rechigner alors qu’en France, lorsqu’un joueur se blesse gravement, les clubs ne le paient que trois mois. Comme en Espagne les professionnels ne peuvent pas jouer avec la réserve, je ne fais juste que m’entraîner pour être prêt pour la saison prochaine et si je peux aider le club avant, en cette fin de saison, je le ferai. Je suis à la disposition de l’entraîneur. Je suis physiquement parfaitement bien. Je suis apte à jouer 90 minutes. Mais le club est dans une situation délicate : on est à la lutte pour le maintien et l’entraîneur a changé pour les cinq derniers matchs. Quel bilan tirez-vous de votre expérience à Getafe ? Il est forcément négatif. La première année, l’entraîneur ne m’a pas fait confiance. J’ai quand même joué quelques matches européens comme contre Benfica, le Bayern Munich ou l’AEK Athènes. J’ai fait de bons matches, ça a été souligné dans la presse. Mais avec cet entraîneur il n’y avait pas de continuité. Même si je faisais un bon match, il était capable de ne pas me mettre dans le groupe pour le match suivant. 22 - Le Foot gazette des transferts n°15 - du 21 mai au 2 juin 2009 ESPAGNE vers un « feuilleton Ibrahimovic » sur le marché des transferts cet été. Avec des revenus avoisinant les 12 millions d’euros annuels, Zlatan Ibrahimovic est le joueur le mieux payé au monde. Il est aussi considéré comme l’un, si ce n’est le meilleur attaquant du monde et son objectif est de remporter, rapidement, le Ballon d’Or. Or, pour cela il faut qu’il remporte une grande compétition européenne en club ou avec sa sélection. Il a peu de chances d’y parvenir avec la Suède. Et comme avec l’Inter Milan cela paraît également très compliqué, il a des envies d’ailleurs. Déçu que l’Inter n’aille jamais très loin en Ligue des Champions (cette année, ils ont été éliminés en 8èmes de finale par Manchester United), l’attaquant suédois pense désormais que son club ne pourra jamais atteindre les demies ou la finale de la Ligue des Champions, et encore moins de gagner cette compétition. MORATTI A FIXÉ LE PRIX DE SON TRANSFERT A… 60 MILLIONS D’EUROS Les envies d’ailleurs de Zlatan Ibrahimovic n’ont pas échappé aux grosses écuries européennes qui sont parfaitement conscientes qu’en engageant le géant suédois, elles seraient assurées de posséder dans leur effectif un buteur hors pair. Le Real Madrid a dégainé en premier, mais le président de Pourquoi êtes-vous resté au club, alors ? Je n’étais pas contre un départ mais le club s’y est opposé alors que Santander, Valenciennes, Le Havre, la Real Sociedad étaient intéressés. Je suis resté, je comptais faire une bonne saison mais je me suis malheureusement blessé. « JE N’AI PAS EU DE CONTACTS DIRECTS AVEC VALENCIENNES, ALORS QUE L’AN DERNIER ANTOINE KOMBOUARÉ M’AVAIT APPELÉ » Regrettez-vous d’avoir quitté la France ? Je ne regrette pas d’avoir quitté la France. C’était un choix calculé. Je voulais découvrir un autre championnat et surtout la Liga qui est le meilleur championnat européen avec la Premier League. Plusieurs clubs espagnols me suivaient : Alméria, La Corogne et Getafe, j’ai choisi Getafe. Même si j’ai joué peu de matches, j’ai disputé des rencontres de Coupe d’Europe, avec notamment un match face au Bayern de Munich où j’avais fait une grosse prestation. Quel est votre état d’esprit aujourd’hui ? Avez-vous envie de quitter le club pour vous relancer ? J’ai signé un contrat de quatre ans, il m’en reste donc deux. Je ne me ferme aucune porte. J’attends la fin de la saison pour discuter avec mes dirigeants et voir s’ils souhaitent me conserver, me prêter ou me vendre. Etes-vous en contact avec Valenciennes ? l’Inter Milan, Massimo Moratti, n’a pas tardé à répondre dans le Corriere dello Sport ; il a en effet fait savoir qu’il consentirait à laisser partir son attaquant suédois contre Gonzalo Higuain et 50 millions d’euros. Voilà une manière de dire aux dirigeants du Real qu’il ne voulait pas lâcher Ibrahimovic. Comme souvent sur les gros dossiers de transferts, lorsque le Real Madrid s’intéresse à un joueur, le FC Barcelone s’y intéresse aussi, et selon La Gazzetta dello Sport, Barcelone est justement la destination que souhaite rejoindre le buteur suédois de l’Inter Milan à l’intersaison. S’il s’est montré évasif, son agent n’a en tout cas pas démenti les contacts avec les deux clubs espagnols : « Zlatan est sous contrat, mais il n’est pas prisonnier,a déclaré son agent à la chaîne radio Italia TV. Aujourd’hui les conditions ne sont pas réunies pour qu’il quitte l’Inter. Mais ça ne veut pas dire que ça ne se fera pas. Je sais qu’on parle du Real et de Barcelone à son sujet, mais il a un contrat ». Ce contrat n’expire qu’en juin 2012. Autant dire que si un club veut s’attacher les services du joueur, il faudra qu’il le paie cher, très cher même. Afin de calmer un peu tout le monde, le président Moratti a d’ailleurs précisé qu’Ibrahimovic ne partirait pas à moins de 60 millions d’euros. Toujours selon la Gazzetta dello Sport, le président de l’Inter Milan aurait entrouvert une porte concernant le départ d’Ibrahimovic. Il aurait en effet conclu un pacte avec son attaquant. Selon ce pacte, le dirigeant intériste serait prêt à laisser partir son buteur à la fin de la saison si celui-ci parvenait à emmener son club au titre de champion d’Italie. Mais tout cela n’en reste pour l’instant qu’au stade des rumeurs. Une chose est sûre, l’été s’annonce chaud du côté de Milan. Et l’Inter joue très gros sur ce dossier brûlant. Franck Signorino ronge son frein à Getafe « Je suis ouvert à toutes les propositions » VALÉRIE PRATDESSUS Je n’ai pas eu de contact direct avec Valenciennes. L’an dernier, Antoine Kombouaré m’avait appelé deux fois. Je n’ai eu aucun contact avec Nancy, Auxerre ou Metz non plus. Le président de Nancy, Monsieur Rousselot, m’avait contacté lors de mon départ de Nantes, mais rien depuis. Est-ce que ce ne serait pas une régression de revenir en France ? Non, mais c’est vrai que je garderai un goût d’inachevé si je devais quitter l’Espagne car je n’ai pas encore eu l’occasion de vraiment me tester dans ce championnat. Et ça, c’est ce qu’il y a de plus frustrant pour un footballeur. PROPOS RECUEILLIS PAR V. P.
Il y a un an à peine, Aly Sissokho végétait à Gueugnon où il devait se contenter des matches avec l’équipe réserve. Parti au Portugal alors qu’en France seul Lille avait fait une timide approche, le latéral gauche a explosé au sein du championnat portugais et en Ligue des Champions. Et aujourd’hui de grands clubs européens s’intéressent à lui. Mi-mars, Marseille a envoyé un émissaire à Porto afin de superviser Aly Sissokho. C’était, bien sûr, une bonne idée mais elle arrive sans doute un peu tard. C’est l’année dernière qu’il fallait s’intéresser à Aly Sissokho. A l’époque, le latéral gauche rongeait son frein à Gueugnon. Alors que l’équipe réalisait une très mauvaise saison, les Forgerons ne lui ont pas fait confiance. Sissokho était alors un quasi-inconnu pour les clubs français puisque seul Lille l’avait repéré. Mais les contacts n’étaient pas allés très loin. MARSEILLE EST ALLÉ LE SUPERVISER MI-MARS Après avoir fait un point sur sa situation et étudié le peu de contacts qu’il avait, Aly Sissokho décide donc de rejoindre le Portugal et Vitoria Setubal. Il s’impose d’emblée comme un titulaire indiscutable, il réalise une superbe première partie de saison et se retrouve courtisé par les gros clubs du championnat portugais lors du mercato hivernal. Il n’hésite pas, alors, à résilier son contrat avec Vitoria Setubal pour s’engager pour trois saisons avec le FC Porto. Le club lui permet de disputer la Ligue Il est la révélation de la saison au Portugal Sissokho courtisé par le Bayern L’été dernier, on avait beaucoup parlé d’un retour en France (PSG, Monaco) pour Pape Diakhaté ; cette année, la tendance va plutôt vers un départ en Bundesliga, voire en Premier League. des Champions et il ne se prive pas pour faire de gros matches et briller dans la plus grande compétition européenne de clubs. Il réalise, notamment, un gros match face à Manchester United. Bien évidemment, ses belles performances ne sont pas passées inaperçues et de nombreux clubs européens sont venus aux nouvelles, notamment, le Bayern de Munich et Tottenham. Les dirigeants de Porto se sont empressés de prolonger son contrat jusqu’en 2013 avec une revalorisation salariale. Cela ne veut pas dire pour autant que Sissokho restera à Porto. Il est très sensible aux offres du Bayern de Munich et de Tottenham car le Bayern fait partie des gros clubs européens et s’il ETRANGER L’ancien défenseur nancéien pourrait quitter Kiev signe à Tottenham il rejoindra un championnat, la Premier League, où il a toujours rêvé d’évoluer. En plus du Bayern de Munich, d’autres clubs allemands comme le Werder Brême ou le Bayer Leverkusen se sont renseignés à son sujet mais sans aller plus loin. Ce sont Tottenham et le Bayern de Munich qui ont pris le plus d’avance sur le dossier. Mais même s’ils l’ont pris libre, les dirigeants de Porto ne vont pas lâcher leur nouvelle petite perle pour rien. Si un club européen le veut, il faudra mettre le paquet. Mais vu le talent de l’ancien Gueugnonais, ce sera certainement un bon investissement. VALÉRIE PRATDESSUS Diakhaté vers le Werder ? Même si depuis son départ de Nancy on l’a un peu perdu de vue en France, Pape Diakhaté est toujours un défenseur central extrêmement coté au niveau européen. En rejoignant le Dynamo Kiev en juillet 2007, Diakhaté n’est pas allé s’enterrer en Ukraine. En disputant la Ligue des Champions, il a pu montrer qu’il restait un défenseur rugueux, dur sur l’homme. IL EST AUSSI SUR LES TABLETTES D’ARSENAL DEPUIS LA CONFRONTATION KIEV-ARSENAL EN LIGUE DES CHAMPIONS Repéré par Arsène Wenger à l’occasion de la confrontation entre le Dynamo de Kiev et Arsenal lors de la phase de poule de la Ligue des Champions, il est depuis l’automne dernier sur les tablettes d’Arsenal. Mais le club londonien n’est pas le seul sur le coup. Les Allemands du Werder Brême aimeraient également s’attacher les services de ce défenseur central qui a le profil et les qualités pour s’imposer dans les championnats allemand et anglais. Mais pour le débaucher de Kiev, le club intéressé devra débourser beaucoup d’argent. D’une part parce que Kiev l’a payé cher à Nancy (environ 7 millions d’euros) et les dirigeants ne commenceront pas à discuter à moins de 10-12 millions d’euros. Ensuite parce qu’à Kiev, Pape Diakhaté touche un gros salaire. C’est en partie à cause de ce dernier point qu’il n’a pas pu revenir en France l’an dernier. Monaco le voulait, l’entraîneur Ricardo l’avait appelé en personne, mais le club de la Principauté avait reculé devant son salaire. Le Paris Saint-Germain le voulait aussi mais sous forme de prêt car le club de la capitale n’avait pas les liquidités pour payer un transfert. Or, Diakhaté ne voulait pas entendre parler d’un prêt : soit il était transféré, soit il restait à Kiev une saison de plus. C’est ce qui s’est passé finalement. Aujourd’hui, les données sont différentes, pas pour les clubs français qui ne peuvent toujours pas le recruter car ils n’en ont pas les moyens financièrement, mais des clubs aux moyens financiers bien supérieurs aux clubs français se sont positionnés pour le recruter. Or, lorsqu’un club comme Arsenal pense à vous, il est bien difficile de résister à la tentation et de refuser. D’autant plus que Diakhaté aimerait changer d’air car il est sevré de matches de haut niveau dans un championnat où seuls deux ou trois matches dans l’année sont du niveau d’un match de L1 française. Tout est réuni pour que Pape Diakhaté change d’air cet été et la rupture des ligaments qu’il a contractée en janvier dernier lors d’un stage de préparation d’avant saison en Espagne avec le Dynamo Kiev ne devrait rien changer à l’affaire. Il est en pleine rééducation et devrait être sur pied d’ici le mois de juillet. Ca tombe bien, c’est en pleine période de mercato d’été. V. P.BRUITS DE VESTIAIRE - Mamadou Samassa est suivi par le Bayern de Munich. Mais que les supporters marseillais se rassurent ou ne se réjouissent pas trop vite, il ne s’agit pas de l’attaquant de l’Olympique de Marseille mais de son parfait homonyme, le jeune et talentueux gardien de but de Guingamp. Agé de 19 ans, ce longiligne portier (1m91, 81 kg) est très prometteur. Blessé, il n’était pas dans le groupe guingampais qui a remporté la finale de la Coupe de France face à Rennes au Stade de France. Samassa est déjà sur les tablettes de nombreux clubs européens mais le Bayern de Munich semble avoir pris de l’avance sur le dossier. - Le Bayern Munich compte faire une partie de son marché estival en France. Ainsi, pour renforcer son côté gauche, le club de Franz Beckenbauer songe au Lyonnais Fabio Grosso. Sous contrat jusqu’en 2011 avec l’OL, l’international italien est également suivi par le Genoa, la Fiorentina, Naples, la Juventus de Turin et le Milan AC. En cas de bonne offre, l’Olympique Lyonnais ne s’opposera pas au départ de son champion du monde 2006, d’autant que les dirigeants de l’OL commencent déjà à plancher sur son éventuel successeur puisqu’ils se sont lancés sur la piste du Toulousain Jérémy Mathieu, libre en fin de saison. De plus, Grosso ne fait plus vraiment l’unanimité sur les bords du Rhône. De là à dire qu’un départ arrangerait tout le monde… - Guy Lacombe est toujours sur les tablettes du Benfica Lisbonne. Egalement suivi par Lens, Nice et quelques clubs espagnols ou turcs, le technicien breton est en pleine phase de réflexion. Il y a peu de chances qu’il prolonge son bail à Rennes car il entretient des rapports tendus avec le manager général du Stade Rennais, Pierre Dréossi. Le club de Lisbonne a réalisé une mauvaise saison en ne parvenant pas à accrocher une des deux premières places au classement, des places qualificatives pour la Ligue des Champions ou le Tour Préliminaire de cette Ligue des Champions. Ils joueront au mieux la Coupe UEFA mais le challenge semble intéresser l’ancien entraîneur du PSG. - Ça y est c’est fait : après 10 ans de mariage, l’histoire entre Sami Hyypia et Liverpool touche à sa fin. A l’issue de cette saion, l’international finlandais va prendre la direction de la Bundesliga et du Bayer Leverkusen. Rafaël Bénitez lui avait proposé une place dans l’encadrement mais il ne souhaitait pas mettre un terme à sa carrière : « Entraîner un club est toujours bien présent dans mon esprit, mais je dois gravir les échelons un par un. C’est ce que je ferai quand j’arrêterai de jouer. Pourquoi pas, à ce moment-là, revenir ici en tant qu’entraîneur ? Je me sens toujours assez jeune pour jouer au foot, or mes chances de le faire ici sont réduites. Je peux le comprendre, mais c’est la raison pour laquelle je suis allé voir ailleurs », a-t-il expliqué à la chaîne du club. Le Foot gazette des transferts n°15 - du 21 mai au 2 juin 2009 - 23 BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :