Gazette des Transferts n°15 21 mai 2009
Gazette des Transferts n°15 21 mai 2009
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°15 de 21 mai 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12,8 Mo

  • Dans ce numéro : Trezeguet vers Marseille.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE L’Argentin Mauro Cetto pourrait bien reparler espagnol au quotidien la saison prochaine. Car l’exdéfenseur central du FC Nantes, aujourd’hui capitaine du TFC cinquième de Ligue 1, intéresserait fortement Villarreal. Le club espagnol, qui compte déjà Capdevilla, Gonzalo, Pascal Cygan et le jeune Kiko comme arrières centraux en chercherait un supplémentaire, et Cetto, en contrat jusqu’en juin 2011, pourrait être celui-là. Mais le natif de Rosario, qui a disputé 31 des 34 premiers matches de Toulouse en 2008-2009, intéresserait également plusieurs clubs italiens. Thomas Dossevi intéressait fortement le PAOK Salonique. L’attaquant du FC Nantes n’a joué que huit matches de Ligue 1 cette saison avec les Canaris, aucun comme titulaire, et un en Coupe de la Ligue. Formé à Châteauroux, et passé par l’ASOA Valence, Reims et Valenciennes avant d’arriver en Loire-Atlantique en 2007 pour participer à l’aventure de la remontée immédiate en Ligue 1, Dossevi pourrait bien ne pas rester sur les bords de l’Erdre en cas de relégation de l’octuple champion de France en fin de saison. Très utilisé par Michel Der Zakarian en Ligue 2 en 2007-2008 (9 buts en 24 matches), il semble moins avoir la confiance de Elie Baup cette saison. Mais si le PAOK aurait inscrit le joueur dans sa short-list, celui-ci ne serait pas forcément très intéressé par la proposition grecque. Alors qu’il semble quasiment acquis que Mevlut Erding va quitter le Doubs en fin de saison (Marseille, Bordeaux, Paris tiennent la corde pour le recruter), Sochaux étudie plusieurs possibilités pour le remplacer. Outre Victor Hugo Montaño (voir par ailleurs), les dirigeants franc-comtois se seraient également intéressés à Sekou Cissé. L’international ivoirien du Roda JC, 21 ans, a déjà inscrit huit buts cette saison pour l’actuelle lanterne rouge du championnat des Pays-Bas. Mais plusieurs autres clubs seraient sur les rangs, en Ligue 1 (Nancy, Nantes, Auxerre) ou à l’étranger (Twente, Villarreal). Mathieu Dossevi, le petit frère de Thomas, est toujours suivi par le FC Porto. Appelé en équipe de France Espoirs, il a été peu utilisé cette saison par les différents entraîneurs manceaux et il pourrait quitter la Sarthe pour acquérir du temps de jeu. Le Mans aimerait conserver celui qui a refusé, pour l’instant, de rejoindre l’équipe nationale du Togo. Il préfère se laisser le temps de la réflexion et voir comment son statut en équipe de France Espoirs va évoluer. Le Montpelliérain Victor Hugo Montaño intéresse l’élite « Mon agent m’a parlé de Sochaux » Montpelliérain depuis 2005 après une saison en Ligue 1 avec Istres, Victor Hugo Montaño a déjà inscrit quinze buts et pourrait évoluer parmi l’élite la saison prochaine. Avec Montpellier ou ailleurs, puisque deux clubs s’intéresseraient déjà à lui. Après trois ans au Havre, le milieu offensif marocain aurait tapé dans l’œil des dirigeants auxerrois. Lesquels s’attendent par ailleurs à devoir se séparer de Thomas Kahlenberg… Le HAC a beau avoir vécu une saison catastrophique en Ligue 1, certains de ses joueurs ont néanmoins été assez performants sur un plan individuel pour pouvoir rebondir dans un autre club de l’élite. Et ce serait notamment le cas de Hassan Alla. International marocain - il a d’ailleurs participé à la Coupe d’Afrique des Nations 2004 en Tunisie -, ce milieu de terrain offensif évolue depuis 2006 dans le club doyen, après avoir tout connu ou presque dans le club de sa ville natale, le Mouloudia Oujda. Un court passage aux Emirats Arabes Unis, à Abou Dhabi en 2004-2005, et un retour à Oujda plus tard, Alla choisissait de quitter une seconde fois son pays pour découvrir l’Europe. Et débarquait au Havre, alors que des clubs plus huppés comme Dortmund, Stuttgart, La Corogne ou le FC Séville étaient également sur les rangs pour le recruter. Et s’il avait joué 28 matches sur 35 cette saison, et inscrit un but à Lille (61 e) lors de la dernière journée aller, le numéro 24 havrais n’a pas toujours été à la fête en Haute-Normandie. Il a par exemple connu une période de mise au ban à l’époque Uvenard, après avoir disputé les deux premiers matches de la saison 2006-2007 avec le HAC : « Ce fut très pénible à vivre, tu te donnes pendant la semaine pour essayer de jouer le week-end. Quand tu fournis des efforts et que tu n’es pas récompensé, c’est très compliqué de l’accepter, car le foot, c’est ta vie », confiait-il en avril dernier dans Le Foot Le Havre. Mais il finissait par s’imposer à partir de la 18 e journée et disputait la quasiintégralité de la saison dernière (30 matches sur 12 - Le Foot gazette des transferts n°15 - du 21 mai au 2 juin 2009 LIGUE 1 Victor Hugo, Montpellier va-t-il réussir à monter en Ligue 1 en fin de saison ? On y croit tous, mais on a quelques matches décisifs avant. A nous de montrer pendant les trois dernières rencontres qu’on peut le faire. On pouvait être troisième devant Metz à la différence de buts en cas de succès à Guingamp, même un match nul n’aurait pas été un mauvais résultat. La Ligue 1, c’est un rêve pour vous ? Oui, je pense qu’il y a encore trois matches, tout le monde pensait que Montpellier était mort, trop distancé pour la montée, mais on a enchaîné par deux victoires qui ont fait du bien pour l’ambiance du groupe, et pour notre objectif. Donc je pense que c’est possible, il nous reste trois matches, c’est trois finales. A nous de les remporter pour retrouver la Ligue 1. « JE N’AI PAS EU DE CONTACTS AVEC TOULOUSE » Et à titre personnel, la Ligue 1 vous intéresse forcément… Forcément oui. Depuis que je suis arrivé en France, c’est l’objectif. Je l’ai connue une saison avec Istres, et après une période d’adaptation, en Ligue 2 avec Montpellier, je pense pouvoir jouer en Ligue 1 maintenant. Je pense avoir le niveau, et le talent pour jouer en Ligue 1. Il faut continuer jusqu’à la fin de la saison comme je l’ai fait, et après on verra si je peux retrouver la Ligue 1 à la fin de la saison. Cela pourrait être ailleurs qu’à Montpellier ? Il me reste un an de contrat, une saison à faire, mais 38), celle du retour en Ligue 1 pour Le Havre après cinq ans de purgatoire. En mai 2008, Jean-Marc Nobilo analysait ainsi les bonnes prestations de son joueur : « Il tire véritablement l’équipe vers le haut, il est excellent en termes d’efficacité. Il s’est toujours montré disponible par rapport au travail. Ensuite, Hassan a beaucoup progressé sur le plan tactique et sur celui du replacement. Avec ses fortes aptitudes au pressing, il pèse énormément dans le jeu même sans ballon. Le déclic s’est produit, il a compris qu’un joueur à vocation offensive devait se montrer décisif en termes d’efficacité et non en termes de beaux gestes parfois superflus. En venant d’un championnat du Maroc de première division, il avait besoin d’un temps d’adaptation nécessaire. Elle est accomplie et il en a tiré pleinement les bénéfices en 2007-2008 ». TROISIÈME HAVRAIS À ALLER À AUXERRE Des qualités qui se sont donc également exprimées cette saison, en tant que milieu offensif axial, en tant que deuxième récupérateur ou derrière les deux attaquants, alors qu’il évoluait à gauche ou à droite en L2 la saison dernière. Récupération du ballon, distribution d’offrandes, et coups de pied arrêtés ont éclairé le parcours d’Alla depuis août 2008. Et auraient convaincu Jean Fernandez de le faire venir à Auxerre à partir de l’été prochain, à un an de la fin du contrat du Marocain avec Le Havre. S’il devait se confirmer, ce transfert renforcerait l’axe existant entre le port normand et la petite ville bourguignonne depuis le départ de Jean-Alain Boumsong de Deschaseaux pour l’Abbé Deschamps en 2000, et celui de Jean- Michel Lesage en 2007. Le second rentrait finalement au bercail six mois plus tard… Inutile de dire lequel de ces deux anciens Havrais Alla aimerait je pense avoir le niveau pour jouer en Ligue 1. Et si ça ne se passe pas comme espéré avec Montpellier, j’essayerai de voir quelles possibilités j’ai pour retrouver l’élite. Il faudra que je voie avec les dirigeants ce qu’ils me proposent, parce qu’à un an de la fin de mon contrat, ils voudront sans doute récupérer quelque chose, et sinon voir de mon côté si je peux jouer en Ligue 1 avec une autre équipe. Mais pour l’instant, je ne pense qu’à Montpellier, à essayer de faire monter cette équipe. Je reste concentré et ne me pose pas ce genre de questions. Toulouse se serait intéressé à vous et aimerait vous recruter. Etes-vous au courant ? Pour le moment, je n’ai pas eu de contacts avec Toulouse, ou d’autres équipes de Ligue 1. Mais pour chaque joueur de Ligue 1 qui fait une bonne saison, il y a pas mal de bruits. Pour l’instant, je suis à Montpellier, je m’y sens bien, et si j’arrive à monter avec Montpellier, ce sera avec grand plaisir. Et je verrai après seulement ce que je fais en fin de saison si ce n’est pas le cas. Ce ne sont que des bruits, mais Toulouse est une bonne équipe, en train de faire une bonne saison, et si je peux aller là-bas, je ne dirai pas non. Mon objectif, c’est de jouer en Ligue 1. Sochaux serait également sur les rangs, pour pallier l’éventuel départ d’Erding. Le saviezvous et qu’en pensez-vous ? Mon agent m’en a parlé, et je crois que le club a été contacté par les dirigeants de Sochaux pour connaître ma situation contractuelle, après je vais voir ce qu’ils vont proposer. Mais Sochaux n’est pas encore sauvé non plus. C’est intéressant pour moi, il ne faut pas se le cacher, on entend parler de moi, je me fais connaître, et si j’ai l’opportunité de jouer en Ligue 1, c’est très bien de montrer mes qualités, de montrer que je peux faire mon trou. PROPOS RECUEILLIS PAR VINCENT GÉHIN Hassan Alla aurait signé à Auxerre Alla arrive, Kahlenberg à Schalke ? imiter. En Bourgogne, son arrivée pourrait pallier le départ probable de Thomas Kahlenberg. Après quatre saisons dans l’Yonne, le Danois bénéficie d’un bon de sortie à l’issue de cet exercice et Felix Magath, actuel coach de Wolfsbourg et très probable futur entraîneur de Schalke 04, aimerait bien que le meneur de jeu scandinave le rejoigne dans la Ruhr. D’après le bi-hebdomadaire allemand Kicker, Kahlenberg aurait été séduit par cette opportunité tandis qu’à Auxerre, Jean Fernandez semble déjà s’être fait à l’idée de devoir se séparer de l’international. V. G.
S’il ne le confirme pas formellement par respect pour Clermont et son président Claude Michy, Didier Ollé-Nicolle n’écarte pas l’hypothèse d’entraîner en Ligue 1 la saison prochaine. Avec le sentiment du devoir accompli en Auvergne. Didier Ollé-Nicolle pourrait entraîner Le Mans « C’est le moment pour moi » Son nom circulait à l’automne 2007 du côté de Nancy. Le jeune défenseur Jordan Lotiès pourrait à nouveau être dragué par l’ASNL l’été prochain… Didier Ollé-Nicolle, Clermont est-il maintenu après la large victoire sur Sedan (3-0) ? Oui, c’est ce qu’on se dit. Statistiquement, aucune équipe n’est descendue avec 43 points et cela nous donne une certaine sérénité et tranquillité. Mais ce ne sont que des statistiques, et elles sont faites pour être battues ou transformées, donc il faut faire attention. Il nous faut encore un ou deux points pour être complètement tranquilles mathématiquement. Mais sans démagogie, le gros est fait. On s’était fixé avec les joueurs l’objectif de passer le plus vite possible la barre fatidique des 42 points, pour pratiquement assurer le maintien, et l’autre objectif était de finir dans la première moitié du classement. Aujourd’hui, on est 12 e et si on arrive à dépasser deux équipes, on pourra dire qu’on a fait une bonne saison, avec le plus petit budget de Ligue 2 et par rapport à un exercice qui aura été pénible avec les pépins qui nous ont touchés. La plus belle satisfaction de la saison, c’est finalement d’avoir su se relever de tous ces pépins, les blessures et le décès de Clément Pinault ? Absolument. C’est ma troisième saison à Clermont, et autant les deux premières avaient été réussies sur le plan footballistique, et le plan des résultats, avec la montée de National en Ligue 2 en ayant battu tous les records et réussi un parcours dans la foulée qui nous a presque permis de monter en Ligue 1, avec une équipe pourtant remaniée, cette saison aura été forte sur le plan humain, avec les pépins physiques et le décès de Clément, terrible car on n’y était pas préparés. Mais le groupe a réussi à passer ce moment difficile ensemble, et à se serrer les coudes alors que beaucoup de joueurs sont en fin de contrat, beaucoup sont prêtés, et ne seront pas là la saison prochaine. Donc d’avoir maintenu le cap et d’être resté une vraie équipe malgré l’adversité, tout ça est satisfaisant notamment. « IL FAUT ÊTRE AMBITIEUX » Allez-vous conserver les joueurs qui vous ont été prêtés cette saison ? Tout est ouvert. Ce sont des garçons qui avaient un fort potentiel, que j’avais ciblé depuis un moment, et que l’on a pu avoir en prêt avec l’aide financière de leur club d’origine. Mais a contrario, ces garçons comme N’Goyi, Loriot, Badiane ou Bru sont de belles réussites et ils n’ont pas perdu leur temps. Mais ils devraient d’abord retourner dans leur club. Tout dépend de celui-ci, et de la volonté du joueur, puisqu’il a un contrat en cours ; s’ils ont une chance d’être dans l’effectif de leur club de Ligue 1 d’origine et de jouer, ça peut être bien pour eux. A l’inverse, compte tenu de mon entière satisfaction à leur sujet sur un plan footballistique et humain, s’ils ont besoin d’une année supplémentaire de jeu, de travail pour s’aguerrir en Ligue 2, on les accueillera. Vous l’avez dit, Clermont a failli monter en Jordan Lotiès, 25 ans le 5 août prochain, est à Dijon depuis l’été 2006. Et à Nancy en juin prochain ? Les dirigeants nancéiens semblent en tout cas disposés à tout faire pour, un an et demi après leur première tentative. C’était à l’automne 2007, quelques semaines après la grave blessure de Damian Macaluso survenue contre Lorient en Ligue 1. Victime d’une rupture du ligament croisé du genou, le défenseur uruguayen devait rester aux soins et au repos jusqu’au printemps 2008, laissant au duo André Luiz-Puygrenier la tâche de verrouiller l’axe central de la défense nancéienne. Sans relève possible au poste de défenseur central, trois mois après les départs non remplacés de Pape Diakhaté à Kiev et de Cédric Lécluse à Angers. Pablo Correa et son staff jetaient alors leur dévolu sur Lotiès, prometteur défenseur de Dijon et au profil correspondant parfaitement au portrait-robot tracé par l’entraîneur nancéien devant les journalistes au moment d’annoncer sa volonté de pallier cette longue absence par un recrutement : un jeune défenseur, évoluant en Ligue 2, avec un fort potentiel et pouvant être malléable. Mais le natif de Clermont-Ferrand repoussait les avances nancéiennes, et les dirigeants lorrains concrétisaient une autre piste, celle menant à l’Amiénois Joël Sami. Qui a signé un contrat de trois ans avec effet au 1er juillet en janvier 2008 pour pallier le départ de Puygrenier survenu en août dernier, et ce malgré le retour au bercail d’Abdeslam Ouaddou… Mais alors que la défense, et notamment centrale, n’a pas vraiment donné satisfaction cette saison en Ligue 1 pour l’ASNL, celle-ci pourrait bien relancer la piste menant à Lotiès cet été. CA DE TOURS À NANCY ? Lequel a déjà disputé 158 matches de Ligue 2, dont 30 cette saison, en six saisons (trois à Clermont et autant à Dijon), jouit d’une bonne expérience au niveau professionnel et semble donc prêt à faire le grand saut vers l’élite. A Nancy ou ailleurs. Outre Lotiès, les dirigeants lorrains ont également coché le nom de Bocundji Ca sur leur short-list. Milieu défensif de 22 ans, le Bissau-Guinéen a été formé à Nantes, a gravi tous les échelons des moins de 16 ans à la Ligue 1 entre 2001 et janvier 2008, avant de partir en prêt à Tours finir la saison dernière et jouer la quasi-intégralité de l’actuelle (30 matches sur 35). Là encore, il jouit d’une solide expérience au haut-niveau (36 matches en L1, 35 en Ligue 2), mais est encore LIGUE 1 Le défenseur de Dijon toujours suivi Ligue 1 il y a deux ans. Est-ce un objectif à court ou moyen terme ? Dans l’immédiat, c’est de l’utopie. Car au niveau du budget, des infrastructures, on a un stade qui n’est pas du tout adéquat pour le football de haut-niveau, par rapport à la stabilité dont a besoin un club pour surfer sur un vrai projet. Cette année, il nous a fallu complètement reconstruire l’effectif avec des moyens très limités, et c’est donc impossible d’ambitionner autre chose que de devenir un club stable, un bon club de Ligue 2 dans les trois, quatre années à venir. C’est un club jeune ; il ne faut pas oublier qu’il y a trois et quatre ans le club était descendu deux années de suite de Ligue 2 en National, avec un repêchage entre les deux ; on a réussi à stopper cette hémorragie, à reconstruire quelque chose de plus stable, et cohérent, mais il faut que le budget suive pour qu’il y ait une deuxième étape de développement. Le Mans vous aurait approché pour succéder à Daniel Jeandupeux. Est-ce vrai ? Aujourd’hui j’ai un accord avec mon président, on a des discussions en cours. Je tiens absolument à ce que ce club reste en Ligue 2, pour que tout ce qui a été fait depuis trois ans soit validé, et je tiens d’ailleurs à dédier cette saison une fois de plus à Clément, qui était un très bon footballeur et un mec adorable, ainsi qu’à ses parents, Didier et Brigitte. L’avenir est convenu entre Claude Michy et moi, on est d’accord tous les deux mais on en reparlera en temps voulu. Cela vous ferait plaisir d’officier en Ligue 1, au Mans ou ailleurs ? Bien sûr. Comme je l’ai dit aux joueurs il y a deux ans lorsqu’on est monté de National, c’était l’occasion de montrer qu’on était de bons joueurs, une très bonne équipe de National et qu’on pouvait être une bonne équipe de Ligue 2. On l’a fait l’année dernière, il faut qu’on soit tous les uns et les autres ambitieux, et moi aussi. Et c’est je pense le moment de démontrer que peut-être j’ai la capacité et les idées pour évoluer aussi et entraîner en Ligue 1. La piste Lotiès relancée ? perfectible. Laurent Moracchini, qui est allé voir Châteauroux-Tours le 27 février dernier, a sans doute rendu des notes précises à Pablo Correa sur le joueur tourangeau depuis. Qui pourrait pallier l’éventuel départ de Landry Nguemo, voire celui de Benjamin Gavanon en fin de saison si les dirigeants nancéiens convainquent le joueur et parviennent à trouver un accord avec leurs homologues de l’Indre. V. G. BRUITS DE VESTIAIRE Outre Baba, pisté également par l’OM, Le Mans s’intéresserait aussi à Luis Alberto, milieu de terrain de 25 ans qui évolue au Nacional Funchal. Les dirigeants manceaux auraient profité d’un déplacement au Portugal destiné à superviser Baba pour observer également de plus près les prestations du second à l’occasion du match entre son club et le Benfica Lisbonne. Le Brésilien du Nacional intéresserait également Lille et Valenciennes, dont les recruteurs avaient également fait le déplacement à l’Estadio da Madeira. Nice est toujours sur la piste de Toifilou Maoulida. L’ancien attaquant auxerrois ne devrait pas rester à Lens même avec la remontée du club en L1. A bientôt 30 ans (il les aura le 8 juin prochain), il cherche un nouveau challenge et ne serait pas contre un retour dans le Sud, lui qui a déjà évolué à Montpellier, Monaco et Marseille et qui est originaire de la cité phocéenne. Nice qui le suit depuis deux ans aimerait en faire le successeur de Loïc Rémy si celui-ci quitte la Côte d’Azur. Si Jean Fernandez pourrait accepter le départ probable de Thomas Kahlenberg, il a par ailleurs déclaré qu’il ne laisserait pas partir Ireneusz Jelen. Mais l’attaquant polonais d’Auxerre, refroidi par les deux dernières saisons auxerroises, pourrait vouloir quitter l’AJA à un an de la fin de son contrat, comme il l’a récemment déclaré dans L’Yonne républicaine : « Des discussions sont en cours pour une prolongation. Mais la question principale, c’est de savoir qui dirigera le club l’an prochain. Je suis très ambitieux et je veux savoir si on jouera le maintien ou si on visera des objectifs plus élevés. Je ne m’imagine pas revivre une saison comme les deux dernières ». Le Borussia Dortmund et le Feyenoord Rotterdam se seraient intéressés au joueur et lui auraient même fait des offres concrètes. Gérald Cid se plaît à Nice et entend bien y rester. Mais il espère jouer plus la saison prochaine : « Jouer davantage est très important. Cela fait plus d’un an que je suis ici et je me suis bien adapté au club et à son entourage. J’aimerais jouer plus, avec un temps de jeu plus important. On fera un point en fin de saison pour statuer de ce que je vais faire l’année prochaine. L’idée, c’est de rester à Nice en jouant plus ». Echaudé par un transfert à Bolton en 2006 qui n’a pas été vraiment probant, l’ex-Bordelais n’envisage en revanche pas de repartir en Espagne ou en Italie, des destinations qui le tentent, dans l’immédiat. Le Foot gazette des transferts n°15 - du 21 Mai au 2 juin 2009 - 13 BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :