Gazette des Transferts n°14 7 mai 2009
Gazette des Transferts n°14 7 mai 2009
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°14 de 7 mai 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 13,6 Mo

  • Dans ce numéro : Paris veut Grafite.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE Rafael Van der Vaart, le milieu de terrain du Real Madrid, intéresse fortement le Bayern Munich selon DSF. L’ancien champion des Pays- Bas avec l’Ajax a connu une saison très décevante avec les Merengue. N’étant considéré qu’un deuxième choix dans sa zone de jeu, un départ est plus que jamais d’actualité. Le club bavarois suit évidemment l’évolution de son dossier d’autant que le joueur a conservé une très bonne image depuis son passage réussi à Hambourg. Les dirigeants du club allemand font donc tout leur possible pour faire revenir le Hollandais en Allemagne, lequel pourrait alors remplacer un certain Franck Ribery que l’on annonce entre autres au… Real Madrid. Outre Van der Vaart, un autre joueur se trouve dans une situation périlleuse au Real Madrid. Il s’agit de l’Allemand Christoph Metzelder. Parfaitement conscient de la difficulté de la tâche qu’il doit surmonter, le défenseur, sans pour autant regretter d’être venu en Espagne, envisage logiquement un départ : « Je ne regretterai jamais d’avoir signé pour le Real Madrid. Si un joueur se voit la possibilité de pouvoir le faire, il ne doit pas hésiter une seule seconde. Porter ce maillot est un honneur mais je viens de vivre deux saisons extrêmement compliquées sur un plan personnel. Penser à partir pour un autre club semble donc logique même si je me sens très bien dans cette ville et que le Real Madrid reste un superbe club ». Le Barça fait partie des clubs qui suivent de très près le prometteur Keirrison, selon certaines sources brésiliennes. Le club catalan a d’ailleurs envoyé de nombreux émissaires lors d’une rencontre récente jouée par Palmeiras. Ceci dit, d’autres écuries suivent ce dossier de près, notamment le Milan AC qui a toujours conservé une importante liaison brésilienne. Lyon également aurait ce futur prodige à l’œil. Keirrison présente également la faculté de pouvoir évoluer soit comme attaquant de pointe ou comme second attaquant, ce qui représente un atout non négligeable pour le futur club acquéreur. La Gazzetta dello Sport rapporte que le FC Séville aurait contacté le milieu de terrain de la Lazio Christian Ledesma afin de le faire évoluer dans leur rang l’été prochain. En effet, le club andalou désire s’attacher les services d’un milieu de terrain très expérimenté dans la perspective de la participation à la prochaine Ligue des Champions. La Fiorentina et Naples sont également sur les rangs pour faire signer l’Argentin mais le club espagnol, plus compétitif, aurait apparemment la préférence de l’ancien joueur de Lecce qui aimerait découvrir un nouveau championnat. Même s’il reste extrêmement brillant à titre personnel avec Arsenal, Robin Van Persie ne se satisfait plus du manque d’ambition du club dans lequel il évolue. Le Barça qui s’intéresse de près à lui pourrait par contre le faire quitter Londres… Van Persie accomplit une saison pleine à titre personnel à Arsenal. Depuis qu’il évolue dans les rangs des Gunners, l’international hollandais vit sans aucun doute son championnat le plus abouti. Toutefois, même si l’équipe d’Arsène Wenger reste toujours en course en Ligue des Champions, Arsenal a été dompté au niveau domestique, et dernièrement en Cup par Chelsea, un trophée qui tenait vraiment à cœur à Van Persie. Alors même si ce dernier a trouvé ses marques à Londres, il supporte de plus en plus mal le fait qu’Arsenal ne Le Néerlandais a faim de titres… Van Persie prêt à rallier le Barça L’agent du gardien de but de la Fiorentina s’est entretenu personnellement avec Begiristain pour proposer les services de Sébastien Frey au Barça. Une initiative qui ferait sérieusement réfléchir les dirigeants du club blaugrana… C’est un fait. Sébastien Frey se sent bien à la Fiorentina. Toutefois, il n’a jamais caché son ambition d’évoluer dans un club de très grand standing afin de poursuivre sa progression personnelle. Ainsi, dans cette perspective, son représentant, Giovanni Branchini, aurait divulgué son nom aux dirigeants du club catalan. Telle est l’information qui vient d’être relatée par El Mundo Deportivo, le très sérieux journal espagnol. Le quotidien confirme même que le représentant du gardien a noué des contacts concrets avec Txiki Begiristain, le directeur sportif blaugrana. L’entente entre les deux hommes est d’ailleurs extrêmement cordiale depuis le transfert de Demetrio Albertini en 2005 lorsque le Transalpin avait achevé sa carrière à Barcelone. Et force est de constater qu’au regard de la saison actuelle, le poste de gardien de but demeure la seule faiblesse criante du grand club ibérique. Victor Valdes n’apportant pas toutes les garanties absolues à son poste selon son 22 - Le Foot gazette des transferts n°14 - du 7 mai au 20 mai 2009 ESPAGNE Les Blaugranas sont fans du Français entraîneur Pep Guardiola. On pense alors à lui trouver un successeur. Divers noms sont avancés, à savoir ceux de Petr Cech, SteveMandanda, ou Diego Lopez. Mais aux dernières nouvelles, celui de Sébastien Frey a également bonne cote au Camp Nou. Car même si le gardien de la Fiorentina ne trouve pas grâce aux yeux de Raymond Domenech, il est toujours considéré comme un des tout meilleurs portiers européens et le Barça en est conscient après ses passages remarqués à l’Inter, Verone et Parme. SON AGENT EST EN EXCELLENTS TERMES AVEC LE BARÇA Le gardien formé à Cannes a avoué récemment au quotidien L’Equipe faire de la Coupe du Monde 2010 un objectif prioritaire. Nul doute que s’il intégrait un club comme le Barça et qu’il y réussissait, ses chances de retrouver les Bleus deviendraient à nouveau conséquentes. Et comme sur le plan des résultats, la Viola est vraiment loin d’avoir accroché cette quatrième place décisive en championnat, Sébastien Frey n’a jamais été aussi prêt de quitter l’Italie après plus de dix ans de services rendus ! A suivre… J.-M. A. puisse lui permettre de gagner des titres. Alors qu’Arsenal était toujours en course sur plusieurs tableaux, il avait tenté de rameuter les troupes en mars dernier en tenant les propos suivants au Sun : « Nous nous devons de remporter au moins un titre cette saison. Car si tel n’était pas le cas, nous aurions produit tous ces efforts pour rien. Je ne suis pas un doux rêveur. Je reste convaincu qu’Arsenal peut encore remporter le titre cette saison ainsi que la Ligue des Champions. Nous avons encore notre destin en mains, donc remporter ce doublé demeure toujours réalisable ». Un mois et demi plus tard, la vérité du terrain a enlevé ses plus grandes espérances à Van Persie. Arsenal a ainsi perdu toutes ses chances dans sa quête de titre national. Il ne reste plus qu’aux Gunners de remporter la Ligue des Champions, ce qui est encore loin d’être acquis. Une première manche aller que l’attaquant manquera d’ailleurs face à Manchester pour cause de problèmes aux adducteurs. L’international hollandais risque donc de vivre une fin de saison terrible. La frustration risque de le toucher de plein fouet. Nul doute qu’il est donc en train de méditer sur la suite à donner à son avenir. A 25 ans, le natif de Rotterdam est en pleine force de l’âge et n’a pas de temps à perdre pour faire fructifier son palmarès qui reste jusqu’à présent assez pauvre au regard de son phénoménal potentiel. Le Barça pourrait dans ces circonstances lui permettre de donner une impulsion décisive à sa carrière. Bien entendu le club catalan est formidablement bien pourvu offensivement. Pour autant abondance de biens ne nuit pas… « EN QUATRE ANS JE N’AI REMPORTÉ QU’UN TROPHÉE À ARSENAL ET C’EST TROP PEU… » Les dirigeants du club blaugrana ont d’ailleurs leur idée derrière la tête comme l’a relaté récemment le Daily Mirror dans son édition dominicale. Barcelone serait ainsi prêt à débourser 34 millions d’euros pour s’attacher les services de l’ancienne étoile du Feyenoord Rotterdam tout en offrant à ce dernier 4,5 millions d’euros de salaire à l’année. Une information à prendre en considération surtout en l’état actuel des choses. Van Persie à qui il reste encore quatorze mois de contrat avec Arsenal n’a toujours pas prolongé et pourrait par conséquent se laisser séduire par cette proposition. Une offre mirobolante qui pourrait également faire réfléchir Arsène Wenger au sujet de son buteur et ce même si Emmanuel Adebayor, son autre attaquant, reste très courtisé également. Toujours estil qu’à bien comprendre Robin Van Persie, la question majeure n’est pas financière. Il entend bel et bien figurer dans un club qui lui permettra de remporter des trophées, ce qui n’est pas le cas à Arsenal : « Financièrement, l’offre d’Arsenal est intéressante mais ce n’est pas tout pour moi, a confirmé le buteur. Il s’agit de mes ambitions et de la manière dont elles peuvent être comblées. En quatre ans, je n’ai remporté qu’un seul trophée à Arsenal la FA Cup (avec le Charity Shield), et c’est trop peu… » La fin de saison des Gunners ne devrait que le confirmer dans son idée et qui sait précipiter son départ. Le Barça en est conscient et reste à l’affût. JEAN-MARC AZZOLA Frey en route pour la Catalogne ?
En fin de contrat avec l’Olympique de Marseille, Erik Gerets a déjà la tête ailleurs. Les dirigeants du Bayern Munich viennent en effet de l’approcher pour lui proposer de prendre la succession de Jürgen Klinsmann. Les Saoudiens d’Al-Hilal Riyad lui font par ailleurs un véritable pont d’or. Prestige ou pétrodollars : le Lion de Rekem va maintenant devoir trancher… je l’adore comme entraîneur, mais cette danse de Saint-Guy, ce « Gerets, cinéma ‘Je reste-Je reste pas’, c’est insupportable (…). J’espère simplement qu’il a de bonnes raisons de faire tout ce cirque. La seule excuse que l’on pourrait accepter, c’est qu’il ait déjà fait le choix de partir et qu’il ne le dise pas pour ne pas perturber les joueurs et la fin du championnat » : en quelques phrases et avec son légendaire franc-parler, Bernard Tapie, dans les colonnes de La Provence, a récemment résumé ce que tout Marseille pense : Erik Gerets sait depuis un moment qu’il ne prolongera pas son séjour à Marseille au-delà de juin. Pour demeurer Phocéen, l’entraîneur belge a commencé par poser des exigences exorbitantes. Il y a d’abord le volet financier qui a posé problème. Gerets demandait en effet à toucher 250 000 euros bruts par mois. Il serait dès lors devenu le salarié le mieux payé du club devant Boudejwin Zenden. Même si tout le peuple du Vélodrome exigeait qu’on cédât à ses revendications, cette pilule-là n’est jamais passée. En coulisse, il se dit aussi que Gerets exigeait les pleins pouvoirs sportifs. Autant dire qu’il demandait à jouir de prérogatives qui sont celles de José Anigo depuis des années. Voila encore un sacré casus belli. Il voue en outre une belle rancœur à RLD depuis que celui-ci s’est fendu de déclarations peu amènes à son sujet en janvier dernier. Pour toutes ces raisons, Gerets a décidé de prendre ses cliques et ses claques en juin prochain. Il l’a dit fin avril à ses joueurs. Et tant pis si l’OM devait remporter le titre de champion de France ! La suite de l’épopée phocéenne s’écrira donc sans lui. Le Lion de Rekem n’en a cure. Il se sait en effet en position de force. Il est en fin de contrat et toute l’Europe du ballon rond lui fait les yeux doux. Il a notamment été récemment approché par un autre mastodonte du football. Le Bayern Munich l’a en effet récemment sollicité. Fortement décontenancés par les résultats plus que décevants obtenus par Jürgen Klinsmann, les dirigeants bavarois ont pris la décision de se défaire de lui dès le mois d’avril. Si JuppHeynckes s’est vu confier les clefs de la formation bavaroise, sa mission devrait s’achever au terme de la saison. C’est un secret de polichinelle et toute l’Allemagne spécule donc sur le nom de celui qui s’assoira sur le banc du Bayern la saison prochaine. Le sort de Klinsmannétait par ailleurs scellé depuis de longues semaines. Au-delà de l’élimination en Ligue des Champions dès les quarts de finale, c’est la facilité déconcertante avec laquelle les Blaugrana se sont défait des Bavarois qui ont ulcéré les dirigeants du Bayern. Balayés au Nou Camp sur le score sans appel de 4-0, Ribéry et les siens sont sorties sans gloire de la Champion’s League. « Ce que j’ai vu en première période est sans doute le pire football jamais développé dans l’histoire du Bayern. C’était une démonstration, presque une ETRANGER Malgré le salaire colossal offert par Al-Hilal Riyad… Gerets tenté par le Bayern humiliation. Le Barça nous a donné une leçon de football. La question est de savoir s’il faut être en colère ou triste après ce qui s’est passé à Barcelone. Cela fut sans doute aucun une énorme humiliation qui fait mal à tout le monde. On a pris une leçon de football, nous étions comme des lapins en face d’un serpent », a vitupéré le président du club Franz Beckenbauer. IL A REFUSÉ LA SÉLECTION BELGE Ce revers devant l’Europe entière fait par ailleurs suite à de nombreuses défaites cuisantes en Bundesliga. Quelques jours avant la fessée reçue en Catalogne, les Bavarois avaient en effet été ridiculisés par Wolfsburg sur le score de 5-1. Le quotidien Bild qui est le plus lu d’Allemagne assure donc que l’ère Klinsmannva bientôt se refermer. Karl-Heinz Rummenigge, le directeur exécutif du Bayern, a donc commencé à constituer sa shortlist. Pour l’heure, le coach de l’OM y figure en pole position. Et ce même si le Belge dément avoir été contacté par les Bavarois. Des rumeurs persistantes l’envoient également en Arabie Saoudite plutôt qu’en Allemagne. Le coach belge se serait en effet vu proposer un pont d’or (littéralement) pour accepter de coacher le club d’Al-Hilal Riyad. Les dirigeants saoudiens lui auraient ainsi proposé 250 000 euros net mensuels sur trois ans ! Reste que Gerets est un homme ambitieux et que le voir céder aux pétrodollars serait pour le moins décevant… Il a en effet le profil idéal pour obtenir le prestigieux poste d’entraîneur du Bayern. Il a en effet déjà officié avec efficience en Bundesliga, ayant coaché le FC Kaiserslautern de 2002 à 2004 puis le VfL Wolfsburg en 2005. Autant de formations allemandes dans lesquelles il a laissé d’excellents souvenirs. Les dirigeants du Bayern apprécient en outre la capacité du Belge à susciter la sympathie des supporters. Le Vélodrome l’adule. En Turquie, il était le chouchou des fans du Galatasaray. A l’inverse, Jürgen Klinsmannétait fortement critiqué pour le peu d’empathie qu’il suscitait. Rummenigge et Beckenbaueur qui surveillent comme le feu leurs supporters reprochaient à leur coach son manque de chaleur à leur endroit. Ils estiment que Gerets saurait, lui, mettre les fans bavarois dans sa poche. Enfin, les dirigeants du Bayern étaient persuadés que Klinsmannne tenait plus ses troupes. Pour preuve, ils pouvaient s’en rapporter aux déclarations de Luca Toni qui, dans la presse italienne, a laissé entendre qu’il espérait le limogeage de l’ancien attaquant. « Je ne sais pas ce qui va arriver. Nous verrons bien si le Bayern va continuer avec Klinsmann » avait-til expliqué tout en affirmant qu’il espérait bien qu’il soit remplacé par Roberto Mancini ou un autre… Le départ d’un Klinsmannen froid avec les supporters et les joueurs et en manque de résultats n’était donc plus qu’une question de temps. Raison pour laquelle Karl-Heinz Rummenigge a récemment pris contact avec Harun Arslan, l’agent d’Erik Gerets. Dans l’entourage de l’OM, on nous a même glissé à l’oreille que le Belge était très tenté d’emmener avec lui Mathieu Valbuena. Un joueur qui dans l’interview qu’il nous a accordée (lire en page 4) rappelle qu’il est très attaché à Gerets et qui laisse entendre qu’il souhaite lier son sort au sien. Sa récente décision de ne pas devenir sélectionneur de la Belgique laisse également à penser que Gerets est très tenté par le défi bavarois. L’actuel coach de l’OM a souvent clamé qu’il rêvait de prendre la tête des Diables Rouges afin de leur rendre leur lustre passé. Il a justifié son refus en ces termes : « J’ai toujours dit qu’être sélectionneur de son pays était un honneur. Je ne change pas d’avis. L’idéal, c’est quand ce sera possible pour tout le monde, au moment juste ». Pour l’heure, Gerets estime que ce n’est pas le « bon moment » pour devenir sélectionneur. Il ne paraît en revanche pas loin de penser que l’heure a sonné pour lui de s’asseoir sur le banc du Bayern. Les pétrodollars et la sélection belge peuvent en effet encore attendre. DAVID BAISNÉE BRUITS DE VESTIAIRE Ne dites pas à Luca Toni que son coéquipier et ami Franck Ribéry est sur le départ, cela le met hors de lui. Il exige que l’international français reste fidèle aux couleurs du Bayern de Munich et le dit haut et fort : « Je suis d’avis que le Bayern doit essayer de retenir Franck si nous voulons réussir en Ligue des champions : on se souviendra de nous si et seulement si on remporte le titre. Si on échoue, cela sera une année pour rien », a-t-il en effet déclaré en conférence de presse. Michel Salgado est-il en passe de s’offrir une retraite dorée au Qatar au sein du club d’Al Rayyan ? C’est ce que croient savoir la presse espagnole en général et le quotidien AS en particulier. Le latéral droit qui est sous contrat avec le Real Madrid jusqu’en juin 2011 se serait vu proposer de signer pour trois saisons moyennant un revenu annuel de 3,3 millions d’euros par saison. Le secrétaire général d’Al Rayyan a cependant nié cette piste. « Al Rayyan ne négocie pas avec Salgado. La rumeur qui fait état d’un possible transfert de Salgado chez nous est fausse », a en effet assuré le cheikh Nawaf Bin Mubarak Al-Thani dans un communiqué diffusé sur le site officiel du club qatari. Sans club depuis la résiliation de son contrat avec l’Atalanta Bergame, Christian Vieri pourrait rebondir au Brésil. Les Corinthians lui ont en effet proposé de retrouver son vieux complice Ronaldo qu’il connaît parfaitement bien pour avoir joué à ses côtés à l’Inter de Milan. Son agent affirme « qu’à 90% » il est acquis que son client jouera au Brésil. Selon le journal allemand Süddeutsche Zeitung, les dirigeants du Bayern Munich sont très intéressés par le profil de Fernando Llorente. Ce joueur espagnol de 24 ans réalise une saison de toute beauté dans les rangs de l’Atlético Bilbao. Buteur (il en a inscrit une dizaine en Liga) et doté d’une technique spectaculaire, il a tout pour plaire. Seul son prix a de quoi rebuté les Bavarois. Les Espagnols ont en effet fixé sa clause libératoire à 30 millions d’euros… Le Foot gazette des transferts n°14 - du 7 mai au 20 mai 2009 - 23 BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :