Gazette des Transferts n°14 7 mai 2009
Gazette des Transferts n°14 7 mai 2009
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°14 de 7 mai 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 13,6 Mo

  • Dans ce numéro : Paris veut Grafite.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE Le gardien de but brésilien Doni s’éloigne de plus en plus de l’AS Roma. Marco Amélia, lui, s’en rapproche au fil des semaines et pourrait constituer un renfort de poids cet été pour le club de Totti. En effet, le portier numéro un de Palerme a qui plus est toujours porté dans son cœur les couleurs du club giallorosso, et ce depuis sa plus tendre enfance : « Je me sens très bien à Palerme mais si la Roma venait à me contacter… », a récemment sous-entendu le gardien international. Alors si pareille hypothèse venait à se produire, nul doute que Marco Amelia ne se ferait pas prier. Dans les rangs du club de la Louve, on réfléchit d’ailleurs grandement à ce cas de figure. Car Marco Amelia, doublure de Gigi Buffon en sélection, même s’il est encore jeune, présente déjà une certaine expérience du haut niveau. Il est fiable et a donc toutes les cartes en mains pour devenir l’ange gardien de la Roma. Le seul problème pourrait venir de son prix d’achat trop élevé pour les caisses d’un club en difficulté financièrement. A suivre… On n’a de cesse ces derniers temps d’évoquer le départ de Carlo Ancelotti du Milan AC. Le nom de son successeur pourrait être Massimiliano Allegri, l’actuel coach de Cagliari. Interrogé sur la question, ce dernier a préféré esquiver par l’humour : « C’est curieux mais tout comme Carlo Ancelotti je suis en train d’apprendre l’anglais. Mais c’est pour ma part par enrichissement personnel. Pour 2010, cela pourrait être utile. J’ai signé un contrat de deux ans et il est important de s’y coller jusqu’au bout. A Cagliari, je me sens très bien, donc j’y reste volontiers. Mais en fin de saison je parlerai avec Massimo Cellino (le président) avec lequel j’ai un très bon contact. On verra bien car dans la vie il peut tout se passer ». Les chiffres cette saison sont significatifs. Patrick Vieira a disputé deux fois moins de matchs qu’un Javier Zanetti. Mais « Pat » ne lâche pas prise. Dans un an, son contrat expirera à l’Inter Milan. Même si son championnat a été contrarié par divers pépins (physiques et raisons tactiques), l’international français a aucunement l’intention de rendre les armes. Lors d’une interview accordée aux médias transalpins, le milieu de terrain a d’ailleurs confirmé sa volonté de rester à l’Inter afin de remporter enfin la Ligue des Champions. Martin Jorgensen serat-il joueur du Genoa la saison prochaine ? Il est encore trop tôt pour se prononcer sur le sujet. Mais nous pouvons déjà apprendre via le Corriere dello Sport que le club rossoblu est plus que jamais à l’affût derrière le milieu de terrain de la Fiorentina. A Florence on cherche naturellement à faire prolonger l’international danois. Mais le club génois, déjà assuré de disputer une Coupe d’Europe la saison prochaine, met actuellement les bouchées doubles pour obtenir gain de cause. Il est vrai que Jorgensen plaît énormément à l’entraîneur Gianpiero Gasperini pour son expérience et son sens tactique… Le retour de Fabio Cannavaro à la Juventus de Turin semble en bonne voie et ne dépendrait plus que de la résolution de quelques détails. C’est évidemment un incroyable scénario ! Car qui aurait pu imaginer pareil cas De retour chez la Vieille Dame Cannavaro fonce vers la Juve Actuellement chez lui au Brésil, Adriano se trouve en perdition. La question de son arrêt définitif est même posée. Aura-t-on encore la chance de revoir cet attaquant ultra puissant sur un terrain ? Pas certain… Quel sera l’avenir d’Adriano ? Nul ne le sait à l’heure où nous écrivons ces lignes. Toujours est-il que son horizon est bien sombre actuellement. Dire de lui qu’il se trouve au fond du gouffre actuellement relève de l’euphémisme. Ainsi, selon son ex-petite amie, Joana Machado, le joueur se trouverait en pleine dépression faisant suite à leur rupture. Elle a même confirmé au quotidien populaire O’Dia « que même si Adriano ne prenait aucune drogue, il était complètement perdu ». Retranché dans sa favela Vila Cruzeiro, une des plus violentes de Rio, où il est né et a grandi, le moral d’Adriano est donc au plus bas. « IL IRA OÙ IL VEUT, MÊME AU MILAN AC » (LE PRÉSIDENT MORATTI) Attendu le 2 avril en Italie par son club et ce depuis plusieurs jours, le Brésilien n’a plus du tout donné de nouvelles. Pour Massimo Moratti, le président de l’Inter, le futur de l’attaquant ne passe absolument plus par le club nerazzurro. Interrogé par La Gazzetta dello Sport à la mi-avril, le président du 18 - Le Foot gazette des transferts n°14 - du 7 mai au 20 mai 2009 ITALIE de figure quand l’international transalpin avait délaissé la Vieille Dame pour le club meringue en 2006 ? De sérieuses sources indiquent que Fabio Cannavaro a déjà donné son accord à la Juventus de Turin pour l’été prochain. La durée du contrat s’axerait sur un an assorti d’une autre saison en option. L’incroyable retour de l’Italien du Real Madrid dans le club de la Vieille Dame est donc plus que jamais d’actualité. L’illustre défenseur est donc disposé à revenir à la Juve après son exil au Real Madrid. Et outre le contrat de joueur qui lui a été proposé, les dirigeants bianconeri envisageraient même de l’intégrer dans le staff du club sur un bail de quatre ans, une fois qu’il aura raccroché les crampons ! Fabio Cannavaro devrait donc retrouver un bercail qu’il avait pourtant quitté trois ans plus tôt. « LES TRACTATIONS AVEC LA JUVENTUS SONT TRÈS AVANCÉES » En fin de contrat en juin prochain avec les Merengue, le capitaine de la Squadra Azzurra avait rappelonsnous délaissé le navire bianconero une fois que celui-ci ait coulé en Serie B, faisant suite à l’affaire « Calciopoli » (matchs truqués qui avaient entraîné de lourdes sanctions sportives). Concernant le retour désormais presque assuré du défenseur de 35 ans à la Juve, une interrogation majeure demeure cependant concernant la réaction des plus fervents supporters du club. En effet, ces derniers n’avaient pas pardonné au Ballon d’Or 2006 de Le Brésilien est complètement perdu club lombard n’y est pas allé par quatre chemins : « Adriano ? Il ira où il veut, même au Milan AC »,at-il indiqué froidement et sans état d’âme. Adriano Gallani a répondu à son homologue dans la foulée en rejetant l’offre : « Personne au club n’a jamais pensé à Adriano. Nous ne tenons pas à rentrer en négociations avec l’Inter à ce niveau-là ». La cote d’Adriano a véritablement chuté au point qu’il soit désormais considéré comme un boulet. Mais plus grave encore. Adriano vient de sortir finalement de son mutisme. Nul ne sait encore combien de temps durera son retrait des terrains. Toujours estil qu’Adriano a décidé pour l’heure de mettre sa carrière en suspens : « C’est fini, j’arrête. J’ai perdu quitter leur club préféré après la relégation. Pour autant, le retour du fils prodigue coïnciderait avec la volonté de la classe dirigeante du club piémontais de faire revenir au premier plan les anciens « Juventins » avec cette perspective de leur rendre le pouvoir. A ce titre, le retour de Fabio Cannavaro cet été à la Juve rentrerait parfaitement dans l’initialisation de ce nouveau projet qui pourrait être poursuivi dans le futur par le come-back d’ici un an d’autres anciennes figures emblématiques dans le staff telles que Marcello Lippi, Antonio Conte ou Ciro Ferrara. Ceci dit, restons dans les considérations purement sportives et actuelles. Bien entendu en l’état actuel des choses, à l’heure où nous mettons sous presse, il ne manque plus que la signature de Fabio Cannavaro. Cependant dans son cas, ce n’est plus qu’une affaire de détails et de formalités. Donc en toute vraisemblance, le champion du monde 2006 achèvera sa tonitruante carrière en Serie A dans le club de son deuxième amour (après celui du Napoli, celui de sa ville natale, où il débuta sa carrière avec un certain Diego Maradona). A la Juve, Fabio Cannavaro retrouvera parmi ses grands amis Gigi Buffon et AlessandroDel Piero. L’agent du joueur, Gaetano Fedele, n’a démenti pour sa part aucunement la destination Juventus. Mieux, ce dernier vient même de confirmer que le transfert était quasiment officiel : « Fabio est en train de décider de son avenir. Ce n’est plus qu’une question d’heures. Les tractations avec la Juventus sont très avancées ». Un retour à la Juve qui soulève par contre l’interrogation voire l’envie d’un certain Roberto Donadoni, actuel coach du Napoli et ancien sélectionneur de Fabio Cannavaro : « Si Fabio retourne à la Juve, cela prouve qu’il reste un joueur de grande valeur. Mais engager un joueur de son calibre implique forcément des engagements financiers importants ». C’est un fait. Mais le retour de Fabio Cannvaro à la Juventus prouve aussi que ce dernier éprouve toujours ce désir intense de rester compétitif au plus haut niveau. Alors avec Fabio Cannavaro la saison prochaine, la Vieille Dame ne devrait pas claudiquer… JEAN-MARC AZZOLA Est-ce la fin d’Adriano ? la joie de jouer, a-t-il précisé récemment aux médias brésiliens. Je ne veux pas revenir en Italie. Je veux vivre en paix au Brésil. Je ne sais pas si je vais rester chez moi pour un, deux ou trois mois. Mais je vais tout remettre à plat et penser à ce que je veux vraiment faire. Je vais peut-être arrêter définitivement. Car l’argent n’est pas tout dans la vie. C’est le bonheur et la joie qui importent ». On n’est bien loin de sentir cet Adriano agressif qui hantait les défenses adverses… Aujourd’hui, « l’Empereur » est déchu et trop déçu pour continuer… A quand son rétablissement ? J.-M. A.
Silvio Berlusconi est plus que jamais prêt à tout pour enrôler l’attaquant des Gunners, Emmanuel Adebayor, déjà sur les tablettes du club lombard la saison passée. Quitte même à laisser partir le phénomène Kakà pour le Real afin de financer sa venue ! Le Togolais plaît beaucoup à Berlusconi Le Milan AC repense à Adebayor Massimo Ambrosini est un des tauliers du Milan AC au même titre que les Seedorf ou les Pirlo. L’international transalpin, contrairement aux deux autres joueurs cités, se pose pourtant beaucoup de questions quant à son futur au club. Il est vrai qu’aucune prolongation de contrat ne lui a été faite ! L’histoire entre Massimo Ambrosini et le Milan AC, club auquel il appartient depuis la saison 1995-1996, pourrait prendre fin cet été. Ce joueur resté dans la pénombre pendant plus de dix ans se sera révélé sur le tard, et ce depuis la saison 2005-2006. Puis, il aura connu son apogée personnel au Milan AC la saison dernière en devenant même capitaine de l’équipe en lieu et place de Paolo Maldini, absent. « TOUTES LES PORTES SONT OUVERTES » Silvio Berlusconi a dû grandement apprécier le but inscrit par Emmanuel Adebayor en Ligue des Champions face à Villarreal, le 7 avril dernier. En effet, alors que les Gunners étaient menés 1-0 à la marque, Cesc Fabregas transmit de la plus belle des façons un ballon aérien à l’ancien Monégasque. Puis, Emmanuel Adebayor en une fraction de seconde, à l’entrée de la surface de réparation, contrôla poitrine et enchaîna d’un superbe retourné acrobatique qui laissa Diego Lopez, le gardien adverse, sans réaction ! Ceci dit, Silvio Berlusconi n’a pas attendu de constater ce chef-d’œuvre pour avoir envie de faire signer le Togolais dans son club. Car la saison passée déjà, Emmanuel Adebayor figurait en ligne de mire. A l’époque, son agent nous avait également confirmé « l’intérêt réel » des Lombards pour l’ancien Monégasque. Mieux ! L’attaquant constituait même l’été dernier la seule requête voulue par le club italien. Adriano Gallani avait alors affirmé à L’Equipe : « Si Adebayor ne vient pas à Milan, personne ne viendra. Nous sommes en pleines négociations ITALIE Son avenir est incertain au Milan AC avec Arsenal mais ils ne veulent pas s’en séparer pour le moment. Un seul joueur nous intéresse, il s’agit d’Emmanuel Adebayor ». Plus qu’un compliment pour l’attaquant des Gunners alors que figuraient pourtant entre autres d’illustres noms sur la short-list milanaise : les Drogba, Berbatov, Eto’o, Mario Gomez… « C’EST LE SEUL JOUEUR QUI NOUS INTÉRESSE » (ADRIANO GALLANI) L’été dernier finalement, Arsenal n’avait pas souhaité laisser partir son buteur qui avait inscrit trente buts en quarante-huit sorties ! L’autre obstacle pour le Milan AC était généré par sa non-qualification en Ligue des Champions. Cette fois, la donne devrait être totalement différente. Le Milan AC devrait sauf cataclysme conserver sa troisième place d’ici la fin du championnat, synonyme de qualification en Ligue des Champions. Le grand patron du club lombard a décidé de passer la vitesse supérieure. Ainsi, selon le Daily Mail, nous apprenons que Berlusconi est disposé à débourser les 35 millions d’euros voulus par Arsenal. Une somme tout à fait dans les cordes du club transalpin surtout en cas de vente de Kakà qui ramènerait énormément de liquidités. D’autres points pourraient amener Adebayor à effectuer le grand saut en Serie A. Distancée dans la course au titre dans son championnat, Arsenal va même devoir encore s’accrocher pour conserver sa quatrième place ! Quant à l’obtention de la Ligue des Champions, elle est loin d’être acquise. Car il faudra se débarrasser de Manchester United en demi-finale avant de faire trébucher en dernier lieu le vainqueur de Chelsea-Barcelone ! En cas d’échec en Ligue des Champions, Arsenal aura vécu une saison assez décevante. Manu Adebayor pourrait alors relever le challenge attractif du Milan AC d’autant que son ancien équipier à Arsenal Mathieu Flamini l’attend aussi les bras ouverts. Bref, une série d’arguments à la chaîne qui pousse à penser que la venue d’Emmanuel Adebayor au Milan demeure bien plus qu’une simple hypothèse. L’assaut est donc plus que lancé. Car le Togolais, dans l’esprit de Silvio Berlusconi, demeure depuis bien longtemps l’attaquant du futur de son club ! JEAN-MARC AZZOLA Ambrosini vers le Napoli ? Même s’il est encore sous contrat, cela suffira-t-il pour lui faire continuer l’aventure ? Pas sûr. Le taulier des Lombards sent en effet poindre une méfiance à son égard et cela le perturbe visiblement bigrement… Son agent n’a donc écarté aucune possibilité, évoquant même un départ sur Radio Kiss Kiss. Moreno Roggi fit d’ailleurs allusion à la piste napolitaine : « Pour Ambrosini tout est possible, toutes les portes sont ouvertes, reconnut le représentant. Un départ me semble assez improbable car il lui reste encore un an de contrat et il est habitué à des contrats de courte durée au Milan AC. Alors le voir à Naples ? Si on en parle, c’est une bonne chose. Et plus on le fait, mieux c’est ! Même si pour l’instant je l’exclus, ceci dit pourquoi pas. Naples est un superbe endroit où évoluer et Ambrosini un joueur de très bon niveau. Mais je livre un point de vue personnel, une supposition, rien de plus… » Toujours est-il que pareille allégation n’est pas le fruit du hasard. Surtout pour un joueur, un maillon fort, qui demeure toujours en attente d’une prolongation de contrat. Ainsi, après la récente victoire de son club face au Chievo Verone, Massimo Ambrosini avait d’ailleurs du mal à cacher son impatience : « J’ai un contrat qui expire en 2010. J’espère que tôt ou tard quelqu’un du club va m’appeler. J’ai la volonté de rester au Milan AC mais il faut toujours être deux pour conclure ce genre de choses, donc… » Et comme le natif de Pesaro n’a absolument pas démenti les rumeurs insistantes qui l’envoient vers l’ancien club de Maradona… A suivre. J.-M. A. BRUITS DE VESTIAIRE Même si la Roma se trouve à la traîne derrière le peloton de tête en championnat, Luciano Spaletti se sent toujours et plus que jamais impliqué dans le projet futur du club de la Louve. D’ailleurs quand il en parle, c’est avec passion qu’il s’exprime : « Je suis heureux à la Roma. Quand je parle de ce club et de cette ville, je le fais toujours en des termes plus que flatteurs. Je pense que cela fait la différence. Cela fait quatre ans que je me trouve à la Roma. J’y arrive tous les matins à neuf heures et j’en pars à six heures le soir au minimum. Quand vous ne vous sentez pas bien à un endroit, vous n’y restez pas aussi longtemps. Et de toutes les manières, si vous n’êtes pas passionné, vous n’êtes pas entraîneur. Je me sens bien à Rome et cette joie se poursuivra même quand j’aurai quitté ce club. Il n’y a que les gens qui ont travaillé ici qui savent ce que c’est réellement ». Christian Vieri n’ira pas à Flamengo. Se retrouvant sans contrat après sa rupture avec l’Atalanta, l’ancien joueur de Monaco pensait bien se refaire une santé dans le prestigieux club carioca. En vain. Une fin de non-recevoir a été confirmée par Kleber Leite, vice président de Flamengo : « Ce joueur nous a bien été proposé mais nous avons refusé l’offre ». Les raisons de ce refus sont multiples : l’âge avancé du buteur (35 ans) et les blessures récurrentes dont il a été victime ces dernières saisons. Ce n’est pas tout. Le club brésilien actuellement sans sponsor ne pouvait pas se permettre de régler le transfert et les émoluments du joueur italien. Ajoutons également que les Los Angeles Galaxy avaient également un œil sur lui mais ils n’ont pas donné suite non plus. L’inter de Milan, par la volonté de José Mourinho, cherchera à « s’italianiser » dès la saison prochaine. Dans cette perspective, on scrute vraiment de près les prestations de Giamdomenico Mesto, milieu de terrain du Genoa. L’agent du joueur ne nie d’ailleurs absolument pas pareille éventualité dans les mois à venir : « Mesto se sent très bien au Genoa, a admis Moreno Roggi à Tuttomercatoweb. Les choses pourraient par contre changer au cas où des grands clubs comme la Juve, l’Inter, ou le Milan AC venaient à formuler une proposition très enrichissante au club rossoblu. Sinon Mesto resterait au Genoa avec grande joie ». Gigi Del Neri ne sera sans doute plus l’entraîneur de l’Atalanta Bergame la saison prochaine, un club qu’il entraîne pourtant depuis l’été 2007. L’annonce de son départ a même été faite par son président, AlessandroRuggeri : « Il ne sera plus là la saison prochaine, a déploré le président de l’équipe bergamasque. Il veut entraîner un grand club qui se bat pour autre chose que le maintien. Nous, on ne peut pas garantir que l’on se bat pour la C1, c’est évident ». Del Neri pourrait par contre rebondir à l’Udinese. Tel est d’ailleurs le souhait de Giampaolo Pozzo, le patron du club de l’Udinese : « Gigi Del Neri est un entraîneur qui me convient, a admis le patron du club du Frioul après la nette victoire face à la Fiorentina. Mais si l’équipe persiste à jouer de la sorte, Pasquale Marino restera à sa tête ». Le Foot gazette des transferts n°14 - du 7 mai au 20 mai 2009 - 19 BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :