Gazette des Transferts n°14 7 mai 2009
Gazette des Transferts n°14 7 mai 2009
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°14 de 7 mai 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 13,6 Mo

  • Dans ce numéro : Paris veut Grafite.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE La très sérieuse BBC a révélé que le joueur vedette des Blackburn Rovers Roque Santa Cruz avait de sérieux états d’âme. « J’ai déjà dit à mes dirigeants qu’à l’ouverture du marché des transferts, je souhaitais pouvoir continuer ma carrière dans une équipe plus grande et plus ambitieuse. Je n’ai pas encore eu d’échos de mon agent sur l’intérêt d’autres clubs, mais cela ne change rien à ma décision », a expliqué l’avantcentre paraguayen. Comme déjà indiqué dans ces mêmes colonnes, Manchester City et Liverpool seraient prêts à débourser les 20 millions d’euros exigés par Blackburn pour le Paraguayen. On peut être un coach respecté de tous et reconnaître quelques erreurs. Ainsi d’Arsène Wenger a expliqué dans les colonnes du Sun avoir eu la possibilité de faire signer Didier Drogba pour une bouchée de pain. L’entraîneur des Gunners aurait en effet pu recruter l’Ivoirien lorsqu’il évoluait dans les rangs du MUC. « Nous surveillions Drogba de près quand il était au Mans, et sa valeur n’était que de 170 000 euros. Mais à cette époque nous pensions qu’il n’était pas tout à fait prêt. Lorsqu’on le voit aujourd’hui, après ses passages à Guingamp, Marseille et Chelsea, c’était évidemment une erreur. Mais il faut se souvenir qu’à l’époque nous avions Thierry Henry au sommet de sa forme », a confié l’ancien coach de Monaco et Nancy. Il y a de fait de quoi se mordre les lèvres… La presse belge se fait l’écho de l’intérêt croissant de nombreux clubs anglais pour Roland Juhasz, l’excellent défenseur d’Anderlecht. De nombreux superviseurs de formations de la Premier League ont ainsi assisté au récent match disputé par les Mauves contre Westerlo. Le défenseur international hongrois a tapé dans l’œil d’Arsenal, Aston Villa, Bolton et Hull City. Outre ces quatre clubs anglais, deux clubs italiens suivent de près le joueur d’Anderlecht et l’ont également supervisé. Il s’agit de l’Inter Milan et de la Fiorentina. Le Hongrois est sous contrat avec Anderlecht jusqu’en juin 2011… Les jours de Charles Itandje à Liverpool sont vraisemblablement comptés. L’ancien portier du RC Lens a en effet été mis à pied deux semaines pour avoir commis l’indélicatesse de sourire lors d’une chanson commémorant le 20 ème anniversaire du drame d’Hillsborough. Une épouvantable bousculade avait provoqué la mort de 96 personnes lors d’un match disputé entre Liverpool et Nottingham Forest… David Beckham de retour en Premier League ? Ce n’est pas fait encore mais Harry Redknapp, le manager des Spurs, y travaille sérieusement. L’entraîneur de Tottenham, qui avait déjà essayé d’embaucher le milieu de terrain international anglais cet hiver a en effet un plan derrière la tête. Il clame en effet à qui veut bien l’entendre que le Spice Boy pourrait rallier White Hart Lane… le foot, il ne faut jamais dire ‘jamais’… » : voilà ce que déclarait « Dans Harry Redknapp, le manager de Tottenham, à la fin du mois de novembre dernier. Le sexagénaire réagissait au transfert alors probable (et depuis avéré) de David Beckham au Milan AC. Avant que le joueur qui reste lié au LA Galaxy jusqu’en 2012 ne se décide pour un prêt au Milan AC jusqu’à la fin de la saison, il avait en effet prêté une oreille attentive à la cour effrénée que lui avait faite le manager des Spurs. Redknappqui connaît bien Beckham depuis de longues années a en effet longtemps espéré pouvoir convaincre le Spice Boy de le rejoindre chez les Spurs. « Beckham, c’est la classe à l’état pur. J’aurais aimé qu’il rejoigne Tottenham cet hiver. Il pourra peut-être venir travailler pour les Spurs un jour. En football, il ne faut jamais dire ‘jamais’… », avait-il donc alors expliqué dans la presse britannique. Face au forcing des Lombards, le manager anglais avait cependant rapidement et élégamment pris acte de son échec. Il avait cependant également pris date pour l’avenir. Depuis quelques semaines, Redknapprevient ainsi de fait à la charge. Depuis des semaines, la presse anglaise bruisse en effet de l’intérêt toujours aussi soutenu des Spurs pour le trentenaire de la sélection anglaise. « Je suis un fan immense de Beckham », a tout récemment à nouveau expliqué Redknappdans les colonnes du Sunday Mirror. « C’est un joueur fantastique et il joue le rôle de 16 - Le Foot gazette des transferts n°14 - du 7 mai au 20 mai 2009 ANGLETERRE Harry Redknappy croit dur comme fer Beckham chez les Spurs ? modèle. J’aimerais bien sûr pouvoir le faire venir chez nous dans le cadre d’un prêt… », s’est encore enthousiasmé le manager des Spurs. Lequel, du haut de ses 62 printemps, n’est pas du genre à bavasser pour le seul plaisir d’amuser la galerie. Pourtant, il entretient donc volontairement un buzz médiatique autour de son intérêt pour le Milanais. « David est en très grande forme. Il a toujours cet incroyable toucher de balle. Pour moi, il reste sans doute possible l’un des meilleurs artistes du ballon rond. Je pense que n’importe quel club le prendrait volontiers. Ce serait fantastique de parvenir à le faire signer… », a-t-il ainsi tenu à réaffirmer ces dernières semaines. Beckham de son côté veut à toute force rester dans le champ de vision de Fabio Capello. Il sait que le Mondial 2010 sera le dernier grand rendez-vous de sa carrière de joueur. L’idée de le manquer le fait enrager. Il est donc prêt à de grands sacrifices financiers pour briller une dernière fois sous la tunique anglaise… UNE ENVELOPPE DE 45 MILLIONS D’EUROS POUR RECRUTER Le sélectionneur de l’Angleterre a en effet apprécié la décision prise par Beckham de déserter les lucratives (plus de 10 millions de dollars de salaire par an !) contrées américaines pour réintégrer le très relevé championnat italien. Beckham qui a été sélectionné contre l’Ukraine en avril est ainsi à nouveau dans la course pour intégrer la liste des 23 hommes qu’il emmènera en Afrique du Sud lors de la prochaine Coupe du monde. Il sait cependant qu’il devra retourner quelque temps dans les rangs des LA Galaxy. Il est en effet prévu que le Spice Boy retourne aux Etats-Unis dès le mois de juin afin d’y terminer la saison. Beckham avait dû s’y engager formellement auprès des dirigeants du LA Galaxy pour leur arracher de haute lutte l’accord de prêt au Milan AC durant le dernier mercato d’hiver. Si son club joue les play-off, il sera contraint d’y demeurer jusqu’au mois de novembre. Si le club de Los Angeles ratait sa saison, Beckham Le coach de Tottenham se démène pour rapatrier la star en Angleterre. redeviendrait néanmoins disponible dès le mois d’octobre pour un nouveau prêt. Star mondiale ou pas, il devrait cependant attendre l’ouverture du marché hivernal des transferts pour rallier le club cher à Harry Redknapp. D’où la volonté de Tottenham de se positionner très en amont sur cet épineux mais prestigieux dossier. Le manager des Spurs devrait par ailleurs disposer d’une enveloppe particulièrement conséquente pour convaincre Beckham et quelques autres de le rejoindre la saison prochaine. Ses dirigeants viennent en effet d’annoncer qu’ils lui alloueraient un budget de 45 millions d’euros pour qu’il puisse mener à bien sa campagne de recrutement. Voilà qui devrait lever quelques réticences de part et d’autres de l’Atlantique… Beckham a cependant toujours indiqué qu’il n’envisageait pas de porter les couleurs d’un club anglais qui ne soit pas Manchester United. Redknappessaie cependant de jouer sur la corde sensible. Comme toute l’Angleterre, il sait en effet que le grand-père de David Beckham était un supporter passionné de Tottenham. Il aimerait évidemment que le petit-fils se souvienne que la maison de ses aïeux fut longtemps celle de fans inconditionnels des Spurs. David et Victoria Beckham possèdent par ailleurs une somptueuse résidence (que les Anglais surnomment l’autre Buckingham Palace !) dans le quartier londonien de White Hart Lane qui est aussi celui du siège et du stade de Tottenham. Par ailleurs, Victoria Beckham en aurait sa claque des States. Les Américains auraient en effet le mauvais goût de ne pas apprécier à sa juste valeur tous ses talents artistiques. Elle n’aurait par ailleurs pas particulièrement envie de continuer à bénéficier de la Dolce Vita italienne. Bref, Londres lui manque furieusement… Pour toutes ces raisons, le peuple des Hot Spurs veut donc bien croire au miracle que lui vend le rusé Harry Redknappc’est-à-dire celui d’un Beckham venant enchanter une dernière fois le championnat d’Angleterre sous le maillot de Tottenham. DAVID BAISNÉE
Les grandes manœuvres ont commencé. Alors que le transfert de Cristiano Ronaldo au Real Madrid semble d’ores et déjà acquis (un précontrat aurait même été signé), Manchester United s’active pour dénicher un successeur digne du talent du Ballon d’Or 2008. Or aux yeux de Sir Alex Ferguson, seul Kaka peut remplacer Cristiano Ronaldo… L’hiver dernier, la planète footballa frémi à l’idée de voir Kaka rejoindre du richissime mais terne club de Manchester City. A l’inverse de son compatriote Robinho, le stratège du Milan AC a cependant su résister aux sirènes des pétrodollars proposés par les Citizens. Soucieux de préserver son image et de pouvoir continuer à évoluer dans un club digne de son statut de star planétaire, il a snobé les 550 000 euros hebdomadaires que lui faisaient miroiter les dirigeants de City. L’argent n’achète pas tout. A commencer par un Ballon d’Or. A l’époque, le Brésilien avait cependant lâché une petite phrase qui résonne aujourd’hui étrangement. « Il y a deux équipes que j’aime en Angleterre : Manchester United et Arsenal. Ce Sir Alex attend Kakà quitter son poste en janvier dernier car de lourds soupçons pèsent sur lui. Il semble en effet qu’il ait quelque peu bourré les urnes lors des dernières élections du club merengue ! Les déclarations d’un personnage aussi sulfureux sont donc forcément sujettes à caution. sont deux équipes anglaises atypiques. Elles pratiquent un football moins tactique que des formations comme Chelsea ou Liverpool. Pour tout dire, cela me plairait beaucoup de jouer pour United ou Arsenal », avait-il expliqué à la presse internationale avide de comprendre les raisons du refus infligé par le Brésilien aux Citizens. Ses propos ne sont pas tombés dans l’oreille d’un sourd. Sir Alex Ferguson a en effet pris bonne note des éloges de Kaka… L’ombrageux technicien écossais se dit en effet que le Brésilien ferait merveille dans l’entrejeu mancunien… que s’apprête à déserter Cristiano Ronaldo. Cette fois, il semble en effet acquis que le brillantissime Portugais va quitter Manchester pour rejoindre le Real Madrid. Tout semble en effet être calé en coulisses. C’est Ramon Calderon, l’ancien président des Merengue, qui a vendu la mèche. Il a en effet récemment assuré sur l’antenne de RMC dans l’émission « Luis Attaque » qu’un crack allait rejoindre le Real en juin prochain. Clause de confidentialité oblige, le président déchu du club madrilène n’a pas pu révéler le nom de la star qui s’apprête à débarquer à San Bernabeu. Il ne fait cependant pratiquement aucun doute que le crack en question n’est autre que Cristiano Ronaldo. L’ancien président de la Maison Blanche étant candidat à sa réélection, il n’a d’autre choix que de tout faire pour redorer son blason. Il a en effet dû ANGLETERREC. Ronaldo en partance pour le Real Madrid… « UN CRACK S’EST DÉJÀ ENGAGÉ EN FAVEUR DU REAL MADRID… » (RAMON CALDERON) Reste que le scoop arraché par Luis Fernandez paraît solide. En effet, le bruit de la signature de Cristiano Ronaldo court tout Madrid depuis le mois de février. En effet, à cette époque, les journalistes d’« El Larguero », l’émission phare de la radio espagnole Cadena Ser ont affirmé avoir eu vent de la signature d’un précontrat signé par l’international lusitanien en faveur du club madrilène… Même si Ramon Calderon n’a donc pas voulu ou du moins pu révéler le nom de la star qui fera bientôt frémir ses anciens Socios, il n’en a pas moins laissé peu de place pour le doute dans ses déclarations. « Un des meilleurs joueurs du monde va venir au Real Madrid. Grâce à mon travail quand j’étais président en exercice, je peux annoncer qu’un joueur de classe mondiale va rejoindre Madrid. Il s’est déjà engagé en faveur du Real pour la saison prochaine. Quel que soit le prochain président, il viendra au Real cet été ». A la question de savoir s’il s’agissait bien de Cristiano Ronaldo, il a botté en touche arguant de l’obligation du secret qui lui reste imposé : « Je ne peux pas vous dire qui il est mais je peux simplement vous assurer que c’est un crack et qu’il portera le maillot merengue la saison prochaine… » Chacun sait par ailleurs tous les efforts qu’il a fournis l’été dernier pour attirer le Portugais à Madrid. La somme de 130 millions d’euros aurait même été proposée aux dirigeants de Manchester United. Alex Ferguson était resté cependant inflexible mais son poulain avait, lui, eu beaucoup de mal à dissimuler son désir de rejoindre un Real qui le fait rêver depuis toujours. Le sexagénaire avait finalement retenu in extremis son joueur vedette. Celui-ci est cependant parvenu à lui arracher une promesse. Celle de le laisser partir l’été prochain. Sir Alex Ferguson a donc fini par accepter l’idée de voir Cristiano Ronaldo rejoindre d’autres cieux à l’été 2009. Il y avait cependant mis une condition : qu’une clause de confidentialité soit signée et scrupuleusement respectée. Si le secret ne restait pas absolu, l’accord trouvé entre le Real et MU serait remis en cause. Aux abois, Ramon Calderon qui devrait se faire largement battre par Florentino Perez lors des prochaines élections pour le poste de président du Real est donc en train de tout faire pour restaurer son image tout en s’astreignant à une discrétion… de plus en plus ténue. Par ailleurs, il semble que le Real ait finalisé les modalités financières durant l’hiver. Le club madrilène a en effet obtenu un prêt de 70 millions d’euros de la part de la banque Santander. Preuve que les banquiers savent encore se montrer généreux ! Le Real aurait en effet accepté de régler un chèque de 85 millions d’euros pour mettre la main sur le génial Portugais. Avec cette somme, Manchester United entend quant à lui s’offrir Kaka. Le Milan AC lui aurait en effet d’ores et déjà fait savoir qu’il était vendeur à 80 millions. Le joueur brésilien qui est écœuré par le comportement des dirigeants milanais qui étaient prêts à se séparer de lui dès janvier dernier veut absolument quitter la Lombardie. Même s’il a toujours laissé entendre que le Real Madrid était sa destination privilégiée, il serait d’accord pour rejoindre MU. Kaka ne verrait en effet aucun inconvénient à marcher dans les pas de Cristiano Ronaldo. Et ce même si Florentino Perez clame à qui veut l’entendre qu’il saura faire venir Cristiano Ronaldo et Kaka chez les Merengues. Le scénario le plus plausible est néanmoins celui qui voit le Portugais rejoindre le Real et le Brésilien Manchester United. Quoi qu’il en soit, avec de tels mouvements, le prochain mercato d’été s’annonce particulièrement savoureux et spectaculaire ! DAVID BAISNÉE BRUITS DE VESTIAIRE Guus Hiddink va devoir choisir entre Chelsea et la sélection russe. Le technicien néerlandais exclut en effet de continuer à cumuler les fonctions de sélectionneur de la Russie et d’entraîneur des Blues la saison prochaine. « Même sur un plan pratique, c’est impossible. En août, la Russie dispute un match amical deux jours avant une rencontre de Chelsea. Et puis, il me faut superviser tous les joueurs russes avant les matchs de qualification pour le Mondial 2010 lors des mois de septembre et d’octobre », a-t-il récemment expliqué. Il devrait donc quitter ses fonctions de coach du club londonien en juin prochain. Roman Abramovich qui est ravi du travail du successeur de Luiz Felipe Scolari serait prêt à consentir de gros efforts financiers pour convaincre le Batave de délaisser la Russie pour rester sur le banc des Blues… Gökhan Inler (24 ans) ne fera probablement pas de vieux os dans les rangs d’Udinese. L’international suisse sort en effet d’une excellente saison dans le Calcio et a attiré l’attention d’Arsène Wenger. Le manager des Gunners aurait ainsi l’intention de formuler une superbe offre pour récupérer les services du milieu de terrain défensif. Arsenal pourrait ainsi proposer 20 millions d’euros. Pour l’heure, les dirigeants d’Udinese font la sourde oreille et assurent que le Suisse est également convoité par le Real Madrid ainsi que par l’Inter Milan… Robinho se sent bien à Manchester City et se rit des détracteurs qui assurent qu’il fourvoie son talent par appât du gain. Il l’a affirmé récemment dans les colonnes du Sunday People : « J’entends parfois dire que je vais partir mais, moi, je n’en ai pas envie ! Personne par ailleurs ne m’a dit qu’on ne voulait plus de moi. Je veux être la star d’une équipe qui gagne des titres. Je ne suis pas satisfait de ma saison mais il ne faut pas oublier que je suis arrivé très tard dans un nouveau championnat. » S’il en est un qui ne regrette absolument pas le limogeage de Luiz Felipe Scolari de son poste d’entraîneur de Chelsea, c’est bien Didier Drogba. « Son départ a changé beaucoup de choses pour moi et pour l’équipe. On m’a donné la possibilité de montrer ce que je savais faire et je pense l’avoir bien fait ». De fait depuis le débarquement du coach brésilien, Drogba est revenu à son meilleur niveau. Le Foot gazette des transferts n°14 - du 7 mai au 20 mai - 17 BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :