Gazette des Transferts n°10 février 2009
Gazette des Transferts n°10 février 2009
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°10 de février 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12 Mo

  • Dans ce numéro : Gomis objectif OL.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE Karim Ziani a la cote en Liga. Le FC Séville lui fait ainsi les yeux doux d’après nos confrères de Aujourd’hui Sport. Le club andalou aurait proposé plus de dix millions d’euros aux Phocéens. Ils proposeraient même de leur céder l’attaquant uruguayen Javier Chevanton. Même si l’ancien Monégasque n’est guère épargné par les blessures, l’idée ferait son chemin du côté des dirigeants marseillais. A suivre donc… L’Olympique de Marseille et Seydou Keita vont-ils refaire un bout de chemin ensembles ? Cela parait difficilement envisageable mais c’est pourtant ce que croit savoir le journal espagnol El Mundo Deportivo. Ce quotidien a affirmé dans l’une de ses éditions du mois de décembre que l’OM avait proposé au Barça de récupérer l’international malien en juillet prochain. Devenu un Blaugrana très en vue, l’ancien Lensois qui est sous contrat avec le club catalan jusqu’en juin 2012 aura-t-il cependant envie de revenir dans un club où durant la saison 2000 il peina à s’imposer ? Les dirigeants de l’OM ont pris des renseignements sur Luizão. Celui-ci est l’un des défenseurs centraux du Benfica Lisbonne. Les dirigeants du club portugais se montrent cependant particulièrement gourmands. En effet à en croire le journal lusitanien Record Benfica a indiqué à l’OM qu’il faudrait débourser 12 millions d’euros pour associer Luizão à Vitorino Hilton au sein de la charnière centrale phocéenne… Depuis plusieurs semaines, plusieurs sites ont repris des propos que Roger Boli, présenté comme l’agent de Modeste M’Bami, aurait tenus sur Calciomercato et au micro de RMC. Il aurait indiqué que le Camerounais souhaitait quitter Marseille et qu’il avait plusieurs pistes à l’étranger. Or, ces informations sont totalement fausses. « Je ne suis pas du tout l’agent de Modeste M’Bami et je n’ai rien dit à son sujet. Dites-le bien à Marseille ! » insiste Roger Boli, visiblement surpris d’avoir été associé au joueur. En période de transferts, toutes les infos sont décidément à prendre avec des pincettes… 4 - Le Foot gazette des transferts n°10 - Février 2009 Les rumeurs de transfert vont bon train depuis de nombreuses semaines du côté de Marseille. Pourtant, Gerets, Anigo et Diouf martèlent qu’ils ne feront pas de folies, voire qu’ils ne recruteront pas. Ils préfèrent ne pas prendre de risque. A moins que toutes ces déclarations ne soient qu’une manière de détourner l’attention. On reparle ainsi beaucoup de Hernan Crespo. Un joueur en disgrâce à l’Inter Milan et pour lequel nous révélions l’intérêt marseillais dès le mois d’octobre. Les noms de Brandao et Pogrebnyak reviennent également avec insistance… Un Mercato d’ajustement. Voilà comment, d’ordinaire, Pape Diouf qualifie le marché des transferts hivernal. Le président olympien n’a d’ailleurs jamais été très enclin à recruter à cette période de l’année. Pourtant, après une première moitié de saison mi-figue, mi-raisin pour l’OM, pas tant au niveau du classement qu’au niveau du jeu, le club marseillais cherche à se renforcer. Des recrues estivales comme Mears, Erbate ou Samassa n’ont pas donné entière satisfaction. Les performances de la défense ont souvent laissé à désirer. Quant à l’attaque, si les créateurs sont légion, les finisseurs sont aux abonnés absents. La blessure de Mamadou Niang n’a fait que mettre en lumière ce problème. Du coup, on s’attendait à ce que les Marseillais soient très actifs dans ce Mercato. Rien ne dit qu’ils ne le seront pas, mais pour le moment, le discours est cependant à la prudence. Pape Diouf s’énerve à la lecture de certaines rumeurs (lire en page 3) et Erik Gerets refuse totalement d’aborder le sujet LIGUE 1 Délaissé à l’Inter Milan On reparle de Crespo ! transferts. Quant à José Anigo, il a bien confirmé sur le site Internet du club que « nous recherchons un attaquant », mais il s’est empressé d’ajouter que « les pistes sur lesquelles nous travaillons aujourd’hui n’ont pas été citées ». L’OM n’aurait donc aucune vue sur Quercia, Le Tallec, Gomis, Grax, Jovanovic ou Larsson. Mais on le sait bien, répondre à un entretien n’oblige pas à dire toute la vérité. A cette période de l’année encore moins qu’à une autre. Ainsi, Henrik Larsson aurait la priorité du staff olympien. Le Suédois est âgé (37 ans), il avait même envisagé de prendre sa retraite. Il demande également un salaire élevé, autour de 300 000 euros par mois. Une sacrée somme, mais qui n’est pas insurmontable pour l’OM, qui économise toujours le salaire de Djibril Cissé. Expérimenté, l’ex-pensionnaire du Feyenoord Rotterdam, du Celtic Glasgow ou du Barça pourrait venir remplir le même rôle que George Weah en 2000-2001, qui avait joué 19 matches pour une pige réussie de 6 mois. Reste néanmoins un problème de taille : la volonté du joueur. Le Suédois serait aussi convoité par Eindhoven et Everton, qui pourraient faire monter les enchères. LARSSON, C’EST 300 000 EUROS PAR MOIS Larsson n’a d’ailleurs pas caché son envie de jouer outre-manche. Une autre éventualité menait vers la Belgique et le Standard de Liège, un pays et un club qu’Erik Gerets connaît bien. Milan Jovanovic aurait ainsi suscité l’intérêt des Marseillais, mais la piste s’est considérablement refroidie, les dirigeants liégeois demandant 10 millions pour leur joueur. Une somme que Pape Diouf n’est pas prêt à mettre sur la table. Du moins pas d’entrée de jeu. Enfin, le dernier bruit de couloir en date mène vers Hernan Crespo. L’Argentin de l’Inter se plaint de son faible temps de jeu. Dès le mois d’octobre, nous vous révélions l’intérêt de José Anigo pour ce joueur qui fait banquette à Milan. Les Phocéens ont bien avancé sur ce dossier mais soupèse le risque de faire confiance à un attaquant qui n’a joué qu’en Angleterre et en Italie. Aussi doué soitil, il pourrait avoir du mal à s’intégrer dans notre Ligue 1. Si la cellule de recrutement se concentre désormais sur l’offensive, c’est que l’OM n’a finalement pas prévu de se renforcer en défense. Il compte sur les (nombreux) joueurs déjà dans son effectif, et principalement sur le retour de Julien Rodriguez, le « guerrier » de Gerets, pour solidifier la défense centrale. Si César (Zagreb) et Givet (Russie, Angleterre, Nantes) pourraient ne pas faire de vieux os à Marseille, Civelli, lui, a indiqué dans La Provence qu’il voulait rester. « Envisager un départ ? Je n’y pense pas à ce jour. Mais cette décision ne m’appartient pas complètement ». Pour les côtés, Erbate déjà reparti aux Emirats, Mears toujours en convalescence, on aurait pu imaginer l’arrivée de doublures. Niet. « Le remplaçant de Taiwo, c’est Bonnart, celui de Bonnart, c’est Kaboré », affirme Gerets. Le coach a par ailleurs indiqué qu’il n’y aurait qu’un ou deux départs supplémentaires. Il pourrait s’agir d’Elliot Grandin sur les tablettes de Grenoble, Valenciennes, Strasbourg, Le Havre et même de l’Udinese. Samassa intéresserait également le club grenoblois. Pourtant, il semble que les deux jeunes ne soient pas très chauds pour boucler leurs valises. Chez les plus anciens, M’Bami, en fin de contrat en juin et plus titulaire, pourrait avoir envie de découvrir l’étranger. Zenden, également en fin de contrat, affirme quant à lui qu’il restera jusqu’au bout. « Je ne pense pas à partir. Mon père n’a jamais eu personne, certains journaux ont inventé », indique ainsi le Hollandais. Que ce soit côté départs ou arrivées, les Marseillais s’annoncent donc frileux. Ils n’ont pas envie de commettre d’erreurs de casting. Pourtant, d’ici le 31 janvier, ils ont le temps de changer de cap. S’ils veulent réaliser une bonne fin de championnat, ils n’auront guère le choix.C. R.
Obligé de recruter au moins un défenseur latéral cet hiver, le septuple champion de France pourrait bien ne pas en rester là. Anthony Réveillère est out jusqu’à la fin de la saison, François Clerc sera difficilement compétitif pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, Lamine Gassama et John Mensah sont trop justes, l’Olympique Lyonnais va donc enrôler un défenseur latéral cet hiver. Le club aurait également besoin d’un gaucher, histoire de doubler enfin le poste de Fabio Grosso. « L’idéal serait un joueur capable d’occuper les deux couloirs « sourit Claude Puel, peu enclin à développer ses priorités de recrutement avec les journalistes. Mickaël Chrétien a le profil, d’autant plus qu’il avait déjà failli quitter Nancy pour Lyon l’été dernier. LACOMBE RECOMMANDE L’ATTAQUANT STÉPHANOIS Libre de signer où il le souhaite depuis le 1er janvier, le Brésilien ne rapportera pas le moindre centime à l’OL s’il s’en va en juillet prochain. Le septuple champion de France se retrouve donc dans l’obligation de Les Gones vont s’activer Gomis, Burdisso, Mathieu sur les tablettes de Puel prolonger le joueur ou de le vendre dès cet hiver. LIGUE 1 Même s’il a disputé la coupe de l’UEFA avec l’AS Nancy-Lorraine, Chrétien pourra participer à la Ligue des Champions avec Lyon, en vertu d’un règlement de l’UEFA qui stipule qu’un club peut ajouter en C1 un joueur qui a déjà disputé la C3 durant la première partie de saison. Mais l’OL ne suit pas que cette piste : le septuple champion de France a activé ses réseaux brésiliens et, une fois n’est pas coutume, prospecte également dans le Vieux Continent. Andreas Beck, défenseur d’Höffenheim, plaît beaucoup aux décideurs lyonnais mais les dirigeants allemands ne sont pas du tout vendeurs. La remarque est la même pour Rennes au sujet du néo-international Rod Fanni. Le nom de Nicolas Burdisso (Inter Milan) a également circulé : l’Argentin est à même d’occuper tous les postes de la défense. Un atout non négligeable pour Claude Puel. A gauche, une fois de plus, le toulousain Jérémy Mathieu est annoncé à Lyon. En fin de contrat en juin prochain, il représente une excellente opportunité. En attaque, le mercato hivernal de l’OL est suspendu au destin de Fred : si le Brésilien s’en va, il est évident que Lyon se trouvera dans l’obligation de recruter une pointure. En France, Jean-Michel Aulas a écarté la piste menant à SteveSavidan. Difficile de faire de même avec Batefimbi Gomis qui plaît beaucoup à Bernard Lacombe. Néanmoins, selon l’un de ses conseillers, le Sénégalais ne souhaiterait pas quitter l’ASSE cet hiver. A l’étranger, l’Inter Milan serait prêt à céder Adriano plus 50 millions d’euros en échange de Karim Benzéma. En provenance d’Italie, cette rumeur semble improbable. Dans la même veine, la presse espagnole fait état d’une éventuelle arrivée de Gonzalo Higuain à Lyon au cas où Karim Benzéma poursuivrait sa carrière au Real Madrid. J. H. Il veut faire plier Aulas Fred en position de force 15 millions d’euros. C’est l’énorme somme dépensée par l’Olympique Lyonnais en juillet 2005 pour s’attacher les services de Frédérico Chaves Guedes, alors âgé de 21 ans. A l’époque, Jean-Michel Aulas était persuadé qu’il revendrait cet international brésilien au prix fort quelques années plus tard. Le Président de l’OL n’avait jamais imaginé un tel scénario : après avoir refusé à plusieurs reprises de prolonger un contrat qui court jusqu’en juin 2009, Fred est, depuis le 1 er janvier, libre de signer où il le souhaite sans que l’OL n’obtienne la moindre contrepartie financière ! Bien conseillé par son frère et agent Rodrigo, le joueur est devenu un adepte des coups de poker en cours de négociations. Dernier exemple en date : fin novembre, Fred clame haut et fort qu’il veut rester à Lyon, histoire de laisser le public imaginer que la balle est dans le camp du club ; midécembre, n’obtenant pas satisfaction auprès de ses dirigeants, le Brésilien change complètement son fusil d’épaule : « Comme je ne joue pas, j’ai demandé au président de résilier mon contrat. Moi, j’ai pour objectif de jouer la Coupe du monde 2010, de jouer, de marquer des buts. Et je pense qu’à Lyon, c’est difficile. Même si j’avais une très, très bonne proposition ». Jean-Michel Aulas, Bernard Lacombe et Claude Puel ont beau affirmer haut et fort que Fred ne quittera pas Lyon avant le mois de juin, personne n’est dupe : le joueur obtiendra satisfaction d’une manière ou d’une autre. Ou Fred sera finalement prolongé par l’OL, ou il sera transféré cet hiver, ce qui permettra à l’OL de récupérer une partie des 15 millions d’euros investis en 2005. L’OM ET LE CRUZEIRO SONT À SES PIEDS En France, l’Olympique de Marseille est extrêmement intéressé par la possibilité d’enrôler Fred. Seulement, dans cette affaire, le club phocéen est obligé d’agir dans la discrétion la plus totale. Nul doute que Jean-Michel Aulas verrait comme une humiliation le départ gratuit de Fred vers la Canebière. Au Brésil, l’attaquant a fait de son ancien club, Cruzeiro, sa priorité. Mais le salaire du joueur- estimé à 250 000 euros- rend ce retour impossible. Fluminense dispose de davantage de liquidités. Mais l’OL n’a pas dit son dernier mot. Le club ne peut pas se permettre de laisser partir Fred, proche de Benzéma sur le terrain comme dans la vie. S’il entend conserver son international français l’été prochain, l’OL se doit de parvenir à retenir Fred. Dans le cas contraire, il devra compenser son départ en enrôlant un autre attaquant international… J. H. BRUITS DE VESTIAIRE Cela fait six mois que le nom de Sébastien Pocognoli revient dans l’entourage de l’Olympique Lyonnais. Sous contrat jusqu’en juin 2012 avec l’AZ Alkmaar, cet arrière belge de 21 ans a récemment confirmé l’intérêt de l’OL à son endroit. « Je sais que les Lyonnais me suivent depuis longtemps. Je pense que ce sont surtout des rumeurs. (…) Si je choisis de rejoindre rapidement un plus grand club, je prends le risque de m’asseoir sur le banc de touche » a noté l’international belge sur le site internet du club hollandais. La presse anglaise a fait ses choux gras sur l’intérêt supposé de Manchester City pour Fabio Grosso. Son agent Danilo Caravello assure qu’il ne se trame absolument rien entre les Citizens et son client. « J’ai entendu parler de ces rumeurs. Je peux affirmer que je n’ai pas été contacté. Le fait que Fabio soit cité pour rejoindre ce club le rend fier, mais je le répète, je n’ai été contacté par personne » a assuré le conseiller du joueur sur Sky Sports. Les dirigeants lyonnais n’ont pas apprécié que la presse lui prête un appétit d’ogre pour le mercato d’hiver. Il l’a donc fait savoir via un communiqué. « L’Olympique Lyonnais tient à préciser que s’il est exact que le club mettra tout en œuvre sur le plan financier pour consolider sa situation sportive, il n’a jamais été dit qu’il recruterait « du lourd, du très lourd ». Dans ses déclarations après le match de Caen, le Président Jean- Michel Aulas a simplement précisé que, grâce à une stratégie gagnante sur les dix dernières années, le club avait effectivement les moyens financiers lui permettant, d’une part de conserver tous ses meilleurs joueurs, d’autre part d’envisager selon les besoins définis par Claude Puel de compléter l’effectif pour se rapprocher le plus possible des grandes équipes européennes ». Valentin Stocker est sur les tablettes de l’OL. Agé de 19 ans, ce milieu offensif (qui a récemment prolongé son contrat avec le FC Bâle jusqu’en 2013) a tapé dans l’œil de Bernard Lacombe. Le jeune Suisse plait également énormément aux recruteurs du PSG. A suivre… Le Foot gazette des transferts n°10 - Février 2009 - 5 BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :