Gazette des Transferts n°10 février 2009
Gazette des Transferts n°10 février 2009
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°10 de février 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12 Mo

  • Dans ce numéro : Gomis objectif OL.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE Domenico Di Carlo est l’entraîneur du Chievo, bon dernier de Serie A. Dans pareille circonstance bien évidemment, tout entraîneur demeure plus que jamais sur la sellette. Pour l’heure son président n’a pas souhaité confirmer son éviction : « Aucun de nos joueurs ne semblent avoir le niveau. Cela tend à prouver que nous nous sommes trompés sur notre campagne de recrutement. Pour l’instant, l’entraîneur reste avec nous et nous allons évaluer nos besoins pour janvier » a-t-il lancé totalement désabusé. Le retour de Sartori ancien coach emblématique du club demeurant toutefois plus que jamais d’actualité. Fabian Andres Rinaudo, milieu de terrain argentin, issu de la classe d’âge 1987, demeure dans le viseur de la Lazio. Le vice président de Gimnasia y Esgrima de La Plata, le club argentin où évolue le joueur, a d’ailleurs confirmé que les contacts avec le club italien existaient bel et bien. Dellio Rossi, l’entraîneur des Romains, croit en effet énormément au potentiel du jeune Sud-Américain. On devrait de fait beaucoup reparler de Rinaudo dans les prochaines années… Mc Donald Mariga, le milieu de terrain kenyan de 21 ans de Parme, figure plus que jamais sur les tablettes du Napoli pour juin prochain. Les Parmesans ne sont pas vendeurs et préfèreraient prêter le jeune milieu. Toutefois, le club de Naples met tout en oeuvre actuellement pour le faire signer au plus vite. Claudio Vigorelli, l’agent du buteur de l’Atalanta Bergame, Sergio Floccari n’a pas nié le contact de son client avec l’AS Roma. Interrogé sur cette possibilité, il a répondu avec énormément de prudence : « Cela se fera peut-être avec ce club...Il a déjà inscrit huit buts donc il est normal que de grands clubs s’intéressent à lui... » a-t-il en effet expliqué. 20 - Le Foot gazette des transferts n°10 - Février 2009 Devant faire face au très probable exil de Fred, l’entourage lyonnais pense à lui trouver un successeur. Si plusieurs pistes existent, la venue d’Alberto Gilardino chez le septuple champion de France est considérée comme crédible en Italie… Fred a clairement exprimé sa volonté de départ ces dernières semaines. L’attaquant brésilien qui arrive en fin de contrat avec l’OL a notamment fait part de ses intentions dans les colonnes de nos confrères de L’Equipe le 19 décembre dernier. Ne supportant plus son rôle de remplaçant, il a laissé éclaté sa tristesse en ces termes : « J’ai parlé avec le coach, le président, tout le monde. J’ai la possibilité de partir au Brésil en janvier et j’ai décidé de dire oui. A Lyon, je ne joue pas. Je pense que le mieux c’est de résilier mon contrat. Je l’ai dit au président, il me reste six mois de contrat. J’ai une grosse prime qui m’attend pour le mois de juin. Mais il vaut mieux en rester là. J’ai prévenu tout le monde. Je ne prolongerai pas. J’ai pris ma décision. Je veux quitter Lyon et rentrer au Brésil. Autant trouver une solution maintenant. Le club dit que c’est difficile de trouver un attaquant pour jouer la Ligue des Champions. Mais je ne joue pas assez et trop rarement dans les grands matchs. C’est mieux que je parte. Je ne serai pas payé pour les six mois qui viennent et je laisserai ma prime. Ca fait plus de deux millions d’euros. C’est beaucoup. Ce n’est plus une question d’argent mais ici c’est devenu impossible pour moi ». Le Brésilien constatant que même Frédéric Piquionne lui était préféré pour « boucher les trous », il a préféré prendre les devants. Avec cet ITALIE Le champion de France recrute dans le Calcio… Quand Aulas se prend à rêver de Gilardino objectif de vouloir disputer la Coupe du Monde en 2010 avec la Seleçao, l’attaquant préfère donc retourner au pays afin de mettre toutes les chances de son côté pour atteindre cet objectif, avant éventuellement de faire un « come back » en Europe à un moment plus opportun. « JE NE PENSE PAS QUE LA FIORENTINA NOUS LAISSE GILARDINO... » (JEAN-MICHEL AULAS) Face à la volonté farouche de son joueur de vouloir quitter le club le président Aulas a préféré le prendre sur le ton de l’ironie en affirmant toujours dans l’Equipe à quelques heures de Noël : « Fred a déclaré qu’il voulait partir. C’est logique. C’est un bon négociateur. Quand il ne va pas signer, il dit qu’il va signer et inversement. La position de Claude est plutôt de dire que Fred sera là. Le remplacer au Mercato serait très difficile pour nous... » Toujours est-il que cette question du remplacement de l’international brésilien est désormais plus que jamais posée. Bien entendu la piste menant à SteveSavidan demeure mais là encore Jean-Michel Aulas préfère abuser du second degré en affirmant : « Steveest un garçon talentueux sympathique mais je ne pense pas que Claude voudrait faire cette peine à son ami Franck (sourire)... Et comme je ne pense pas que la Fiorentina nous laisse Gilardino... » Une dernière phrase qui en dit long...Quoiqu’il en soit, le président Lyonnais retiendra à tout prix son joyau Karim Benzema : « Karim ne partira pas. Ce n’est pas ce qui est prévu. » Alors, même si l’attaque ne semble pas demeurer la zone de jeu où il faudrait s’attendre à de profonds remaniements contrairement à la défense, il n’en n’est pas moins vrai qu’il faudra cette fois arrivé armé pour attaquer le huitième de finale de Ligue des Champions. La tâche des Gones sera tout sauf simple ! Mais garder Benzema constitue en soi une nouvelle stratégie pour s’élever au plus haut niveau. Une politique pour conserver le titre national à nouveau et essayer d’aller encore plus loin en Ligue des Champions : « Il a été décidé que notre priorité était de nous rapprocher du plus haut niveau européen, confirme le président des Gones. Nous allons laisser filer les résultats financiers pour l’année qui vient et les deux années à venir. On a les moyens de faire la différence dans cette période de crise. On va investir. C’est à Claude Puel de décider. Il a la responsabilité de voir quel est le choix le plus pertinent et il a cette possibilité de faire des investissements. » Alors, Il est évident qu’il faudrait faire un énorme sacrifice financier pour faire venir Alberto Gilardino, lequel quitta le Milan AC en juin dernier pour la Fiorentina et ce pour la somme de 15 millions d’euros. Toutefois à l’heure qu’il est, les objectifs sportifs immédiats de « Gila » avec la Viola demeurent bien limités. Son équipe est passée à travers de sa campagne en Ligue des Champions. Quant aux espoirs de la Fiorentina en championnat, ils demeurent incertains. Le meilleur buteur actuel de Serie A (12 buts) avec Di Vaio (Bologne), verra sauf retournement de situation invraisemblable, le titre lui échapper. Une place en Ligue des Champions est loin d’être assurée. A Lyon, il « bomber » pourrait au moins se battre pour des titres comme le fait actuellement son compatriote Fabio Grosso...Une éventualité qui fait plus que jamais saliver Jean-Michel Aulas, toujours aussi avide... J.-M. A.
Et si Karim Benzema était sur le point de vivre ses derniers mois sur notre sol ? Il n’y aurait finalement rien de bien surprenant tant la star de l’OL est en train de prendre une dimension hors du commun. Parmi tous les grands clubs européens qui le courtisent, le Real Madrid demeure en toute logique à nouveau extrêmement bien placé. Et ce d’autant plus que Karim Benzema a toujours avoué son attirance pour les Merengues. Il vient même de le clamer haut et fort dans la presse espagnole… Que dans un avenir proche, Karim Benzema signe au Real de Madrid n’aurait vraiment rien de surprenant. En effet, tout laisse à penser que ce transfert à sensation est dans l’air. Et ce dans un délai pas si lointain puisque pratiquement toutes les parties concernées paraissent consentantes. Le prodige tricolore pourtant peu enclin à philosopher sur son avenir s’était « lâcher » sur le sujet il y a plus d’un an déjà. C’était à l’occasion de l’émission C José sur Canal Plus, en octobre 2007. Le buteur s’était précisément exprimé en ces termes : « Mon rêve est de jouer au Real de Madrid. S’il y a un club où je veux aller, c’est celui-la. Ce n’est pas par rapport à Zinédine Zidane. Mais j’aime ce club, son passé et son maillot blanc. Je le trouve classe. J’en ai même parlé à ma mère quand j’étais petit en lui disant : « Tu verras un jour, j’irai au Real ». En octobre 2007 donc, tout s’enchaînait déjà très vite pour l’international français. Le quotidien sportif madrilène Marca à cette période avait même indiqué que le Lyonnais demeurait une des priorités absolues du Real. Et après un nouveau soir d’apothéose de Karim Benzema en Ligue des Champions contre Stuttgart (2-0), ce dernier « avait convaincu tous les professionnels du Real Madrid qui étaient allés le voir » et le club « avait tout mis en marche pour obtenir son transfert » rapportait le très sérieux journal ibérique. Bref, le club merengue met depuis des lustres tout en œuvre pour boucler le transfert du Gone. Une récente revalorisation salariale de Karim Benzema (400 000 euros par mois) a certes assuré le maintien du joueur une année supplémentaire dans notre championnat. Malgré un contrat courtant avec l’OL désormais jusqu’en juin 2013, son départ n’en parait pas moins inévitable. Car au fil des semaines, l’intérêt du Real à son égard n’a fait que croître. Et force est de constater qu’il y eut matière tant le joueur a confirmé à l’échelle hexagonale, ainsi qu’en Ligue des Champions (Karim Benzema demeure actuellement le meilleur buteur de la compétition internationale avec cinq concrétisations tout comme Lionel Messi, Steven Gerrard, et Miroslav Klose, avant d’affronter le Barça). Le rendement de Karim Benzema est époustouflant. CALDERON AURAIT DÉJÀ PROPOSÉ PLUS DE 50 MILLIONS D’EUROS Qu’il soit placé sur le côté gauche ou dans l’axe (son rôle de prédilection), presque tous les ballons passent par lui, ce qui pousse à évoquer une « Benzema dépendance » de l’Olympique Lyonnais. Nul doute que si le diamant rhodanien accomplit une très grande performance contre les Blaugrana le 24 février et le 11 mars prochain, il risque fortement d’accélérer le processus de son arrivée à Madrid l’été prochain…et rendre rouges de jalousie les Catalans du Barça. « Benzebut » figure en effet également sur la « short list » du Barça, tout comme sur celle de Manchester United et de bien d’autres grandes cylindrées européennes encore. Mais souvenons-nous de ces quelques phrases énoncés par le joueur au journal espagnol Marca fin août dernier. En fait, Karim Benzema ne pouvait plus cacher son ambition débordante : « Je veux le Ballon d’Or, avait-il clamé. Donc il me faut gagner la Ligue des Champions. S’arrêter au stade des quarts ou des demies n’est pas suffisant pour moi. Je dois jouer pour un club qui m’offre la ESPAGNE Le Barça, Manchester United et bien d’autres…salivent aussi Benzema se rapproche du Real possibilité de la gagner. Je ne sais pas quel sera mon futur club. Peut-être en Espagne, en Angleterre ou en Italie…Tout est possible. Le Real Madrid ? Pourquoi pas ? Même si je pense que ce ne soit pas le seul club intéressé par moi ». Un fait est par contre limpide. Ramon Calderon, le président des Meringues, a vraiment fait de Karim Benzema sa priorité. En octobre dernier, il était même prêt à débourser 50 millions d’euros pour l’international français. Mais parallèlement dans une interview publiée par AS, il mettait en exergue les méthodes de Jean-Michel Aulas, le définissant même comme « l’un des dirigeants les plus difficiles en termes de négociations du football européen ». Une fois encore, le président des Gones ne faillit pas à sa réputation sur le dossier Karim Benzema en tordant le cou aux nombreuses rumeurs de départ de son protégé et surtout en fixant la valeur de celui-ci à 100 millions d’euros !!! Autant dire à une somme bien largement au-dessus de la valeur du marché ! « Il ne partira pas, a tonné Jean-Michel Aulas. Ce n’est pas ce qui est prévu. Il va rester jusqu’en 2010. Karim est indispensable. C’est un joueur de valeur mondiale » a plaidé Jean-Michel Aulas. Cependant, les précédents Mahamadou Diarra et de Mickael Essien (qui étaient partis après un long bras de fer avec Aulas) ont démontré que la muraille OL pouvait être fissurée. Les dirigeants madrilènes sont prêt à s’engouffrer dans la moindre brèche. Ils seraient d’ailleurs en relation constante avec le patron de l’OL. Le président Calderon aurait ainsi indiqué fin décembre qu’il était prêt à mettre un peu plus que les 50 millions d’euros qu’il proposait encore en octobre dernier. Karim Benzema quant à lui s’ingénie à alimenter sa chronique madrilène. Il a ainsi trouvé le temps peu avant Noël pour accorder une interview au journal Marca. Une fois encore, l’attaquant des Bleus a reparlé de sa fascination pour les Merengues : « Le Real Madrid, c’est un rêve pour moi. C’était l’équipe que j’adorais quand j’étais petit. C’est un grand club et j’ai toujours dit que j’aimerais y jouer un jour ». Ce jour-là pourrait bien se nicher quelque part dans le calendrier 2009. JEAN-MARC AZZOLA BRUITS DE VESTIAIRE David Villa reste une cible privilégiée du FC Barcelone. En effet, les dirigeants du club catalan seraient disposés à faire toutes les folies pour faire venir le prolifique buteur de Valence. Le club auquel appartient actuellement l’international ibérique est criblé de dettes, à la hauteur de 300 millions d’euros, ce qui en fait d’ailleurs un de ceux les plus en difficulté de Liga, au niveau financier. Il y a peu, le Barça était prêt à débourser 35 M € pour faire signer David Villa. La télévision espagnole vient de faire état qu’ils étaient désormais disposés à en donner 48. Valence fait monter les enchères et en désire 55 ! Willian Borges pourrait rejoindre le FC Séville à l’occasion du mercato d’hiver. Le milieu offensif brésilien du Shakhar Donetsk plait en effet beaucoup à Manolo Jimenez, le coach des Andalous. Le jeune Carioca (20 ans) est cependant sur les tablettes d’une armada de clubs. L’Olympique Lyonnais fait partie des formations intéressées… L’international batave était arrivé cet été mais n’a pas convaincu. Rafael Van Der Vaart est plus que jamais sur le départ du Real Madrid. L’ancien milieu de terrain d’Hambourg, acheté 13 millions par les Merengue, s’apprête donc déjà à faire ses valises malgré la présence de compatriotes comme Robben, Sneidjer…L’arrivée de Juande Ramos a même fait empirer les choses puisque l’entraîneur espagnol ne compte absolument pas le conserver. Robert Pires est décidément heureux à Villareal. Arrivant en fin de contrat, il a prolongé finalement d’une saison supplémentaire avec le club ibérique, d’autant qu’il est très bon en dépit de ses 35 printemps. Une décision qui avait plongé Saint- Etienne en plein désarroi dans un premier temps puis le PSG. Robert Pires s’en est expliqué sur le site football.fr : « Il y a deux ans, l’ASSE voulait me recruter. J’avais étudié cette offre avant de la décliner car j’étais en mesure de rester plus ambitieux, de rester à un niveau supérieur avec Villareal. Cet été c’est Charles Villeneuve qui est venu me sonder pour un transfert au PSG… » Et Pires resta en Espagne… Le Foot gazette des transferts n°10 - Février 2009 - 21 BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :