Gazette des Transferts n°10 février 2009
Gazette des Transferts n°10 février 2009
  • Prix facial : 2,95 €

  • Parution : n°10 de février 2009

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (280 x 370) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 12 Mo

  • Dans ce numéro : Gomis objectif OL.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE Courtisé depuis l’été dernier par le Benfica Lisbonne, Geoffrey Dernis vient d’ajouter un nom de club à la liste de ses prétendants. En effet, l’Espanyol Barcelone a, selon son agent, pris des renseignements durant les Fêtes. En revanche, les dirigeants nantais qui avaient songé à lui durant la dernière intersaison semblent avoir abandonné l’idée d’embaucher le petit meneur de jeu des Verts. En fin de contrat avec l’ASSE et sans nouvelles de ses dirigeants, l’ancien Lillois étudie actuellement toutes les possibilités qui s’offrent à lui. Lars Nilsson ne devrait pas s’éterniser dans le Forez. En effet, le Suédois a été placé sur la liste des transferts. Rarement utilisé, il devrait à nouveau être proposé en prêt au club danois de Aalborg. Les dirigeants stéphanois aimeraient cependant pouvoir se délester définitivement de Nilsson et étudient donc toutes les possibilités allant en ce sens. Cela ne se bouscule cependant pas vraiment pour récupérer Nilsson… Même si l’Olympique Lyonnais et l’OM tournent autour de Bafé Gomis, les dirigeants stéphanois n’envisagent pas de le vendre. « Il est hors de question que Gomis parte. Le joueur l’a dit lui-même et c’est aussi notre avis. Aucune discussion n’est engagée. Tout n’est que pure invention » a en effet asséné Bernard Caïazzo dans les colonnes de nos confrères du Progrès. Le président Aulas aurait néanmoins la ferme intention de tenter quelque chose durant ce mercato d’hiver… Les dirigeants de l’ASSE semblent sur le point de lever l’option d’achat de Paulo Machado. Pour acheter définitivement le milieu portugais, les Verts devront verser 1,6 millions d’euros au FC Porto. Si le quotidien lusitanien Record a affirmé que cette option avait été levée durant les Fêtes, il semble que cela ne soit pas encore le cas. A suivre de près donc… 10 - Le Foot gazette des transferts n°10 - Février 2009 Alain Perrin ne devrait pas retoucher en profondeur l’effectif de l’ASSE. Le nouveau coach des Verts semble estimer que peu de renforts suffiraient à extirper définitivement sa formation de l’ornière. Un latéral gauche est officiellement attendu tandis qu’un buteur est secrètement recherché. Les noms de Lucien Aubey (Rennes), Ismaël Bangoura (Dynamo Kiev) et MohamedTchité (Santander) reviennent ainsi avec beaucoup d’insistance dans l’entourage du club stéphanois… Les Verts ne souhaiteraient pas chambouler leur effectif durant le mois de janvier. « On a défini que le seul poste dans lequel nous pouvions nous renforcer c’est celui d’arrière gauche car nous n’avons pas de gaucher spécifique. Tout dépendra des opportunités » a ainsi expliqué Alain Perrin. Damien Comolli, le directeur sportif de l’AS- SE, a annoncé lui aussi un mercato d’hiver plutôt Un latéral et un buteur pour les Verts Perrin veut Aubey et Tchité Bien que parfaitement satisfait des prestations de ses hommes durant la première partie de la saison, Frédéric Antonetti a coché quelques noms sur ses tablettes. Il aurait ainsi un gros faible pour SandroSilva, le milieu de terrain brésilien de Palmeiras, et songerait à relancer la carrière chancelante de Julien Sablé (Lens) et n’aurait pas totalement fait une croix sur Aruna Dindane… Nice a réussi une première partie de saison plutôt flamboyante. Huitièmes à l’issue des matchs allers, les Aiglons ont parfaitement tenu la route. Frédéric Antonetti n’a donc pas l’intention de chambouler son effectif. Le coach azuréen envisage cependant d’y apporter quelques retouches. Un milieu de terrain ainsi qu’un attaquant seraient ainsi les bienvenus. Il s’intéresse ainsi de près à la situation de Julien Sablé. Ce joueur que connaît bien Antonetti depuis son passage dans le Forez est actuellement en rade au RC Lens. L’ex-capitaine de l’ASSE joue les utilités chez les Sang et Or. Rarement titulaire, l’ancien LIGUE 1 calme. « Si on a la possibilité de faire un bon arrière gauche, on le fera. Alain Perrin est content de l’effectif dont il dispose. On n’est pas sous pression… » a-t-il en effet expliqué. Selon nos informations, Lucien Aubey est plus que jamais sur les tablettes. L’ancien Lensois joue les bouche-trous à Rennes. Les dirigeants stéphanois discutent de son cas depuis de longues semaines avec leurs homologues bretons. Même si les dirigeants rennais ne veulent pas à toute force se séparer d’un joueur qui brille par sa polyvalence (il peut jouer dans l’axe ou le couloir gauche), ils ne le retiendront pas non plus en cas de bonne offre. Ils souhaitent en revanche un transfert définitif. Or selon nos informations, c’est plutôt un prêt avec option d’achat que sollicitent les responsables de l’ASSE. Quant à Aubey qui ne s’est jamais plaint de sa situation à Rennes, il joue peu concurrencé qu’il est par Carlos Bocanegra au poste d’arrière gauche et par Petter Hansson et Kader Mangane à celui de défenseur central. Sous contrat jusqu’en juin 2011, Aubey qui est également dans les petits papiers du FC Nantes hésitait encore à l’heure où nous mettions sous presse. Le Bordelais Florian Marange n’aurait en revanche pas été retenu par Perrin. Le nom de Benoit Asssou-Ekotto a aussi été poumon des Verts veut absolument quitter l’Artois. Le président Martel pousse également dans ce sens. Sablé devrait donc quitter le Pas-de-Calais en janvier. Nice est sur les rangs. Le FC Nantes aussi. Elie Baup a croisé la route de Sablé chez les Verts. L’année dernière à pareille époque, il avait cherché à faire venir le Lensois au TFC. Quoiqu’il en soit, il se dit que Sablé devra revoir ses émoluments à la baisse s’il veut quitter Lens dès janvier… SandroSilva le milieu de terrain brésilien de Palmeiras est également pisté. Ce joueur de 24 ans a réussi une très belle saison 2008 puisqu’il en a profité pour devenir l’un des indiscutables titulaires de la formation entraînée par Luxemburgo. LE BRÉSILIEN VAUT 2 MILLIONS Les Brésiliens demanderaient 2 millions d’euros pour laisser partir un joueur qui leur est lié par contrat jusqu’en 2011. Les Aiglons ont commencé à négocier dès le début du mois de décembre. Les tractations se poursuivaient à l’heure où nous mettions sous presse. Enfin même s’il paraissait plutôt enclin à céder à d’autres sirènes (Rennes, Marseille, Stoke City), Aruna Dindane est toujours évoqué. Renseignements pris, Tottenham n’est absolument pas vendeur. D’autres solutions sont également bien sûr envisagées mais aux yeux des Stéphanois, Lucien Aubey fait bien figure de priorité des priorités. Par ailleurs même si les Verts se refusent à l’évoquer ouvertement, les Verts embaucheraient volontiers un attaquant d’expérience. LA PRIORITÉ, C’EST UN DÉFENSEUR GAUCHER Comme déjà indiqué dans ces mêmes colonnes ces derniers mois, les Stéphanois aimeraient vivement embaucher MohammedTchité. Ils ont ainsi accueilli avec bonheur la déclaration rendant sa liberté au buteur congolais naturalisé Belge formulée en toute fin d’année par les dirigeants de Santander. Les Espagnols viennent d’embaucher (sous la forme d’un prêt jusqu’à la fin de la saison) l’attaquant serbe Nicolas Zigic (qui débarque du FC Valence) et souhaitent réaliser une bonne opération financière via la cession de « Mémé » Tchité. Agé de 24 ans, l’attaquant avait été acheté l’été dernier 7,5 millions d’euros aux Belges d’Anderlecht. Santander n’entend pas s’en défaire à moins de 9 millions. Pour faire monter les enchères et mettre la pression sur les Stéphanois, les dirigeants du Racing Santander ont déjà fait savoir que leur meilleur buteur sur la première moitié de la saison était également dans le viseur de clubs fortunés. De fait, il semble que l’Olympiakos Le Pirée et le Lokomotiv Moscou soient désireux de s’attacher les services de l’ancien serial buteur d’Anderlecht (20 buts la saison passée). Ismaël Bangoura aurait quant à lui été approché par le président Caiazzo quelques jours avant Noël. Les dirigeants du Dynamo Kiev n’ont cependant apparemment pas l’intention de lâcher l’ancien Manceau. Ou alors pour très, très cher (plus de 10 millions d’euros ?). Quant à l’arrivée d’un joueur de très grande expérience que le président Caiazzo appelait de ses vœux dans nos colonnes voici deux mois, il est toujours pisté. Si ce ne sera vraisemblablement pas Willy Sagnol (qui, blessé, songe à raccrocher les crampons), ni Olivier Dacourt (qui serait très tenté par une ultime aventure en Premier League), les dirigeants stéphanois continueraient à pister un mystérieux et valeureux vieux briscard. D. B. Alors que Aruna Dindane est toujours espéré… Les Aiglons foncent sur Sablé et SandroSilva convoité par les dirigeants du Gym. Les Niçois ont repris langue avec leurs homologues lensois durant les Fêtes. Les Artésiens ont besoin de liquidités et ne vendront donc qu’au plus offrant. Les Azuréens feront-ils l’effort ? D. B.
Le coach nantais veut un renfort en attaque Et si Baup prenait Piquionne ? Les Nantais vont beaucoup s’activer durant ce mercato d’hiver. Ils ont en effet l’intention de se séparer de six à huit joueurs et veulent prendre un cador en attaque. Si plusieurs noms circulent, celui de Frédéric Piquionne (OL) mérite d’être retenu… Elie Baup n'aime pas parler mercato. Le coach des Canaris a néanmoins accepté d’en livrer les grandes lignes. Sans surprise, il entend dégraisser sérieusement l’effectif nantais et souhaite prendre des joueurs à vocation offensive. « On va bien analyser ce qui s’est passé durant la phase aller. Si renfort il doit y avoir, ce sera plutôt au niveau offensif. Cette équipe est composée de beaucoup de jeunes joueurs. Elle a une marge de Thomas Dossevi illustre à la perfection les difficultés que rencontrent les dirigeants nantais pour alléger leur effectif. Malgré un temps de jeu famélique, l’international togolais estime que sa situation à Nantes demeure enviable. Il n’est donc pas vraiment pressé de déguerpir… Thomas, personnellement comment avezvous vécu ce début de saison ? Bien. Je savais que j’allais avoir très peu de temps de jeu. Je pense que j’aurais pu avoir plus ma chance. Après des choix ont été faits. Je les respecte. C’est tout… Cet été, vos dirigeants vous ont proposé de partir. Vous avez pourtant préféré rester à tout prix. Pourquoi ? Ce n’est pas que je voulais rester à tout prix ! Simplement, je voulais pouvoir disposer de bons choix et d’avoir de bons challenges en face de moi. Je ne les ai pas eus. Donc j’ai décidé que le challenge le plus important, c’était de rester à Nantes. Aujourd’hui, êtes-vous prêt à partir ? Je suis ouvert à toutes les discussions. Pour l’instant, j’ai plus envie de rester que de partir. Evidemment si les dirigeants parviennent à me convaincre, je changerai peut-être d’avis… progression très intéressante. Il y a deux objectifs pour ce mercato d’hiver. Le premier est de diminuer le groupe en quantité. Ensuite, il s’agira de trouver un renfort offensif… » explique-t-il en effet. Qui sera ce Canari chargé d’améliorer les statistiques des Canaris face aux buts adverses ? Plusieurs noms circulent. Celui de Frédéric Piquionne a ainsi fait le tour des rédactions nantaises durant les Fêtes. De fait, les dirigeants du FCN auraient tâté le terrain en ce sens auprès des dirigeants lyonnais. Le président Aulas n’aurait pas dit « non ». Il serait cependant bien loin encore de dire « oui ». Le maintien ou pas de Fred dans l’effectif lyonnais semble conditionner une bonne partie du cas Piquionne. L’ancien Monégasque doit se contenter d’un temps de jeu limité chez les Gones. Il ne viendra cependant pas en Loire-Atlantique pour des cacahouètes. En cas de départ d’Ivan Klasnic (lire en page 23), le président Kita disposerait d’une réelle marge de manœuvre. L’attaquant croate est en effet le joueur le mieux payé de Nantes. BAUP A ÉVOQUÉ FORTUNÉ, DIA, OBERTAN ET FAUBERT… Son départ permettrait de payer les émoluments de Piquionne et une éventuelle indemnité de transfert (en cas de cession et non de prêt). Sébastien Grax est également suivi par Nantes. « Il a demandé un bon de sortie. Nous sommes disposés à le lui accorder car il mérite d’obtenir du temps de jeu » explique Alain Perrin, l’entraîneur stéphanois. Le mois dernier, Grax nous confiait avoir des touches en France et à l’étranger. Le FC Nantes suit son cas de près. Sans précipitation cependant puisque fin décembre, les dirigeants canaris n’avaient pas encore pris langue à son sujet avec Que faudrait-il pour vous convaincre de poursuivre votre carrière ailleurs qu’à Nantes ? Je ne sais pas. C’est à eux de trouver les mots pour essayer de me faire partir. « C’EST AUX DIRIGEANTS DE TROUVER LES MOTS POUR ESSAYER DE ME FAIRE PARTIR » Un bon challenge en Ligue 2 pourrait-il vous intéresser ? Je suis ouvert à toutes les propositions. On dit que j’ai refusé Bastia. C’est totalement faux. J’ai eu un appel de Bastia sur mon répondeur. A partir de là, c’est un peu court pour dire que j’ai refusé. Les négociations n’ont même pas été entamées. Il faut voir ce qu’ils me proposent… Après je suis ouvert à tout. Mais pourquoi aller ailleurs si c’est pour trouver moins bien ? Après, il suffit qu’il y ait un bon projet. Cela peut être en L1, en L2 ou à l’étranger. Justement l’été dernier, un club turc (Sivassport) s’était intéressé à vous. Est-il revenu aux nouvelles ? Pas que je sache… Vous semble-t-il encore possible de faire votre trou à Nantes ? C’est vrai que cela parait difficile. Les dirigeants LIGUE 1 le président Caiazzo. Elie Baup a également évoqué les cas des Nancéiens Dia et Fortuné. Il a également mentionné le cas du Bordelais Obertan. Le problème c’est que Baup n’a pas la réputation de lâcher des noms à la presse avant d’en avoir acquis la signature. De même le nom lâché en pâture de Julien Faubert (West Ham) est-il à prendre avec quelques pincettes. Financièrement, il parait hors de portée pour les Canaris. Un autre nom circule également il s’agit de Dieudonné Mbokanni. Le buteur vedette du Standard de Liège plait beaucoup à Christian Larièpe. Le directeur technique des Canaris confie l’avoir supervisé à de nombreuses reprises. « C’est un très bon joueur mais il vaut cependant entre 8 et 10 millions d’euros » explique-t-il. Bref, il est probablement trop cher pour des Canaris contraints de se serrer la ceinture pour cause d’effectif beaucoup trop lourd. « Il faudrait que cinq ou six joueurs nous quittent. J’ai eu des discussions dernièrement avec certains joueurs pour leur dire qu’ils devaient trouver des solutions… Certains se sentent moins concernés ce qui est normal puisqu’ils sont actuellement 34. Le mieux, c’est de ramener l’effectif à un nombre plus adapté au travail et à la concurrence » explique ainsi Baup qui rêve de travailler avec « 20 joueurs de champs plus trois gardiens ». Karim El Moubaret, Kevin Das Neves, Nicolas Goussé, Claudiu Keserü, Thomas Dossevi (lire son interview cicontre) et Loïc Guillon sont ainsi priés de déguerpir. Le problème, c’est qu’ils ne se battent pas pour quitter le douillet cocon nantais. Loïc Guillon a ainsi refusé de rallier Reims puis Vannes. Nicolas Goussé quant à lui n’aurait pas été concrètement approché par le FC Metz. Quant à Michael Gravgaard, il pourrait lui aussi être poussé vers la sortie. Il en va de même de Mamadou Bagayoko qui malgré des prestations honorables n’est pas en odeur de sainteté. Le président Kita n’est en effet pas l’un de ses plus grands fans. Quoiqu’il en soit avant de songer à faire des emplettes, le FC Nantes se doit de sérieusement alléger son effectif. THOMAS DOSSEVI traîne des pieds pour quitter Nantes « Pourquoi aller ailleurs si c’est pour trouver moins bien ? » D. B. aimeraient en effet apparemment recruter. On est déjà un nombre important. C’est compliqué pour les joueurs et pour le coach. Avez-vous des pistes ? Pour l’instant, il n’y en a pas. Je suis donc toujours Nantais. J’ai un contrat jusqu’en juin 2010… PROPOS RECUEILLIS PAR DAVID BAISNÉE BRUITS DE VESTIAIRE Cité par Elie Baup comme une recrue potentielle, Julien Faubert n’exclut pas de quitter West Ham pour renouer avec la Ligue 1. Le Hammer pense cependant plus à Lyon et à Paris qu’à Nantes. « L’OL et le PSG ce sont de très bons clubs. Mais je laisse mes agents travailler, et je me concentre sur le terrain. Pour le moment, il n’y a rien de concret. Pourquoi ne pas revenir ? J’ai 25 ans et je pense tous les jours à l’équipe de France et à la Coupe du monde 2010. J’y ai goûté et ça me manque aujourd’hui. Ca passe peut-être par un retour en France. Je veux vraiment réintégrer les Bleus, mais je sais que, pour cela, il faut jouer et être bon. Ca peut être avec West Ham ou un autre club » a-t-il expliqué dans les colonnes de nos confrères de France-Football. Le RC Lens envisage de se séparer de l’un de ses tauliers à savoir Yohan Demont. Le latéral droit des Sang et Or pourrait quitter l’Artois pour renflouer les caisses des Sang et Or qui sonnent cruellement creux. Selon nos informations, Demont est plus que jamais sur les tablettes du RC Lens. Une source proche du club du Pas-de-Calais nous a glissé à l’oreille qu’en échange de 2 millions d’euros le président Martel vendrait probablement son emblématique défenseur... Malgré un début de saison calamiteux, Michael Gravgaard ne ferait pas partie des indésirables aux yeux des dirigeants nantais. « Michael avait des problèmes physiques sous-jacents. Il est en train de les résoudre. On a la volonté de le reconstruire. Il va lui falloir regagner sa place. Il faut être patient avec lui. Gravgaard a pris le taureau par les cornes. A Rennes, Hansson était remplaçant pendant des mois. Aujourd’hui, c’est la tour de la défense. On ne va pas s’affoler… » explique en effet Christian Larièpe, le directeur technique du FC Nantes. Claudiu Keserü est en revanche poussé vers la sortie du FC Nantes. « Beaucoup de clubs français qui sont essentiellement des L2 s’intéressent à Keserü. L’an dernier, son passage à Libourne a marqué les esprits. Il y a aussi des clubs étrangers intéressés… » assure en effet Christian Larièpe. L’attaquant roumain est quant à lui « dépité » et se dit prêt à tourner la page nantaise. « J’ai l’impression que je suis là depuis trop longtemps pour que cela puisse changer. J’ai juste envie de jouer que ce soit là ou pas… » a-t-il expliqué juste avant la trêve à nos confrères de Nantes 7. Le Foot gazette des transferts n°10 - Février 2009 - 11 BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE BRUITS DE VESTIAIRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :