Entreprendre Femme n°2 jui/aoû/sep 2015
Entreprendre Femme n°2 jui/aoû/sep 2015
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°2 de jui/aoû/sep 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (220 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 24,3 Mo

  • Dans ce numéro : pourquoi elle réussissent !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 40 - 41  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
40 41
n FEMMES EN PASSION PARCOURS Sylvie Guinard Elle reprend Thimonnier et ses 63 salariés Après des études d’ingénieur en mécanique, passionnée d’espace et d’aéronautique, Sylvie Guinard a participé aux travaux de lancements d’Ariane V avant de rejoindre l’entreprise familiale, Thimonnier, créée en 1870. Un challenge de taille pour la représentante de la cinquième génération de la famille Doyen. Implantée à Saint-Germain-au- Mont-D’or, près de Lyon, la société est spécialisée dans la conception et la fabrication de machines d’emballages souples pour des produits liquides, pâteux ou visqueux. En 2002, Sylvie Guinard reprend donc la direction du bureau d’études. « A cette époque, l’entreprise battait de l’aile. En quatre ans, nous avions divisé par deux les effectifs. De la finance à la comptabilité en passant par la technique, j’ai le souvenir d’avoir fait des mois durant, le pompier de service ». Sylvie se retrousse les manches, et prend la direction en 2007, avec comme objectif de redorer le blason de cette entreprise centenaire dont elle rachète l’intégralité du capital à sa famille en 2013. La société a généré plus de 15 millions de chiffres d’affaires en 2014 dont 85% à l’export et 15% réinvestis en R&D. Plus d’infos sur www.thimonnier.fr 40 Entreprendre Femme Annette Roux (les fabricants de bateaux Bénéteau). près des fournisseurs et clients, en raison de leur sexe. Elles ont notamment l’impression de devoir travailler plus dur et « faire leurs preuves » pour pouvoir être acceptées comme dirigeantes. Par ailleurs, il semble que les filles qui reprennent l’entreprise familiale vont souvent devoir faire face à des conflits avec des employés ne faisant pas partie de la famille. Les études évoquent notamment les problèmes rencontrés avec des hauts cadres, ayant occupé des postes-clés et eu des responsabilités importantes depuis les débuts de la société familiale. Des responsabilités et des rôles multiples Travailler dans une entreprise familiale peut permettre une plus grande flexibilité au niveau des horaires, et donner plus d’espace pour la vie familiale, ce qui est particulièrement important pour les femmes. Néanmoins, lorsque des femmes sont amenées à reprendre l’entreprise familiale, elles sont confrontées à certains défis importants à cet égard. D’abord, la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle, Ginette Moulin (Galeries Lafayette).
demeurant difficile à cause des longues heures de travail nécessaires pour gérer une entreprise. Ensuite, le double message qu’elles reçoivent de leurs parents  : désir de devenir grands-parents et volonté que leur fille ne laisse pas tomber la gestion de l’entreprise familiale. Un « conflit de rôles » entre père et fille peut parfois prendre place dans l’entreprise familiale, dû à la double casquette fille - femme d’affaires que doit endosser une femme dans ce contexte particulier. 3 exemples gagnants ! > Isabelle Arnaud-Despreaux est gérante du Cabinet Entreprise et Patrimoine et membre Associé du Réseau MBA Capital. Le cabinet, créé par son père en 1987, est spécialisé dans le conseil en fusion-acquisition-transmission et ingénierie financière. Isabelle en assure la gérance depuis 5 ans. Elle a été Lauréate de l’édition 2014 de La Tribune Women’s Awards en Aquitaine pour la catégorie finance. > Diane Duvert est directrice générale de S.O. Véhicules Industriels Automobiles (SOVIA), membre Associé CCI de Bordeaux. Toute jeune diplômée de l’INSEEC elle prend la direction de l’entreprise en 2008. Bien qu’évoluant dans un environnement traditionnellement peu féminin, Diane a mis en place une nouvelle manière de manager et de nouvelles orientations stratégiques. > Sarah Escat est PDG des Etablissements Mauco, entreprise spécialisée dans la création, la fabrication et la distribution de tous types d’emballages. Elle accède en 2010 à la direction de l’entreprise familiale en succédant aux 3 générations précédentes. Elle a su imposer et impulser un changement de stratégie, avec le passage de l’artisanat à l’industrie (la communication par l’emballage, la e-boutique…). Viviane Rousset Elle relance les Editions de Saxe Plusieurs études ont montré que les femmes qui assurent la relève au sein d’une entreprise familiale tendent à préserver les bonnes relations avec les parents fondateurs et cherchent à résoudre les conflits avec leurs proches. Les études soulignent également le lien très fort existant entre père dirigeant et fille successeur. Il s’agit généralement d’une relation employeur/employée PARCOURS Viviane Rousset ne se destinait pas à reprendre Les Editions de Saxe (Lyon), créée par ses parents en 1962. « Je suis diplômée de l’Institut des affaires européennes, une école de commerce qui devait me conduire à devenir manager ; puis je suis entrée dans l’entreprise familiale en 1986, avant de créer une filiale (Fullfillment Informatique, 5 personnes), spécialisée en marketing direct et gestion de fichiers, vendue au groupe hollandais Keesing avec EDS, en 2002. J’étais enceinte au moment de la transaction et, au lieu de reprendre le tout, j’ai préféré faire un break de deux ans, pour élever mes trois petites filles. » Deux ans plus tard, en 2004, Viviane Rousset se met en quête d’une autre reprise. Elle étudie, en vain, trois propositions. « Puisqu’il fallait avancer tout de même, j’ai finalement créé en 2005… une collection de magazines de loisirs créatifs ! J’ai ainsi parfait ma formation et appris à connaître le métier du côté de l’édition et de la presse. » Plus d’infos sur www.edisaxe.com et père/fille privilégiée, basée sur la confiance mutuelle. Les mentalités sont en train de changer et de plus en plus de femmes se lancent dans l’entrepreneuriat en reprenant une entreprise, familiale ou pas. Le magazine Entreprendre Femme existe aussi pour le prouver. A.M. (Source  : UQTR) Des stéréotypes encore trop ancrés Un dirigeant d’entreprise sur trois seulement est une femme. En pratique, la transmission familiale se fait plus fréquemment en direction des héritiers mâles, les femmes n’étant appelées à la succession que par défaut ou par accident. La solidité des stéréotypes explique que les femmes héritent d’une entreprise moins fréquemment que les hommes. Les études prouvent cependant que les femmes entreprenantes sont cependant tout aussi aptes que les hommes à réussir une succession familiale, à reprendre l’entreprise de leur employeur ou à racheter et à redresser une PME en situation délicate. Entreprendre Femme 41





Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 1Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 2-3Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 4-5Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 6-7Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 8-9Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 10-11Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 12-13Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 14-15Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 16-17Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 18-19Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 20-21Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 22-23Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 24-25Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 26-27Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 28-29Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 30-31Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 32-33Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 34-35Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 36-37Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 38-39Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 40-41Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 42-43Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 44-45Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 46-47Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 48-49Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 50-51Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 52-53Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 54-55Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 56-57Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 58-59Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 60-61Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 62-63Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 64-65Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 66-67Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 68-69Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 70-71Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 72-73Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 74-75Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 76-77Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 78-79Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 80-81Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 82-83Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 84