Entreprendre Femme n°2 jui/aoû/sep 2015
Entreprendre Femme n°2 jui/aoû/sep 2015
  • Prix facial : 6,80 €

  • Parution : n°2 de jui/aoû/sep 2015

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (220 x 300) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 24,3 Mo

  • Dans ce numéro : pourquoi elle réussissent !

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
n FEMMES EN PASSION PARCOURS 38 Entreprendre Femme Elles ont repris l’entreprise familiale ! Peu d’études se sont penchées spécifiquement sur la problématique de la relève chez les femmes entrepreneures. En effet, malgré la nombreuse littérature existante sur la succession dans les entreprises familiales, la plupart des auteurs n’envisagent pas celle-ci sous l’angle du genre, alors même qu’un nombre croissant d’entreprises familiales sont créées, reprises ou gérées par des femmes. Notre enquête. Liliane Bettancourt (L’Oréal, la femme la plus riche de France). Liliane Bettancourt (L’Oréal, la femme la plus riche de France), Ginette Moulin (Galeries Lafayette) ou Annette Roux (les fabricants de bateaux Bénéteau) ont toutes hérité et repris des entreprises familiales existantes, les ont souvent fait fleurir et fructifier, mais ces quelques exemples médiatiques cachent mal les centaines d’aventures moins faciles et plus lourdes à porter. Le premier constat qui ressort des études déjà réalisées est qu’une entreprise familiale est plus souvent reprise par un homme que par une femme. Il semble en effet que des préférences existent pour les hommes (et les fils en particulier), en matière de choix du successeur. Selon plusieurs auteurs, les héritières apparaissent comme des successeurs « invisibles », rarement perçues comme « naturelles ». La question de la légitimité du successeur Force est de constater que les filles semblent rencontrer des difficultés pour être reconnues comme successeur acceptable, crédible, et surtout légitime, aux yeux de leurs parents, fondateurs de l’entreprise. Elles s’apparentent malheureusement souvent à des successeurs « par défaut », notamment lors de crises (problèmes économiques ou de santé, refus du frère de reprendre la société, etc.), où le dirigeant n’a pas d’autre choix pour préserver l’entreprise au sein de la famille, et où la fille vient alors « sauver » la situation.
Des parcours et des motivations différentes Les études distinguent généralement deux types de profils d’entrepreneures à partir de leurs motivations à créer ou reprendre une activité. Les femmes peuvent être amenées à reprendre l’entreprise familiale dans divers cas. Déjà, en 1998, l’analyste Dumas en identifie plusieurs, qu’il classe dans trois catégories distinctes  : continuité par rapport aux études poursuivies, opportunité à saisir (surtout lors de difficultés rencontrées sur le marché de l’emploi), et/ou décision suite à un événement imprévu (décès du père, départ d’un membre de la famille,…). Laeticia Laroche Reconversion réussie dans l’entreprise familiale Cette jeune aide-soignante installée à Beaupuy décide à 34 ans d’abandonner son travail pour reprendre l’entreprise familiale de plomberie, chauffagerie et électricité ESC Larroche frères, créée en 1978 - date de naissance de Laeticia - par son oncle Jacky Larroche, avant de s’agrandir en 2000 avec la venue de son père pour fonder l’entreprise. En 2009, Jacky décide de prendre sa retraite, laissant Alain tenir seul les rênes de la société. « Cette année-là, j’ai voulu soutenir mon père en l’aidant dans ses devis et sa comptabilité », se souvient la jeune femme. Puis très vite, Laeticia qui a passé son enfance sur les chantiers de son père, décide d’aller plus loin en devenant d’abord aide-comptable à mi-temps pour l’entreprise familiale. Pendant deux ans, elle continue à jongler entre ses deux activités, avant de faire le grand saut dans le monde entrepreneurial et de diriger la société. « Le déclic est venu alors que mon père a annoncé qu’il allait, à son tour, prendre sa retraite. D’un coup, j’ai pris conscience que l’entreprise pourrait s’arrêter définitivement. C’est une idée qui m’est inenvisageable alors je me suis lancé au défi de poursuivre l’aventure », souligne-t-elle. Aujourd’hui, l’entreprise tourne à plein régime et Laeticia est plus que jamais convaincue d’avoir fait le bon choix. Dans beaucoup de cas, l’entrée dans l’entreprise est progressive, et la succession suppose de la part de la fille une connaissance préalable du fonctionnement de la société, en tant que salariée. Certaines perçoivent rapidement l’entreprise comme étant la leur, et démontrent une volonté de contribuer activement aux changements nécessaires et un désir de jouer un rôle actif au sein de la société familiale. Les motivations de ces femmes sont dès lors très importantes et elles souhaitent assumer la relève et la continuité de l’entreprise familiale. D’autres ont une vision plus « évolutive » de leur rôle au sein de l’entreprise familiale, découvrant au fur et à mesure les possibilités et opportunités qui s’offrent à elles. Souvent, leurs motivations pour travailler dans l’entreprise familiale sont d’aider PARCOURS Des réseaux qui aident les repreneuses Action’elles  : Réseau féminin d’aide à la création d’entreprise pour les porteuses de projet et les femmes chefs d’entreprise. www.actionelles.fr Club international des femmes entrepreneures  : Partage et échanges entre femmes chefs d’entreprises et dirigeantes. www.club-cife.org Coaching et appui technique aux porteuses de projet et aux créatrices d’entreprises. www.espacefaubourg.com/dirig... Diversitelles  : Accompagnement des femmes de la diversité créatrices d’activité. www.diversitelles.com/index.php Entreprendre au féminin  : Programme de l’ESSEC. www.essec.fr Entreprendre ensemble  : Accompagnement bénévole des porteurs de projet vers la création et la reprise d’entreprise, avec une attention particulière pour les femmes. www.entreprendre-ensemble.com Fédération Pionnières  : Incubateurs au féminin de services innovants. www.federationpionnieres.org Femmes Business Angels  : Rencontres mensuelles entre porteurs de projets et Femmes Business Angels investisseuses potentielles. www.femmesbusinessangels.org/fba Force femmes  : Accompagnement et soutien des femmes de plus de 45 ans dans leurs démarches de retour à l’emploi et de création d’entreprise. www.forcefemmes.com la famille, de bénéficier d’horaires plus flexibles, et/ou suite à un manque de satisfaction au niveau professionnel dans un autre emploi. Par la suite, elles vont progressivement prendre conscience du rôle qu’elles peuvent jouer au sein de la société, au fur et à mesure qu’elles vont accumuler des compétences, des connaissances, et accroître leur confiance en elles. Confrontées au manque de crédibilité Les études existantes font aussi état d’un manque de reconnaissance et de crédibilité des femmes successeurs au- Laure Milles Elle perpétue la tradition catalane Depuis 1929, la fameuse « Limonette », une institution dans les Pyrénées-Orientales, inventée par Joseph Milles n’a jamais changé de recette. Eau de source, extraits naturels d’agrumes, sucre de canne, le tout gazéifié avec de fines bulles. Et la préparation, à boire bien fraîche, séduit toujours autant. La marque Milles, qui commercialise 20 millions de bouteilles chaque année est « bien ancrée dans son territoire », explique Laure Milles, 42 ans, directrice générale et arrière-petite-fille du fondateur, qui a repris les rênes de l’entreprise. Un savoir-faire établit depuis 1928 qui a fait la solide réputation de cette brasserie catalane, qui embouteille par ailleurs des sodas célèbres et commercialise « La Sémillante », l’eau de source catalane. Plus d’infos sur www.brasserie-milles.com Entreprendre Femme 39





Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 1Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 2-3Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 4-5Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 6-7Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 8-9Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 10-11Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 12-13Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 14-15Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 16-17Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 18-19Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 20-21Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 22-23Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 24-25Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 26-27Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 28-29Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 30-31Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 32-33Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 34-35Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 36-37Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 38-39Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 40-41Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 42-43Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 44-45Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 46-47Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 48-49Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 50-51Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 52-53Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 54-55Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 56-57Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 58-59Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 60-61Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 62-63Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 64-65Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 66-67Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 68-69Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 70-71Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 72-73Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 74-75Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 76-77Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 78-79Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 80-81Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 82-83Entreprendre Femme numéro 2 jui/aoû/sep 2015 Page 84