Emploi & Carrière n°9 jun/jui/aoû 2011
Emploi & Carrière n°9 jun/jui/aoû 2011
  • Prix facial : 4,80 €

  • Parution : n°9 de jun/jui/aoû 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 20,8 Mo

  • Dans ce numéro : Mark Zuckerberg, une ambition planétaire.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 64 - 65  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
64 65
Business n doubler ses revenus Jacquet Metals avale IMS plus gros que lui CA prévisionnel : 1 milliard d'euros Secteur : Distribution de métaux Approuvée par les assemblées des actionnaires des 2 sociétés en juin dernier, la fusion-absorption est devenue définitive le 20 juillet. Concrètement : Jacquet Metals a absorbé IMS et le groupe s'appelle maintenant IMS. « J'en suis le président et le principal actionnaire », explique Éric Jacquet. « Nous sommes en phase de réorganisation du nouvel ensemble autour de 4 marques spécialisées : Jacquet pour les produits plats inox, Stappert pour les produits longs inox, Abraservice pour les aciers anti-abrasion et IMS group pour les aciers mécaniques. Cette stratégie est pleinement supportée par les équipes qui sont satisfaites d'avoir un management cohérent qui porte une stratégie claire ». Le nouveau groupe compte près de 2.300 collaborateurs dans 22 pays et réalise au 30 septembre un CA de 805 millions d'euros. « Jacquet Metals est venu sans dette et le rapprochement des 2 groupes a permis de retrouver un niveau d'endettement tout à fait correct avec un gearing d'environ 70%. Le nouveau groupe pèsera plus de 1 milliard d'euros de CA en 2010 et le retour à la rentabilité est en bonne voie. Cette nouvelle dimension donne au groupe les moyens d'affirmer ses ambitions ». L'objectif : devenir un leader dans chacune de ses marques. Memup stocke les implantations à l’internationale CA : 50 millions d’euros ÀSecteur : Stockage/Multimédia l'approche de son 20 ème anniversaire, Memup a de quoi être fier du chemin parcouru. Malgré la crise, le célèbre fournisseur de solutions de stockage et multimédia affiche un palmarès alléchant : leader sur le segment des disques durs 3,5" (multimédia et stockage externe) et sur le marché des disques durs multimédias. Malgré la crise, Franck Kalifa, P- DG, a décidé d'accélérer le développement de ses gammes, sans licenciement ni réduction de ses investissements. « "Think global, act local ! " telle est la stratégie », souligne-t-il. « En recrutant un directeur des ventes internationales, Laurent Samama, et en installant des équipes commerciales dans chaque pays, Memup améliore ses réseaux de distribution et renforce sa logistique. La 64 n Emploi & Carrière Éric Jacquet régionalisation des pays où nous sommes implantés, comme la région Iberia (Espagne, Portugal et Andorre), le Benelux, le DACH (Deutschland,Austria, Switzerland) et le Magreb (Maroc,Tunique et Algérie), nous apporte une meilleure proximité et une meilleure réactivité ». Comme toute entreprise, Memup garde jalousement ses secrets de réussite mais accepte de dévoiler certaines recettes. « Bons sens, pragmatisme, création de valeur ajoutée, perpétuelle innovation et anticipation sont les maîtres mots de la réussite et la longévité. Ce qui fait le succès de Memup, ce sont avant tout ses produits innovants et différenciants, à la portée de tous ». En 2011, la société made in France concentrera ses efforts sur un développement en Italie, dans les pays nordiques, au Royaume-Uni, en Europe de l’Est et en Turquie. Franck Kalifa Assurland s’assure le levier de la Bourse CA : 20,5 millions d'euros Secteur : Assurances Annoncée depuis le mois d'avril, l'introduction en Bourse devrait avoir lieu début 2011. C'est le challenge que s'est fixé Assurland.com afin de réduire progressivement la participation des actionnaires du groupe au capital (principal actionnaire : groupe mutualiste Covéa), de pérenniser son modèle et de renforcer la société. Depuis sa création en 2000, cette success story de l'Internet français propose un service gratuit de comparaison d’offres automobile, habitation, moto, santé, emprunteur, décèsinvalidité et vie. Comment fait-elle pour gagner de l'argent ? Elle touche une somme forfaitaire de la part de l’assureur lorsque ce dernier est choisi par le prospect. En 10 ans, son fondateur, Stanislas di Vittorio, a réussi à en faire un outil de référence, affichant un CA de 20,5 millions d'euros, soit une augmentation de 35% par rapport à l'an dernier. « L’assurance est un produit obligatoire. Les consommateurs français sont obligés de s’assurer même en temps de crise et le marché des assurances est donc peu sensible à la crise. Néanmoins, lorsque les temps sont difficiles, les consommateurs Stanislas di Vittorio cherchent à économiser sur un produit vécu comme une obligation », explique Stanislas di Vittorio. « Un service comme Assurland qui leur permet d’économiser en moyenne 30 à 40% sur leur prime d’assurance est donc utile en temps de crise. C’est d’autant plus vrai que l’assurance est un marché où les prix proposés par les divers assureurs pour un même profil sont particulièrement divergents ». Espérons que la croissance soit encore au rendez-vous l'an prochain.
Happytime, les jours heureux du coffret-cadeau CA : nc Secteur : Loisirs Le marché des loisirs accessible sur le Net est estimé à 1 milliard d'euros. Une aubaine pour l'agence Happytime qui a développé une technologie innovante permettant de réserver une activité de loisirs directement en ligne. « Nous sommes positionnés sur 2 métiers : le loisir pour soi (capacité à réserver sur une même plateforme pratiquement 8.000 activités partout en France) et le loisir cadeau avec des coffrets et cartes cadeaux », explique Benoît Sineau, le directeur général. « Depuis notre lancement en juin 2009, nous nous sommes posés en modèle alternatif pour les partenaires de loisirs. Quand ces derniers s'insèrent dans un coffret cadeau, ils accordent une forte remise en échange d'une visibilité dans les points de vente reconnus. Mais, dès que les volumes deviennent très forts, les partenaires ferment leur réservation car ils y laissent entre 30 et 40%. Notre solution : varier les prix des prestations ainsi que nos commissions en fonction de leurs besoins de distribution Benoît Sineau Fotolia donc des saisons. Nous avons finalement repris le modèle économique du travel pour l'appliquer aux loisirs ». C'est en analysant les points faibles du marché du coffret cadeau que le directeur général a soigneusement étoffé sa stratégie. « Le marché souffre depuis 2 ans de problème de qualité et de capacité de réservation : nous avons donc pris ce marché au rebond en proposant des cadeaux innovants, répondant aux Bruno Lévy demandes des consommateurs. Et nous avons la chance que, en temps de crise, le secteur du loisir ne se porte pas si mal. Les coupes budgétaires concernent les vacances dans des pays lointains et non les plaisirs au quotidien comme le cinéma, les sorties en famille, les massages... ». Misant donc sur la persévérance et l'innovation, Benoît Sineau envisage de réaliser entre 40 et 50 millions d'euros de volume de vente à horizon 2012. Pixmania engrange les profits CA : 897 millions d'euros Secteur : e-commerce Commercialiser son savoir-faire technologique est le nouveau défi de Pixmania. Initialement distributeur, le groupe a décidé de mettre ses 10 années d'expérience à profit. Il est vrai que face au nombre d'acheteurs en ligne qui ne cesse d'augmenter (25 millions en France en 2010 selon la Fevad), les marques sont de plus en plus nombreuses à créer leur boutique en ligne. D'où la naissance de e-merchant il y a 5 ans (devenue filiale à part entière depuis 6 mois) qui propose aux marques de développer et de gérer leur site de e-commerce en marque blanche. Ce service a déjà séduit de grands noms comme Bouygues Télécom et S.T. Dupont. Le groupe, qui compte près de 7 millions de clients dans 26 pays, s'est également doté de 2 autres sociétés de service : Pixplace, sa place de marché ouverte il y a 2 ans, et Pixmania- Pro.com, site dédié aux professionnels. « Une entreprise doit être boostée en permanence et encore davantage pendant les périodes difficiles. Pour y arriver, il faut être très pragmatique dans l'analyse du marché », souligne Ping-Ki Houang, directeur exécutif du groupe et viceprésident de e-merchant. « En Ping-Ki Houang temps de crise, le premier réflexe est souvent de baisser les prix de vente, et donc de perdre de la marge. Ce qui est une erreur. Le plus important est de ne pas paniquer et de s'appuyer sur l'ensemble des collaborateurs ». Un pragmatisme qui permet au leader européen du e-commerce de réaliser un CA de 897 millions d'euros et d'envisager doubler ce chiffre dans les 3 ou 4 ans à venir. Comment ? En misant sur la croissance soutenue de ses sociétés de service bien sûr. Emploi & Carrière n 65



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 1Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 2-3Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 4-5Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 6-7Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 8-9Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 10-11Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 12-13Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 14-15Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 16-17Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 18-19Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 20-21Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 22-23Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 24-25Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 26-27Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 28-29Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 30-31Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 32-33Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 34-35Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 36-37Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 38-39Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 40-41Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 42-43Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 44-45Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 46-47Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 48-49Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 50-51Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 52-53Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 54-55Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 56-57Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 58-59Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 60-61Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 62-63Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 64-65Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 66-67Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 68-69Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 70-71Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 72-73Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 74-75Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 76-77Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 78-79Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 80-81Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 82-83Emploi & Carrière numéro 9 jun/jui/aoû 2011 Page 84