E.D.I. n°46 mars 2015
E.D.I. n°46 mars 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°46 de mars 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Partenaire Media Publishing

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 132

  • Taille du fichier PDF : 31,2 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... le stockage à l'heure du flash.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
80 D « Notre gamme de stockage unifié VNX pèse un peu plus de la moitié de nos revenus » Sébastien Verger, directeur technique d’EMC France abordables et conviviales, facilitant la configuration et l’utilisation. « De ce point de vue, nous avons beaucoup appris du grand public », ajoute Éric Devaulx chez Netgear. La consumérisation a ses bons côtés et incite les fabricants à prendre des initiatives. Voilà quelques années, paramétrer un pare-feu et un routeur pour autoriser un accès distant au NAS était un cauchemar pour les non-initiés. Aujourd’hui, avec la multiplication des appareils mobiles, ce n’est plus imaginable. Ainsi voit-on fleurir des portails qui permettent de nommer le NAS et d’y accéder par des identifiants. Les applications mobiles, bien dans l’air du temps, se développent et se connectent aussi aisément. « C’est une véritable demande du client, observe Jonathan Delcor de Netgear. Il n’y a pas de redirection de ports à régler : c’est de l’accès point à point via un VPN et sécurisé grâce E.D.I N°46 mars 2015 Le stockage à l’heure du Flash Dossier Polyvalence Le NAS hausse son niveau logiciel un certificat SSL. » Les fabricants saisissent alors l’opportunité de communiquer sur le partage et le cloud privé, en particulier envers des sociétés qui manifestent une certaine résistance à l’égard du cloud public, souvent par souci de confidentialité. Ce qui n’empêche pas ces mêmes fabricants de proposer des services de synchronisation et de sauvegarde avec Dropbox ou autres. Quant au vrai back-up, il peut être assuré par le VAR, selon Valery Giorza, chez Buffalo : « Nos partenaires agissent sur la réplication, qui est une valeur ajoutée. La méthode prévoit de mixer un autre NAS, hébergé chez l’habituel revendeur et un cloud de type Amazon S3. Les typologies sont si nombreuses que le partenaire doit posséder une large gamme de services. » Priorité à l’usage donc à l’expérience de l’utilisateur C’est donc sans surprise du côté du logiciel et du service que se jouera le futur du NAS. En effet, l’équipement en luimême ne connaîtra pas de profonds bouleversements, juste des évolutions logiques : la progression du chiffrement matériel, par exemple, et surtout, la généralisation de l’Ethernet à 10 Gbps, qui se déploie dans les PME – baisse de prix aidant. La tendance, durable, n’est-elle pas Le stockage unifié a le vent en poupe À une époque où les réseaux d’entreprise plafonnaient à 10 Mbps, les grandes applications transactionnelles de type ERP ou CRM tiraient profit des hautes performances du SAN (storage area network) de son mode de fonctionnement par blocs et de son réseau dédié FiberChannel. Mais la poussée de l’Ethernet à 10 Gbps et la qualité de service QoS bouleversent la donne, selon Sébastien Verger, directeur technique d’EMC France : « Ces applications migrent de plus en plus vers le NAS, moins coûteux et plus simple à mettre en œuvre. » Le SAN n’est pas condamné pour autant et demeure légitime quand la vitesse prime. « Seules les applications doivent dicter leur loi, déclare Jean-François Marie, responsable technique du pôle Entreprises de NetApp. Par exemple, Oracle Les systèmes d’exploitation des NAS contemporains intègrent des AppStores complets qui adaptent les usages du produit aux besoins des utilisateurs. à la banalisation du hardware ? Les discours doivent s’adapter en conséquence. « Nos vidéos d’explication à l’attention de nos partenaires leur montrent comment externaliser des VM, etc., explique Éric Devaulx chez Netgear. Surtout, elles sont orientées vers les usages et ça leur plaît, car la discussion avec leurs clients, moins technique, s’améliore. C’est devenu un outil d’aide à la vente. » En particulier, auprès des TPE et des PME, hermétiques au jargon et aux complications. C’est tout l’enjeu du software-defined et des offres tout-en-un dites hyperconvergées, dont le NAS est un élément. Le revendeur en bénéficiera aussi, conclut Sébastien Verger, responsable technique d’EMC France. « Il livrera un service plus valorisant, telle que la configuration et l’optimisation d’un SAP, et cessera de gaspiller son temps en bataillant avec un disque dur. » et MySQL ne requièrent pas une unité de stockage SAN et la virtualisation fonctionne mieux sur un NAS. » D’où la montée en puissance du stockage unifié qui répond à ces besoins divers en mêlant SAN, NAS et plusieurs protocoles (FiberChannel, iSCSi, NFS, etc.) « Notre gamme de stockage unifié VNX représente un peu plus de la moitié de nos revenus depuis l’an dernier », rapporte Sébastien Verger chez EMC. L’autre révolution, c’est le Flash. « Jusqu’à maintenant, le SSD était couplé aux HDD et à un système de répartition intelligente [tiering], commente-t-il. Mais le big data et l’analytique imposent des transactions moins prédictives et réclament davantage d’entrées-sorties par seconde (IOPS). Notre baie Full Flash XtremIO multiplie par les IOPS par 20 et réduit le temps de latence en-deçà de 1 ms. »
Turbo vNAS Golden Cloud TVS-x63+ Series Des NAS pro compatibles 10 Gbe au meilleur prix 1 ; 41. 4 4 a irt± :.*\l%* s ! iV:% 11,0% =.11. i ; ` a a ew4â a ! t *% 7ti t w - ; * i i {, s +g:+,'R'4, me..i'iR_R i NOV. #s, 4011 i- leek HDMI X 2 11 D TVS-463 TVS-663 TVS-863 Dual GbE Portsl dlna 0 0 0 a a a QNRP SYSTEMS) INC. I AL5& DistriWnnI[elINyI [SOP Copyright 2015 QNAP Systems, Inc. All rights reserved. www.qnap.com/fr TVS-863+ Stockage, partage, sauvegarde et gestion centralisés des données Disponible en version 4, 6 ou 8 baies Prend en charge la norme 10GbE Support des écrans 4K UHD Transcodage de vidéos Full HD à la volée ou hors ligne Compatible VMware, Microsoft Hyper-V, Citrix et Windows VDI Possibilité d'installer et d'exécuter des machines virtuelles Windows/Linux/Unix/Android directement sur le NAS * Les caractéristiques varient selon les modèles. Plus d'informations disponibles sur www.qnap.com. 8GB DDR3L Max 16GB RAM Moteur de chiffrement Double affichage 10 Gbe 1 port Ethernet a Lm Moteur de transcodage Distributeur E-commerce Utilisez votre NAS comme un PC lu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 1E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 2-3E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 4-5E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 6-7E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 8-9E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 10-11E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 12-13E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 14-15E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 16-17E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 18-19E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 20-21E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 22-23E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 24-25E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 26-27E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 28-29E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 30-31E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 32-33E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 34-35E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 36-37E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 38-39E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 40-41E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 42-43E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 44-45E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 46-47E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 48-49E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 50-51E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 52-53E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 54-55E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 56-57E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 58-59E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 60-61E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 62-63E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 64-65E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 66-67E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 68-69E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 70-71E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 72-73E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 74-75E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 76-77E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 78-79E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 80-81E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 82-83E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 84-85E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 86-87E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 88-89E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 90-91E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 92-93E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 94-95E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 96-97E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 98-99E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 100-101E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 102-103E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 104-105E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 106-107E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 108-109E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 110-111E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 112-113E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 114-115E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 116-117E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 118-119E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 120-121E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 122-123E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 124-125E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 126-127E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 128-129E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 130-131E.D.I. numéro 46 mars 2015 Page 132