Direct Tennis n°4 jui/aoû/sep 2014
Direct Tennis n°4 jui/aoû/sep 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de jui/aoû/sep 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Bollore Media Digital

  • Format : (220 x 288) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 18,3 Mo

  • Dans ce numéro : Roger Federer a vraiment envie de continuer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
Wimbledon Photoshot/Icon Sport Photoshot/Icon Sport Faites la queue ! Wimbledon, c’est aussi l’art de faire la queue ! À 9 h 30 chaque matin, la porte 3 du stade s’ouvre et laisse entrer un flot de visiteurs jusqu’à un guichet réservé aux spectateurs pas encore munis de tickets. Ce qui entraîne un étrange ballet plusieurs jours avant le début du tournoi : des centaines de tentes alignées, dans l’ordre d’arrivée, histoire de ne pas rater la mise en vente des précieux sésames. Une vraie institution que cette « queue » – en anglais dans le texte – qui a désormais ses propres règles. Un camping éphémère et surveillé est installé, le temps du tournoi, dans un parc situé de l’autre côté du stade. Avec mise à disposition de plaques de cuisson et de douches. En guise de souvenir, un petit sticker « I queued for Wimbledon » est offert à chaque fan ayant survécu à l’épreuve ! Un must have. Fraises et champagne à gogo Champagne et fraises à la crème : la légende de Wimbledon s’est aussi construite grâce aux pique-niques d’anthologie organisés sur le site par les Des centaines de personnes campent aux abords du stade pour tenter d’acheter des places chaque matin. spectateurs. Nappes à carreaux et argenterie pour les uns, chips et coleslaw dégustés avec les doigts pour les autres : toutes les catégories sociales se retrouvent dans ce sport national. Un incontournable de l’aventure qui consiste à venir passer une journée sur le gazon londonien. Et qui passe immanquablement par une pause sur une petite colline située au pied du court central, où les spectateurs des courts annexes convergent pour suivre les matchs sur écran géant. Surnommée « Henman Hill » du temps de la splendeur de Tim Henman, elle a été rebaptisée « Murray Mound » quand l’Anglais a pris sa retraite, en 2007. Un nom qu’elle n’est, cette fois, pas près de perdre, depuis qu’en 2013 Andy Murray s’est imposé « à domicile », après 77 ans de disette britannique dans le tournoi. En chiffres 122 Le All England Lawn Tennis and Croquet Club, a lancé un gigantesque plan de rénovation du stade qui devrait coûter 100 millions de livres, soit plus de 122 millions d’euros. Parmi les projets phares : la couverture du court n o 1, qui devrait être achevée d’ici à 2019. 11 h 05 Le match le plus long de l’histoire s’est déroulé à Wimbledon en 2010. Il a duré 11 h 05, s’est disputé sur trois jours et a vu la victoire de l’Américain John Isner sur le Français Nicolas Mahut, 70/68 au 5 e set 6/4, 3/6, 6/7, 7/6, 70/68. 7 C’est le record du plus grand nombre de titres en simple messieurs. Dans l’ère open, il est détenu à égalité par Pete Sampras et Roger Federer. Chez les dames, Martina Navratilova a fait mieux : l’Américaine s’est imposée 9 fois à Wimbledon. Actionplus/Icon Sport 32 Direct Tennis



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :