Direct Tennis n°4 jui/aoû/sep 2014
Direct Tennis n°4 jui/aoû/sep 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de jui/aoû/sep 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Bollore Media Digital

  • Format : (220 x 288) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 18,3 Mo

  • Dans ce numéro : Roger Federer a vraiment envie de continuer.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Rencontre Roger FEDERER « J’ai vraiment très envie de continuer » L’homme aux 17 titres du Grand Chelem s’est confié en exclusivité à Direct Tennis en toute sérénité, en toute simplicité, en toute humilité et… en français, s’il vous plaît ! Une rencontre pleine de sagesse avec le plus grand champion de tous les temps. Visual/Icon Sport Direct Tennis : Que signifie pour vous le fait d’être un modèle et un exemple à suivre pour les jeunes ? Roger Federer : Pour moi, être une idole ou quelqu’un que l’on peut admirer, c’est important jusqu’à un certain degré. Parce que je ne veux pas que ça change ma personnalité ou ma vie. Je suis bien conscient que je suis joueur professionnel de tennis 365 jours par an, mais en même temps je suis très décontracté dès lors que je pars du club ou quand je suis en vacances. Même si je sais que les gens me regardent, parce que la vie privée, ça n’existe plus aujourd’hui… Mais oui, ça fait plaisir si les gens, surtout les parents, disent à leur enfant : « Écoute, ce joueur-là ou cet athlète-là, c’est quelqu’un de bien. » Je sais aussi que je ne peux pas plaire à tout le monde, mais j’espère aider le tennis au maximum et être un bon ambassadeur de mon sport. Ces dix dernières années, il y a quand même eu beaucoup d’aspects négatifs mis en avant dans les médias concernant les sportifs en général, comme s’il fallait à tout prix faire du « shock news » ! C’est juste anormal que ce soit ça qui fasse les gros titres. On vous sent agacé sur ce sujet… Ceux qui font des bonnes choses dans la vie devraient être admirés, pas ceux qui font des « conneries » à gauche et à droite. Ça ne m’a pas énervé, mais j’ai été surpris de voir à quel point c’étaient toujours les histoires négatives qui ressortaient dans le sport. C’est la même chose chez les people, avec tous ces shows qu’on voit à la télé… À un moment, c’était quand même assez extrême. Mais je pense que ça s’est calmé. (Suite p.16 14 Direct Tennis
ActionPlus/Icon Sport Je suis tombé très tôt amoureux de ce sport et je ne vois pas comment ça pourrait s’arrêter un jour.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :