Direct Tennis n°3 mai/jun 2014
Direct Tennis n°3 mai/jun 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de mai/jun 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Bollore Media Digital

  • Format : (221 x 288) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 27,4 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Jo-Wilfried Tsonga, la force sereine.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
Coaching L’utilisation de la main Parvenir à relâcher suffisamment sa main permet d’acquérir davantage de puissance, en se fatiguant beaucoup moins sur chaque frappe. LE COACH Franck Lemousse, directeur de Player’s Tennis Academy. Avant de créer son académie, qui a ouvert ses portes en 2008, il a été pendant huit ans directeur sportif de la section tennis du Paris Country Club. L’ÉLÈVE Anish Wijesinghe, champion 2013 des moins de 16 ans au Sri Lanka. Après avoir été coaché aux États-Unis par Nick Bollettieri, le jeune Sri-Lankais de 16 ans, classé 4/6, s’entraîne depuis deux ans au sein de Player’s Tennis Academy. 1 La mise à niveau Il s’agit d’ajuster sa tête de raquette en fonction de la hauteur et de la trajectoire de la balle. Le jeu de jambes est donc primordial : il permet d’être toujours bien placé. Cet ajustement passe par un relâchement global, notamment du haut du corps, mais surtout du bras et du poignet, ce qui favorise cette mise à niveau. Le jeu de main, c’est le secret des champions, et pourtant on n’en parle quasiment jamais dans l’enseignement. 36 Direct Tennis
Coaching 2 L’accompagnement et la poussée de la balle La main commence à se mettre en action. C’est cet accompagnement de la main qui donne de la profondeur et du poids à la balle, ainsi que du contrôle et de l’aisance au joueur. Sans cela, la balle n’a pas de vitesse, le coup perd en efficacité. Tout en conservant le relâchement, il faut adopter un plan de frappe vers l’avant, avec le passage du coude, toujours fondamental. Mais attention, on ne joue pas uniquement avec le poignet : ce serait une grave erreur ! 3 La fin de geste Le poignet se casse : c’est la démonstration de l’utilisation de la main et de son relâchement. Il s’agit de la fin naturelle d’un geste relâché qui a utilisé la main au contact de la balle. Un champion comme Djokovic finit avec la main encore plus basse. Conscients de l’importance de bien utiliser leur main, les meilleurs joueurs développent tous ce type de « coup de patte ». La main doit posséder une grande sensibilité pour réussir ce geste, lequel a un effet turbo car on double la vitesse de la balle. Cela permet donc de frapper moins fort mais demande toutefois plus de contrôle. Sur la durée d’un match, ce geste aide également à réduire ses efforts et donc sa fatigue. Afin de l’assimiler, on le travaille d’abord à vide puis sur des séries de frappes. Photos : Aurélien Meunier/Icon Sport pour Direct Tennis Direct Tennis 37



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :