Direct Tennis n°3 mai/jun 2014
Direct Tennis n°3 mai/jun 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de mai/jun 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Bollore Media Digital

  • Format : (221 x 288) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 27,4 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Jo-Wilfried Tsonga, la force sereine.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
Interview Gilbert Ysern, directeur de Roland-Garros « Roland-Garros, c’est une ville de 40 000 habitants ! » Le directeur général de la Fédération française de tennis (FFT), qui préside également aux destinées de Roland-Garros, évoque son rôle durant le tournoi et fait le point sur le nouveau stade, dont les travaux devraient débuter en 2015. Christophe Saidi/Icon Sport Direct Tennis : Durant la quinzaine du tournoi, Roland-Garros se transforme en une véritable ville dans la ville. Comment tout cela fonctionne-t-il ? Gilbert Ysern : C’est évidemment une très-très grosse organisation. Roland- Garros, c’est déjà une centaine de personnes qui travaillent à la FFT toute l’année pour préparer le tournoi. Ensuite, ce sont plusieurs milliers de personnes qui collaborent sur la quinzaine, entre nos effectifs propres et tous ceux qui œuvrent pour nos prestataires, que ce soit en matière de sécurité, de gardiennage, de nettoyage, de restauration… C’est une énorme machine. Il ne faut pas oublier que Roland-Garros c’est, sur moins de 10 hectares, une ville de 40 000 habitants pendant le tournoi ! Pour les joueurs français, c’est un tournoi à la saveur très particulière… Quand on naît tennisman ou tenniswoman dans notre pays, le Graal, c’est Roland-Garros. C’est leur tournoi, c’est chez eux et c’est évidemment là qu’ils ont le plus envie de briller. Donc, évidemment, pour les joueurs français, c’est Emporté par la foule Chaque année, le tournoi accueille plus de 400 000 spectateurs. LE rendez-vous majeur de l’année. C’est là aussi qu’ils jouent devant un public complètement acquis à leur cause, ce qui n’est pas sans effet sur leurs performances, et sur leur stress parfois. On sait qu’une aussi grande championne qu’Amélie Mauresmo, par exemple, n’a jamais complètement dominé ses émotions à Roland-Garros parce qu’elle avait sans doute trop de pression. Roland-Garros est très empreint d’histoire. Mais la tradition ne fait pas tout, il faut aussi moderniser les installations pour rester concurrentiel. Le projet du nouveau stade s’inscrit-il dans cette veine ? Moderniser notre stade est devenu absolument indispensable. C’est une condition sine qua non du maintien de notre statut et de notre réussite. Roland-Garros est un formidable événement qui fait partie des plus grands de la planète, tous sports confondus. Mais ce succès, il n’est pas garanti pour les cinquante ans qui viennent si on ne fait pas ce qu’il faut pour le préserver, pour « mériter » qu’il soit vraiment pérenne. Amandine Noël/Icon Sport FFT 2013 Nouveau look Le Village de Roland-Garros, un lieu où se retrouvent les annonceurs et les VIP, sera lui aussi complètement rénové. 34 Direct Tennis
Interview Dave Winter/Icon Sport L’armée des ombres Plusieurs milliers de personnes travaillent en coulisse, dont des gardes du corps, chargés d’assurer la sécurité de Rafael Nadal et de tous les joueurs. Roland-Garros est un formidable événement qui fait partie des plus grands de la planète, tous sports confondus. Quand débuteront les travaux du nouveau stade ? Ceux du nouveau Centre national d’entraînement – un projet différent de celui des nouvelles infrastructures du tournoi – ont déjà commencé : d’ici un an à peu près, la direction technique nationale disposera donc de cet outil indispensable à la réussite sportive, médiatique et populaire de notre sport en France. Sur le stade lui-même, les travaux devraient commencer l’année prochaine. Les permis de construire ont été déposés il y a quelques mois déjà et ils sont en cours d’instruction par les services de la mairie de Paris. Une enquête publique va être diligentée dans le cadre de l’instruction de ces permis de construire : elle commencera au mois de juin, après le tournoi, pour quelques semaines. Il y a, comme cela, un certain nombre de contraintes administratives, des commissions devant lesquelles nous devrons faire passer notre projet, afin d’obtenir notre permis de construire d’ici un an environ et de débuter les travaux sans doute juste avant l’été 2015. Direct Tennis 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :