Direct Tennis n°3 mai/jun 2014
Direct Tennis n°3 mai/jun 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de mai/jun 2014

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Bollore Media Digital

  • Format : (221 x 288) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 27,4 Mo

  • Dans ce numéro : interview de Jo-Wilfried Tsonga, la force sereine.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
Bio express
Jeunes espoirs Quentin Éloge Maddie Meyer/AFP Halys Un exemple à suivre À 17 ans, le Francilien vit sa dernière saison chez les juniors, où il occupe la 5 e place mondiale. Son style de jeu et son comportement séduisent tous les observateurs. Ne vous fiez pas à son doux regard bleu et à ses manières discrètes, qui ne laissent rien transparaître du caractère de feu qui l’anime sur les courts. En dehors des enceintes sportives, il est vrai, il faut percer la carapace de ce garçon bien élevé et gagner sa confiance pour qu’il accepte de se livrer. Quentin Halys, 17 ans, est un adolescent incroyablement raisonnable. Dernier Français à avoir remporté le prestigieux tournoi des Petits As en 2010, vicechampion d’Europe junior l’an passé, demi-finaliste à l’Open d’Australie junior en janvier, il garde la tête sur les épaules. Pour preuve, son objectif majeur de la saison 2014, c’est l’obtention du… baccalauréat. Ses parents en ont d’ailleurs fait un prérequis pour l’autoriser à poursuivre sa carrière. « C’est important que j’aie le bac, on ne sait pas ce qui peut se passer ensuite, analyse-t-il. Quand je suis en tournoi, j’étudie pas mal. Cela me fait du bien de penser à autre chose… » Ex-handballeur, Quentin a retrouvé, à l’Institut national du sport, de l’expertise et de la performance (Insep), où il est pensionnaire, l’esprit d’équipe qui lui plaisait tant dans son ancien sport. « Je n’ai pas gardé de copains d’enfance, c’est trop compliqué quand tu es ten- Son objectif majeur de la saison 2014 ? L’obtention du… baccalauréat ! nisman, confie-t-il. Je m’en suis fait à l’Insep et ils font d’autres sports, ce qui est toujours enrichissant. D’ailleurs on s’entraide, on se refile les cours, quand l’un d’entre nous est absent. ». En décembre dernier, Arnaud Clément a choisi d’inviter Quentin Halys aux Étoiles du sport, un rassemblement annuel dans lequel des champions reconnus parrainent des athlètes en devenir. Le capitaine de l’équipe de France de Coupe Davis a été séduit par le jeune joueur, fan de Federer, et qui partage avec son idole un comportement exemplaire en toutes circonstances. « En plus de ça, il a un tennis pur, analyse Arnaud Clément. Mais le plus important, c’est que sur le court, il se bat et j’aime son attitude. » Malgré ces éloges et sa 5 e place au classement mondial junior, Quentin Halys fait montre de retenue quant à son avenir. « Je vais avoir 18 ans et je vais devoir m’assumer, s’inquiètet-il. Or pour le moment, je n’ai pas de gros contrats. Mon plus gros Prize Money, ce sont les 5 000 euros que j’ai gagnés l’an dernier à Roland-Garros après avoir passé un tour en qualifications chez les seniors. Et je les ai mis de côté. » Qu’il se rassure, selon tous les experts, son petit pécule devrait rapidement augmenter... Guy Forget conquis Ex-n o 3 mondial, ancien capitaine des équipes de France de Coupe Davis et de Fed Cup, Guy Forget suit de près l’évolution de Quentin Halys. « Je trouve que c’est un garçon qui sent bien le jeu. Il est vraiment adroit, malin et il sait prendre la balle très tôt, ce qui est rare chez les jeunes », analyse celui qui préside désormais aux destinées du BNP Paribas Masters. « Bien sûr, il est perfectible techniquement, notamment au niveau du service et de la volée, et doit encore étoffer ses qualités physiques, poursuit-il. Mais il a une manière de jouer qui est différente des autres, et moi j’aime justement les joueurs qui font des choses peu communes. » Avec toutes ces qualités, quel avenir prédit-il à Quentin ? « Ne me demandez pas s’il va entrer dans le top 20 mondial, c’est encore prématuré, conclut le « vieux sage ». Mais avec le temps il va progresser et devenir très dangereux. Il n’y a donc pas de raison pour que l’avenir ne lui sourit pas. » À suivre… Amandine Noël/Icon Sport Direct Tennis 23



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :