Direct Soir n°837 22 oct 2010
Direct Soir n°837 22 oct 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°837 de 22 oct 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 32

  • Taille du fichier PDF : 4,6 Mo

  • Dans ce numéro : Les Bleus, Blanc, le Real, Mourinho exclusif : Zidane au révélateur

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
À LA UNE Direct Soir n°837• Vendredi 22 octobre 2010 10
ZINÉDINE ZIDANE FOOTBALL NE ME RESSEMBLE ! » Ce qui est rare est précieux. Quand le peu volubile Zinédine Zidane accepte de parler et de se confier en tête à tête, c’est un événement en soi. Mais quand l’idole se laisse aller à la confidence en n’occultant aucun thème, cela donne un entretien d’une rare densité. Équipe de France, Blanc, les mutins de Knysna, le Real, sa collaboration avec Mourinho, le cas Benzema, son fils Enzo : Zizou témoigne sans langue de bois. Interview. Que vous ont inspiré les premiers matchs de l’équipe de France de l’ère Blanc ? Ça m’a plu. Même si on a parlé d’adversaires inférieurs, pour moi, il n’existe plus de petites nations. On s’aperçoit que n’importe quelle équipe peut battre n’importe qui. Et c’est le cas (défaite lors du premier match éliminatoire à l’Euro 2012 contre la Biélorussie, 0-1,ndlr). À mon époque, c’était plus facile. Que ce soit en Coupe du monde ou en matchs éliminatoires, si on ne gagnait pas le premier match, ce n’était pas bien grave. Aujourd’hui, ce n’est plus vrai. Si tu n’es pas à 100% face aux îles Féroé, tu peux passer à la trappe. Même si c’est un groupe facile sur le papier, en réalité, il ne l’est pas. Vu le contexte, je trouve que ce que les Bleus font pour le moment, c’est bien. Êtes-vous confiant en l’avenir ? Oui. Très confiant, même. PERSONNE PROPOS RECUEILLIS PAR > GÉRALD MATHIEU, À MARSEILLE PHOTO > DENVOR DE WEE/PANORAMIC Cette équipe peut-elle retrouver rapidement les sommets ? Tout est possible. Moi, je suis arrivé sur la pointe des pieds en équipe de France. J’avais mon petit sac. Je regardais avec de grands yeux des joueurs comme Cantona, Papin ou Blanc. Puis, tout s’est enchaîné et j’ai fini par être le leader, le capitaine, quelqu’un qui apporte de l’assurance à son équipe. Et ça, je n’y croyais pas quand je suis arrivé. Il faut donc laisser le temps à ce groupe de se construire, bien travailler et avoir une bonne cohésion. De ce côté-là, Laurent est déjà en train de faire du bon boulot. Qu’a-t-il de plus que son prédécesseur, Raymond Domenech ? Lolo, avec son expérience et son vécu, apporte quelque chose en plus. Mais le plus important, c’est que les joueurs sont à son écoute. J’ai l’impression que son message est clair. Avec lui, les joueurs savent où ils vont. Le 1 er septembre, vous vous êtes rendu à Clairefontaine à l’invitation de Laurent Blanc. Avez-vous senti qu’une âme commençait à se dégager de ce groupe ? On va attendre un petit peu pour tirer des conclusions, mais j’ai senti que cette équipe avait envie de rebondir et d’écrire une nouvelle page. De penser à l’avenir et de ne pas se retourner vers le passé. J’ai senti des joueurs à l’écoute, et ça, c’est important. Non seulement à travers mon discours, mais aussi à travers ce que l’on voit sur le terrain et qu’on a pu observer depuis quatre matchs. Que pensez-vous du casting de cette nouvelle équipe de France ? C’est un beau tandem (Blanc et Gasset). Quant à l’équipe, elle me plaît bien. Laurent a bien su fédérer les membres de son groupe. Il sait faire la différence en changeant juste deux-trois éléments en cours de jeu. C’est un plus. Vous sentez-vous plus proche d’un Nasri, d’un Gourcuff ou d’un Ribéry ? Personne ne me ressemble ! (Rires) Non, disons que, moi, j’étais plus un joueur comme Nasri ou Gourcuff, qui fait jouer l’équipe. D’ailleurs, le fait de les voir jouer ensemble, même s’il ne s’agissait que de quelques minutes face au Luxembourg, était très intéressant. Direct Soir n°837• Vendredi 22 octobre 2010



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :