Direct Soir n°772 31 mai 2010
Direct Soir n°772 31 mai 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°772 de 31 mai 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (256 x 341) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 1,7 Mo

  • Dans ce numéro : Clint Eastwood bon, brut, géant

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
Directsoir N°772/Lundi 31 mai 2010 14 BUZZ TÉLÉ INTERVIEW Emmanuel Pontneau, animateur et journaliste « De plus en plus de Français font du tourisme médical » Selon un sondage publié en février dans le magazine « Top Santé », 87% des Françaises aimeraient changer quelque chose de leur apparence. Toutes ne passent pas à l’acte, mais les nouvelles techniques de chirurgie esthétique incitent désormais – femmes ou hommes – à franchir le pas. Le magazine « Business » a enquêté sur le coût d’un rêve antique : la jeunesse éternelle. Ce soir, le magazine Business s’intéresse aux nouvelles tendances de la chirurgie plastique, notamment à la médecine esthétique. Emmanuel Pontneau : Les opérations lourdes nécessitant une anesthésie générale ont tendance à décliner au profit d’interventions dites « plus légères », symbolisées il y a quelques années par le Botox et aujourd’hui par l’acide hyalu - ronique. La technique, qui concernait surtout le rajeu - nissement du visage, est désormais une alternative à toutes les opérations comme l’emblématique chirurgie des seins. Les femmes ne sont plus obligées de se faire implanter des prothèses mammaires, mais peuvent avoir recours à des injections. Avec des bémols, toutefois… E. P. : L’acide hyaluronique n’est pas la solution miracle. Une intervention sur les seins coûte en moyenne 5 000 euros, soit le prix d’une opération plus classique par implants mammaires. Cette matière est aussi résorbable, elle disparaît donc au bout de deux ans, mais n’est pas sans danger. Pour les femmes de plus de 40 ans, c’est même déconseillé. Le liquide Michel Vuillermoz incarne de Gaulle. « ATTENTION AUX INTERVENTIONS « LOW COST » » pourrait créer un voile et empêcher la détection d’un problème de santé majeur lors d’une mammographie, par exemple. Les femmes sont-elles les seules clientes des chirurgiens esthétiques ? E. P. : Elles restent les premières clientes des cabinets, mais il est vrai qu’elles ne sont plus les seules. Déjà, ces dernières ont rajeuni. Les praticiens voient de plus en plus de femmes âgées de moins de 30 ans, ainsi que des adolescentes. Nous avons rencontré plusieurs jeunes concernées. Une jeune fille qui s’est fait opérer du nez à 15 ans et demi. Là, il s’agit plus de chirurgie réparatrice. Mais, plus étonnant encore, les jeunes filles qui se font poser des prothèses mammaires à l’âge de 17 ans. En France, il suffit que les deux parents soient d’accord pour réaliser l’opération. UN APPEL HISTORIQUE A l’occasion des 70 ans de l’appel du 18 Juin du général de Gaulle, France 2 diffusera une nouvelle fiction inédite, le mardi 8 juin à 20h35, dans sa collection « Ce jour-là, tout a changé ». La série L’appel du 18 Juin, avec Michel Vuillermoz dans le rôle de Charles de Gaulle, plonge le téléspectateur dans l’intimité de cet homme qui va devenir à cet instant crucial de sa vie le symbole de l’espoir de tout un pays en proie à la débâcle. J.PIMENTEL/FRANCE 2 Et les hommes ? E. P. : Ils n’y échappent pas. Ils veulent séduire, y compris dans le milieu professionnel où l’on n’a plus le droit d’avoir l’air fatigué ! Evidemment, ils n’ont pas les mêmes attentes, car ils n’ont pas les mêmes complexes : lutte contre la calvitie, liposuccion, rhinoplastie et péniplastie marchent bien. Vous abordez également le thème du tourisme médical… E. P. : De plus en plus de Français partent pour profiter du soleil, mais au début de leur séjour, ils passent au bloc. Ce tourisme s’organise par zone géographique. En Europe centrale, et notamment en Hongrie, les praticiens sont très bons pour la chirurgie dentaire. En Turquie, c’est la chirurgie des yeux au laser. Certains vont également à Miami pour se faire opérer ; ces interventions ne sont pas forcément plus économiques, mais sans doute plus « glamour ». Des séries américaines comme Nip/Tuck font peut-être fantasmer. Ces opérations sont-elles vraiment plus rentables ? E. P. : Ce sont des interventions low cost. Elles sont donc moins chères, mais le service après-vente peut poser des problèmes. En général, les opérations sont faites dans des cliniques modernes avec des chirurgiens qui ont souvent fait leurs études en France. Mais le risque est pour ce que l’on appelle le postopératoire. Quand on reprend l’avion pour la France quelques jours, voire quelques heures après une intervention, Emmanuel Pontneau. ce n’est pas sans danger… Et les complications ne sont pas prises en charge par la Sécurité sociale. Au final, il faut repasser par un chirurgien français en urgence. Les dépenses finissent par devenir beaucoup plus importantes que prévu. Les conséquences psychologiques peuvent aussi être dramatiques… E. P. : Nous avons recueilli les témoignages de femmes qui regrettent amèrement ce trajet au soleil. Elles sont passées par des agences de voyages et n’ont pas eu d’entretien préalable avec le chirurgien quinze jours avant leur intervention, comme la loi l’exige sur le territoire français. Dans certains pays, la première rencontre dure quelques minutes et l’opération se déroule le lendemain. Il y a une certaine précipitation qui n’est pas sans danger. Pour autant, les professionnels que nous avons rencontrés à l’étranger ne sont pas des irresponsables. En revanche, ces patients, qui achètent leur opération sur Internet, le sont parfois… Business, « Le prix de la beauté », magazine, ce soir à 20h40, sur Direct 8. Le grand quiz des animateurs ➔ Le grand défi des animateurs revient sur France 2, le mardi 15 juin à 20h35. Julien Courbet et Eglantine Emeyé présenteront un nouveau quiz sur le thème de la santé. Deux équipes composées de quatre personnalités participeront à cette compétition. Les vedettes en lice seront Jean-Luc Lemoine, Sophie Favier, Nelson Monfort, Elodie Gossuin, Arnaud Gidoin, Anne Roumanoff, Bruno Masure et Isabelle Alonso. Ils devront répondre à un maximum de questions sur la santé pour pouvoir atteindre la finale. Le docteur Brigitte Milhau apportera un éclairage professionnel sur le sujet. De g. à d. : B. Masure, I. Alonso, S. Favier et A. Gidoin.
20H35 Quatuor d’espions ➔ A la mort du marchand d’armes Benar Shah, quatre hommes se présentent à sa veuve Amaranthe. Ils sont en fait des agents secrets mandatés par leurs gouvernements respectifs pour récupérer des brevets sur des armes atomiques. Un an après Les tontons flingueurs, Georges Lautner reconduit le casting pour une parodie de film d’espionnage avec un scénario cosigné par Albert Simonin et Michel Audiard. Les barbouzes, film. 0H05 Ventura, Blier, Millot et Blanche, dans Les barbouzes. Les Polonais du Nord Un mineur et son fils. ➔ Au début du XX e siècle, une vague d’immigrés polonais vient s’installer dans le nord de la France pour venir travailler dans les mines de charbon. Le documentaire Allers-retours au pays de mes origines, parle de déracinement, d’éloignement, d’intégration et de retour aux sources. Enfants et petits-enfants d’immigrés polonais reviennent ainsi sur l’histoire de leur famille. Allers-retours au pays de mes origines, documentaire. France 4 diffuse le spectacle des Chevaliers du fiel – duo comique toulousain composé d’Eric Carrière et Francis Ginibre – L’assassin est dans la salle, enregistré en 2006 au théâtre Dejazet, à Paris. Les chevaliers du fiel : l’assassin est dans la salle, spectacle, à 22h25, sur France 4. WAECHTER/CARO FOTOS/SIPA ZOOM TÉLÉ 22H30 Les nouvelles formes du libertinage ➔ Aujourd’hui, 400000 Français pratiquent le libertinage de façon régulière ou occasionnelle, une manne financière que se disputent les clubs et lieux privés. Pour les accueillir, 500 établissements existent en France. Et derrière la caisse, certains patrons ont le sourire, les désirs de leurs clients peuvent leur rapporter gros. Le magazine Business propose une immersion dans ce monde très fermé. Dans la première enquête, Libertinage : entre consommateurs consentants, on découvre le fonctionnement de ce milieu discret, aux codes bien établis. Comment s’organisent les échangistes ? A qui profite le libertinage ? Sites, revues, coaches… Décryptage de cet univers réservé aux adultes. En deuxième partie, Emmanuel Pontneau nous emmène « dans le business des nuits libertines ». Entre patrons de clubs et orga nisateurs de soirées privées, la guerre est ouverte. Mais certains ne respectent pas les règles du jeu. Economie souterraine et prosti tution font également partie du décor où les moins de 20 ans sont de plus en plus nombreux. Business : Libertinage, magazine. Immersion dans une vie nocturne et secrète. 16H55 Les Afghans derrière leurs stars ➔ En 1996, les talibans interdisent la musique, la danse et la télévision en Afghanistan. Après la fin de ce régime totalitaire, l’interdiction est levée et les Afghans s’emballent en 2005 pour une nouvelle émission : Afghan Star. Arte diffuse le documentaire du même nom. Ce film, récompensé au festival de Sundance en 2009, suit Rafi, Lema et Setara, trois candidats du télé-crochet. Plus qu’un simple concours de chant, c’est un outil de lutte pour la liberté d’expression. Le film traduit la ferveur de ce peuple qui découvre parfois la démocratie en votant par SMS pour leur candidat préféré. Un engouement qui n’est pas partagé par tout le monde, notamment par les autorités religieuses. Afghan Star, documentaire.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :