Direct Soir n°762 12 mai 2010
Direct Soir n°762 12 mai 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°762 de 12 mai 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 274) mm

  • Nombre de pages : 22

  • Taille du fichier PDF : 2,8 Mo

  • Dans ce numéro : Robin des bois, le mythe revisité

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
6 CULTURE INTERVIEW Catherine Falgayrac, chanteuse ALBUM « Chanter, c’est se déshabiller » « A fleur de mots », le premier album de Catherine Falgayrac, est un délicieux cocktail jazzy, suave et piquant. Rencontre avec une artiste aussi décidée que vulnérable. La chanteuse sort un premier album à son image, tout en délicatesse. Pour parler de cet album, il faut évoquer votre père… Catherine Falgayrac : Il était crooner sur le paquebot France. J’ai été élevée par ma grand-mère en passant ma vie à l’attendre. J’écoutais Brel, Brassens, mais aussi Frank Sinatra ou Tony Bennett et je rêvais de chanter. Mais il m’a dit : « Surtout, ne fais pas ce métier, Catherine. » Finalement, je me lance aujourd’hui avec le sentiment de reprendre le flambeau et pour rendre hommage à sa mémoire. Quelle est la généalogie plus immédiate d’A fleur de mots ? C. F. : Il y a cinq ans, j’ai arrêté mon métier d’animatrice à la télévision en me demandant ce que j’allais faire de ma vie. Je ne voulais surtout pas en devenir la spectatrice. Au fil des rencontres, fortuites ou non, le projet est né et a mûri. J’ai constitué un premier répertoire, réuni des amis et j’ai commencé à faire un peu de scène. Puis Pascal Assy a écrit les chansons, Pierre Bertrand a composé les arrangements. C’est l’un des plus doués de sa génération : il m’a dirigée avec beaucoup de finesse et de sensibilité. L’album est né comme cela. La vie se met en place comme un puzzle. DAVID KEN Y a-t-il un « esprit » qui préside à ce premier album ? C. F. : Je voulais qu’il reflète tous les états d’âme d’une femme. Pascal Assy l’a bien senti en écrivant les chansons. Mais l’émotion occupe aussi une grande place. Le sens des écailles parle aussi de ma sensibilité, de ma fragilité. Et j’ai choisi les reprises de Brel, Ferré et d’autres, qui me permettaient d’être la plus sincère. Chanter, c’est se déshabiller. Beaucoup de femmes m’ont dit qu’elles se reconnaissaient dans cet album. C’est un beau compliment. La scène, c’est important ? C. F. : On y reçoit une véritable « claque d’amour » quand l’alchimie se fait avec le public. Nous sommes en train de monter une tournée. Je suis ravie de partir en province. De rencontrer des gens sans a priori. Quel est votre état d’esprit ? C. F. : J’ai l’impression d’avoir 15 ans, de concrétiser mon rêve. Cet album est un peu l’enfant que je n’ai jamais eu. Tout cela donne un grand sens à ma vie. A fleur de mots, Catherine Falgayrac, Warner. En concert le 29 septembre au Petit journal Montparnasse, Paris (http://fr.myspace.com/falgayrac). La voix de la soul Sharon Jones et les Dap Kings. ➔ Leur précédent album, 100 Days, 100 Nights, s’est écoulé à plus de 150000 exemplaires dans le monde. Sharon Jones, la diva soul américaine, originaire d’Augusta en Géorgie, et les Dap-Kings reviennent avec un quatrième opus, I Learned The Hard Way, produit par Bosco Mann. Un mix de guitares, de basses et de cuivres, emmené par la voix suave de la chanteuse. Sharon Jones et sa formation se produiront le 12 juillet aux Nuits de Fourvière à Lyon (69), puis le 17 juillet dans le cadre du Nice Jazz Festival (06). I Learned The Hard Way, Sharon Jones & The Dap-Kings, Differ-ant/Daptone Records. Directsoir N°762/Mercredi 12 mai 2010 ONE-MAN SHOW Humour à suivre Olivier Sauton tord le cou aux tabous. ➔ Au Point Virgule, Olivier Sauton fait des tabous et du sérieux son affaire. Handicap, religion, racisme, infidélité… Avec cynisme et intelligence, il leur tord le cou à coups de bons mots et d’humour noir. Ici, l’humoriste joue la carte de la provoc’pour un rire rassembleur. Influencé dans son jeu par Fabrice Luchini, il en offre une imitation savoureuse et ajoute pour sa promo : « Si vous venez voir Olivier Sauton, vous verrez Fabrice Luchini. » C’est vrai ! Au final, entre la finesse de ce dernier et l’insolence de Desproges, Olivier Sauton est à suivre de très près. Olivier Sauton, dimanches, lundis et mardis, jusqu’à fin juin, au Point Virgule, 7, rue Sainte-Croix de la Bretonnerie, Paris 4 e (01 42 78 67 03). HUMOUR Magdane, show devant En bref DR DIFFER-ANT/DAPTONES RECORDS ➔ L’humoriste Roland Magdane présente au Théâtre des Nouveautés son tout dernier spectacle, Attention c’est show. L’occasion pour ce dernier de tirer le portrait des couples d’aujourd’hui et d’aborder pour la première fois un thème qu’il s’était jusqu’à présent toujours refusé à évoquer : la sexualité de 7 à 77 ans. Attention c’est show, Roland Magdane, jusqu’au 30 mai, Théâtre des Nouveautés, 24, boulevard Poissonnière, Paris 9 e (01 47 70 52 76). Lyon rugit au son de l’électro/Aujourd’hui s’ouvre la 8 e édition des Nuits sonores de Lyon, un festival dédié aux musiques indé et électroniques. Pendant cinq jours et quatre nuits, plus de quarante lieux dans la ville célébreront la musique underground. Il y en aura pour tous les goûts et pour tous les âges. Même les 4-10 ans sont invités, dans le cadre du « Mini Sonore ». Pour les autres, DJ sets, siestes musicales et concerts se succèderont jusqu’au 16 mai. A ne pas rater : le concert du groupe américain The Residents, dimanche, au théâtre des Célestins. Toutes les infos sur : www.nuits-sonores.com
SPÉCIAL FESTIVAL DE CANNES TIM BURTON WALL STREET LES ROLLING STONES 63 e FESTIVAL DE CANNES L e 63 e Festival de Cannes débute aujourd’hui pour s’achever le 23 mai. Événement incontournable du monde du cinéma, là se croisent les plus grands acteurs et réalisateurs, qu’ils soient ou non en compétition. La projection du Robin des Bois du metteur en scène britannique Ridley Scott – une nouvelle fois associé à Russell Crowe (après Gladiator) – marquera le début des « hostilités », et c’est un autre réalisateur, cette fois américain, qui préside cette année le jury : l’immense Tim Burton. Emmènera-t-il les festivaliers dans son univers étrange et poétique ? Il succède à Isabelle Huppert, dont le jury avait récompensé le très controversé Michael Haneke pour Le Ruban blanc. Certains murmurent que les favoris de ce cru 2010 sont Hors la loi de Rachid Bouchareb, Outrage de Takeshi Kitano ou La Princesse de Montpensier de Bertrand Tavernier… mais au-delà des récompenses, le Festival de Cannes c’est aussi (surtout ?) un état d’esprit, une manière de vivre. C’est un lieu magique, où, pendant plus d’une semaine, chacun vit, pense, rêve au rythme du 7 e art, et où l’on rend hommage à ceux qui ont fait ou feront le succès du cinéma. Les plus grands noms de la profession y côtoient les starlettes dénudées, les fans aux yeux grands ouverts, la presse du monde entier. Les journées commencées dans une salle obscure se terminent le lendemain dans une autre salle. Les fêtes s’enchaînent inlassablement. La nuit et le jour se mêlent… Et il n’y a pas que les fi lms qui font leur cinéma ! Bienvenue au Festival de Cannes. CORBIS/STEPHANE CARDINALE, WARNER BROS./THE KOBAL COLLECTION, EDWARD R. PRESSMAN FILM/THE KOBAL COLLECTION, CONCERT PROMOTIONS INTERNATIONAL/THE KOBAL COLLECTION/LACOMBE BRIGITTE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :