Direct Soir n°728 24 mar 2010
Direct Soir n°728 24 mar 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°728 de 24 mar 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Alice au pays des merveilles, le rêve de Tim Burton

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 INTERVIEW CULTURE Le titre, Parce que ça nous plaît, révèle une notion de plaisir dans la jeunesse, peu abordée… François Bégaudeau : Ce titre tiré d’une chanson (signée du groupe de rock alternatif OTH,ndlr) nous a séduits, car nous en avions un peu assez de cette vision très « pathologisante » de la jeunesse. Cette chanson explique bien cela : les comportements excessifs de la jeunesse ne sont pas forcément l’expression d’un manque, mais aussi d’une volonté de plaisir. A qui s’adresse ce livre ? F. B. : Cet ouvrage s’inscrit dans une collection de réflexion philosophique, mais nous ne nous sommes pas empêchés de nous rappeler notre propre jeunesse… et d’en rire. Je crois que, du coup, tout le monde est capable de se rattacher à ces expériences. Vous parlez de « jeunesse durable ». Que signifie cette notion ? F. B. : On parle beaucoup des « adulescents », mais ce terme a une connotation négative : il induit quelque chose de régressif, qui définit des adultes qui n’ont pas su grandir. On peut voir les choses autrement, vouloir être jeune de manière durable, comme avoir encore envie de danser à 40 ans, est plus un signe de santé que de régression, finalement. Pourquoi la jeunesse fait-elle peur ? F. B. : Ce n’est pas nouveau. Depuis toujours, la jeunesse, tout comme le peuple, François Bégaudeau, écrivain « C’est le désordre qui provoque le sentiment de peur » Qu’est-ce qu’être jeune ? Piquant, parfois nostalgique, souvent drôle, un essai tente de définir de manière inédite les contours de cet état décrié par certains, envié par tous. Rencontre avec François Bégaudeau, coauteur de « Parce que ça nous plaît ». est considérée comme quelque chose de dangereux. Derrière la notion de jeunesse, c’est le désordre qui provoque le sentiment de peur. Avec ce texte, nous essayons de calmer le jeu, car, dans la plupart des cas, il ne faut pas s’affoler : les jeunes finissent par devenir vieux ! En fait, le nœud affectif du livre est une certaine bienveillance pour le désordre (quand il ne devient pas extrême, bien entendu). Par le biais de ce livre sur la jeunesse, vous en profitez pour vous moquer des intellectuels français… F. B. : Joy (Sorman, coauteur du livre,ndlr) et moi sommes des créatures un peu hybrides. Si nous avons publié chacun des essais, nous restons néanmoins un peu en marge de la sphère intellectuelle française dominée par une partie critique souvent grincheuse. Notre conception de la réflexion intellectuelle est un peu décalée. Nous essayons de comprendre sans nous empresser de juger. Les intellectuels français se font souvent d’abord juges avant même de se donner la peine d’observer. Le message du livre se situe peut-être plus dans la forme, en mêlant narratif et universel, ce qui nous éloigne finalement des discours intellectuels habituels. François Bégaudeau (à dr.) et Joy Sorman, deux auteurs qui tentent de décrypter la planète « jeunes » dans Parce que ça nous plaît, l’invention de la jeunesse. Et au cinéma, qui sait encore parler des jeunes aujourd’hui ? F. B. : Le réalisateur américain Judd Apatow (40 ans, toujours puceau,ndlr) est passé maître en cet art. Contrairement à beaucoup, il ne met pas de distance entre son film et la jeunesse. Etre jeune, selon moi, c’est avant tout une joie crasseuse, une capacité à la « vanne » permanente et au ricanement. Riad Sattouf l’a aussi très bien compris, preuve en est avec ses Beaux gosses. Parce que ça nous plaît, l’invention de la jeunesse, Joy Sorman et François Bégaudeau, Larousse, 17 €. DISNEY Directsoir N°728/Mercredi 24 mars 2010 20TH CENTURY FOX EXPOSITION Embarquement immédiat Un tour du monde en bateaux. ➔ Moussaillons, à l’abordage ! Cinq bateaux grandeur nature sont amarrés au Palais de Chaillot pour les besoins de l’exposition Tous les bateaux du monde. Outre ses pièces monumentales exceptionnelles, 150 maquettes et une cinquantaine de dessins issus de la collection de l’amiral Pâris (1806-1893) viennent ponctuer le propos de cette exposition qui entend faire le tour des mers et des époques. Des bateauxpaniers d’Asie occidentale aux pirogues polynésiennes en passant par les gondoles vénitiennes, les amoureux de la mer peuvent enfin prendre le large au musée. Tous les bateaux du monde, jusqu’au 19 septembre, Musée national de la marine, 17, place du Trocadéro, Paris 16 e (0153656969). DVD S’engagera, s’engagera pas ? ➔ A peine arrivée dans son entreprise, Summer (Zooey Deschanel) fait tourner la tête de ses collègues de bureau. Mais c’est elle qui succombe au charme de Tom (Joseph Gordon-Levitt). Indépendante, la jeune femme ne veut pourtant pas du statut officiel de fiancée. En éternel romantique, Tom veut la convaincre que le coup de foudre existe. Nos deux tourtereaux vont vivre une romance aux allures de jeu du chat et de la souris. Séduisant. (500) jours ensemble, de Marc Webb, Twentieth Century Fox France.
E. ROBERT/DIRECT 8 www.directsoir.net LE BILLET DE JEAN-MARC MORANDINI Journaliste, animateur de radio et de télévision Stéphane Guillon est-il drôle ou juste méchant ? Voilà donc que Stéphane Guillon refait parler de lui. Il y avait bien longtemps que le trublion de Canal+ et de France Inter ne s’était retrouvé au centre d’une polémique médiatique. Cette fois, c’est sa chronique de lundi matin, sur la radio publique, qui a provoqué la colère d’Eric Besson, cible des attaques de l’humoriste. Il faut dire que Guillon n’y est pas allé avec le dos de la cuillère, livrant sans doute l’une des plus violentes chroniques qu’il ait jamais écrites. Présentant Besson comme une « taupe du Front national », envoyé, selon un plan concocté par Jean-Marie Le Pen, pour « infiltrer le PS, démissionner et rejoindre Nicolas Sarkozy pour, une fois au gouvernement, manœuvrer et relancer les thèses du FN », Guillon dépeint l’homme politique comme « antipathique » avec « des yeux de fouine, un menton fuyant ». Enfin, la chronique se terminait par des paroles prononcées avec l’accent allemand et une allusion à Hitler. Le patron de Radio France a dû se fendre d’excuses au nom du groupe public alors que, de son côté, Guillon recevait le soutien de gens aussi divers que des députés socialistes ou de Guy Carlier, sur Europe 1. Bref, on le voit, l’affaire n’est pas simple, car elle touche au politique. Si cette chronique avait été faite sur un acteur, un chanteur ou même un journaliste, personne ne se serait ému de son contenu. Mais là, elle touche un membre du gouvernement, alors forcément, l’impact est plus fort et quitte la sphère artistique pour toucher le débat politique. Reste une question que personne n’a posée dans ce débat, la chronique était-elle drôle ? Si la réponse est non, c’est clairement que Guillon a raté sa cible, car être méchant gratuitement n’a jamais été une qualité. A demain ! Réagissez : redac@directsoir.net SHAKIRA CHEZ LES SORCIÈRES Après s’être montrée dans Ugly Betty, Shakira (photo) sera à nouveau la guest star d’une série américaine. Elle jouera son propre rôle au côté de Selena Gomez dans la production de Disney Les sorciers de Waverly Place, diffusée actuellement sur NRJ12. JUANJO MARTIN/EPA/SIPA Les vacances continuent ➔ Jean-Luc Azoulay a cédé à la pression populaire. Après des demandes incessantes depuis plusieurs années, le père des séries AB Groupe a décidé, d’après la lettre Média +, de tourner une nouvelle saison de vingt-six épisodes de la production culte Les vacances de l’amour, la suite des fictions Hélène et les garçons et Le miracle de l’amour. Les fans pourront retrouver sur la chaîne IDF1 Nicolas (Patrick Puydebat) José (Philippe Vasseur), Bénédicte (Laure Guibert) et Laly (Laly Meignan) pour de nouvelles aventures, trois ans après l’arrêt de la diffusion de la série par TF1. L’équipe des Vacances de l’amour. Alerte aux frontières ➔ Les trafics de drogues, d’ivoire et de contrefaçons se développent de plus en plus depuis l’ouverture des frontières au sein de l’espace Schengen. Dans Douaniers : au cœur de tous les trafics, sur France 4 le 2 avril, les journalistes de l’agence Capa suivront le travail de ces professionnels, de Nice à l’aéroport Charles-de-Gaulle, à côté de Paris, première place douanière de France. Le reportage présentera de nouveaux trafics en expansion, comme la contrebande d’animaux, et les méthodes pour endiguer ces activités illicites. CHOGNARD/TF1/SIPA CAPA PRODUCTION BUZZ TÉLÉ 13 Audience du pape Benoît VXI au Vatican. Arte explore les coulisses du Vatican ➔ Le 30 mars, Arte proposera une soirée Thema consacrée à Benoît XVI et à la politique du Saint-Siège. Intitulée Qu’en pense le Vatican ?, cette soirée abordera plusieurs questions essentielles à travers deux documentaires. Les bébés-éprouvette sont-ils les enfants de Dieu ? explorera les raisons de l’attitude intransigeante de Rome sur le statut de l’embryon. Le film Que veut le pape ? présentera ensuite la stratégie du Saint-Père pour redonner à l’Eglise sa puissance et son influence sur la société. Daniel Leconte sera entouré d’invités, dont Guido Horst, rédacteur en chef de Vatican Magazine, et Giuseppe Di Carli, journaliste à la RAI. DISNEY LA MUSIQUE DANS LA PEAU Pionnier de la world music, chantre d’un panafricanisme musical, Manu Dibango est un artiste accompli. Tel un jazzman sans partition, naviguant entre notes blanches et musique noire, l’artiste va construire sa vie entre création et engagements. Le 5 avril sur France 5, le magazine Empreintes lui consacrera une émission. Dans un documentaire signé Calixthe Beyala et Pascal Vasselin, le saxophoniste reviendra sur sa carrière et ses nombreuses sources d’inspiration, comme son Afrique natale, l’Europe… mais aussi le blues, le rock, la soul, le folk et la salsa. Les douaniers face à de nouveaux trafics. Le musicien camerounais Manu Dibango. 2P2L



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :