Direct Soir n°725 19 mar 2010
Direct Soir n°725 19 mar 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°725 de 19 mar 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (210 x 275) mm

  • Nombre de pages : 18

  • Taille du fichier PDF : 1,9 Mo

  • Dans ce numéro : Santé : les clés du sommeil

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
8 CULTURE ÉVÉNEMENT La Francophonie souffle ses 40 bougies A l’occasion du quarantième anniversaire de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), son secrétaire général, Abdou Diouf, ancien président de la République du Sénégal, confie à « Direct soir » sa conception du monde francophone de demain. Une vision lumineuse et chargée d’espoir. Quelles sont aujourd’hui les valeurs que la langue française peut véhiculer mieux que d’autres ? Abdou Diouf : Toutes les langues sont porteuses de valeurs. Mais la langue française porte haut et fort l’esprit des Lumières et de la Révolution symbolisés par les droits de l’homme, la liberté, l’égalité, la fraternité, des valeurs auxquelles j’ajouterais, pour ma part, la solidarité et la diversité. La langue française est, pour nos soixantedix Etats et gouvernements mem bres, le moyen privilégié de se rencontrer, de mieux se connaître, de mieux se comprendre, le moyen de travailler ensemble, au service des plus démunis, et, plus largement, au service d’une certaine vision de l’homme et de la gestion du monde. 201 MILLIONS DE PERSONNES utilisent le français comme langue principale. Pour ses 40 ans, l’Organisation internationale de la francophonie (OIF), se fixe-t-elle de nouveaux buts ? A. D. : Nous sommes déterminés à poursuivre, contre vents et marées, sur la voie de la résistance et de l’offensive. Parmi nos objectifs, il y a, encore et toujours, la promotion de la langue française et de la diversité culturelle et linguistique d’une part, et le respect des droits de l’homme d’autre part. Aujourd’hui, tout le monde s’accorde sur l’indispensable nécessité d’un dialogue responsable et fructueux entre les civilisations, dans le respect de la diversité des cultures. Il nous faut dessiner un avenir plus équitable, plus démocratique, plus pacifique. En matière de démocratie, l’espace francophone connaît toujours, en dépit des avancées notables constatées, de nombreux cas de dérive, y compris sous l’habillage du droit. La déclaration de Bamako, adoptée par la Francophonie en 2000, nous permet d’adopter des mesures, qui peuvent aller jusqu’à la suspension, à l’encontre de ces pays qui ne respectent pas les règles. J’ajoute que ces mesures sont toujours accompagnées, conformément à la philosophie qui guide notre communauté, de programmes de sortie de crise, de transition et de consolidation de la paix. Cependant, nous devons être encore plus audacieux et rechercher des mécanismes plus performants pour le règlement de ces crises. Et, surtout, nous devons rendre véritablement opérationnelle la démarche préventive que nos instances privilégient, par la médiation, la facilitation, ou par l’alerte précoce. Ce sont là des préoccupations prioritaires de notre organisation. Vous annoncez que ce quarantième anniversaire sera célébré par un « programme pluriel ». Qu’entendez-vous par là ? A. D. : En cette journée du 20 mars, j’ai souhaité que, sur les cinq continents, nos populations se chauffent toutes au soleil de la Francophonie ! Ce quarantième anniversaire sera en effet célébré sous tous les cieux, dans tous les pays membres, chacun à sa façon, sur une longue durée et de diverses manières : des colloques, des conférences, des activités culturelles. A un niveau purement institutionnel, ces 40 ans seront marqués par l’inauguration, dans le courant de l’année 2010, d’un nouveau siège devant regrouper l’ensemble du personnel (lire l’encadré cicontre), et, enfin, par le sommet des chefs d’Etat qui se tiendra à Montreux, en Suisse, en octobre 2010. « Cet anniversaire sera célébré sous tous les cieux » Directsoir N°725/Vendredi 19 mars 2010 FRANCK SENSÉ SERVICE COM. FRANCOPHONIE/J. GENOUN ZOOM Une nouvelle jeunesse ➔ L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) fête ses 40 ans. Cet anniversaire sera marqué par l’inauguration par Nicolas Sarkozy et Abdou Diouf, demain, de la Maison de la francophonie, le nouveau siège de l’OIF situé l’avenue Bosquet, dans le 7 e arrondissement de Paris. Née le 20 mars 1970 lors de la Conférence de Niamey, au Niger, la Francophonie n’a cessé depuis de repousser les frontières de son espace : on compte aujourd’hui 201 millions de locuteurs parlant français, tandis que l’organisation englobe désormais 70 Etats et gouvernements, totalisant une population de 870 millions d’habitants. Tous s’associeront à la célébration de ce quarantième anniversaire placé sous le signe de « la diversité au service de la paix ». Au programme : de nombreuses festivités plurielles et culturelles qui se prolongeront tout au long de l’année dans l’ensemble de l’espace francophone, jusqu’à la tenue du treizième Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de la Francophonie prévu à Montreux (Suisse), à l’automne 2010. En France, les réjouissances débutent par une Semaine de la Francophonie qui se prolongera jusqu’à la tenue du Salon du Livre, le 27 mars. Les organisateurs ont souhaité mettre le slam à l’honneur, arguant du fait que les origines de cette forme d’art oratoire remontent aux joutes verbales qui opposaient les poètes du Moyen Age… La règle du jeu consistera à slamer les « dix mots de la Semaine de la langue française et de la Francophonie » dans un lieu public dont l’entrée sera gratuite. Avis aux amateurs…
www.directsoir.net BALLET Aurélie Dupont, le rêve éveillé Le chorégraphe Angelin Preljocaj présente « Siddharta » jusqu’au 11 avril. Sur la scène de l’Opéra-Bastille, la danseuse étoile Aurélie Dupont irradie sous les traits de l’Eveil. La danseuse étoile Aurélie Dupont. Ce n’est pas la première fois que le chemin d’Angelin Preljocaj croise celui d’Aurélie Dupont. Le chorégraphe avait déjà dirigé la danseuse étoile dans Le parc, où elle tenait le rôle de l’héroïne, Constance. Aujourd’hui, ces deux perfectionnistes, amis a la ville, se retrouvent autour d’un projet unique, Siddharta. Sur une musique de Bruno Mantovani et une scénographie de Claude Lévêque, cette œuvre inédite, conçue par Angelin Preljocaj pour l’Opéra-Bastille, évoque la quête spirituelle d’un jeune prince qui deviendra Bouddha. Celle qui fut par ailleurs le sujet BANDE DESSINÉE ➔ C’était l’événement « off » du dernier festival d’Angoulême : l’auteur de BD Frédéric Felder a reçu le prix Charlie- Schlingo, sous les applaudissements de ses pairs Florence Cestac et Philippe Druillet, pour notamment le scénario de ce désopilant Mélo Biélo (raccourci de « mélodrame biélorusse »), qui lance ainsi la collection Factory des éditions Hervé Desinge & Hugo & Cie. Ici, il est En bref d’un remarquable documentaire de Cédric Klapisch* évolue avec grâce au côté de Nicolas Le Riche, son partenaire. « Evoquer la vie de Siddharta par la danse relève pour moi d’une sorte d’évidence : il a un corps, et c’est par ce corps qu’il va chercher l’état d’Eveillé.(...) C’est le rôle de la danse de donner de l’esprit au corps », explique Angelin Preljocaj. Au sommet de son art, Aurélie Dupont, sacrée étoile le 31 décembre 1998, devra pourtant raccrocher ses chaussons dans cinq ans, laissant une nouvelle génération de « petits rats » prendre la relève. Mais pour l’heure, l’étoile de l’Opéra de Paris ne semble pas encore prête à se retirer de la scène. Siddharta, jusqu’au 11 avril, Opéra-Bastille, Paris 12 e (08 92 89 90 90 [0,34 € /minute]). *Aurélie Dupont, l’espace d’un instant, de Cédric Klapisch, MK2. Les routiers sont sympas question d’un routier dont la mission est de livrer un bélouga en Biélorussie. Les péripéties loufoques et les gags de Frédéric Felder sont soutenus par le coup de crayon de Besseron. En plus de faire passer un bon moment, les auteurs dénoncent sans en avoir l’air la bêtise ordinaire. Mélo Biélo, Besseron et Felder, éditions Desinge & Hugo & Cie, 17,95 €. Ciné gala/Comme chaque année, le Printemps du cinéma offre à tous les amoureux du septième art l’occasion de se faire une toile à prix tout doux. Printemps du Cinéma, les 21, 22 et 23 mars, 3,50 € la séance (www.printempsducinema.com). Images du nouveau monde/Outre la compétition, les 22 e Rencontres cinémas d’Amérique latine de Toulouse proposent la projection des meilleurs films mexicains, chiliens, colombiens, péruviens et argentins de cette année, comme La Nana, Amorosa Soledad, Fausta, Sin Nombre ou encore Ilusiones Opticas. 22 e Rencontres cinémas d’Amérique latine de Toulouse, du 19 au 28 mars (www.cinelatino.com.fr). 2010 MK2 S.A. NICOLAS TONDREAU FESTIVAL Talents de la danse à repérer Corps noir, de Stéphane Gladyszewski. ➔ A l’occasion de leur quinzième édition, Les Repérages, rencontres internationales de la jeune chorégraphie, accueillent dans la métropole lilloise, puis en Belgique, vingt-cinq compagnies de danse contemporaine venues de quinze pays. Corps Noir, pièce de Stéphane Gladyszewski, ouvrira le bal dès demain. Initiées par Danse à Lille/CDC, ces rencontres mettront cette année à l’honneur la création canadienne. Les Repérages, du 20 au 25 mars, à Roubaix et Lille, du 23 au 27 mars, à Charleroi en Belgique (03 20 20 70 30 ou www.dansealille.com). CULTURE 9 ALBIN MICHEL LIVRE Des nouvelles de Stephen King ➔ Stephen King, auteur de plus de quarante romans et de 200 nouvelles, revient aux sources de son art avec un nouveau recueil de nouvelles, regroupées sous le titre Juste avant le crépuscule. Longtemps, le récit court fut le format de prédilection de l’auteur avant qu’il ne s’attelle à des projets plus ambitieux, plus complexes, perdant au passage sa facilité à la miniaturisation du récit, comme il l’explique d’ailleurs en préambule de cet ouvrage. Une mécanique que l’auteur de Carrie et de Misery relance ici avec talent, livrant une série de treize nouvelles entre humour noir, suspense et frissons. Juste avant le crépuscule, Stephen King, Albin Michel.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :