Direct Soir n°712 2 mar 2010
Direct Soir n°712 2 mar 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°712 de 2 mar 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (225 x 294) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : « Nouvelle star » saison 8, à qui le tour ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
NICOLAS GOUHIER/M6/FMF/ABACAPRESS 4 RÉVÉLÉS PAR L’ÉMISSION LYDIE/SIPA EN COUVERTURE Virginie Guilhaume et son jury : Lio, André Manoukian, Philippe Manœuvre et Marco Prince. TÉLÉVISION « NOUVELLE STAR », C’EST REPARTI ! Le coup d’envoi du célèbre télé-crochet de M6 sera donné ce soir, à 20h40. Présenté par Virginie Guilhaume, il revient pour la huitième année consécutive avec une nouvelle recrue côté jury et, côté candidats, son lot de belles voix… et de casseroles.lls sont près de 30000 – un record – à s’être présentés cette année devant le jury lors des auditions organisées en France et en Belgique. Tous ces amateurs de musique et de chant espèrent décrocher les trois « oui » indispensables pour poursuivre l’aventure Nouvelle star. Un sésame qui leur ouvrira les portes du théâtre, à Paris, pour les ultimes épreuves. A l’issue de ces éliminations, seuls quinze d’entre eux auront la chance de se produire sur la scène tant convoitée du pavillon Baltard, situé dans l’Est parisien. Chaque semaine, ils entreront dans l’arène et interpréteront des Amel Bent, l’esprit soul ➔ En 2004, le public de Nouvelle star découvre un talent brut en la personne d’Amel Bent. Et si elle ne termine « que » sur la troisième marche du podium, cette jeune artiste à la voix puissante et envoûtante ne manque pas de se faire remarquer. Son premier album, Un jour d’été, porté par le single Ma philosophie (coécrit avec Diam’s), rencontrera un succès immédiat. Son troisième album, Où je vais, sorti le 4 décembre dernier, est déjà disque de platine, avec 100000 exemplaires vendus. titres variés, parfois bien loin de leur registre de prédilection. LYDIE/SIPA UNE RUDE COMPÉTITION Chaque semaine aussi, par milliers devant la petite lucarne, les téléspectateurs se changent en juges impitoyables. A l’aide de leur téléphone portable, ils soutiennent leur candidat préféré en tapotant sur leur clavier. Une erreur, une imperfection ou une fausse note suffit à évincer un candidat du programme de M6. Virginie Guilhaume, qui orchestre ce tour de chant pour la deuxième année consécutive, attend beaucoup de cet événement musical. « Je suis très excitée et impatiente de démarrer cette aventure avec mes camarades du jury, explique l’animatrice. Je ressens la même euphorie que l’année dernière. » La compétition s’annonce encore une fois rude. « Le niveau est bien meilleur que l’an passé. En 2009, certains avaient une perspective d’évolution formidable, à l’instar de Leïla ou Camélia Jordana. En 2010, les candidats ont une proposition artistique plus intéressante, plus définie », ajoute Virginie Guilhaume. Christophe Willem, la Tortue ➔ C’est un véritable phénomène qui fait son apparition dans l’édition 2006. Surnommé la Tortue, il éclabousse la compétition de sa classe naturelle. Une voix extraordinaire, une présence sur scène époustouflante, le jeune homme fera l’unanimité auprès du public comme du jury. Certifié disque de diamant avec son album Inventaire, vendu à plus de 830000 exemplaires, Christophe Willem a sorti le 25 mai dernier son deuxième album, Caféine. « LE NIVEAU EST BIEN MEILLEUR QUE L’AN PASSÉ » Virginie Guilhaume, présentatrice B. BEBERT/SIPA Directsoir N°712/Mardi 2 mars 2010 MARCO PRINCE REJOINT LE JURY Parmi tous ces jeunes talents, la présentatrice avoue avoir déjà ses préférences. « L’expérience m’a néanmoins démontré que rien n’est jamais joué. Même s’ils sont talentueux, cela ne signifie pas pour autant que mes chouchous vont remporter le jeu, explique la jeune femme. Certains, très brillants lors de leurs prestations au théâtre, se sont effondrés au pavillon Baltard. Il faut avant tout qu’ils vivent pleinement ces moments d’émotion. » Pour cette nouvelle édition, le jury de Nouvelle star, composé de Lio, Philippe Manœuvre et André Manoukian – réputé pour ses envolées lyriques–, voit l’arrivée d’un petit nouveau : Marco Prince. L’ancien chanteur leader du groupe FFF (Fédération française de funk), avec lequel il a obtenu une victoire de la musique en 1997 pour l’album Vivants, a notamment composé les musiques des cérémonies d’ouverture des 15 es Jeux asiatiques de Doha (capitale du Qatar) et de la Coupe du monde de rugby 2007 au Stade de France. Il a participé également à de nombreuses bandes originales de séries ou de films. Grâce à ses expériences variées en tant que compositeur ou interprète, l’artiste d’origine béninoise renforcera ce jury, après le départ du chanteur Sinclair. « J’aurais aimé que le jury compte cinq membres, précise Virginie Guilhaume. Ainsi nous aurions pu garder Sinclair. Mais je respecte sa décision. Marco Prince est formidable. C’est un excellent juré. André (Manoukian) le surnomme d’ailleurs « Mister Good Vibes » (« Monsieur bonnes vibrations » ndlr) ». Alors, qui succédera à Soan, le vainqueur de l’édition 2009 dont l’attitude provocatrice et désinvolte a souvent été sujette à bon nombre de critiques ? Qui décrochera un contrat avec une grande maison de disques et pourra enregistrer un premier album ? Paris ouverts à partir de ce soir. Julien Doré, l’inclassable ➔ C’était en 2007. Un candidat, accompagné de son ukulélé, débarque au casting de Marseille. Le jury commence par le congédier avant de lui donner une seconde chance. Ses interprétations décalées et ses performances scéniques excentriques ne manqueront pas de faire sensation. Adulé par certains, critiqué par d’autres, il sortait en 2008 son premier album, Ersatz, vendu à plus de 200000 exemplaires. En 2010, il sera en tournée dans toute la France.
www.directsoir.net CHIFFRES CLÉS Ce SOIR Des auditions « avé l’accent » ➔ La saison 8 débutera ce soir dans le sud de la France avec les auditions de Marseille et de Toulouse, où 10000 concurrents se sont présentés. Même si le nouveau venu du jury, Marco Prince, espère « rencontrer quelqu’un d’incroyable » durant cette nouvelle aventure, il n’a pas échappé aux casseroles pour son baptême du feu. Les téléspectateurs découvriront ainsi les performances consternantes, mais tellement réjouissantes de candidats reprenant L’hymne à l’amour d’Edith Piaf, Sunday Bloody Sunday de U2 ou Space Oddity de David Bowie. La production et le jury ont tout de même déniché quelques perles dans la longue file d’attente menant au pavillon Baltard. Les jolies reprises anglo-saxonnes sont ainsi de sortie, comme la petite larme de Lio, les phrases assassines d’André Manoukian ou le sourire malicieux de Philippe Manœuvre. Le décor est planté. 6villes ont accueilli les auditions de cette huitième saison. Le jury s’est en effet rendu à Marseille, Toulouse, Lyon, Paris, Strasbourg et Bruxelles à la recherche de la nouvelle star 2010. Pourquoi avez-vous accepté de rejoindre le jury de la Nouvelle star ? Marco Prince : La production me l’a tout simplement demandé gentiment (rires) ! Et je pense avoir une certaine légitimité à parler de musique en raison de mon passé de musicien. Je valorise toujours la propension à pouvoir vivre de nouvelles expériences. En tant que juré, qu’allezvous tenter d’apporter aux candidats ? M. P. : De la joie, de l’authenticité et de la vivacité. A Marseille et Toulouse, les auditions ont rassemblé 10000 candidats. MARCO PRINCE, NOUVEAU JURÉ « J’ai hâte d’aller au pavillon Baltard » N. GOUHIER/M6/FMF/ABACAPRES BERNARD NEBINGER/M6/FMF/ABACAPRESS BERNARD NEBINGER/M6/FMF/ABACAPRESS c’est l’âge minimum requis pour les candidats 16ans, souhaitant s’inscrire au casting du télé-crochet. A l’inverse, les doyens de la compétition sont âgés de 34 ans. Avez-vous suivi les précédentes éditions ? M. P. : Honnêtement, non. Je regarde très peu la télévision. J’ai suivi quelques prime time. J’aimais beaucoup les prestations de Jules (candidat de la sixième édition,ndlr). J’ai toujours apprécié les outsiders, ceux qui n’ont pas remporté la finale. Quelles sont les qualités requises pour faire d’un artiste une « nouvelle star » ? M. P. : Dans une période sinistrée comme celle que nous traversons actuellement, une nouvelle star doit apporter au public un peu de joie, du rêve et de l’enthousiasme. Elle doit nous faire oublier nos tracas et nous donner envie de danser. EN COUVERTURE 5 Un oui de la part de trois des jurés et c’est gagné pour de nouvelles auditions au théâtre, à Paris. 5candidats sur 15 seront éliminés ce soir à l’issue du premier prime en direct du pavillon Baltard. Puis, chaque semaine, un candidat quittera l’aventure. Avez-vous déjà des coups de cœur ? M. P. : Sur les quinze candidats sélectionnés, trois filles et deux garçons se détachent du groupe, selon moi. Il y a un retour d’artistes matures, mais pas forcément âgés, prêts à éclore. Ils ont tous des personnalités diverses et un spectre musical assez large. J’ai hâte d’aller au pavillon Baltard pour les voir s’affronter. Ils vont devoir prouver qu’ils sont capables de chanter différents registres. Auriez-vous pu participer à ce type de télé-crochet ? M. P. : Je ne sais pas. Avec mon groupe, FFF, nous avons vécu une période dorée dans les années 1990. Nous nous sommes produits lors du Printemps de Bourges ou du festival des Transmusicales de Rennes. Nous étions soutenus par les directeurs artistiques. Aujourd’hui, le marché du disque s’est effondré. Les émissions comme Nouvelle star jouent le rôle des maisons de disques. VU PAR Laurie Cholewa, animatrice sur Direct 8 « Un casting de haut vol » Comment expliquer le succès et la longévité de la Nouvelle star ? Laurie Cholewa : Je crois qu’une partie de la réussite est due au casting de l’émission. L’avantage de ce programme, c’est qu’il recherche non seulement des voix intéressantes, mais qu’il permet aux artistes qui se présentent de rester proches de leur univers musical. La longévité s’explique notamment par le choix des chansons de l’émission, toujours surprenantes, et des versions proposées parfois par les artistes. Le jury tient également un rôle important, de forts caractères, à la fois durs et décalés, mais attachants et justes. Quels sont les « plus » de l’émission par rapport à la Star Academy ? L.C. : Il est très difficile de comparer ces deux programmes. La Star Ac’est une émission qui suit les élèves et leur apprentissage, et les met en compétition lors de prime time où ils chantent avec des artistes confirmés. Nouvelle star est un prime time musical dans lequel on découvre de nouveaux talents. Sa force, c’est qu’il n’y a jamais de lassitude ou de redite. Malgré la valse des animateurs ou le changement des membres du jury, Nouvelle star est un programme qui tient la route grâce à un casting de haut vol. Quel est, selon vous, l’artiste le plus représentatif du programme ? L.C. : Je crois qu’Amel Bent reste une des figures emblématiques de Nouvelle star. Elle n’a pas gagné, mais elle a séduit par sa personnalité artistique, par son humanité, sa fraîcheur et sa spontanéité. Elle continue sa carrière d’artiste en restant fidèle à ce qu’elle est. Du coup, pas de mauvaise surprise, et le public est toujours au rendez-vous. ERIC ROBERT/DIRECT8



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :