Direct Soir n°712 2 mar 2010
Direct Soir n°712 2 mar 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°712 de 2 mar 2010

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Direct Soir S.A.

  • Format : (225 x 294) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,4 Mo

  • Dans ce numéro : « Nouvelle star » saison 8, à qui le tour ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
E. ROBERT/DIRECT8 Directsoir N°712/Mardi 2 mars 2010 14 BUZZ TÉLÉ LE BILLET DE JEAN-MARC MORANDINI Journaliste, animateur de radio et de télévision Des césars trop longs ! Les césars, c’est un peu le rendez-vous incontournable du mois de février. Un défilé de stars du cinéma, des émotions, de belles images, une plongée dans ce que le cinéma français fait de mieux, pour nous faire partager, l’espace d’une soirée, la passion de ces acteurs et réalisateurs. Samedi dernier, j’étais donc devant Canal+, enthousiaste à l’idée d’une soirée présentée par Valérie Lemercier et Gad Elmaleh, et je n’ai pas été déçu. Des textes travaillés, un humour parfois osé, comme sur Vanessa Paradis ou Laura Smet. Bref, rien à redire sur ces deux humoristes. Ce qui n’allait pas, en fait, c’est tout ce qu’il y avait autour, car hormis ces moments de grâce, la soirée était soporifique. On a vu défiler des tas de gens que l’on ne connaissait pas remercier d’autres inconnus que l’on ne connaissait pas plus ! Attention, loin de moi l’idée de dévaloriser le travail des « gens de l’ombre », bien au contraire, et je ne souhaite pas, comme cela se fait aux Etats-Unis pour les oscars, que l’on ne retransmette pas les récompenses techniques. Il faut montrer à l’antenne toutes ces personnes sans qui rien ne serait possible. En revanche, ne peut-on pas imposer des règles simples qui seraient les mêmes pour tous, stars ou inconnus ? Un seul discours par prix, et non trois ou quatre comme c’était le cas samedi, et un temps limité à deux minutes par intervention. Cela permettrait de dynamiser cette cérémonie, car même si Gad Elmaleh tentait parfois de couper ces longs tunnels, on imagine que la situation était délicate pour lui. Voilà, sans doute la raison pour laquelle l’audience des césars a chuté d’un demi-million de téléspectateurs en un an, mais rien n’est perdu ! A demain ! Réagissez : redac@directsoir.net Envoyez vos nom, prénom et adresse postale à : invitations@directsoir.net Précisez en objet : DÉMINEURS Seuls les vingt premiers courriels gagneront un DVD. SEB ET ENZO/W9 INTERVIEW Stéphane Rotenberg, animateur Stéphane Rotenberg. GAGNEZ DES DVD DU FILM « DÉMINEURS » Bagdad, de nos jours. Le sergent-chef James, spécialiste du déminage, prend la tête d’une unité d’hommes ultraentraînés au désamorçage d’explosifs. Ses méthodes surprennent deux de ses soldats, qu’il précipite dans une guérilla urbaine, sans se soucier de leur sécurité. Les réponses envoyées avant l’heure de la mise en ligne du journal ne pourront être prises en compte Pourquoi avez-vous accepté de présenter Top chef ? Stéphane Rotenberg : J’avais déjà présenté en prime time le combat des régions d’un Dîner presque parfait ; j’étais donc habitué aux grands événements culinaires. Il y avait une cohérence à faire avec des chefs ce que j’avais déjà fait avec des amateurs. Comment sera rythmée l’émission ? S. R. : Il y aura trois épreuves par émission. La première, intitulée « coup de feu », est une épreuve très rapide qui permet de créer un début de hiérarchie entre les candidats. Le premier part alors avec un avantage sur les autres pour la suite. L’épreuve est stratégique, mais pas déterminante. Il y a ensuite « l’épreuve des chefs », où les candidats seront amenés à faire plein de choses différentes, comme le room service dans un hôtel par exemple. La troisième épreuve est celle de la « dernière chance ». L’épreuve est plus classique et ressemble à celle d’un concours culinaire. C’est là qu’un candidat devra quitter Top chef. Il n’y a pas d’erreurs disqualifiantes comme dans les grands concours, car le jury, composé de Ghislaine Arabian, Jean-François Piège, Christian Constant et Thierry Marx est déjà suffisamment exigeant. Quel sera votre rôle dans ce programme ? S. R. : Quelqu’un doit poser les enjeux, les règles de « On rattrape une décennie de retard » Tous les lundis sur M6, l’animateur présente « Top chef ». Douze « espoirs de la cuisine française » s’affrontent pour remporter le titre. Ils devront pour cela réussir à convaincre un jury composé de quatre grands chefs français. « FA SI LA » REDONNE LE TON Le jeu musical culte des années 1990, Fa si la chanter, va revenir sur France 3 dès le 13 mars, tous les samedis à 20h10. Pour présenter ce concours de mélomanes, Cyril Hanouna prendra le relais de Pascal Brunner. Sur le plateau, trois candidats s’affronteront en tentant de reconnaître en quelques notes seulement les titres des plus grands tubes. chaque épreuve, organiser les séances de dégustation, de délibération du jury et le verdict. Il faut deux maîtres de cérémonie (Stéphane Rotenberg présente Top chef avec Sandrine Corman,ndlr) autour des quatre membres du jury et des candidats, car ces derniers seront souvent à l’extérieur du studio comme au Lido, au Ritz ou dans une ferme. Ne trouvez-vous pas qu’il y a trop d’émissions culinaires à la télévision, aujourd’hui ? S. R. : La France est le pays où il y en a le moins en Europe. C’est une anomalie. On ne fait que rattraper une petite décennie de retard. En Grande-Bretagne, il y a six émissions de cuisine hebdomadaires, deux quotidiennes et deux événementielles. Et c’est sans parler des rubriques consacrées à la cuisine dans les matinales. Chez nous, on n’osait pas sortir du grand chef qui « J’AI MON AVIS SUR LES PLATS, MAIS JE N’AI ÉVIDEMMENT PAS LA SCIENCE DES MEMBRES DU JURY » distille sa science devant la caméra. Vous-même, aimez-vous cuisiner ? S. R. : Je cuisine très mal. Je ne sais rien faire à part le minimum syndical, mais j’aime beaucoup manger. Comme tout le monde, j’ai mon avis sur les plats mais je n’ai évidemment pas la science des membres du jury. Top chef, présenté par Stéphane Rotenberg, tous les lundis, à 20h40, M6. G. BEDEAU/FTV
E. ROBERT/DIRECT 8 2008 PROTOZOA PICTURES www.directsoir.net Jean-Marc Morandini. 20H50 18H40 20H40 LE GRAND TEST La Morandini Academy a commencé lundi. Chaque jour, vous pouvez découvrir, en direct sur le plateau de l’émission, un nouveau candidat qui tentera de devenir le futur chroniqueur vedette de Direct 8. Ce sont les internautes qui votent chaque soir pour leur candidat préféré. Morandini !, magazine. Mickey Rourke incarne le catcheur Randy Robinson. Dans ses cordes ➔ Star du catch dans les années 1980, Randy Robinson, alias The Ram (« le Bélier »), est un catcheur en fin de parcours, qui ne participe plus qu’à de modestes combats dans les petites salles de quartier. Victime d’une crise cardiaque lors d’un match, il se voit contraint de mettre un terme à sa carrière. Il décide alors de reprendre contact avec sa fille, dont il n’a plus de nouvelles depuis des années. The Wrestler, film. 20H35 Démonstration aérienne aux Etats-Unis. Une menace venue du ciel ➔ Communications, économies, prévisions météorologiques, appareils de positionnement, etc. Les satellites placés en orbite autour de la Terre constituent un réseau éminemment stratégique tant d’un point de vue civil que militaire. Le réalisateur Denis Delestrac a enquêté pendant cinq ans sur la volonté des Etats-Unis de « militariser » l’espace pour mieux contrôler ce qui se passe en bas. Pax Americana ou la conquête militaire de l’espace, documentaire. 21H40 Magistrats en devenir ➔ Comment les magistrats sont-ils formés en France ? La réalisatrice Irène Richard propose une immersion à l’Ecole nationale de la magistrature, établissement créé en 1958 à Bordeaux, et la rencontre avec des auditeurs de justice. A l’école de la magistrature, documentaire. C. A. THURLBY ZOOM TÉLÉ 15 Plein d’Espoirs dans l’Euro ➔ Dix-huit mois après l’élimination contre l’Allemagne en barrage de l’Euro, l’équipe de France Espoirs est engagée dans une nouvelle aventure avec, à sa tête, Erick Mombaerts en remplacement depuis le 1 er août 2008 de l’actuel entraîneur de Montpellier, René Girard. Deuxièmes de leur groupe de qualification pour l’Euro 2011 au Danemark, à égalité de points avec l’Ukraine, qui les devance à la différence de buts, les Bleuets n’ont plus que trois matchs à disputer dans ces éliminatoires, contre la Belgique (11 août, à Vannes), l’Ukraine (3 septembre, à l’extérieur) et Malte (7 ou 8 septembre, à Amiens). Pour préparer ces rendez-vous, le sélectionneur a préparé une liste de vingt-deux joueurs pour affronter ce soir à Reims, en match amical, la Croatie. L’équipe pourra compter sur des joueurs très prometteurs, comme Mamadou Sakho (PSG), Armand Traoré (Arsenal), Karim Aït Fana (Montpellier) ou David Ngog (Liverpool). Grand espoir du football français, le jeune YannM’Vila (Rennes), qui a manqué être sélectionné par Raymond Domenech pour le match France-Espagne, sera de la partie. Nolan Roux (Brest) et Emmanuel Rivière (Saint-Etienne) complètent la sélection. France-Croatie, football. Le Nancéien Djamel Bakar. O. ANDRIVON/ICON SPORT



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :